alexametrics
Dernières news

Lotfi Zitoun : Ennahdha connait des tensions comme les autres partis !

Temps de lecture : 3 min
Lotfi Zitoun : Ennahdha connait des tensions comme les autres partis !

 

 

Le dirigeant d'Ennahdha, Lotfi Zitoun, était l’invité ce soir du mercredi 15 janvier 2020, de l’émission Rendez-vous 9, sur Attessia Tv.

 

Lotfi Zitoun est rapidement revenu sur la visite très controversée du chef d’Ennahdha, Rached Ghannouchi en Turquie, au lendemain même du rejet par l’ARP du gouvernement de Habib Jamli.

 

Lotfi Zitoun a affirmé que Rached Ghannouchi avait demandé la permission au chef de l’Etat, Kaïs Saïed, avant de s’envoler à la rencontre du président turc. « Les sujets abordés lors de cette rencontre sont maintenant connus, ils ont parlé du dossier libyen et du déséquilibre de la balance commerciale qui concerne directement Ennhdha qu’on juge responsable de cela. Ce n’est pas exceptionnel qu’une personnalité politique fasse ce genre de rencontres. Tous les anciens présidents ont eu recours à des personnalités pour engager des dialogues avec des Etats étrangers, il se trouve que Rached Ghannouchi est ami avec Erdogan, si quelqu’un autre est ami avec Haftar, nous l’encourageons à aller le voir et si une autre personnalité est amie avec Poutine, nous l’encouragerons aussi. Le plus important reste l’intérêt du pays et le respect de la position officielle de la Tunisie qui est la neutralité et l’appel aux solutions pacifiques » a-t-il expliqué.

 

Sur les différends et les tensions qui opposent Ennahdha au PDL (parti destourien libre), Lotfi Zitoun a estimé que les choses vont finir par se calmer et qu’une cohabitation entre les deux partis reste possible.

 

Revenant sur les récentes démissions au sein du parti, il a expliqué qu’Ennahdha connait des tensions car il se trouve à la croisée des chemins. « On croit que le politicien peut façonner la réalité selon ses désirs, or la réalité il faut aussi composer avec. Ennahdha est un parti dont les membres se sont rapprochés par leur militantisme commun et leurs années de lutte mais au final, et comme tous les autres partis, les différends ont commencé à faire surface. C’est un test que le parti devra affronter, toujours en étant organisé et démocratique. Lors de notre 10ème Congrès, il a été décidé qu’Ennahdha sera dorénavant un parti centriste conservateur. Cela dit, le détachement du socle idéologique a été très mal accepté par ses bases. Cela a créé deux franges au sein du parti, une tournée vers l’avenir et qui appelle au renouveau et l’autre qui estime que le parti doit tenir à ses sources. Après la déception suite au rejet du gouvernement, il y’a des questions que nous nous posons. Par exemple, pourquoi avons-nous accepté de ne pas nommer un nahdhaoui pour former le gouvernement alors que nous sommes vainqueurs? Pourquoi devons-nous accepter un gouvernement apolitique ? Tout cela créé une gêne au sein du parti » a-t-il ajouté.

 

Le dirigeant d’Ennahdha a enfin souligné qu’un gouvernement de compétences et indépendant n’a pour lui aucun sens dans la mesure où les campagnes qui y ont mené ont bien été menées par des politiciens. « En gros, on dit aux gens de faire campagne, d’aller dans tous les recoins du pays, de faire la promotion du parti puis on les met à la retraite pour placer des indépendants histoire de pas paraitre dans le paysage comme un parti hégémonique. Cela n’a aucune logique et un tel raisonnement éclatera tous les partis, Ennahdha compris » a-t-il conclu.

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (1)

Commenter

aldo
| 15-01-2020 21:42
ayya aad yizzi mil blada , sinon pas de lolo . ayech oueldi.

A lire aussi

La biat veut acquérir un bloc de contrôle majoritaire dans Tunisie

23/01/2020 16:35
1

Le bilan de la Conect pour 2019 et son programme pour 2020 a été au centre d’une conférence de

23/01/2020 16:20
0

Le président de l’ARP et chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a rencontré ce jeudi 23

23/01/2020 16:15
7

La présidente de l’Instance nationale de lutte contre la traite des personnes, Raoudha Laâbidi, a

23/01/2020 15:55
2

Newsletter