alexametrics
mercredi 20 janvier 2021
Heure de Tunis : 11:29
Dernières news
Les discours alarmistes de Kaïs Saïed
17/12/2019 | 20:00
3 min
Les discours alarmistes de Kaïs Saïed

 

Bien que ses apparitions soient rares, les propos du chef de l'Etat, Kaïs Saïed sont, pour le moins, alarmistes.

 

Ce mardi 17 décembre 2019 et à l'occasion de la commémoration du neuvième anniversaire de la Révolution à Sidi Bouzid, Kaïs Saïed ne prononce pas le discours d'un chef d'Etat mais plutôt celui d'un révolutionnaire en colère. L'actuel locataire du palais de Carthage use, en effet, des termes "révolution", "complot", "manoeuvres", "oppression", "bourreaux" et "dignité".

 

A l'adresse de la foule, il a affirmé, visiblement affecté : "les institutions politiques complotent et veulent me faire porter le chapeau. J'assume la responsabilité entière et je suis avec vous aujourd'hui tout comme je l'ai été par le passé et je le resterai tant que j'aurai un coeur qui bat et le souffle qu'il faut [...] vous êtes libres et vous ne vous laisserez pas faire par ces manoeuvres qui se tissent chaque jour par des parties nommément connues mais qui ne réaliseront jamais leurs objectifs". Le chef de l'Etat ne précise pas qui sont les responsables derrière les machinations qu'il évoque.

Kaïs Saïed a par ailleurs déclaré, applaudi par la foule : "Ici s'est déclarée la révolution et ici est la terre des hommes libres. Une révolution qui a soulevé le monde entier et a ébranlé les bourreaux et les tortionnaires". Il ajoute : "Il m'importe peu d'être président de la République, ce qui m'importe c'est votre projet et de concrétiser vos revendications". 

 

Mais les propos d'aujourd'hui ne sont pas le seul discours alarmiste tenu par le président de la République, ces dernières 24 heures. Hier, lundi 16 décembre, lors de la séance de travail l'ayant réuni avec les représentants des juridictions judiciaire, administrative et financière, Kaïs Saïed n'a pas manqué de critiquer la Constitution et de relever "ses lacunes".

Le président de la République, ayant évoqué le mouvement des magistrats, a précisé que ce sujet a été abordé dans le cadre d'une nouvelle Constitution dont la promulgation n'était pas légale.

 

Alors qu'il est censé refléter l'image d'un président fort et fédérateur et rassurer les Tunisiens, Kaïs Saïed tient des propos qui ne feront que compromettre l'ordre général et déstabiliser le pays. Alors que son rôle est de fédérer et d'apporter des solutions, le chef de l'Etat préfère crier au complot, sans même révéler les noms des personnes qu'il accuse aujourd'hui de conspiration. 

C'est l'image d'un homme faible et dépassé qu'il renvoie aujourd'hui et non d'un président capable de changer les choses. Un message négatif par lequel le chef de l'Etat risque de miner le moral des Tunisiens mais aussi de faire peur aux partenaires étrangers du pays et de décourager les investisseurs potentiels.

Avec ces discours, Kaïs Saïed a tout faux. Autant sur le plan de la forme avec un ton émotif et irréfléchi que sur le contenu, en lançant des menaces en l'air sans tenter de les étayer ou les prouver...

 

B.L

17/12/2019 | 20:00
3 min
Suivez-nous

Commentaires (79)

Commenter

Jo
| 19-12-2019 18:17
Il n'avance pas masqué comme les corrompus et les traîtres dans le pays...
En presque un mois,il a identifié les malfrats et a averti le peuple de leurs manigances...
Il a tout à fait raison ...en cas de sale coup ,le peuple est derrière lui....tout le monde est averti..

Saturnain
| 19-12-2019 06:08
Il a entièrement raison car la mafia est toujours là et fera tout pour défendre ses intérêts

becker69
| 19-12-2019 04:17
Suite a la déclaration du président tunisien...je trouve ça incorrecte de parlé de complot ce n'est pas la préoccupation du peuples tunisiens ce n'est pas ceux qu'ils attendent de leurs président ...histoire de complots ils devraient les réglés en interne...au lieu de faire ça en publique...et de parlé a tords et a travers....nous montré le mauvais exemples...au lieu de réglé les problèmes et de la dettes...réinstaurer la sécurité en tunisie...etc....si il a voulu être président c pour montré au peuple tunisien qu'il a pris ces engagements vis a vis d'eux ...et qu'il doit les tenir...je trouve intellectuellement et politiquement tres faible voilà ceux qui nous montre le président tunisien .au lieu d'aller boire des cafés dans le quartier...

Microbio
| 18-12-2019 20:04
Voilà, on y est. Merci :-)

Barg-ellil
| 18-12-2019 19:41
tel que l'imaginaient ...

IDJUVA
| 18-12-2019 19:27
En 1917 Lénine (le vrai) lançait le mot d'ordre "tout le pouvoir aux soviets". La suite c'était la dissolution de l'assemblée et la dictature d'un seul homme . Les appels directs au masses se terminent en général comme cela : un dirigeant qui soit disant sait ce que "le peuple veut" et qui impose sa volonté et sa dictature en détruisant les institutions.

Barg-ellil
| 18-12-2019 19:18
Et le rêve devient une suite de cauchemars plus horribles les uns que les autres.
On a tout vu : des parachutés complètement largués et
bondieusardés jusqu'aux oreilles mais aussi perfides et amoraux que le pire des infidèles .des schizophrènes en manque d'analyses ,des momies réanimées et des fanatiques qui veulent refaçonner le monde tel que l'imaginer leurs idoles pseudo-révolutionnaires et panarabes .

Gg
| 18-12-2019 19:03
"En fait, n'est-il pas tout simplement en train de dire explicitement ce que la majorité s'accorde à dire depuis des années, à savoir que la révolution a été confisquée par des forces occultes et les objectifs détournés ?"

Voilà, on y est. Merci :-)

Hemok
| 18-12-2019 18:51
IL PARLE en Arabe littéraire, pourquoi et pourquoi ?RIDICULE ET ABSURDE. AUCUN PR'?SIDENT DE LA R'?PUBLIQUE TUNISIENNE N'A FAIT CELA. IL EST UNIQUE EN SON GENRE. QUEL EST LE BUT ET LE SUJET DE CE QU'IL A DIT, ECHAEB YOURID ? QUELLE EST LA SOLUTION ?ON NE PEUT PAS RASSURER UN PEUPLE PAR DES PROMESSES VASEUSES ET SANS AUCUNE SUITE CR'?DIBLE ET SANS AUCUN PROGRAMME ACTUEL OU DANS LE FUTUR.

tunesnalbaya
| 18-12-2019 18:03
Comme par le passé Ennahdha continue à comploter, et essaie d'écarter le chef de l'Etat, mais cette fois ci, çà sera dure pour elle, tout le peuple est derrière le Président, est notre président est une personnalité exceptionnelle, et il est intouchable.