alexametrics
mercredi 29 mai 2024
Heure de Tunis : 09:29
Dernières news
Biographie de Akissa Bahri, ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche
25/08/2020 | 00:43
1 min
Biographie de Akissa Bahri, ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche

Akissa Bahri a été désignée, ce lundi 24 août 2020, ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche maritime au gouvernement Mechichi.

 

Elle occupait le poste de secrétaire d’Etat auprès du ministre de l'Agriculture, chargée des ressources hydrauliques dans le gouvernement d’Elyes Fakhfakh.

Mme Bahri est une grande spécialiste internationale de l’eau avec plus de 40 ans d’expérience. Elle était coordinatrice de la facilité africaine de l'eau à la Banque africaine de développement (BAD). Elle a également opéré dans plusieurs pays (Kenya, Sri Lanka, Norvège, Suède, France …). Elle a été à l’Institut international de la Gestion de l’Eau (Ghana, 2005-2010).

 

Ingénieure diplômée de l’Ecole nationale supérieure agronomique de Toulouse et de l’Institut national polytechnique de Toulouse (1974 – 1977), elle est aussi docteure ingénieure de Institut national polytechnique de Toulouse (1978 -1982), spécialité sciences et techniques en production végétale et qualité des produits. Elle a préparé également une deuxième thèse de doctorat en Suède à l’Institut des sciences et de la technologie (Université de Lund).

 

Titulaire d’une bourse Fulbright, elle a passé six mois à Davis en Californie en 2005.

 

Akissa Bahri a reçu plusieurs distinctions au cours de sa carrière.

25/08/2020 | 00:43
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Ben Salah Touhami
Concernant un escale répété de Mme Akissa Bahri
a posté le 26-09-2020 à 12:13
J'espère que Mme Akissa Bahri reconnaît ses escales à Fretissa qui méritent d'être cité ou ajouter à sa carrière ou participer plus ou moins à sa formation en production végétale. Etant donné que la Ferme Fretissa reste toujours une référence dans ce domaine et a participé grandement à l'amélioration des rendements en grandes cultures (blé - fourrage et légumineuses.
Achille
Elle est bien cette potentielle ministre
a posté le 25-08-2020 à 10:30
Elle est spécialiste en eau et issue de la polytechnique, elle va donc nous construire de beaux barrages pour palier au problème de l'insuffisance en eau que rencontre la Tunisie un pays au climat aride mais disposant malgré cela d'une bonne période de pluie qui inonde tout le territoire, ce cadeau du ciel devrait être reçu dans des barrages madame la potentielle ministre j'espère n'est ce pas ? vous n'allez pas faire l'erreur de tous les ministres qui vous ont précédé on l'espère.
Aussi vous aller faciliter le développement de la pisciculture, un domaine encore peu developpé en Tunisie, non exploité au profit de la société tunisienne qui n'arrive plus a se nourrir en poisson abordable, le poisson coute cher madame la potentielle ministre, or la pisciculture est une solution de taille qui peut éradiquer la famine en Tunisie et faire baisser les prix en augmentant les quantité de poisson dans les marchés, nous savons aussi que le poisson en Tunisie est pris en otage par l'UTICA et l'UTAP qui en ont fait un produit exclusivement d'exportation privant ainsi le citoyen de son droit a disposer des ressources en poisson de son pays que lui livre ses 1400 km de cotes littoral.
On espère que l'agriculture fera l'objet d'une gestion patriotique aussi.
A vous de jouer madame la potentielle ministre si vous prenez les commande du ministère de l'agriculture du poisson et de l'eau, j'espère que vous serez une patriote et au fait de la situation et que vous allez employer votre intelligence et avoir recours a la modernité et prendre exemple sur les pays développés.
saga
@hb
a posté le 25-08-2020 à 09:23
tous tes commentaires sont nuls et n'apportent rien d'intéressant.
retourne dans ton trou et reste y.
Watani Laziz
La Tunisie manque d eau et pourtant..
a posté le 25-08-2020 à 09:20
La recuperation d eau de pluie doit etre un des projets grandiose de Madame le Ministre..Des Etats comme l Allemagne et la Suede ont accordes une grande importance a la recuparation des eaux de pluie et pourtant ce n est pas l eau qui manque chez eux..Il y a plusieurs systemes de recuparation des eaux de pluie allants du systeme domestique prive jusqu au systeme global etatique..En Allemagne et en Suede par exemple ,tous les nouveaux projets de lotissements d habitations depuis 20 ans deja,sont planifies avec des systeme de recuperation des eaux de pluie par un systeme de rigoles et infiltration pour alimenter la nappe phreatique,(Muldenrigolensysteme en Allemagne) et c est beaucoup moins cher que d installer des canalisations mistes eau use et de pluie et engorger les stations d epurations par une eau pure...Regarder sur google les systemes de recuperation des eaux de pluie est tres enrichissant...l Etat doit lui donner de l importance et les citoyens aussi pour utiliser cette eau recuperee pour le jardin,la machine a laver (Pas de calcaire et moin de poudre) et les WC..je le dis par experience,c est genial,la facture ONAS et SONEDE 50% au moins d economie et l installation a ete amortis en 3 ans...et mon jardin est un plaisir a regarder...grace a une citerne sousterraine de recuperation munie d un petit moteur et d un filtre...genial.
Wissem
@hb
a posté le 25-08-2020 à 08:45
L'eau n'a rien à voir avec l'agriculture ? Zid tabet ro7ek...
Ahmed Kaddour
Un Ministre à la hauteur.
a posté le 25-08-2020 à 08:00
Madame.
Toutes mes sincères felicitations pour votre nomination à la tête de ce ministère,on ne peut trouver mieux pour reprendre les rênes,et mettre sur les rails ce secteur vital.
Reprendre le dossier des terres domaniales issus du 12 mai 64, repenser la definition de l'exploitant agricole, arrêter la spéculation pour permettre aux jeunes de reprendre le relais, accorder des crédits pour l'achat et l'agrandissement des exploitations,par des credits bonifiés...installer des systemes de SAFER, repenser ma formation agricole à tous les niveaux, remettre les terrains agricoles aux etablissements d'enseignements agricole...
Reprendre le circuit des produits agricoles,en mettant en place un système basé sur la transparence totale ( MIN),et favoriser les coopératives de services pour permettre aux petites et moyennes entreprises agricoles de fonctionner dans de meilleures conditions,et reprendre un contrôle continu des Societes Mutuelles agricoles,afin de redonner confiance aux exploitants.....
hb
eau et agriculture
a posté le 25-08-2020 à 05:48
Et l'agriculture qui c'est qui va s'en occuper. '?tre spécialiste en eau n'a vraiment rien à voir avec l'agriculture. Lequel domaine où on a des milliers de spécialistes. C bizarre comment on laisse un secteur aussi important entre les mains de non spécialistes. D'abord bettaieb puis vient akissa quel "Akks"