alexametrics
vendredi 21 juin 2024
Heure de Tunis : 01:12
Dernières news
Exécution du budget de l’État : le point sur les résultats provisoires à fin mars 2024
22/05/2024 | 11:42
2 min
Exécution du budget de l’État : le point sur les résultats provisoires à fin mars 2024

 

Le ministère des Finances vient, enfin, de publier les résultats provisoires de l’exécution du budget de l’État à fin mars 2024. Des chiffres qui font état d’un excédent budgétaire, en baisse de 8,26% par rapport à la même période un an auparavant.

 

Selon les données communiquées, l’excédent budgétaire est passé de 1.436,3 millions de dinars (MD) fin mars 2023 à 1.436,3 millions de dinars fin mars 2024. Les recettes de l’État ont augmenté de 12,8% pour cette période, évoluant de 10.713,2 MD à 12.080,1 MD, dont 1.156,5 MD de revenus non fiscaux (+20,8%) et 10.392,8 MD de revenus fiscaux (+6,5%), 4.436,1 MD d’impôts directs (+14%) et 5.965,7 MD d’impôts indirects (+1,5 %). Au cours de cette période, l’État a reçu 0,530 MD de don.

 

Les dépenses se sont accrues de 10,3% atteignant 10.231,7 MD contre 9.276,9 MD pour la même période un an auparavant, mais elles ne reflètent toujours pas la situation économique du pays, car plusieurs créanciers de l’État ne sont pas encore payés. Ainsi sur les 11.337 MD de compensation prévus dans la loi de finances 2024, seulement 1.389 MD ont été dépensés (moins du 1/8 du montant total, ndlr), 171,6 MD pour les produits de base, 999,6 MD pour les carburants et 217,8 MD pour le transport. 72% du montant de la compensation dépensé a été consacré aux carburants, 12,3% aux produits de base et 15,7% au transport.

Des bénéficiaires de la compensation n’ont pas été payés depuis plusieurs mois, idem pour plusieurs autres fournisseurs de l’État. À titre d’exemple, au mois d’avril 2024, les boulangers lançaient un cri de détresse, l’État n’ayant toujours pas réglé ses dus auprès des boulangeries classées (qui vendent le pain compensé) pour quinze mois et une valeur de 350 millions de dinars (MD). Une situation qui a mis ces établissements dans l'incapacité de poursuivre leurs activités.

 

La plus grosse rubrique demeure la masse salariale avec plus de 5,32 milliards de dinars dédiés (un peu moins de la moitié des ressources collectées pour cette période) et en hausse de 2%. Les charges de financement relatives à l’intérêt de la dette ont augmenté de 35,4% passant de 1.352 MD fin mars 2023 à 1.830,7 MD fin mars 2024, 1.115,9 MD relatifs à la dette intérieure et 714,8 MD relatifs à la dette extérieure.

Le principal de la dette s’est situé à 5.342,2 MD (+270,2%), dont 1.085,4 MD de la dette intérieure (+129,8%) et 4.256,8 MD de la dette extérieure (+338,5%).

 

I.N.

22/05/2024 | 11:42
2 min
Suivez-nous
Commentaires
le financier
on a + de fonctionnaire que la russie
a posté le 22-05-2024 à 12:03
on a + de fonctionnaire que la russie a de soldat , avec le nombre de fonctionnaires qu on a , on pourrait liberer la palestine et l arabie saoudite lol