alexametrics
vendredi 22 octobre 2021
Heure de Tunis : 17:43
Chroniques
Les islamistes sont dangereux, Kaïs Saïed l’est davantage
Par Nizar Bahloul
19/04/2021 | 16:59
7 min
Les islamistes sont dangereux, Kaïs Saïed l’est davantage

 

La Tunisie est dans une réelle impasse politique. Et on ne voit vraiment pas comment solutionner ses problèmes à l’origine de tous les autres. Comment un pays, dont la population totale est inférieure à celle de Shanghai ou du Caire s’est-il embourbé ainsi ?

Un gouvernement des plus faibles qui fonctionne avec la moitié de son effectif théorique, un parlement qui ressemble à un patio de hammam tant les rixes entre ses députés sont monnaie courante et un président de la République dans sa bulle avec des idées fixes et qui ne veut rien entendre.

Dimanche 18 avril, à l’occasion de la commémoration du 65ème anniversaire de la fête des forces de sécurité intérieure, Kaïs Saïed déclare sans sourciller qu’il est le commandant de toutes les forces armées. C'est-à-dire qu’il s’est arrogé le droit de commander les forces de sécurité intérieure (police et Garde nationale) juste parce qu’elles portent une arme. Pour justifier sa position, il est allé chercher une faille (une énième) dans la constitution de 2014 qui n’avait pas précisé que le président de la République était le commandant suprême des forces militaires, mais des forces armées contrairement au texte de la Constitution de 1959.

Partout dans le monde, "forces armées" signifie "force militaire". Kaïs Saïed a balayé d’un revers cette définition reconnue mondialement pour s’arrêter à une définition littérale du texte. Il fallait y penser ! Il suffit de revenir aux débats parlementaires lors du vote de cet article pour savoir que le législateur entendait "militaires" en écrivant "armées". L'esprit même de la Constitution est dans ce sens puisque le législateur n'a pas donné au président de la République la possibilité de nommer le ministre de l'Intérieur, alors qu'il impose sa consultation pour la nomination du ministre de la Défense.  

En l’absence de cour constitutionnelle, et fort de ses 2,7 millions d’électeurs, Kaïs Saïed s’est arrogé le droit d’interpréter tout seul la Constitution. Pire, il refuse toute autre interprétation que la sienne.

C’est la troisième fois que le président de la République met le pays en situation de blocage extrême par ses interprétations exclusives et controversées de la Constitution.

Il a refusé d’organiser la cérémonie de prestation de serment bloquant ainsi la nomination de ministres ayant obtenu le vote de confiance du parlement.

Il a refusé l’amendement de la loi relative à la Cour constitutionnelle au prétexte que cette cour aurait dû être créée en 2015.

Et maintenant, il s’approprie le droit de commander les forces de sécurité intérieure.

Comme l’a dit Ahmed Néjib Chebbi, par son comportement, Kaïs Saïed est en train d’élaborer un coup d’État soft. C’est un peu ce qui se raconte sur les réseaux sociaux ces dernières 24 heures en faisant le lien avec sa visite récente et réussie en Egypte où, disent-ils, il a reçu de bonnes leçons putschistes chez le président Abdelfattah Sissi.

 

Faut-il se réjouir ou faut-il craindre ce comportement ? Après tout, les motivations du président de la République sont justifiées.

Il a bloqué le gouvernement parce qu’il sait que certains de ses ministres trainent des casseroles.

Il a bloqué la cour constitutionnelle parce qu’il sait que les islamistes vont l’utiliser pour le déloger du palais de Carthage.

Il prend le commandement des forces armées parce qu’il sait qu’elles sont infiltrées par les islamistes.

Quand on sait le danger que représente l’islamisme dans ce pays, quand on se remémore le financement occulte d’Ennahdha sans lequel le parti n’aurait jamais pu réussir les élections de 2011, 2014 et 2019 et quand on sait que les islamistes cherchent à infiltrer toutes les strates de l’État et de l’administration, il va sans dire que l’on va se réjouir de voir le président de la République s’opposer avec vigueur à une telle piovra.

Les islamistes sont dangereux, ils sont le furoncle de notre société, ils sont l’ennemi à abattre. Soit. La question est faut-il les abattre coûte que coûte quitte à utiliser des armes non conventionnelles, comme le fait Kaïs Saïed ; ou bien faut-il les combattre avec les armes démocratiques, comme le fait Abir Moussi et comme on aimerait que cela se fasse ?

 

Les islamistes trichent, volent et fraudent. Pour échapper à la justice et la vindicte populaire, ils se cachent derrière l’immunité parlementaire, ils font chanter des magistrats, ils intimident les médias, ils infiltrent l’administration… Les combattre par les moyens conventionnels et démocratiques est devenu un leurre. Une impossibilité factuelle.

Voir Kaïs Saïed les combattre en cherchant le détail du détail de la Constitution pour les piéger est enchantant à première vue. Pour beaucoup, il est le Messie venu nous débarrasser de ce cancer qui ronge la société tunisienne depuis des décennies, qui a survécu à Bourguiba, à Ben Ali et à Caïd Essebsi et qui a corrompu la révolution, la société et l’économie. 

Sauf que voilà, applaudir Kaïs Saïed dans sa mission et sa lecture exclusive de la Constitution est encore plus risqué que le danger islamiste.

Pourquoi ? Kaïs Saïed se targue de ses 2,7 millions d’électeurs or ceci n’est pas très vrai. Sans les islamistes, qui ont voté en masse pour lui, Kaïs Saïed n’aurait jamais atteint ce chiffre.

Ensuite, il est bon de rappeler que Kaïs Saïed est un islamiste comme les autres, quoi qu’on en dise. La définition simple de l’islamiste est celui qui utilise la religion à des fins politiques et veut imposer des textes de la chariâa dans la société. Comme les Nahdhaouis, Kaïs Saïed utilise la religion à des fins politiques. On ne compte plus le nombre de photos où on le voit accomplir sa prière, le nombre de fois où il évoque le coran dans ses discours et on n’oublie pas sa position par rapport à l’égalité de l’héritage quand il a dit que le sujet est clôt puisque le texte saint a déjà tranché le sujet.

Les islamistes d’Ennahdha (et leurs pare-chocs) avancent à visage découvert, alors que Kaïs Saïed est plus pernicieux et c’est là le danger.

En s’appropriant l’exclusive interprétation de la Constitution, même si cette lecture est contraire à ce qui est communément admis (comme la question des forces armées), Kaïs Saïed commet un précédent dangereux.

Le laisser faire ce qu’il veut de la Constitution est équivalent à lui signer un chèque en blanc. Or il ne mérite pas ce chèque. Nul ne doit avoir un chèque en blanc en démocratie.

Par leur comportement, les islamistes corrompent l’État et la démocratie.

Par son comportement, Kaïs Saïed menace l’État et la démocratie.

Les premiers sont dangereux, très dangereux.

Le second est très dangereux, hyper dangereux.

 

Maintenant que le constat est établi, on doit savoir ce que l’on doit faire face à ces deux dangers qui empoisonnent la vie politique tunisienne et menacent la structure même de l’État.

Pour répondre à la question, il faut revenir à l’origine même du problème qu’est la Constitution maudite que nous ont pondu les constituants de 2011. Les Sadok Chourou, Habib Ellouze, Habib Khedher, Samir Ben Amor et Sonia Ben Toumia.

Il faut cesser cette fuite en avant, réformer cette constitution et changer le système politique tunisien. Il faut rééquilibrer les pouvoirs des trois présidences, supprimer les textes contradictoires et insérer des articles de telle sorte que l’on évite ces impasses politiques à outrance.

Cela fait sept ans que l’on traîne les problèmes générés par cette constitution, il faut donc cesser de la sacraliser et procéder à sa réforme au plus vite. Pour ce faire, tous les partis doivent se mettre autour d’une table avec le président de la République pour regarder les choses en face et trancher la question. Tous sans exception, y compris Al Karama et le PDL.

Il y a un grand souci cependant rendant impossible cette solution pour le moment. La constitution de 2014 avec ses mille-et-un défauts arrange les affaires des islamistes et ne dérange point le président. Les deux ont juré de la respecter, chacun y va à sa manière et avec son interprétation, puisque chacun y trouve son compte.

La suite, la solution ? Si on regarde nos leçons d’Histoire, la suite passe par une deuxième révolution qui balaiera les islamistes, les députés et Kaïs Saïed. Si on regarde ce qui s’est passé en Égypte en 2013, la suite passe par le retour de la dictature.

C’est là le risque que prennent nos gouvernants qui acceptent d’être sous la coupe d’une constitution qui dit tout et son contraire et qui n’est pas adaptée à la réalité tunisienne.

Par Nizar Bahloul
19/04/2021 | 16:59
7 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
EL OUAFFY Y
EGYPTE PAS DE DICTATURE
a posté le 20-04-2021 à 14:37
'?gyptien du dictature quel sont leurs buts de ces préjugés si ce rien que pour entré ce pays dans une anarchie afin que certain pays réalise leur stratégie de coloniser la region car l'?gypte demeure toujours un barrage fort pour stopper ce genre d'invasion bien programmé médiatiquement.
Je Ce que nous n'avons pas encore le but de ce qui accusent l'actuel système défis qui dit que l'actuel système dirigé par le général A.Essissi qualifié du dictature au contraire la situation commence à améliorée au fur a mesure depuis que cet homme fort avait assumé le pouvoir logiquement cet homme n'est pas né militaire l'essentiel c'est la manière de gerer son pays et il est entrain de faire son possible pour préservée une vie meilleure ' Vie décente pour les Egyptians un général à la tete du pouvoir mais entouré des hommes compétents dont la majorité se sont que des civils mais les antiexistance et la continuité egyptiens de la civilisition dans cette pays '?ifficile de les convaincre ou bien ils connaissent la vérité mais ils ne veulent pas le reconnaître car il se contracte avec leur programme destructive le méme cas se passe actuellement dans un pays maghreben en réalité Bérbere si ce n'est pas L'Algerie ou un général avait sauvé son pays d'une invasion certaine qui avait combattu 10 ans son relâche pour stopper cette opération de sabotage et enfin de compte certains le qualifier de la dictature jugement trompeuse pour hypnotiser une majorité de ceux qui croient les médiats pour eux lancer par ces médiats est vraie alors ils ne sont pas au courant que le médiat dés fois c'est un arme en guerre certains dit que ( el harbou Khidaa ) et ce général Khaled Nezar connait de sa simplicité géne ceux qui n'aiment d'avoir L'Algérie vive dans une stabilité hormi les deux pays qui l'entoure La Tunisie et le Royaume du Maroc la preuve durant la période colonial la France avait construit deux barrières Shalle et Maurice ? ? .
En conclusion à ceux qui accusent L'Egypte d'un régime Dictatorial vous étiez trompé dans vos compte faut que vous reviser vos jugements et faire un constat envers les gigantesques réalisations que Abdelfetah Essissi avait réalisé durant son arrivée au pouvoir mais semble que historiquement L'Egypte été doté d'un pouvoir semi dictatorial Nacer qui avait un esprit de guerre sans justification et méme il avait donner des cours un certains état dans ce domaine et le résultat ils sont toujours en état de déstabilisation .
hourcq
Une chronique à charge.
a posté le 20-04-2021 à 14:22
Nizar Bahloul aime les superlatifs. Entre les "très "et les "hyper"dangereux qui la gouvernent, la Tunisie n'est pas sortie de l'auberge si l'on croit sa démonstration. Le Président Kaïs Saïed n'a pas l'âme d'un dictateur ni d'un islamiste pur et dur. Il donne simplement son avis sur la Constitution et en dévoile ses failles et ses imprécisions. Il n'a pas du tout l'intention de
de s'accaparer le ministère de l'Intérieur mais il met le doigt sur l'ambiguïté du terme de "chef des forces armées " alors que "chef des armées" n'aurait prêté à aucune confusion. Et toutes ses prises de position sont fondées. Quant à la religion, il est certes pratiquant comme beaucoup de tunisiens mais n'est pas un fanatique même si sa position sur l'héritage n'est pas très claire. Il veut simplement ménager une partie de son électorat comme tout bon politique désireux d'être élu. En tout cas, il dénonce crûment le favoritisme, la corruption et une justice à deux vitesses qui gangrènent la société tunisienne et mérite qu'on le soutienne simplement pour son honnêteté. Ceci dit, il n'évoque guère les problèmes qui affectent les tunisiens en ces temps difficiles: le chômage, le pouvoir d'achat, la lutte contre le Covid, la dégradation des comptes publics, l'insécurité croissante etc...Et c'est là dessus que devrait porter oa critique de son action.
Lol
Incomparable
a posté le 20-04-2021 à 13:34
Celui qui dit que KS est plus dangereux que la secte a vite oublié ce qu'on a enduré pendant la dernière décennie.
Assassinats, terrorisme, chantage, corruption... Et j'en passe.
KS n'a même pas fait 1% de ce que la secte a fait en 2012 2013.
Il reste ce pendant dangereux mais qui ne l'est pas ? Abir? NK? YC? Abbou ?
Bab ezzira
Faut-il craindre le scénario d'une guerre civile en TN ?
a posté le 20-04-2021 à 10:36
Le locataire de Carthage, commandant suprême des forces armées Tunisiennes se réserve le droit de commander le MI. A-t-il les prorogatifs ? J'en doute fort, mais ceci est un autre problème qui peut faire l'objet d'un devoir de droit constitutionnel pour les étudiants de première année droit.
Ou réside alors le problème ?
Si par malheur, le président ordonne directement le corps du MI et que ceux-ci refusent pour non compétence, il pourra alors considérer ce refus comme une rébellion passible de la cour martiale et pourra même ordonner aux militaires d'étouffer cette rébellion.
Ce scénario est très plausible sachant que Carthage est acquise à la cause des anarchistes gauchistes, alors que la Kasbah fait plutôt allégeance à la cause des frérots du Diable.
Entre ce couple Batard Islamo-Anarchiste le peuple est tiraillé et son malheur risque de perdurer dans le temps et dans l'espace.
Pour rappel, ce couple qui mandaté par l'occident pour gouverner la Tunisie depuis 2011 est un couple batard car il a des origines et des fondements diamétralement opposés mais des objectifs communs à savoir la destruction des fondements de la république Tunisienne, des convictions communes véhiculées par la haine sociale, la lutte des classe et le complexe d'infériorité.
Aujourd'hui on assiste à une chamaillerie, un désaccord entre ce couple qui sera vite rappelé à l'ordre par ses mandataires à moins que ces derniers poussent vers la guerre civile comme en Irak, au Yémen en Syrie, ou en Lybie.
Affaire à suivre, mais une chose est sure ce couple batard est le plus grand danger qu'a connu la Tunisie depuis son existence.
DHEJ
Hélas l'ami, il peut les commander...
a posté le à 14:13
Il faut lire l'article 2 de la loi N°82-70 portant organisation des forces armées intérieures,
L'article est clair.


Cette loi a été légiférée par feu Bourguiba lors des émeutes du pain.


Il avait découvert la faille constitutionnelle faisant de lui seulementcommandant Supérieur de l'armée , il a rajouté cette loi pour avoir aussi le commandement des forces armées intérieures.


Une loi ignorée par le couple bâtard.


Cordialement
Gg
La pluralité des médias?
a posté le 20-04-2021 à 09:40
Ce qui me désole le plus, c'est la versatilité des médias tunisiens, dont BN est un triste symbole.
Je lis ces pages depuis une dizaine d'années, je n'en connais toujours pas les orientations politiques! C'est comme la météo, ca change tout le temps!
Or je suis persuadé qu'un pilier de la démocratie est une presse (papier, électronique, peu importe) dont les opinions sont connues, fortes et assumées. Exactement le contraire du Bahloul 2021!
Et c'est grave, car on voit dans cette absence générale de convictions médiatiques le reflet de la société, indécise, versatile, hésitante.
Aucune analyse sérieuse, argumentée, aucune orientation philosophique et sociale, n'est possible. Il faut juste attendre que ce que l'on devine des idées de l'un ou l'autre, change!
Nephentes
Vous soulignez un point essentiel
a posté le à 11:22
La versatilité l'absence de ligne directrice et en fin de compte l'absence d'intégrité

Est un fait majeur général en Tunisie qui concerne aussi bien individus que medias que leaders ou influenceurs ou mêmes politiques économiques sociales etc...

Aucune de capacité a analyser argumenter agir a partir d'un ensemble de principes et d'une vision cohérente

La ou l'intérêt guide la girouette suit et les avis voire les 'analyses stratégiques' se forment

Aucune crédibilité ; des zozos au soleil
ZOZO Zohra
Malheureusement
a posté le à 10:44
Ca s'appelle de l'autodestruction
Nizar Bahloul
Notre ligne
a posté le à 10:44
Cher fidèle Gg,
C'est étrange qu'un lecteur fidèle comme vous dise cela. Notre ligne, maintes fois rappelée, est claire : nous défendons une Tunisie républicaine, laïque, juste (dans le sens justice) et démocratique. Nous avons un idéal de justice que nous défendons sans cesse dans nos papiers depuis toujours. Nous défendons les principes démocratiques et de libertés et nous nous élevons contre les islamistes. Jamais cette ligne n'a changé et jamais nous n'avions dévié de ces positions.
Se positionner derrière ou contre X ou Y n'est pas une ligne en soi. Quand les politiques dévient et tentent de violer les principes démocratiques, de justice, de libertés ou de laïcité, nous nous positionnons systématiquement contre eux.
Fatma
Tout est dans l'argumentation
a posté le à 00:21
Cher Nizar Bahloul,
J'avais bien compris que nous défendons les mêmes valeurs, même si le fait de "faire de la provoc" et/ou le raisonnement par l'absurde ne facilite pas vos éclairages.
Mais le problème est la faiblesse de votre argumentation sur la thèse de "dangerosité de Saied encore plus forte que celle des islamistes"!
On peut tout dire à condition de pouvoir argumenter! Or, votre thèse ne l'est point sur "l'islamiste dictateur Saied" !
Loin de lui l'idée de violer la constitution, je pense qu'il faut toujours lire entre les lignes de Saied : il ne cesse de démontrer aux médiocres "marchands de la démocratie" que la citation de Nietzsche "Le diable est dans les détails" est toujours d'actualité, car une faute dans un détail peut compromettre tout un ensemble...
Voilà pourquoi "nous nous positionnons systématiquement derrière notre idéal de justice" défendu par Saied, le seul qui tente d'instaurer une réelle démocratie dans ce pays.
WOW
Cher Nizar Bahloul, don´t worry!
a posté le à 12:24
Notre @Gg veut vous voir et pour toujours à coté de la France, c´est tout!
@ Nizar Bahloul
Merci
a posté le à 14:50
Tout d'abord, je tiens à vous remercier d'avoir pris le temps de votre explication.
Il n'empêche que je ne comprends pas que vous jugiez Saied aussi dangereux que Ghannouchi & Mahklouf.
Ces deux derniers et les leurs ont plongé le pays dans le chaos social et politique, et la banqueroute, avec la menace toujours présente de la dictature religieuse.
Saied, de son côté, se bat pour l'idéal que vous avez cité, en tous cas je le crois, avec les armes qu'il a, c'est à dire peu de chose. Alors je lui en sais gré, et lorsque vous les placez sur le même plan, je m'étonne... L'idéal n'existant pas, il faut choisir un camp et l'aider au mieux, ne croyez vous pas?
Je suis peut être déformé par la presse que je lis en France. Lorsqu'on lit Libération ou Le Figaro, on sait que les opinions vont être opposées, tranchées et claires!
Mais ce n'est que mon avis, sans grande importance puisque je ne suis pas tunisien!
Bonne chance et bonne continuation, M.Bahloul.
Respectueusement,
Gg
Eclairage
@Gg
a posté le à 00:37
Les opinions tranchées ne sont pas toujours synonymes d'enrichissement et ne développent pas davantage la réflexion. C'est la raison pour laquelle les jurys des concours en France conseillent le journal "Le Monde", réputé neutre et objectif.
Gg
@ WOW
a posté le à 14:33
Oh non, Wow. J'aimerais seulement que ce soit clair, et rien en Tunisie n'est clair.
expert
nizar t es plus credible
a posté le 20-04-2021 à 07:13
islamiste comme tu es tu n as rien saisi
Lectrice
Plus dangereux?
a posté le 20-04-2021 à 02:40
KS n'a jamais ete ma tasse de the. Je pense aussi qu'il est dangereux, ca parait evident. Mais plus dangereux que les islamistes, c'est encore a verifier. Il semble que vous vous etes ravise et que vous mettez Moussi en 3eme position puisqu'elle combat par des moyens democratiques. On en vient a classer nos politiques les plus populaires par dangerosite, c'est triste.
EL OUAFFY Y
QU'ELLE EST LA CAUSE DE SITUATION SANS PRECEDENT .
a posté le 20-04-2021 à 02:34
Les vrais Islamistes ne sont pas dangereux et ceux qui sont sélectionnes par la methode ( BYAA° par contre ceux qui utilsent le religieux en politique sont douteux .
ça veut dire c'est les fruits récoltes de la dite revolution .
Fares
Entre un oued houleux contre un oued calme
a posté le 20-04-2021 à 00:23
KS est dangereux certes, mais pas tant que ghannouchi. Ce dernier avance masqué, il vous sourit tout en reléguant les sales besognes à ses chiens criminels.

KS se targue de ses 2,7 millions d'électeurs alors que ghannouchi cherche où cacher ses 2700 milliards de dinars. Entre les deux je choisis le premier malgré ses nombreux défauts.
Carthage Libre
Bref, Abir Moussi est le SEUL espoir qui nous reste.
a posté le 20-04-2021 à 00:08
C'est bien que Kaies Saied, versant quelque peu dans le salafisme et les Terroristes Khwenjias se battent ; c'est bon pour nous, les laics, ceux qui veulent mettre Abir Moussi au pouvoir.

Ils vont s'annihiler, et nous nous réjouissons que Saied les combats, mais aussi qu'il s'est embourbé ; c'était inespéré!

Abir Moussi est entrain de faire rallier les INDECIS et ça c'est c'est bon.

On les balaiera tous les deux démocratiquement, vous allez voir ; c'est pour le BIEN de la Tunisie que je dis ça, ni plus, ni moins.
Abir de Gabès
L'ARP veut 3000 millions de dinars pour dédommager les victimes islamistes de la dictature
a posté le 19-04-2021 à 23:21
Le président de l'Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a adressé une correspondance au président du gouvernement ayant pour objet l'activation des recommandations du comité des martyrs et des blessés de la révolution et l'application de la loi d'amnistie générale et de la justice transitionnelle....

https://www.tunisienumerique.com/larp-veut-3000-millions-de-dinars-pour-dedommager-les-victimes-islamistes-de-la-dictature/

C'est ce qu'on appelle s'enrichir et appauvrir le peuple. Cela fait parti de l'idéologie islamiste
Abir de Gabès
Les adversaires de Saied en tremblent : La garde présidentielle reconnait en lui le commandant en chef des FSI
a posté le 19-04-2021 à 23:09
Un post publié ce dimanche sur la page officielle des agents de la direction générale de la sûreté du président de la République et des personnalités officielles, a eu l'effet d'une bombe auprès des adversaires désignés de Kais Saied.
Les pages proches des islamistes ne cessent pas, depuis la publication de ce post, de crier au scandale.

La page annonce, en effet, qu'à l'occasion de la fête des forces de sécurité intérieure, elle présente ses félicitations à tous les cadres et agents des FSI, avec à leur tête leur commandant en chef, le président Kais Saied.

Une formule qui a choqué les adversaires de Kais Saied qui trouvent qu'une telle déclaration émanant d'un corps sécuritaire officiel, ne peut qu'être assimilée à un appel à la rébellion, puisqu'elle invite les agents des FSI à ne pas reconnaitre les ordres de leur hiérarchie réelle et à obéir à ceux du président de la République.

https://www.tunisienumerique.com/tunisie-les-adversaires-de-saied-en-tremblent-la-garde-presidentielle-reconnait-en-lui-le-commandant-en-chef-des-fsi/
'?vidence
K. Saied est monté seul au front
a posté le 19-04-2021 à 22:33
Alors que les islamistes ne cessent de flinguer le pays, le reste des tunisiens s'enfoncent dans une inconscience des plus désastreuses. Les méfaits de ces imposteurs se multiplient et ce ne sont pas les escarmouches de Moussi qui vont les inquiéter.
Méditons l'exemple égyptien. l'?gypte se porte mieux depuis qu'ils ont mis ces islamistes insignifiants hors d'état de nuire.
Une approche sociologique sommaire admettra que la démocratie totale ne sied pas pour les tunisiens pour le moment. Alors contentons-nous d'une démocratie dans sa plus simple expression. L'homme qu'il faut à la place qu'il faut. La lecture du rapport de la cour des comptes devrait nous amener à décréter la suspension de la constitution pour repartir d'un bon pied.
Le Numide
Mauvaise nouvelle pour Abel Chater
a posté le 19-04-2021 à 22:18
Syrie : L'armée russe a tué environ 200 terroristes au nord-est de Palmyre.

https://www.tunisiefocus.com/politique/syrie-larmee-russe-a-tue-environ-200-terroristes-au-nord-est-de-palmyre-251220/

Ceux sont les "enfants" de RG.

Vous comprenez M. Bahloul
Mon.
comment
a posté le 19-04-2021 à 22:03
Non, il y a une autre issue, K.Said s'allie avec les militaires pour un deal, nous débarrasser de tous les corrompus et des islamistes par un coup d'état salvateur, le président met en place un gouvernement de transition et fixe une date pour de nouvelles élections législatives et présidentielles dans un maximum de un an.
aldo
==== AH BON ====
a posté le 19-04-2021 à 21:59
vous m'en direz tant ! trés déçu , choquant de la part de NB
Abir de Gabès
les-declarations-de-saied-ont-coupe-la-route-a-des-nominations-securitaires-importantes
a posté le 19-04-2021 à 21:48
http://kapitalis.com/tunisie/2021/04/19/zouhair-maghzaoui-les-declarations-de-saied-ont-coupe-la-route-a-des-nominations-securitaires-importantes/
Abir de Gabès
le-president-kais-saied-parle-la-mafia-islamo-affairiste-panique
a posté le 19-04-2021 à 21:44
http://kapitalis.com/tunisie/2021/04/19/le-president-kais-saied-parle-la-mafia-islamo-affairiste-panique/
mansour
Soyans réalistes, demandez l'impossible face à la dictature islamiste des freres musulmans Rached Ghannouchi+Ennahdha
a posté le 19-04-2021 à 21:37
Le Leader Al-Sissi l'a fait en franchissant le Rubicon
Heni
Vos amis du Rcd avaient rejoint Ennahda
a posté le 19-04-2021 à 21:19
M. Bahloul , vos amis du Rcd - tout le monde sait que vous êtes un grand nostalgique - ont rejoint Ennahda et voudraient donner des leçons de démocratie... ? la vertu et la probité n'est jamais au Rdv de beaucoup de lobbys que vous connaissez bien ... depuis longtemps .
Tanit
NIZAR BAHLOUL, êtes-vous tombés sur la tête
a posté le 19-04-2021 à 21:18
Vous écrivez que KS est plus dangereux que les islamistes. C'est une blague, rassurez-moi !

KS ne commandite pas les attentats, ni les assassinats politiques, il n'est pas violent, il ne trahit pas son pays, il ne corrompt pas et ne reçois pas de corruption, ne détourne pas les deniers publics, ne détourne pas non plus les dons, comme par exemple, le don chinois.
ne se fait pas dédommager pour avoir été opposant à ZABA, Il n'a pas essayé de bâillonner les médias ....
Il n'a pas détruit le pays,

Je m'interroge de cette comparaison
Forza
Seules les institutions protègent la démocratie et l'état
a posté le 19-04-2021 à 21:13
La constitution de 2014 est un compromis être les différentes parties de la constituante et a été votée par une écrasante majorité. Ennahdha était pour un système parlementaire pur, le CPR et président Marzougui voulaient une portion d'un système présidentiel. Il y'a d'autres pays comme le Portugal qui ont un système hybride mais les egos en Tunisie et la mentalité a démontré que ce système hybride n'est pas praticable en Tunisie. Il faut laisser le peuple choisir par referendum un système présidentiel ou parlementaire et refaire les élections présidentielles et législatives.
L'amour du pouvoir est dans la nature humaine, ce n'est pas seulement tunisien. Toute personne, parti ou groupe va automatiquement essayer de maximiser son pouvoir. Pour éviter les dictatures et les systèmes autoritaires les démocraties ont inventé la séparation des pouvoirs et la balance des pouvoirs. Nous avons en Tunisie pour le moment trois forces principales, les rcdistes autour de Moussi, les islamistes autour de Nahdha et Kais Saied et les forces derrière lui, de l'intérieur comme de l'extérieur. Chacun de ces côtés du triangle peut présenter une menace de la démocratie. La Tunisie ne peut pas avancer sans installer les institutions comme la cour constitutionnelle pour barrer la route a toute personne ou parti d'installer de nouveau une dictature.

L'enfer est pavé de bonnes intentions et certains supporteurs de Saied prépare l'enfer en Tunisie en pensant car support quelqu'un d'intègre et de droit contre les soi-disant corrompus. Une pensée simple en coir et blanc qui va détruire toutes les avancées depuis 2011.

Amazigh Tunisien
Révise ta définition
a posté le 19-04-2021 à 20:55
Si Nizar tu doit réviser et reprendre la definitio d'un islamiste.....car selon ta définition Bourguiba ZABA MARZOUKI BCE sont des islamistes ....bref .90% des tunisiens......
Amazigh Tunisien
Tu vas regretter
a posté le 19-04-2021 à 20:50
Nizar quelques soit les résultats
Une dictature de Kais ou une dictature des islamistes ou une guerre civil.....Tu vas regretter Marzouki ton ennemis...tu va bien regretter ce grand monsieur, lorsque tu sera deriere les barreaux de la dictature.
WOW
Merci, c´est vraiment la verité !
a posté le à 12:51
Marzouki c'est absolument le Président le plus crédible et patriote que la Tunisie a connu. J´ai commencé maintenant à l´aprecier et il faut rendre à Cesar ce qui appartient à Cesar..
Nephentes
Les combattre par les moyens conventionnels et démocratiques est devenu une impossibilité factuelle.
a posté le 19-04-2021 à 20:23
A moins de jeuner depuis 48 heures et d'être diabétique hypertendu souffrir de cirrhose hépatique vous avez relu attentivement votre texte Si Nizar

Vous avez donc écrit "Combattre (les islamistes) par les moyens conventionnels et démocratiques est devenu un leurre. Une impossibilité factuelle."

intéressant mmm....

vous voulez dire que Kais Saed cherche a doubler Abir Moussi dans cette course a la destruction de la Légalité constitutionnelle et de cette caricature de regime démocratique

et que de surcroit il n'a pas la carrure d'un dictateur a la Sissi

Qu'il bouscule les agendas de certains - et du votre peut être

Soit mais nous sommes en démocratie

Que le meilleur apprenti dictateur gagne

Des deux maux il faut choisir le moindre et je choisis Kaies Saed
Abir de Gabès
M. Bahloul, je ne partage pas les idées politiques du président KS. Cependant, je trouve que c'est exagéré de le faire passer pour un islamiste.
a posté le 19-04-2021 à 20:22
Je dirais plutôt qu'il est panarabiste et conservateur avec une petite dose de progressisme. Je ne pense pas non plus qu'il soit dangereux et dictateur. Il est certain qu'il est patriote avec une vision politique pour le moins curieuse.

Quant au danger des islamistes, il est avéré depuis toujours et depuis 11 ans en Tunisie, qu'ils sont destructeurs et rétrogrades à tous points de vue. Ils ne reconnaissent pas la liberté et la démocratie, ils l'utilisent pour accéder au pouvoir et instaurer la dictature au nom de la religion. Ils sont répugnants.

Si dictateur il y aura de part et d'autre, je peux vous assurer que le peuple choisira et soutiendra le moindre mal, c'est-à-dire KS.

KS et le PDL de Abir Moussi, les seuls patriotes de l'échiquier politique, sont volontairement diabolisés par leurs opposants qui eux, sont intéressés que par leurs intérêts personnels.
C'est la perception du peuple aussi.








Gg
Non!
a posté le 19-04-2021 à 19:58
Juste un détail pris au hasard: "Comme les Nahdhaouis, Kaïs Saïed utilise la religion à des fins politiques. On ne compte plus le nombre de photos où on le voit accomplir sa prière..."

Non. Un islamiste est quelqu'un pour qui la constitution est la charia. Souvenez vous, alors que l'assemblée constituante écrivait la constitution, de ces énergumènes qui montaient à la tribune en clamant, le coran a bout de bras, "la constitution la voila!"
Ce n'est pas le cas de Saied, et peut être veut il dire que lors de la prise de pouvoir finale par les islamistes, il sera le chef des forces armées contre eux.

Mais bon, continuez vos hypocrites spéculations...
abouali
L'art de la guerre
a posté le 19-04-2021 à 18:58
Dans "l'Art de la guerre", Sun TZU ( Général chinois du VI ème siècle avant J.C. ) affirmait : "Il est d'une importance suprême dans la guerre d'attaquer la stratégie de l'ennemi". Pendant dix ans, et particulièrement depuis 2014, Ennahdha a profité de toutes les failles législatives et celles qui parsèment (intentionnellement) une Constitution taillée sur mesure, pour asseoir une domination sans concession, imposer ses diktats, gérer ses intérêts, imposer ses choix sous couvert de légalité et de respect (douteux et conjectural) de la Loi Fondamentale ! Personne n'a pu, ou osé, lui opposer, une lecture différente ou une quelconque contradiction dans ses interprétations totalement orientées, et qui ont abouti à une mainmise absolue. Conjugué avec une habilité manoeuvrière diabolique (NB l'a écrit : " Les islamistes trichent, volent et fraudent"), cette capacité à se faufiler dans les moindres fissures juridiques, au besoin à les élargir à leur profit, a finalement généré une situation de chaos et de non-droit, dans laquelle les groupies locaux de Hassen El Benna narguent partis politiques et opinion publique, asservissent les institutions et les gouvernements, et poursuivent imperturbablement leur stratégie de prise de pouvoir !
Alors, pourquoi voulez-vous qu'il ne se présentât pas enfin quelqu'un qui ait la sagacité, les connaissances, et le courage, de retourner leurs propres armes contre eux et de les combattre en utilisant des méthodes similaires, quitte à tordre quelque peu le cou à la rationalité et à la logique ? Les attitudes alarmistes qui suintent à travers les réactions effarées de ceux que leurs "coudes démangent" montrent bien que les concernés ont bien saisi le sens et la finalité de cette offensive.
Plutôt que de décrire cela comme une tentation hégémonique, et un péril pour la démocratie, on devrait s'en féliciter et le saluer. Car, voyez-vous, je préfère personnellement ce que vous décrivez comme un danger potentiel, au risque de voir "les islamistes continuer à corrompre l'?tat et la démocratie".
Quant à affirmer que le Président est lui-même un islamiste convaincu, et qu'il utilise également la religion à des fins politiques, il y a loin de la coupe aux lèvres. Si on l'a vu souvent accomplir sa prière, ou qu'on l'a entendu parfois citer des versets du Coran, c'est certainement l'expression d'une foi sincère et convaincue, celle de tout bon musulman, celle de la majorité de notre peuple, auquel il s'identifie plus que n'importe qui d'autre !
Alors laissez-le poursuivre son combat, il a déjà réussi à en ébranler plus d'un !


Fatma
Excellentissime !
a posté le à 16:25
Merci abouali...tout y est : la finesse de l'analyse, la force de l'argumentation, la pertinence des idées ...
Je ne peux que valider complètement votre excellent commentaire tant sur la forme que sur le fond !
Bravo!
abouali
@Fatma : remerciements...
a posté le à 16:53
... pour les expressions utilisées dans votre commentaire. Heureux que cela ait pu gagner votre agrément.
Amitié.
Fatma
@abouali
a posté le à 00:53
Savoir penser et rédiger sont deux qualités appréciables.
Amitié.
Tunisino
Alors laissez-le poursuivre son combat
a posté le à 08:40
Ghannouchi est la peste, Saied est la choléra, tous les deux sont catastrophiques pour la Tunisie! C'est vrai qu'il est bon de voir Saied tacler le traitre Ghannouchi, mais vers où?
Gg
Oui!
a posté le à 20:05
Oui, bravo Abouali!
St Just!
Le salut de Tunisie passera par un mariage d'idées : Celles de Abir Moussi et celles de Kaies Saied!!
a posté le 19-04-2021 à 18:42
Je ne suis pas du tout d'accord sur l'idée de comparer M. Saied aux intégristes.
M. Saied n'a jamais envoyé les jeunes à la mort. Il n'a jamais poussé les tunisiennes à la prostitution. Il n'a jamais vidé les caisses. Les intégristes l'ont fait et continuent à chaque fois l'occasion se présente....
Son acharnement au respect des textes et son absence d'une quelconque souplesse proviennent, certainement, de l'absence totale de confiance à l'égard de ceux qui l'ont trahi et mis devant le fait accompli. Il a tout à gagner en adoptant cette attitude et en rappelant les textes.
Si la constitution de 2014 est aussi médiocre c'est certainement pas la faute du président mais celle qui ont gouverné depuis 2011..... les incompétents
Par conséquents, cette Constitution sera réécrite sans les incompétents d'Ennahda.
Le révolté
Nizar Bahloul a dérapé grave !
a posté le à 19:43
N.B. Vous n'avez le droit de dire des choses pareilles. Les islamistes sont des assassins. K.S. les combat afin de sauver ce qu'il reste à sauver !
mizaaa
Une comparaison inacceptable
a posté le 19-04-2021 à 18:28
Rien que le titre ne fait aucun doute sur l'analyse. C'est une erreur très grave. Le fait même que ces individus soient sur la scène politique constitue une catastrophe, que dire s'ils sont au pouvoir. Tout le monde sait que ces énergumènes sont armés et sont décidés à foutre la pagaille et mener n'importe quelle société à l'abîme. Les anglais, qui les ont hébergés durant plus de vingt ans savaient parfaitement de qui il s'agit. Londres abrite ces individus qui sont venus des quatre coins du monde arabe et de la planète. Non seulement mais ils sont aussi appuyés par l'organisation la plus criminelle de l'histoire comme le dit explicitement Noam Chomsky à propos de l'OTAN. Ces petits criminels dont el Morsi de l'Egypte, Belhadj de Tripoli et tous les autres de la Syrie, de l'Irak et d'ailleurs sont tous aux services de grands criminels. Quand Ghanouchi préparait son coup avec les autres non moins criminels du Golfe dont celui du Qatar, K. Saïd était professeur et toutes ces interventions sont connues. En tout cas il on ne peut jamais le comparer à ces individus. Il n'est pas du gout de certains mais il est honnête et fait tout ce qu'il peut pour sauver ce qui reste du pays. Cette démocratie instaurée par les agents du diable, n'est que de la poudre aux yeux'?' Je suis vos analyses depuis un certain temps et je ne me suis jamais senti d'accord avec vous.
takilas
La Tunisie sous la protection divine contre les islamistes faux musulmans.
a posté le 19-04-2021 à 18:25
Mais les sales khwanjias
dans le mauvais sens
Et le Président
dans le bon sens.
Kais Saied est un patriote
et un nationaliste
Dieu merci.
Jaoua Raouf
Commentaire
a posté le 19-04-2021 à 18:25
Définition de wikipedia : Les forces armées sont les différentes organisations et moyens militaires qu'un '?tat consacre à la mise en '?uvre de sa politique de défense. Elles ne se limitent pas à sa seule armée mais regroupent d'autres organisations comme les milices, les mercenaires, les paramilitaires ou les partisans dans le cas d'une nation occupée.

Leur mission première est d'assurer la sécurité de l'?tat, la défense de ses intérêts et la protection de ses populations et territoires vis-à-vis d'une menace extérieure. Elles peuvent également recevoir des missions de maintien de la paix, dans un cadre international. En général, elles participent également à la mise en '?uvre d'autres politiques publiques': politique étrangère, sécurité intérieure, sécurité civile, santé publique, sauvegarde maritime, protection de l'environnement'?'

Dans certains pays, elles regroupent des forces spécialement dédiées à ces missions de sécurité intérieure ou de police et comprennent alors des forces de gendarmerie ou des forces paramilitaires (garde-frontières, garde-côtes, sapeurs-pompiers'?').

Alya
Bon ks a trouvé un bon trouve dans la constitution
a posté le 19-04-2021 à 18:17
C est vrai que le trou constitutionnel était la! Et ks l a deniche et interprète au degré qu il a choisi.Pour l instant la menace est juste en l air, mais pourrait peut être remettre quelques pendules a l heure. Sinon, moi aussi, le terme islamiste , me dérange étymologiquement, un islamiste est quelqu'un qui aime l islam et non un fanatique . Un esperantiste aime l espérance, un cubiste aime le CA , et ça n en fait pas des fous!!!!!!!!!
rz
Esperant que le pays sortira de ce tourbillion dangereux
a posté le 19-04-2021 à 18:13
Pour echapper a double catastrophe BN propose de reformer cette constitution boiteuse de 2014. Mais est ce que les constituants actuels sont capables de telle tache oh combien importante ?
On voit depuis quelques jours des islamistes expulses de Syrie et dernierement de Libye, habilles de leur etendard afghan avec femme et enfant en train de mendier. Surveillez cela vous allez les retrouver partout.
Naji
Le pouvoir au peuple
a posté le 19-04-2021 à 18:04
La constitution controversée peut être modifier à tout moment par le biais d'un référendum en vue de changement de régime politique et du mode de scrutin , autre point qui pourrait rebondir un jour , la Tunisie est elle un pays religieux ou laïque , car rien n'est clair dans cette constitution ambigüe , on dirait que le pays est doté de 2 constitutions contradictoires ; la liberté de pensée et de conscience ne riment pas avec la religion , et la civilité d l'?tat .
momo
La dictature est révolu.
a posté le 19-04-2021 à 17:21
Deux remarques :vous mettez sur la même échelle de dangerosité les islamistes et le Président ,qui à votre avis est plus dangereux ,ensuite vous ne proposez pas de solution fiable et surtout réalisable pour sortir de ce conflit d'ego ,modifier la constitution est impossible en ce moment ,donc le statuquo est encore plus dévastateur que les conflits actuels .admettez comme même que le big-bang peut générer une remise en question global ,une régénération des hommes ,des lois etc. et ne parlez pas de dictature ,elle est tout simplement révolu.
ftouh
..enfin
a posté le 19-04-2021 à 17:20
heureusement qu' on a pas d' armes nucleaires, ..
ne nous reste que le cactus et les pierres comme armes.

Vivement que le president s' adresse au peuple en tunisien , dialectal, guejmi...et qu' il arrete de parler par allusions confuses et floues.
Un discours evasif et pas clair ne semera que davantage de confussions ..car chacun va l' interpreter a sa maniere..
Tous ca..pour dire que le gourou ..est aussi semeur de discorde
DHEJ
Pourquoi s'entêter N.B?
a posté le 19-04-2021 à 17:15
Tu n'as pas compris le discours du Président.

Il s'est basé sur deux textes juridiques pour dire qu'il est le Commandant Supérieur des forces intérieures.


Il a cité la constitution

Puis il a cité la loi N°82

Sur ce point Kaies SAIED a commis une erreur, il s'agit de la loi N°82-70 portant organisation des forces armées. Tu dois t'informer.

Cette loi est explicite dans article 2.


Les forces de sécurité intérieure agissent sous la haute autorité du président de la république.


Es-tu aussi vieux que moi pour savoir pourquoi feu Bourguiba avait pondu cette loi, la loi N°82-70?

Ca remonte au soulèvement de la KHOBZA ...

Alors dans ton papier il fallait citer la loi N°82-70.

Merci
A4
Réveil tardif !
a posté le 19-04-2021 à 17:02
Nous voilà avec Monsieur Choléra à Carthage et Madame Peste au Bardo. Vous les avez élus ... démocratiquement, n'est-ce pas ?

BULLETIN DE VOTE
Ecrit par A4 - Tunis, le 21 Septembre 2019

Mon bulletin ne veut plus se jeter à l'eau
J'ai beau lui acheter palmes et beaux maillots
Il ne veut plus grimper, passer par la fente
Pour plonger dans des eaux sales et gluantes

Il a promis et juré de ne plus le faire
De ne plus se faire avoir de cette manière
Par ces bandes de truands et politicards
Qui ont transformé des espoirs en désespoir

Il est très têtu et les choses sont ainsi faites
Il ne veut plus jouer au dindon de la fête
A celui qu'on jette soudain dans des eaux troubles
Pour s'amuser à parier à quitte ou double

Il ne veut plus de cette classe d'inclassables
De tocards véreux, corrompus et minables
Il ne veut plus se retrouver dans une boîte
Pataugeant malheureux dans une chaleur moite

Il me l'a dit ce matin sans mâcher ses mots
Sans tergiverser et tourner autour du pot:
"Je ne peux choisir dans ce royaume de lépreux
Entre programmes misérables et plans foireux"

"Peste ou choléra, choléra ou peste
C'est hélas un type de jeu que je déteste
Choléra ou peste, peste ou choléra
C'est du pareil au même, et qui vivra verra !"
Tunisino
La solution!
a posté le 19-04-2021 à 16:58
Un référendum qui sauve la démocratie ou une révolution qui amène une dictature!
DIEHK
Comme bulletin de vote......
a posté le à 10:33
Comme bulletin de vote et tu le sais très bien que nous avons plus grand, par exemple, tu prends:
1 format A5 qui est la moitié de A4 (pas toi !)
Et à partir de ce petit format normalisé et internationalement reconnu, on comme à construite d'autres formats de bulletin de vote, à savoir:
à partir de A5 * 2 = A4
à partir de A4 * 2= A3
à partir de A3 * 2 = A2
à partir de A2 * 2 = A1
Et à partir de A2 * 2 = A0
Et pour la suite des autres bulletins de vote, C un parchemin à dérouler au Km.
C juste po t'aider à voter si jamais ton format A4 ou A3 , A2 , A1, A0 refusent d'aller voter et d'être emprisonnés dans une "Urne" non Tunisienne....
Merci pour tes poésies qui nous piquent de temps à autre et nous informent que nous avons des "Kafaates" qui peuvent enseignés le "Français" à la place d'autres incompétents désignés par des Islamistes par pure revanche.
Bon Ramadan à toi et à tous nos amis de BN.
A4
Format A4
a posté le à 18:31
C'est un petit format sans grande prétention. Merci DIEHK.
jilani
En 1959, les élites tunisiens étaient plus cultivés et intelligents
a posté le 19-04-2021 à 16:48
Ils ont écrit une constitution plus claire et sans ambiguïtés. Tout le monde leur reconnait leur niveau de culture et de compétence bourguiba balhaoune mongi slim habib thameur ... de grands calibres. En 2011 la constitution a été écrite par des incultes minables terroristes ellouze chourou kehdher .... et voilà le résultat. KS même s'il est fautif, il est entrain d'affronter ces islamistes colonisateurs du pays contrairement aux précédents comme BCE Ennacer qui ont joué l jeu des islamistes par peur et surtout par opportunisme. BCE a voulu avantager son fils débile pour le rendre président. César a demandé de devenir dictateur pour sauver l'empire romain. Napoléon a réinstauré la monarchie pour sauver la France et Sissi l'a fait pour l'Egypte.
DHEJ
Sur ce point, oui!
a posté le à 18:05
Feu Bourguiba était un fin juriste

Allah yarhmou
A4
A la constitution débile de 2014
a posté le à 17:49
LA TROISIEME
Ecrit par A4 - Tunis, le 29 Avril 2017

La première a vécu, a fait ce qu'elle pouvait
En partant de nulle part, en partant de zéro
Elle a été écrite dans un style pas mauvais
Par des battants, des guides et de vrais héros

La première a vécu, ça et là trimbalée
A coup de grossières retouches et de mises au pas
A coup de nouveaux décrets très mal ficelés
Fêtés à grandes pompes, à coups de tabla

La première a vécu avant de suffoquer
Avant de rendre l'âme, rejetée, piétinée
Elle a dû renoncer, tout lâcher, abdiquer
Ne supportant plus d'être à ce point malmenée

Puis vint la seconde ... de naissance déformée
Rédigée à la hâte par des handicapés
Aux neurones inexistants ou ... bien abîmés
Aux petites cervelles vides ou ... sous-équipées

Persistons ainsi avec ces textes archi-nuls
Ecrits par des bornés à la vue étroite
Ecrits par des gugusses aux idées ridicules
Qui vont nous découvrir que notre terre est plate

Moi, je la voyais belle, roulant comme un bolide ...
Me voilà dans un tacot sans volant ni frein
Me voilà emporté par des idées stupides
Où hélas personne ne peut décider de rien

Laissons la rouler, la descente est glissante
Elle finira pour sûr, sans illusion ni frime
A la fin de sa folle course harassante
Immobilisée et raide au fond de l'abîme

Il est temps de jeter cette seconde version
Version bancale qui ne tiendra jamais la route
Pour malfaçon et défaut de fabrication
Pour débilité menant à la banqueroute

Vivement la troisième, rédigée par des "chefs"
Loin de tous ces incompétents de populistes
Une constitution n'est pas une simple greffe
C'est une affaire de chevronnés et spécialistes !
Momo
Test
a posté le 19-04-2021 à 16:35
Si Nizar nous avons besoin d, un DICTATTEUR éclairé. Du temps de ZABA et avec tous gaspillages et tous les pillages il est toujours resté quelque chose et les gens vivent beaucoup mieux quant à la démocratie elle n à jamais rempli d aciette et merci d arrêter de tacler le Président
Ali Fendi
Kaïs Saïed est un islamiste (loooool)
a posté le 19-04-2021 à 16:30
KS est un islamiste looooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooool

Au lieu de booster KS pour éradiquer la vermine "Khwenjeya" avant qu'il ne soit trop tard, monsieur Nizar pseudo moderniste à la Nabil Karoui préfère enfoncer le président qui est le plus intègre et honnête depuis la création de la Tunisie moderne puisque ce dernier n'organise pas d'apéro au palais de Carthage et n'est pas un francisant !! au lieu de vous rassembler pour virer la mafia et les terroristes de notre pays vous préférez calomnier le président et le faire passer pour ce qu'il n'est pas... wallahi 7lél fikom Saif Makhlouf et and co... par pitié partager mon commentaire et merci
Frankofob
islamisme .... connait pas !!!
a posté le 19-04-2021 à 16:19
"islamiste" un terme inconnu en terre d'islam.
ce terme a été inventé par les médias franco sionistes de l'occident dominé par par les sionistes, connus pour leur islamophobie.
pour éviter le blasphème, ils ont inventé ce terme barbare.

ils veulent un islam dénaturé, un "islam aux couleurs de la France ", dixit le sioniste $arkozy,
avec alcool à gogo, mini jupe, mariage homo, et ... prière en français dans les mosquées !!!
l'hpocrysie de $atkozy est patente: dans sa synagogue, la prière est lue en hébreux, pas en français !!!
on rappelle , que çà plaise ou non aux sionistes:
le hijab, ramadan, zaqat, non égalité H/F, jihad ( = lutte ) ... c'est l'islam pas l'islamisme.
Ne soyez pas la caisse de résonance des haineux sionistes !!
WAKE UP !!!

jhondoe
islamisme
a posté le à 16:56
Moi perso je fais la prière, je ne suis pas pour l'égalité homme femme dans l'héritage, nzaki aussi, je jeûne aussi et ca m'arrive d'écouter du coran et parfois de la soul (marvin gaye, james brown, aretha franklin) Monsieur Nizar est ce que cela fait de moi un islamiste ? sachant que je déteste les khwenjeya et leurs disciples
Momo
R
a posté le à 16:45
Les sionistes sont le peuple élu de Dieu lisez la sourate elbakara ceci à été dit trois fois dans la sourate. Il ont 50% des prix Nobel et regardez bien comment il font avancer l humanité par leur savoir et leurs découvertes scientifiques dans tous les domaines de la vie