alexametrics
lundi 30 janvier 2023
Heure de Tunis : 01:59
Dernières news
Cession d'entreprises publiques : Nsibi dément Taboubi
03/11/2022 | 14:10
2 min
Cession d'entreprises publiques : Nsibi dément Taboubi

 

Le ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle et porte-parole du gouvernement, Nasreddine Nsibi, a démenti les déclarations du secrétaire général de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, selon lesquelles le gouvernement s’était engagé auprès du Fonds monétaire international (FMI) à céder la BH Bank, la Régie nationale des tabacs et des allumettes (RNTA) et un certain nombre des quais du port de Radés.

 

 

Dans une déclaration à Mosaïque Fm ce jeudi 3 novembre 2022, le porte-parole s’est interrogé sur les données détenues par M. Taboubi. Tout en refusant de confronter les dires du secrétaire général de l'UGTT, le ministre a affirmé que le programme de réformes proposé par le gouvernement ne stipule pas la cession d’entreprises publiques

« L’approche est que le gouvernement tunisien étudiera, au cas par cas, la situation des entreprises publiques suite à quoi, des propositions seront formulées », a-t-il soutenu.

Et d’ajouter : « La priorité du gouvernement est la réforme de toutes les entreprises publiques. Aujourd’hui, le gouvernement n’a pas de plan défini pour la cession de ces entreprises et au contraire, sa priorité est de les réformer toutes.

Nous avons tenu des conseils ministériels dédiés à chacune de ces entreprises. C’est notre plan et c’est ce que nous avons soumis au FMI dans le document. Il n’y a pas de dualité dans le discours ! »

 

Lundi 31 octobre 2022, Noureddine Taboubi avait indiqué que la levée des subventions et la cession des établissements du secteur public sont complètement rejetées, en affirmant que le gouvernement s’était engagé auprès du FMI à céder certaines entreprises et biens publics, une ligne rouge pour la centrale syndicale.

 

I.N

 

*Photo d'illustration

 
03/11/2022 | 14:10
2 min
Suivez-nous
Commentaires
riri
Le FMI en parle pourtant..
a posté le 03-11-2022 à 15:05
"In a recent interview, IMF Managing Director Kristalina Georgieva revealed that the privatization of 'some state-owned companies'?' was among the issues discussed by the fund with Tunisian officials. "

On doit croire le FMI ou le gouvernemen tunisien?
veritas
Qui croire plus personne ne croit personne '?'.
a posté le 03-11-2022 à 14:30
il y'a une crise de confiance qui s'est installée durant les 11 dernières années à cause du mensonge et des ruses islamistes ce qui a engendrer le doute et la perte de confiance des tunisiens entre eux entre les gouvernants et entre l'état '?'le retour de la confiance est une condition sinequanone pour pouvoir réparer les dégâts et faillite du pays causé par les criminels islamistes,sans le rétablissement de la confiance (qui ne va pas être facile)le pays n'a aucun espoir pour pouvoir avancer.