alexametrics
dimanche 22 mai 2022
Heure de Tunis : 06:04
Dernières news
Echaâb s’oppose aux prises de décisions unilatérales de Kaïs Saïed
03/12/2021 | 21:51
1 min
Echaâb s’oppose aux prises de décisions unilatérales de Kaïs Saïed

 

Une rencontre a eu lieu, vendredi 3 décembre 2021 entre une délégation du mouvement Echaâb et de l’UGTT, en présence de Zouheir Maghzaoui, Salem Labiadh, Haykel Mekki, Noureddine Taboubi, et Samir Cheffi.

La rencontre a permis d’aborder les moyens permettant d’unifier les positions par rapport aux crises économiques et politiques, tout en suggérant les solutions adéquates. 


Les deux parties ont exprimé leur opposition à l’autocratie de Kaïs Saïed et ses prises de décisions unilatérales en ce qui concerne l’avenir du pays. Elles ont également souligné la nécessité de délimiter dans le temps la durée des mesures exceptionnelles. 


S.H


03/12/2021 | 21:51
1 min
Suivez-nous
Commentaires
delabarre
said
a posté le 05-12-2021 à 18:38
said es une merde vous allez vous rendre compte qu' il détruit le pays ce fumier
Abidi
Echaab
a posté le 05-12-2021 à 09:53
Vous ne représentez que 0,01 du vrai peuple qui accrédite le président et approuve toutes ses décisions , la seule faute du président c'est qu'il n'a pas instauré un régime semblable à celui de Sissi en '?gypte et bien sûr vous vous doutez de votre place dans un tel régime
Soussi
Taboubi
a posté le 04-12-2021 à 20:22
Taboubi and Company et surtout le President sont tombes dans le piege
d Ennahdha
Tunisino
Les communistes
a posté le 04-12-2021 à 13:42
Les communistes retournent toujours à l'Ugtt pour se muscler, sauf que l'Ugtt a toujours ses propres agendas. Il est important de reconvertir l'Ugtt à un parti politique, puisqu'elle veut que sa vision communiste destructrice s'applique tel que soient les conditions. Il est aussi important de réduire le nombre de partis politiques à trois: Gauche, Centre, et Droite; pour forcer les politiciens, bêtes et égoïstes, à se regrouper et à se former au sein de leurs propres familles, au les d'apprendre la coiffure dans les têtes des orphelins, les tunisiens.
Warrior
2 pour commencer .............................
a posté le à 16:24
2 paris A et B.
qd A gouverne, B observe et sanctionne. et vice versa.
plus tard, qd la démocratie est enracinée, on peut ajouter d'autres partis.
la situation actuelle rappelle la République de Weimar ( Weimarer Republik )
Tounsi Fakhour
UGTT et Echaâb
a posté le 04-12-2021 à 13:04
L'UGTT doit avoir un rôle purement syndical de défense des travailleurs. C'est évident. Or depuis la révolution, ce rôle est devenu très politique et de façon ostentatoire, avec les conséquences néfastes qu'on connait.
Echaâb est un parti politique qui appartient à la classe, à la partitocratie.
Or, un constat important s'impose : presque toute la classe politique est pourrie. Pourrie, entre autres, par le culte de la personne, les égos, la corruption, l'opportunisme, l'arrivisme, etc :
En commençant par les défunts : Bourguiba (fin de règne), Ben Ali et Béji Caied Essebsi BCE (le deuxième plus grand traitre de la révolution, il a pactisé avec le premier traitre Kherriji (Ghannouchi) en aout 2013, dans l'hôtel chic de Paris : le Bristol, dans la suite du milliardaire et ripoux Slim Riahi, rencontre organisée par Nabil Karoui, patron de Nesma, qui s'avèrera co-fondateur de Nidaa Tounes. BCE a permis le retour des RCDists$, dont Abir Moussi et a tout fait pour favoriser son fils Hafedh)
En passant par Ghannouchi (cheikh bac moins trois, inculte et profondément malhonnête) et Abir Moussi (comme tout RCDist, une opportuniste primaire, mais elle était admirable dans son combat contre les frérots) et Marzouki le tartour, oueld el harki,
En continuant par Nabil Karoui (monsieur makarouna), Makhlouf (un voyou de première) et Mechichi (un incompétent notoire qui a pactisé depuis le début avec les frérots et les klebs), etc (la liste est longue).
Plus précisément, la classe politique et les partis politiques sont tels que :
'?' Leur nombre dépasse largement 100, dont 18 représentés à l'ancienne ARP,
'?' Aucun ne fonctionne, en interne, de façon démocratique
'?' A part 2 partis (poubelles) antagonistes, qui se distinguent un peu des autres et sont en chute libre, les autres sont :
'?' Soit des « zéros-virgule », des satellites, à la botte de '?' , des opportunistes primaires, une pourriture
'?' Soit des « zéros-pointé », leur place est ailleurs
Donc, on s'en fiche de cette classe politique, de cette partitocratie, de cette racaille.
On s'en fiche aussi d'un régime présidentiel. Ou avez-vous vu un vrai pays démocratique avec un régime présidentiel ? A part peut-être le cas particulier de la France.
On ne veut pas, PLUS, de za'im. Arrêtons de tergiverser et de tourner en rond, c'est un cercle vicieux : le serpent qui se mord la queue. On veut un PEUPLE SOUVERAIN, bien représenté.
Pour cela, il faut absolument changer le code électoral :
Le régime en Tunisie est essentiellement parlementaire, avec des prérogatives limitées à la présidence de la république (défense nationale, diplomatie'?'). C'est un régime moderne et il n'est pas mauvais. Mais il est un peu fragile et pas très stable (voir la 4ème république en France). Il a besoin d'ajustements.
Autre constat : il y avait un gros problème au parlement à savoir la partitocratie : des partis plus ou moins représentatifs font ce qu'ils veulent'?' Et il devient nécessaire et urgent de limiter le rôle des partis dans le fonctionnement de cette assemblée.
Donc, en définitive : le scrutin législatif actuel (proportionnelle au plus fort reste) est inadapté.
Pour balayer cette racaille et la faire dégager par la petite porte, il suffit d'adopter un scrutin législatif plurinominal, majoritaire, à plusieurs tours.
De plus, ce mode de scrutin garantit, in fine, que les candidats élus soient tous élus par une majorité d'électeurs. Ce qui est un des buts ultimes de toute élection. Et cela permettra de vraiment renouveler l'ARP et la classe politique actuelle et d'éviter cette partitocratie.
$ N'oublions pas les caciques (bien connus) du régime Ben Ali qui ont marchandé leur allégeance pour Ennahdha contre une certaine immunité.
BIEN
@Tounsi fachour: Bonjour !
a posté le à 14:05
Nous voulons une démocratie parlementaire ou présidentielle : il n'y a pas de moitié ou un peu enceinte !

On peut s´orienter au systeme parlementaire Allémand
Le président n'a qu'un seul rôle de figure de proue : il n'a ni pouvoirs dans l'armée ni dans la diplomatie, il est seulement censé représenter le pays à l'extérieur et signer des lois, et cela fonctionne parfaitement, et ce qui fonctionne dans un grand pays peut certainement fonctionner dans un état minuscule comme le notre.

Fini le temps des "Ezza3im Elau7èd" !

Après ce que nous avons amèrement appris avec Kaiis Saied, l'ARP doit enfin réduire au minimum les prérogatives du président à la prochaine occasion.
Tounsi Fakhour
@BIEN
a posté le à 15:13
Bonjour,
Ce que vous écrivez est assez juste. Merci
Le modèle allemand est intéressant, mais l'état Allemand est fédéral.
Alors que la Tunisie est un état (très) centralisé...
Ce qu'il faut absolument éviter en Tunisie c'est la partitocratie.
D'où ma humble proposition de scrutin législatif PLURINOMINAL, majoritaire et à plusieurs tours.
On vote directement pour une PERSONNE et non pas pour un parti politique.
Bien à vous
nazou de la chameliere
Enfin !!!
a posté le 04-12-2021 à 11:53
Ils commencent à comprendre que le facho ,n'est pas bashar, qu'il n'est pas Essisi, et encore moins un Ben Ali !!!
Bravo à lugtt qui a compris comment les convaincre !!!
Les Abbou ont été plus rapide pour comprendre qu'ils ont été manipulés !!
Reste la crétine casquée et l'imbécile Rahoui !!!
BI
@nazou: vous dites qu´il reste que Rahoui..
a posté le à 13:34
Je pense qu'il ne faut pas s'attendre d´un microcéphale, BenouHilèl de race, une autocritique ou une révision de ses pensées et certainement pas un recul..
mansour
C'est avec loyauté et passion patriotique que les souverainistes partout combattent
a posté le 04-12-2021 à 11:35
l'idéologie fachiste de l'islam politique des terroristes islamistes freres musulmans salafistes imposé à leurs pays et populations en Tunisie, Syrie, Egypte et sauvés par nos Leaders le Président Kais Said-Madame Abir Moussi, Al Sissi, Bachar al Assad, les Emirats-Arabie Saoudite, Trump, Eric Zemmour et tant d'autres grands patriotes
AT
Tabarakà Allah 3lik M. mansour ..
a posté le à 13:27
Le plus grand Go.....rrr Zammouriste de France !
Forza
Echaab est un parti fasciste
a posté le 04-12-2021 à 10:29
Et qui refuse la culture et l'origine de ce pays. Il supporte les dictateurs partout comme en Syrie, c'est un parti chibiha. C'est le parti qui a supporté le plus le coup d'état militaire de Saied et il voulait le servir comme le font les chibihas avec Assad en Syrie. Son problème est le refus de Saied de leur donner des avantages, ils se retournent partiellement contre lui. J'ai regardé une vidéo avec Salem Labiad qui se lamente car il n'a pas pu retourner à son travail à l'université. C'est le résultat de la politique fasciste de son parti et il en est aussi responsable comme son ami Maghzaoui. J'ai de l'empathie avec la famille de Salem Labiadh privée comme les familles des autres députés de leur ressource de revenu mais pas avec Salem Labiadh qui incitait jour et nuit contre la démocratie et qui applaudi le bombardement des populations civiles en Syrie.
MH
Trop tard
a posté le 03-12-2021 à 22:37
Pourquoi ces gens là ne comprennent qu'après coup et toujours en retard. N'est il pas clair que dès le début, dès le 26/07, KS veut faire cavalier seul. KS a trompé tout le monde, y compris le peuple car contrairement à ce que tout le monde pense, KS brandit sa lutte contre la corruption pour amadouer le peuple pour arriver à sa fin, installer une nouvelle idéologie qui puise ses racines du socialisme. Le réveil va être terrible pour tous.
A4
Affirmatif !
a posté le à 10:38
BULLETIN DE VOTE
Ecrit par A4 - Tunis, le 21 Septembre 2019
(entre les 2 tours de la présidentielle)

Mon bulletin ne veut plus se jeter à l'eau
J'ai beau lui acheter palmes et beaux maillots
Il ne veut plus grimper, passer par la fente
Pour plonger dans des eaux sales et gluantes

Il a promis et juré de ne plus le faire
De ne plus se faire avoir de cette manière
Par ces bandes de truands et politicards
Qui ont transformé des espoirs en désespoir

Il est très têtu et les choses sont ainsi faites
Il ne veut plus jouer au dindon de la fête
A celui qu'on jette soudain dans des eaux troubles
Pour s'amuser à parier à quitte ou double

Il ne veut plus de cette classe d'inclassables
De tocards véreux, corrompus et minables
Il ne veut plus se retrouver dans une boîte
Pataugeant malheureux dans une chaleur moite

Il me l'a dit ce matin sans mâcher ses mots
Sans tergiverser et tourner autour du pot:
"Je ne peux choisir dans ce royaume de lépreux
Entre programmes misérables et plans foireux"

"Peste ou choléra, choléra ou peste
C'est hélas un type de jeu que je déteste
Choléra ou peste, peste ou choléra
C'est du pareil au même, et qui vivra verra !"
A4
Dégage
a posté le 03-12-2021 à 21:56
Je vois de nouveau un "dégage" qui pointe son nez à l'horizon...
La chute sera dure et fracassante !!!