alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 23:48
Dernières news
Création de la première société communautaire à Mahdia
06/10/2022 | 13:27
1 min
Création de la première société communautaire à Mahdia

 

Mercredi 5 octobre 2022, est parue dans le Jort, sous la rubrique « Annonces Légales, Réglementaires et Judiciaires », l’annonce de la création de la première société communautaire (entreprise citoyenne) appelée « Al-Etihad ouled Jaballah ».

 

Il s’agit d’une société locale au capital souscrit de la société de 60.000 dinars se trouvant dans la localité d’Awlad Jaballah à Melloulech dans le gouvernorat de Mahdia.

La société sera un centre de collecte de lait auprès des éleveurs, en plus d'un point de vente d'aliments et de services divers. Durée de la société : 99 ans.

Le nombre d'actions à souscrire en numéraire et le montant devant être payé immédiatement s'élèvent à 600 actions, pour lesquelles il y a 60.000 dinars.

 

Concernant les conditions liées à la répartition des excédents et à la formation de l'épargne, il est précisé ce qui suit :

Dans le cas où la société réalise des bénéfices nets ou des excédents à la fin de chaque année comptable : - 15% sont attribués sous forme d'épargne obligatoire jusqu'à atteindre 50% du capital de la société; -20% sont consacrés aux activités sociales, culturelles et environnementales.

Le reliquat des bénéfices et excédents peut être réparti dans la limite d'un pourcentage n'excédant pas 35 % par décision de l'assemblée générale.

Le lancement des sociétés communautaires ou entreprises citoyennes a été porté par le chef de l'Etat, Kaïs Saïed. Ce projet est l'une des pierres angulaires du projet présidentiel.

 

 

M.B.Z

06/10/2022 | 13:27
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Mansour Lahyani
Sociétés citoyennes ? entreprises communautaires ?
a posté le 06-10-2022 à 17:34
A moins que ce ne soit l'inverse... Qui nous dira le fin mot de 'histoire, celui par lequel on devra commencer ? Quel Ridha Bouguerra, quel Béchir Garbouj saura nous tirer de cet embarras !