alexametrics
lundi 15 juillet 2024
Heure de Tunis : 15:33
Dernières news
Cinq partis lancent une campagne pour le boycott du référendum
02/06/2022 | 13:44
2 min
Cinq partis lancent une campagne pour le boycott du référendum

 

« La situation économique et sociale est l’élément le plus important pour plus de 90% des Tunisiens et leur priorité. Malheureusement, le président pense que la consécration d’un nouveau système politique ou l'élaboration d'une nouvelle constitution parviendra à apporter la croissance et le bonheur », a déclaré le dirigeant Attayar, Ghazi Chaouachi, à l’issue de la conférence de presse organisée, jeudi 2 juin 2022, par Attayar, Al Qotb, Ettakatol, Al Joumhouri et le parti des travailleurs.

 

« Cette personne a un rêve celui d’un nouveau système politique qu’il appelle nouvelle République. Qui l’a chargé de proposer un référendum pour une nouvelle constitution ? Personne ! Nous allons dans le mauvais chemin qui ne fait que détruire l’Etat et ses institutions ainsi que l’expérience démocratique », a-t-il poursuivi annonçant le lancement d’une campagne pour le boycott du référendum.

Ghazi Chaouachi a souligné que « la folie » de Kaïs Saïed va finir par mener le pays au chaos. Il a enfin réagi à la décision du président de révoquer 57 juges en estimant que la réforme de la justice doit être menée dans le cadre légal et des normes internationales qui garantissent le droit des juges à des procès équitables.

« Ceci est inacceptable, cette décision cache la volonté de terroriser les juges et de les amener à devenir un appareil d’exécution des décisions du président de la République. Certains juges ont été limogés pour avoir refusé d’obéir aux ordres du président et de la ministre de la Justice », a conclu le dirigeant d’Attayar.

 

Le secrétaire général du Parti des travailleurs, Hamma Hammami, a souligné, pour sa part, que le boycott du référendum est un devoir national, et sur la base de la déclaration commune des partis, il a indiqué que le 25 juillet n’est pas venu corriger la trajectoire de la révolution mais asseoir un régime populiste basé sur l'autorité de l'individu, hostile aux libertés individuelles et publiques et à la démocratie.

Hamma Hammami a précisé que les partis réunis œuvrent à boycotter toutes les décisions prises unilatéralement par Kaïs Saïed en lançant la campagne nationale pour le boycott du référendum, qui a déjà commencé par le refus de participer au prétendu dialogue « national ».

Les signataires de la déclaration ont décidé d'organiser un sit-in de protestation le 4 juin, devant les locaux de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), comme première étape de la campagne nationale pour le boycott du référendum.

 

M.B.Z

   

 

02/06/2022 | 13:44
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Naim
Hamma, Hamma, Hamma !
a posté le 02-06-2022 à 18:07
Yezzi fok heu Hamma. Oufet flousek hey Hamma. Yezzi fouk hey Hamma ! Yarhem oualdik sayyebna. Rak eamel elaar...fok hey tofel.
MFH
Trop de bruit pour rien.
a posté le 02-06-2022 à 17:56
Minables 5 tout petits partis qui veulent péter plus haut que le trou.
The Mirror
@ Agatacrietiz: bien vu
a posté le 02-06-2022 à 17:31
Vous avez tout dit: de nos jours, si l'on veut réussir quelque chose, il suffirait que Hamma Hammami sorte de son trou pour hurler : Non, je refuse.

Il y a plusieurs Hamma Hammami parmi nous, donc, c'est prometteur, alors oui, vive les macaques.
retraité
on verra les résultats le 25 juillet
a posté le 02-06-2022 à 16:55
qu'ils commencent dès maintenant leur campagne pour le non au référendum et d'autres partis qui ont rendu le pays pauvre endetté et les citoyens marginalisés se joignent à eux on verra les résultats de l'action et si le non l'emporte à une majorité tant pis pour le pays et son peuple .
Agatacriztiz
Décidément, voués à l'échec dès le départ...
a posté le 02-06-2022 à 16:09
Il suffit que ces trois macaques et deux baboins montent sur les arbres pour hurler leur opposition au référendum pour que toute la Tunisie, dans un élan, s'inscrive sur les listes électorales ou vérifie son inscription.
La preuve ! Le site de l'ISIE est saturé...
Tout le contraire de l'effet recherché...
Ghanou
D'où vous l'avez votre pourcentage de 90%?!?!
a posté le 02-06-2022 à 16:08
Vous avez tout faux. La priorité pour tous les Tunisiens en ce moment c'est éradiquer la corruption, assainir la justice et faire réussir le Référendum. Nous sommes tous derrière notre Président et nous approuvons ses décision parce que nous, nous ne visons ni poste de ministre ni siège au Parlement. Nous ne voulons que le salut de la Tunisie et sa gloire. Vive la Tunisie et Vive Kais Saied.
Houcine
On pourrait tout révoquer de cette pétition.
a posté le 02-06-2022 à 15:57
Tous les attendus, ici rapportés, avancés par ce groupement d'intérêts sont des paravents, des arguties.
On pourrait les reprendre un à un et les réduire à rien par le recours à un raisonnement basé sur les faits, sur les actes.
Je ne le donnerai pas cette peine, je les sais autistes et convaincus de tenir le vrai sur la constitution érigée en totem alors qu'elle n'est que le fruit d'un état des rapports de force du moment.
Les peuples adaptent leurs règles, les normes comme les valeurs, terme dont la signification reste à déterminer pour chacun, et nos valeureux tartuffes voudraient nous imposer leur diktat.
Le Président a mandat pour protéger le pays, ses populations, les institutions, et il le fait à bon droit.
Les amateurs de fables qui ont courbé l'échine face aux coups de boutoir, aux incartades et ont fini par collaborer peuvent trouver injuste qu'il procède au nettoyage.
Ils n'ont pas montré cette détermination contre les usurpateurs, les violents, les amis et défenseurs des terroristes.
D'où il apparaît que leur affaire est de connivence.
J'applaudis au courage des amis de la justice, la vraie, celle qui juge des faits sans regarder le statut réel ou imaginaire du justiciable.
J'attends qu'on traite les islamistes et leurs suiveurs à cette aune.
Rien de moins.
Rien de plus.
Sniper
déluge
a posté le 02-06-2022 à 15:16
une seule question que pèse les 4 partie de ce mouvement devant Ennahdha ?
c'est l'histoire des 4 moutons et du loup imaginer la suite ....
The Mirror
Le référendum est une affaire de citoyens et non de partis
a posté le 02-06-2022 à 15:08
Les partis politiques qui menacent de boycotter le référendum n'auront absolument aucun impact sur le résultat final. D'abord, parce ces partis sont quasiment vides, le plus peuplé d'entre eux ne remplirait pas un minibus. Et puis, moi, citoyen tunisien, et je prétends que la plupart des tunisiens sont comme moi, je ne vois pas comment peut-on m'empêcher d'aller voter le 25 juillet 2022. Je suis citoyen tunisien, je suis fier de ma citoyenneté, et je suis invendable. Celui qui tenterait, par de l'argent ou par la force, de me dissuader d'aller voter, aura forcément des comptes à me rendre à l'instant même.
EL OUAFI
Qui va répondre à vos appels ?
a posté le 02-06-2022 à 14:55
Les F'?LONS aux abois, Qui va répondre à vos appels ? Six mois qui vous vous reste pour déguerpir, plus jamais voir vos gueules les malfrats.
KAIS Saied a le peuple d'arrière lui, vous n'êtes qu'une pognée d'opportunistes !
OK
Ces faux démocrates partisans des islamistes d'Ennahdha depuis 2011
a posté le 02-06-2022 à 14:31
qui se drapent dans la vertu, la défense de la démocratie et de l'état de droit, tout en jouant sur le double langage et soumission au pouvoir des destructeurs et corrompus islamistes freres musulmans d'Ennahdha depuis 2011
Ali combat
ce beau monde
a posté le 02-06-2022 à 14:16
NAHDA vous avez promis LA KAASBA OU LE CARTHAGE

Mais il y a beaucoup de monde

Et vous avec zero virgule vous arrivez jamais

Bon courage
Dark vador
La gauche caviar et les mal acquis
a posté le 02-06-2022 à 14:08
Après avoir clochardisés la classe moyenne pendant le règne de la troïka, le trouillard Hammami à une peur de rembourser les compassions qui l à reçu frauduleusement, et maintenant tout à coup il s inquiète du sort des tunisiens, combien de ville ,de village, de hameau à t il visité pour parler au nom des tunisiens ,voilà le vrai visage du politiciens menteurs et arnaqueurs
veritas
dissolution
a posté le 02-06-2022 à 13:50
Saied doit dissoudre et interdire ces partis ainsi que tout les partis politiques en liaison direct ou indirect avec ennahba la maison mère de tout les partis islamistes de tout bords.
URMAX
JUSTE, vous dites vrai :
a posté le à 14:13
... ils constituent une menace pour la stabilité intérieure de la Nation.