alexametrics
Chroniques

Les contrebandiers au parlement

Les contrebandiers au parlement

 

 

On en a vu des corporations représentées dans le parlement. Pendant des années, il y a eu beaucoup d’avocats, les médecins sont également représentés à l’ARP. Mais une autre « profession » commence à pointer son nez sous la coupole du Bardo : les contrebandiers. 

Apparemment, les contrebandiers en ont eu marre de financer des campagnes et de devoir ensuite s’assurer de la loyauté des élus qu’ils ont placé à l’ARP. Alors, ils ont décidé d’y aller eux-mêmes et puisque les voix sont une marchandise comme une autre qu’on peut acheter comme on achèterait une grosse voiture ou un appartement au Lac II, alors ils y sont allés.

Il faut dire que les contrebandiers ont brillamment réussi à préserver leurs intérêts et leur « profession » de toute gêne que pourrait occasionner l’application de la loi éventuellement ou la mise en place de nouvelles lois. Pendant plus de cinq ans, tout le monde a parlé des circuits de contrebande, de la nécessité vitale pour l’économie tunisienne de mettre un terme à ce commerce, des liens qui peuvent exister entre contrebande et terrorisme, mais personne n’a rien fait. A chaque Loi de finances on discute des mesures à prendre et des entraves que l’on peut dresser aux contrebandiers, mais on n’en retrouve rien dans le projet adopté, bizarrement.

 

Bref, les contrebandiers pourraient constituer un bloc parlementaire à l’ARP que l’on appellerait le bloc « contra » et qui servirait leurs intérêts. En plus, ils ont beaucoup de sympathisants déjà présents à leurs côtés. Notamment l’inimitable Seif Eddine Makhlouf qui a glorifié l’absence de l’Etat à Ben Guerdène et qui encourage à se « libérer » de l’Etat pour vivre selon d’autres codes et d’autres normes. « Nous on appelle ça de la contrebande alors qu’à Ben Guerdène c’est juste du commerce », avait-il claironné avec un sourire en coin. Des codes et des normes que les contrebandiers établissent et font respecter, parfois violemment, mais bon, on ne va pas en faire un drame.

Les contrebandiers pourraient même faire office de force d’apaisement et de consensus dans un parlement divisé comme le nôtre. Ce sont les seuls qui ont des liens et qui ont financé plusieurs des forces qui « montent » aujourd’hui. Des gens connus dans leurs régions et qui ont un rayonnement international, eu égard à leurs activités, ne peuvent que faire du bien à notre parlement et à la représentation de l’Etat de manière générale. Si des terroristes et des daechiens trouvent leurs places dans l’hémicycle, pourquoi en priver les contrebandiers ?

 

Pendant ce temps-là, l’ensemble des partis politiques parle de lutter contre la corruption et de mettre sous les verrous les voleurs et les profiteurs. Entendez par là, évidemment, les voleurs, les corrompus et les profiteurs des autres. Mais comme partout ailleurs, plus on en parle moins on en fait, rien ne sera fait contre les contrebandiers. Avant, ils faisaient la loi, aujourd’hui ils vont en plus faire les lois.

Par conséquent, il faut que les gagnants gouvernent. Il ne faut pas que les élections soient refaites, pour n’importe quelle raison. Il ne faut pas non plus aller vers un gouvernement de technocrates ou de compétences. L’option d’un gouvernement de salut national ne doit pas non plus être prise en considération, on a déjà donné dans « l’union nationale » et résultat des courses, un parlement plus divisé que jamais. Que ceux qui ont gagné assument leur victoire et gouvernent. Qu’ils nous montrent leurs capacités et qu’ils nous apprennent comment traduire les valeurs de la révolution qu’ils défendent et les matérialisent dans la pratique du pouvoir. Il y a une Loi de finances qui doit être validée et votée avant le 10 décembre 2019. Qu’ils sortent à temps les pensions de retraite et les différentes prestations sociales de l’Etat tunisien. Nous sommes réellement impatients de voir ça.        

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (19)

Commenter

vieux tunisien
| 11-10-2019 08:21
le parlement n'est qu'une petite photo de la société Tunisienne.
comme l'équipe nationale de Mini foot de la Tunisie qui est allée en Australie par pour nous représenter avec les autres nations mais pour voler pour 4000 '?'uros de chaussures.
Le parlement et l'équipe de Mini foot reflète la vraie nature mafieuse des tunisiens qui n'ont aucune moral et qui ne cherchent qu'à sacrifier leur honneur pour de l'argent et faire un maximum de combines pour s"échapper à la justice .
Défier la loi est un sport nationale en Tunisie, 90% des tunisiens trafiquent leur compteurs d'eau et d"électricité et font le maximum pour ne pas payer d'impôt ! comment voulez vous construire un pays civilisé avec des sauvages affamés et des voleurs et braqueurs de toute sorte ....

DIDON
| 11-10-2019 03:25
Corrompus, blanchisseurs d argent, daeshistes extrémistes trafiquants voilà à quoi ressemble notre parlement. No comment la Tunisie va mal détruite par ses propres enfants. aucun espoir il faudrait un miracle pour rétablir l ordre! Et vous, journalistes vous avez contribué à la destruction des partis progressistes démocrates. Pleurez YC que vous avez massacre! Maintenant vous aurez makhlouf & co.

Tounsi-Horr
| 10-10-2019 12:39
Que pensez-vous des dérives et des accusations fondées sur des documents authentiques à l'encontre de votre protégé N.Macarouna ?
Rappel : l'objectivité d'un journaliste est sont principale fond de commerce

Mohamed Salah
| 10-10-2019 11:27
je pense que vous avez tablé et pris par pour une partie pour etre élu! malheureusement, Mr le journaliste, "elli yehseb wahdou yefdhellou". vous pensez vraiment que vous avez une crédibilité quelconque auprès des tunisiens? non, vous etes journaliste pour vulgariser et nous faire comprendre les enjeux, pas pour dénigrer les citoyens ou les députés!!!!
tous les tunisiens sont égaux, sauf la justice, le droit et la lois qui peut leur juger.
de mon coté je peux vous confirmer que les vrais et les gros contrebandiers étaient dans le parlement, ceux qui manipulent les circuits de commerce internes et externes.
s'il vous plait ne depasses pas ton boulot, si tu veux faire la politique, la cours est bien vide, lances toi.

Merci

Olga
| 10-10-2019 10:07
La démocratie ne convient aux ignorants. Et c'est pour cela qu'Occident et et USA ont puni tous les présidents (,ZIne ,Kaddafi, Saddam, Bachar...) qui n'ont pas céder à leurs chantages de recolonisation par le biais d'installation de Bases Militaire , pillage de Pétole et Gaz en utilisant des pions formatés et qui sont originaires de ces mêmes pays pour déconstruire les Etats respectifs et la crème Chantilly c'était les pseudo "Printemps". Il faut se demander printemps pour qui? .
Il ne faut jamais avoir la mémoire courte : rappelez vous les Printemps de "Prague" de "Pékin " et j'en passe.

EL OUAFI
| 10-10-2019 09:22
Monsieur Achouri que ça vous déplaise ou pas notre société tunisienne dès son indépendance était bâtit injustement et bancale ce qui a traduit par cette accumulation de dérives et des dépassements pour créer un déséquilibre régionale qui avec insolence et arrogance perduré pendant des décennies à marginaliser des régions entières laissées à l'abandon et les risques qui peuvent être engendré, oui les gouvernements précédents doivent assumer l'entière responsabilité de ce qui en résulte ou en ce découle de ces dérives qui nous ont conduit actuellement de constater que nous accueillons sous la coupole du Bardo certains de ces acteurs de l'insurrection et des hors la loi.
Oui ce déséquilibre régionale qui a acculé certains de nos concitoyens à opter pour cette dérive.
Nous nous cachons pas dernière nos petits doigts et occulter la vérité, sortons de nos tanières pour aller voir comment vivent nos compatriotes dans les régions reculés du pays, jetons un regard sur l'extravagance de ceux qui se paient le luxe à Lac 2 et ces miséreux rejetés par leurs coreligionnaires aux désarrois et un avenir sombre sans aucune alternative possible.
Rendrons à césar ce qui appartient à césar. (Manai)

Imed
| 10-10-2019 07:51
NK fait de la publicité politique sue Nessma depuis trois ans, il ne reconnait pas l'institution de l'Etat qu'est la Haica depuis un an, il risque d'entrer à Carthage. Qui ditnmieux?

MFH
| 10-10-2019 07:38
Les laisser seuls gouverner et vous allez voir l' état dans lequel se retrouvera la situation dans 5 ans. Si aujourd'hui on est à une croissance du PIB proche de zéro, un chômage de presque 20%, des entreprises étatiques plus ou moins toutes en faillite, une administration quasiment agonisante et une infrastructure qui fait pitié, rien ne dit que ces fondamentaux seront meilleurs dans 5 ans. Les moins que rien de barbus qui ont envahi la pays vous feront voir de toutes les couleurs avant d'avoir tout rafler laissant derrière eux un pays cadavérique livré à des factions armées qui s'entretuent pour des puits de pétrole qui n'ont jamais existé.

A.
| 10-10-2019 04:08
Ennahdha gouvernera l'ingouvernable. Mais ennahdha n'a pas les compétences pour préparer une lois des finances. Elle ne connait rien au fonctionnement de l'état. Donc ce qu'elle pourrait être tentée de faire est de prolonger le délais au dela de décembre et de mandater son poulain Chahid de s'occuper de la lois des finances. Elle gagnera du temps et si ca ne fonctionne pas, elle dira que c'est son poulain Chahid et pas elle. Dans tous les cas, beaucoup de tunisiens sont curieux de voir comment ennahdha dirigera le pays. Beaucoup sont stressés aussi, parce que les salaires des fonctionnaires et des retraités dépendent de cette lois de finances et si elle ne passe pas, le pays ne sera pas capable de se financer au prés du FMI et la BM et ca sera un choc frontal. '?videmment personne ne veut de ca. On ne veut pas que nos retraités restent sans pensions de retraites et que les fonctionnaires ne recoivent pas leur salaire mais c'est à Ennahdha de montrer ce qu'elle a dans le ventre. Vous vouliez le pouvoir, vous l'avez eu alors montrez nous ce que vous êtes capables de faire à par de parler et dharben elloura. Nous somme en octobre et il vous reste 3 mois pour préparer cette lois et deux mois pour former un gouvernement et vous n'êtes meme pas sur que votre gouvernement passera le vote de confiance. Vu la situation critique, M. Kais Saeid ne pourra rien faire, on a besoin de quelqu'un qui sait se salir les mains et faire des tours de passe passe pour faire rouler le pays. M. NK peut peut etre faire quelque chose parce qu'ennahdha est incapable de faire quoi que ce soit. Ce n'est pas l'AKP de la turquie qui eux savent gouverner. Ils ont leur programme économique et leur équipe, ils connaissent le fonctionnement de l'état. Ils ont des références conservatrice mais pas plus que ca. Business is business lorsqu'on gouverne des millions de personnes dépendent de nous alors pas de place à l'amteurisme. La religion est à la maison. Vous n'allez pas rencontrer le FMI et lui parler de religion. Il va mandater la CIA pour se débarrasser d'ennahdha. Il vous dira, mes intérets je les récupererai qu'ennahdha le veuille ou pas.

nazou de la chameliere
| 09-10-2019 21:12
Je crois que Bajbouj et Ben Ali ont préféré mourir ,pour ne pas assister a ça !!!

A lire aussi

Maintenant, on comprend mieux les raisons ayant amené le gouvernement de Youssef Chahed à présenter

17/10/2019 19:00
1

Au grand étonnement de certains, Kaïs Saïed a gagné la présidentielle et est devenu président de l

16/10/2019 16:59
22

C’est donc Kaïs Saïed, selon les résultats préliminaires officiels de l’ISIE, qui est le septième

15/10/2019 11:01
10

Que ceux qui partagent avec nous cette vision de la Tunisie et ces valeurs nous suivent ! Les autres

14/10/2019 15:59
48

Newsletter