alexametrics
mercredi 29 mai 2024
Heure de Tunis : 10:58
Dernières news
Biographie de Ali Kooli, ministre de l’Economie, des Finances et du soutien à l’Investissement
25/08/2020 | 01:17
1 min
Biographie de Ali Kooli, ministre de l’Economie, des Finances et du soutien à l’Investissement

 

Ali Kooli a été proposé, lundi 24 août 2020, ministre de l’Economie, des Finances et du soutien à l’Investissement dans le gouvernement de Hichem Mechichi. Il hérite de ce fait du super ministère de l’Economie annoncé par Mechichi.

 

Avant cette nomination, M. Kooli était directeur général de la Bank ABC en Tunisie et ceci depuis mai 2010. Depuis juillet 2015, il devient aussi en parallèle le CEO Maghreb de la banque.

 

Il a été aussi le président de la société algérienne Arab Leasing Corporation (ALC) pendant 3 ans, de juin 2016 à juin 2019. Il a également présidé le conseil d’administration de la Bank ABC Algérie.

Entre 2007 et 2010, M. Kooli occupe le poste de directeur général et membre du conseil d’administration de la Société General Bank Jordan.

Ali Kooli est diplômé de l’Ecole de management de Lyon.

 

25/08/2020 | 01:17
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Mansour Lahyani
Il y a en Tunisie une pléthore de "banquiers", tous plus virtuels les uns que les autres...
a posté le 26-08-2020 à 10:57
Ceci est une tentative de mise au point purement sémantique, rien d'autre : il ne faut pas y voir une quelconque tentative de redimensionner la stature, certes imposante, de M. Ali Kooli : ce monsieur tagué, par une coupable facilité, de "banquier" n'est, en fait, qu'un haut cadre de banque, ce qui n'est déjà pas si mal que ça... Pour avoir droit à la qualification de "banquier", il faut avoir fondé une banque, et posséder une bonne tranche de son capital : à ma connaissance, seul feu Rachid Ben Yedder pouvait y prétendre, ainsi que les Mabrouk... et, dans une moindre mesure, M. Mansour Moalla ! Ceci risque de ne pas plaire à bien des gens : j'ai entendu des agents de comptoir, et même des agents de nettoyage, s'annoncer comme "banquiers", du seul fait qu'ils étaient employés par une banque !
Cela dit, je souhaite plein succès à Si Ali Kooli dans ses nouvelles, mais encore hypothétiques, fonctions.
ZEUS
@ Achille
a posté le 25-08-2020 à 15:39
Oui, nous sommes beaucoup d'anonymes appartenant à l'entreprise privé qui travaille et qui peine chaque jour devant les banquiers rentiers et véreux.
Le seul bon ministre des finances depuis 2011 est le dernier Nizar Yaiche que l'on sentait proche du milieu de l'entreprise et non des rentiers. Il a bousculé la lourdeur de l'administration en créant en un laps de temps très court cette plateforme pour l'entreprise, une plateforme très réactive et efficiente. Il a bousculé les banques par son approche tout d'un coup c'est l'administration qui était plus rapide, transparente et efficace par rapport à la lourdeur des banques. Bravo pour ce ministre. Le nouveau est un fils de bonne famille qui n'a jamais eu besoin de mouiller sa chemise, une expérience quelconque malgré les titres pompeux je ne pense pas qu'il soit l'homme de la situation et sauf pour que l'Etat s'endette mieux mais encore encore plus.
Achille
@zilos
a posté le 25-08-2020 à 13:48
Merci a vous, tout le plaisir est pour moi, heureux de vous avoir éclairé sur les banquiers et les systemes bancaires mafieux de notre cher pays la Tunisie.




zilos
@Achille
a posté le 25-08-2020 à 09:51
bravo .
une définition très explicative d'un banquier . il est claire que cette définition ou plutôt une vulgarisation du rôle d'un banquier .une très belle leçon pour moi et pour d'autres ignorants .
bonne journée .
Achille
On est mal barré
a posté le 25-08-2020 à 08:58
Oh putain c'est un banquier ! Oh merde c'est un ennemi du peuple, de plus est un ennemi de l'etat ! C'est un banquier tunisien qui toute sa vie n'a appliqué que la vision de la rente, de la thesaurisation ( strategie de profit bancaire et de surprofit par le vol et la surtaxation, accumulation de la richesse sans la faire tourner dans l'economie, strategies agressives vis a vis des entreprises) et de l'elitisme ( ne donner qu'aux riches et rendre difficile l'acces aux prets aux entreprises et aux citoyens)
Ils nous ont foutu un banquier en plein coeur du pays la où il fallait un entrepreneur, un homme d'affaire qui connait les difficultés dont font face tous ceux qui ont justement a faire face aux banque et au systeme financier, ou la où il fallait mettre quelqu'un justement qui ne fait partie aucunement du milieu financier et bancaire, un visionnaire un homme de science ? Un profeseur et penseur de l'economie ?
Quel malheur, j'espere qu'il ne va pas bosser en tant que banquier sinon ca sera un veritable malheur pour la tunisie.