alexametrics
jeudi 19 mai 2022
Heure de Tunis : 02:14
Dernières news
Ennahdha hausse le ton et tire à boulets rouges sur Kaïs Saïed
02/12/2021 | 21:27
3 min
Ennahdha hausse le ton et tire à boulets rouges sur Kaïs Saïed

 

Le mouvement Ennahdha a rendu public un communiqué, ce jeudi 2 décembre 2021, à l’issue de la réunion périodique de son bureau exécutif présidée par Rached Ghannouchi, épinglant “le discours tendu du président de la République et les pressions qu’il exerce sur la justice depuis le coup d’Etat du 25-juillet”.


Le bureau exécutif d’Ennahdha a noté le discours tendu du président de la République, notamment lors de la dernière réunion du conseil supérieur des armées, estimant qu’il en avait profité pour régler ses comptes avec ses opposants et impliquant, ainsi, l’institution militaire dans la chose politique au lieu de respecter ses fonctions délimitées par la Constitution.

Le mouvement dénonce cette démarche, appelant à la nécessité de respecter le rôle de l’armée nationale et de la tenir à l’écart des tiraillements politiques et des conflits partisans. 


Le mouvement assure que “le professeur Kaïs” n’a raté aucune occasion pour faire pression sur la justice, menaçant de promulguer des décrets, comme il l’avait fait depuis le putsch du 25-juillet.

“Il a promulgué des décrets et des arrêtés pour mettre la main sur les rouages de l’Etat et se débarrasser de ses opposants, dans une contradiction flagrante avec les dispositions de la Constitution qu’il avait annulée et les lois qu’il avait dépassées. Et alors qu’il s’attaque à ses opposants, il n’évoque en aucun cas les dépassements le concernant évoqués dans le rapport de la Cour des comptes. Il tenterait même de se protéger à travers les décrets, comme il l’avait déjà fait en promulguant le décret 117. D’ailleurs s’il s’est engagé aux fondements de la loi, toute déclaration qu’il aurait faite à propos du rapport de la Cour des comptes serait considérée comme étant un conflit d’intérêts”, lit-on dans le texte du communiqué.

Dans ce contexte, le mouvement dénonce encore une fois cette démarche, mettant en garde contre son danger pour le présent, mais aussi l’avenir du pays. Ennahdha souligne d'ailleurs la nécessité de faire face à cette tyrannie mençant les droits et les libertés.


Le mouvement de Rached Ghannouchi assure que les dernières nominations prouvent qu’elles sont basées uniquement sur les loyautés personnelles, et que les dernières mises à la retraite obligatoire ont révélé les véritables dessous politiques. “Les slogans du puritanisme et de la lutte contre la corruption sont aujourd’hui à l’examen et les prémices prévoient la gravité des conséquences”. 


D’autre part le mouvement a dénoncé les menaces ayant visé le secrétaire général de l’UGTT ainsi que la tentative d’agression des agents du ministère de l’Intérieur, rappelant la nécessité de la vigilance sécuritaire face à la menace terroriste. 



Ennahdha a, également, considéré que “les politiques kaisiennes” avaient conduit à un isolement international de la Tunisie à cause du coup d’Etat, soulignant dans ce contexte, que la Tunisie avait été privée de participer au Sommet de la démocratie.

“Nos pertes ne se situent pas uniquement sur le plan international et régional, mais les politiques internes ont démontré leur limite dans le traitement des affaires courantes, notamment la hausse des prix, les problèmes environnementaux, la loi 38, la mobilisation des ressources financières nécessaires et la maîtrise du chômage. Pourtant le président insiste à maintenir ces choix malgré tous les appels, nationaux et internationaux, l’invitant à une révision et à un dialogue avant qu’il ne soit trop tard”, conclut le communiqué signé par Rached Ghannouchi. 



S.H


02/12/2021 | 21:27
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Kais Saied
vous a sauvé la vie
a posté le 05-12-2021 à 12:42
Après les démissions en masse des dirigeants nahdhaouis, les petites quantités négligeables d'Ennahdha rassemblées encore autour du "Ayatollah congelé et momifié" Ghannouchi essayent encore leurs dernières man'?uvres de désespoir, de culpabilité et de défaitisme...!!! Ces mêmes nahdhaouis savent pertinemment que c'est l'homme courageux et intègre Kais Saied qui leur a sauvé la vie le 25 juillet 2021...!! En effet, à l'aube dudit 25 juillet, des centaines de milliers de Tunisiens s'apprêtaient à descendre dans la rue pour arracher le pouvoir par la force. L'injustice, la faim et le chômage constituaient la dynamite de leur explosion! Responsables : les députés de l'ARP, Ennahdha et tous ses partenaires de coalition durant les 10 dernières années! Certains observateurs politiques affirment que les Tunisiens révoltés dudit 25 juillet allaient lyncher et massacrer tous ces politiciens et députés. Mais heureusement pour eux et pour la Tunisie que le Président Kais Saied était ce jour là au pouvoir à Carthage pour absorber la colère des Tunisiens révoltés et sauver ainsi et par voie de conséquence la vie des Nahdhaouis et des députés...!!! Aujourd'hui, tous ces personnages politiques rescapés doivent être reconnaissants au Président Kais Saied...! Enfin, l'ayatollah Ghannouchi et sa minuscule garde rapprochée savent pertinemment que le mouvement Ennahdha à déjà perdu le pouvoir en Tunisie et que L'UGTT ne collaborera JAMAIS avec eux et que si Taboubi le ferait un jour, il sera balayé de l'UGTT pendant la même journée...!!!!
Khayati cherfa
Quelle mauvaise foi du gouru
a posté le 04-12-2021 à 08:49
Tous les erreurs d enahdha pendant 10ans qui a mis le pays a genoux , et qui a pousse le pays a la banquerioute le gouru l impute au president . KS aurait du limoger Nahdha et la sanctionner pour toutes les erreurs et horreurs qui ont ruine la Tunisie devenue une peau de chagrin , il avait les moyens legalement de le faire et le peuple etait avec lui . Pourquoi refuse t il de rendre justice .a ce pauvre pays devenu exangue par les s malversations du Gouru ainsi que ceux de sa secte RACHED EL GHANOUCHI est notre fossoyeur impitoyable . . Toute la Tunisie etait contre lui . KS vous n etes pas le meilleur pour nous , ama fil ham aandek ma tikhtar
EL OUAFI
Jour " J "
a posté le 03-12-2021 à 17:58
La justice au service du clan s'est mise en branle,la fin est proche !
La colère et la frustration d'un peuple encourageait le président Kais Saied a prendre en main ce mutisme de l'appareil judiciaire qui laisse pourrir les dossiers des corrompus par connivence !
Rependre en main et tirer cette institution de sa torpeur et somnolence,tous ceux qui ont fraudé doivent rendre compte à la justice.
Malheureusement celle-ci est encore inféodé au clan des fraudeurs !
Des décrets devraient être activés pour appliquer ce manque d'application de la loi sur ceux qui ont détourné, combiné !

Nizar
Commentaire
a posté le 03-12-2021 à 13:21
il n'y a pas de liberté sans Loi a été dit il y'a plus de cinq mille ans
THB
Bouchlaka et Tutti quanti c'est terminé
a posté le 03-12-2021 à 12:15
Leur fin est proche. Les nahdhaouis paniquent.
Ils peuvent tirer même à boulets multicolores, rien ne changera et les décisions du 25 juillet sont une bouffée d'oxygène pour le pays et le peuple.
KS doit rapidement dissoudre le parlement et dissoudre les partis en infraction.
Ennahdha, karama, kalb Touness et Tutti quanti, c'est terminé.
Vous avez eu votre chance, vous avez passé 11 années de calvaire et galère pour le pays.
Bouchlaka peut chaque jour débiter ses âneries et inepties, ça ne changera rien.
Game over
Guide de tourisme
Autre chose...
a posté le 03-12-2021 à 08:53
...il y a eu apparemment une fin de non recevoir de la part de l'ambassadeur yankee à une demande de rencontre passée par celui qui se prend encore pour président du parlement. Imaginez leurs sensations...s'ils en ont de temps en temps!
BOUSS KHOUK
90 % DES TUNISIENS
a posté le 03-12-2021 à 01:21
vont vous tirés dessus à boulets de merde
Houcine
Les revoilà.
a posté le 02-12-2021 à 22:46
Les Dalton, recherchés et leurs têtes mises à prix, se font moins discrets pour habiller de verbiage leur inanité.
Les institutions, l'armée dont ils ne disent un mot sinon pour appeler à la l'éloigner tant ils font dans leur froc.
L'armée avait répondu au petit Satan Ghannouchi, suppliant et défait devant les grilles de l'ARP.
Le terrorisme ne passera pas.
Ennahdha voudrait croire en sa bonne étoile. La menace à peine voilée (sic !) à l'égard du Président, ils ne s'autorisent pas une virgule contre l'armée.
Nous attendons non seulement de vous voir coffrer, surtout de ne plus voir vos faces de repris de justice et retrouver un peu de sérénité.
Vous ne retrouverez plus vos sièges que vous avez gagnés par le trafic et le mensonge.
Les palais de la République sentiront moins mauvais.
Guide de tourisme
Oh la la!
a posté le 02-12-2021 à 22:16
C'est la trouille!
BOUSS OUKHAYTIK
OH LA LA LA et encore un petit la la
a posté le à 22:34
non seulement la trouille , mais aussi la pénurie de couches culottes XXL des lieux habités par les ghanou chiens AND xxx GROS MERDOUM !!!!