alexametrics
Dernières news

L'essentiel de l'interview de Nabil Karoui

L'essentiel de l'interview de Nabil Karoui

Nabil Karoui, candidat au second tour de l'élection présidentielle, était l'invité ce soir du jeudi 10 octobre 2019 de Myriam Belkadhi sur El Hiwar Ettounsi pour sa première interview depuis le début de la campagne.

 

Son incarcération à la prison de la Mornaguia

Nabil Karoui a indiqué qu’il a vécu un mois très dur, « j’ai vécu toutes les étapes de ma campagne dans ma cellule. Je ne suivais que ce qui se passe à la télé. C'est le destin qui en a voulu ainsi ».

Il a ajouté qu’à cause de son incarcération, il a perdu 10 points au premier tour de la présidentielle, tout comme son parti pour les législatives. « J’ai subi une injustice, mais je tiens à remercier les juges intègres. Karim Helali a parlé de 10% de juges corrompus, nous aspirons à une justice libre et intègre ».


L'affaire du lobbying

Nabil Karoui est revenu sur l’affaire du contrat de lobbying : « je ne vais pas trop m’étaler sur la question et je répondrai au juge d’instruction puisqu’il y a une affaire en justice. Ce monsieur je l’ai rencontré en effet, il s’est présenté comme étant un citoyen canadien. Je ne savais pas qu’il était sioniste. Et même si c'était le cas, comment a-t-il pu entrer sur le territoire tunisien ? Comment se fait-il que je signe un contrat avec lui pour m’aider alors qu’il est en train de me couler? Dans quelques jours, tout le monde découvrira qu’il s’agit d’une affaire montée de toutes pièces uniquement pour porter atteinte à ma personne, tout comme ce fut le cas pour mon arrestation. Mais cela est trop pour une seule personne ».

 

Le surnom « macrouna » et les accusations de populisme

Il a assuré que son surnom « macrouna » [ndlr pâtes] ne le dérange pas. « C’est un honneur pour moi. Si on pouvait donner un plat de pâtes pour chaque Tunisien, ce serait un miracle, et si je pouvais appeler mon parti « macrouna » je l’aurais fait. Les gens sous-estiment les pauvres et les humilient ». Il a poursuivi que son parti, créé il y a à peine 3 mois, a fait un résultat honorable aux législatives, ajoutant que ce parti porte des idées de gauche qui sont dans l’air du temps.

Nabil Karoui ajoute, par ailleurs : « Certains indiquent que des personnes âgées illettrées ont voté pour moi, comme si c’était une insulte. Est-ce de leur faute si elles n’ont pas reçu d'éducation ? Est-ce qu’on doit les renier pour autant ? Ils appellent les jeunes à voler les cartes d’identité de leurs parents pour les empêcher de voter. Ne sont-ils pas tunisiens eux aussi? N’ont-ils pas le droit de voter ou de choisir ? » Nabil Karoui a indiqué que son programme est basé sur ce qu’il a vu durant les dernières années dans les régions et qu’il a les moyens de mettre en application tous ses points. 

Il a souligné: « moi président, j’irai vers les Tunisiens et je transmettrai leurs soucis et leurs problèmes. Je ne me présente pas pour profiter d'une retraite dorée. Je suis encore jeune et tous ceux qui me connaissent savent que je suis un grand bosseur ».


Ses relations avec le parti Ennahdha

Il a assuré qu’il n’a conclu aucun accord avec Ennahdha. « Il n’y a eu aucun deal avec Ennahdha. On m’a jeté en prison et je suis devenu deuxième au premier tour et mon parti aussi. Quand j’ai annoncé que j'allais créer un parti politique, les partis au pouvoir m’ont menacé d’acheter mes députés ! Aujourd’hui, nous avons demandé le report d’une semaine de l’élection. Il n’y a pas eu de campagne, j’ai le droit de voir mes électeurs dans les régions. On verra ce qui va se passer par la suite ».

D’autre part, il a affirmé qu’Ennahdha aura certainement la présidence du parlement et celle du gouvernement. « Si Kaïs Saïed devient président, Ennahdha aura les trois présidences. Avec tous mes respects à Kaïs Saïed, il sera leur bras comme le fût Moncef Marzouki ».


Le pouvoir ou l'opposition

Nabil Karoui a insisté que son parti Qalb Tounes ne fera pas partie du gouvernement d’Ennahdha. « Nous avons vu qu'Ennahdha n’a rien fait pour la Tunisie. Elle a détruit tous les partis avec lesquels elle s’est alliée. Nous ne nous allierons jamais avec Ennahdha. Nous avons tous vu le changement du discours de Rached Ghannouchi envers Béji Caïd Essebsi après son décès. C’est pour cela que je dois être élu président, pour contrebalancer le pouvoir d’Ennahdha ».

« Aujourd’hui, nous avons un programme et nous ferons partie de l’opposition. Les années précédentes, il n’y avait pas une opposition forte. Nous serons une opposition forte mais constructive, la Tunisie ne supportera plus les querelles », a précisé Nabil Karoui.

Il a indiqué, également, que son parti est prêt à s’allier avec tous ceux qui prônent les mêmes idées et les mêmes valeurs. « Nous ne nous allierons pas avec l’islam politique. Nous restons ouverts à tous les autres partis politiques, comme Attayar. Même s’il soutient Kaïs Saïed actuellement, rien n’empêche que nous puissions travailler ensemble au parlement lorsque nous défendons les mêmes idées et les mêmes orientations ».

 

Le cas I Watch

Nabil karoui est revenu sur les enregistrements le concernant, publiés par l'ONG I Watch. « Je m’excuse si mes propos ont heurté la sensibilité de certains. Mais c’était des propos prononcés dans un moment de colère, la preuve, il n’y a eu aucune suite à ce que j'ai dit. Personne n’a reproché quoi que ce soit à celui qui a fait ces enregistrements et les a vendus au plus offrant. Il est député aujourd'hui ».


Les promesses de Nabil Karoui

Concernant les femmes, il a assuré que la femme sera au cœur de la Tunisie, qu’il n’y aura aucun moyen de revenir sur les acquis de la femme et qu’il fera même en sorte qu’ils soient consolidés. « Je viens d’une famille qui respecte la femme et qui la considère comme un être très précieux ».

Le candidat au second tour de la présidentielle s’est engagé à ne mettre aucun journaliste, ni blogueur, en prison, assurant qu’il respectera la liberté d’expression et mettant l’accent sur l’importance des médias en Tunisie.

Revenant sur sa politique à l’étranger, il a dit : « je suis commercial à la base et je parle plusieurs langues. Je vais parcourir le monde pour impulser l’image de la Tunisie à travers le monde ».

Il a ajouté qu’une fois président, il lancera une initiative pour un pacte national contre la pauvreté. « Je convierai les organisations nationales pour lutter contre la pauvreté, puisqu’il n’y a pas de solution pour l’éradiquer complètement. On me reproche mon intérêt pour cette classe sociale, mais c’est parce que ce sont bien les problèmes de cette classe qui sont en train de tirer le pays vers le bas ».

Nabil Karoui a ajouté qu’il ne compte pas renvoyer l’ambassadeur de France en Tunisie, comme l’a exigé la Coalition de la Dignité (Al Karama). « Nous devons être proches de l’Europe, c’est notre partenaire historique. Cela dit, nous devons être ouverts à d’autres pays comme la Chine. Concernant l’immigration clandestine, une fois président, je demanderai à l’UE d’investir en Tunisie afin que nos enfants aient des postes d’emploi et renoncent à l’idée de quitter le pays ».


Les déclarations de Youssef Chahed

Interrogé par Myriam Belkadhi à propos de la déclaration de Youssef Chahed selon laquelle Nabil Karoui lui aurait demandé de supprimer ses dettes fiscales, le candidat à la présidentielle a indiqué : « Il ment, et il n’est pas à son premier mensonge. Il a limogé le ministre de l’Intérieur pour un supposé complot puis il n’en était rien, il a fait de même avec des cadres sécuritaires qu’il a jetés en prison. Qui peut croire que je sois allé voir le chef du gouvernement pour annuler mes dettes fiscales ? Il ne faut pas insulter l’intelligence des Tunisiens ».


Nabil Karoui a conclu son interview en adressant un message aux Tunisiens : « Etre là est comme un rêve pour moi. Je tiens à dire, surtout aux Tunisiennes et aux jeunes que votre choix dimanche est déterminant pour l’avenir du pays. On n’a plus les moyens de vivre les conflits identitaires. Je dis aux Tunisiennes allez voter pour protéger vos droits. Aussi, je ne laisserai jamais tomber une personne victime d’une injustice, je serai là pour l'épauler ».

 


S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (92)

Commenter

Maxula
| 13-10-2019 00:13
Ma réponse est ici :

https://www.businessnews.com.tn/Extraits-spectaculaires-du-jugement--Nabil-Karoui-a-subi-un-déni-de-justice-!,520,91809,3

Justinia
| 12-10-2019 19:25
On est désolé pour vous.
Le "jus solis" et le "jus sanguinis" n'existent malheureusement pas en Tunisie.
Il faut avoir un père tunisien OU une mère tunisienne pour pouvoir accéder à la nationalité tunisienne.
On est désolé pour vous,mais considérez que la Tunisie est votre pays et ça ira mieux.
Bonne chance quand même.

Justinia
| 12-10-2019 16:04
"Je fais une recherche dans mes archives..."
N'en faites rien.Vous ne vous souvenez pas.
Les meurtres,les assassinats et les crimes ont heurté la conscience,sauf la vôtre et celle des islamistes.
Jamais dans l'histoire de la Tunisie contemporaine des crimes odieux contre des innocents n'ont été perpétré.
Bien sûr,vous n'êtes pas au courant,dans ce cas,laissez les rayons de soleil transpercer librement le tamis...
Le viol d'enfants innocents,a heurté lui,la conscience mondiale.
Faites vos recherches...sur une carte géographique,le coin de Regueb existe bien...

Akim
| 12-10-2019 08:23
Monsieur Nabil Karaoui Futur président de la république tunisienne juste une choses pour ma personne ne a Tunis de parents franco algérien j'aurais volus être de nationalités tunisienne. Droit du sol.Mer Le président j attend votre réponse sur ma boite mail que dieux vous aide inchallah rabbi maak dima vive lLe président Nabil karoui la Tunisie les tunisiens dieux soit avec vous

Forza
| 11-10-2019 20:56
Regardez les photos de Mr. Kais Said avec sa femme, une juge émancipée et libre. Rien ne donne plus un avis sur une personne que le partenaire qu'il a choisi. Vouloir dire que Said est un salafiste rétrograde n'a pas de sens.
Je ne partage les avis de Said sur les étapes pour réaliser la décentralisation mais il est surement moins dangereux pour la démocratie que Karoui.

Mediocre
| 11-10-2019 20:48
De nombreux commentateurs sur ce forum ne peuvent pas ou ne veulent pas comprendre qu'en Tunisie, prochainement aucune politique, sans le consentement d'Ennahdha, ne sera possible.

Rationnel
| 11-10-2019 20:38
Dans une interview rapportée par le journal électronique Arabesque, R. Guannouchi a déclaré que le prochain Chef du Gouvernement sera issu d' Ennahdha. Il a aussi dit que: "Ennahdha s'attaquera à la corruption intellectuelle, à la corruption des comportements, à la corruption publique et privée, à la corruption dans les médias..."
Le seul moyen d'accomplir cette tache est d'établir une police des moeurs comme les moutayi3 en Arabie Saoudite.

Kais Saied va surement apprécier cette idée de R. Ghannouchi mais Nabil Karoui va s'y opposer.

Une autre raison pour voter Nabil Karoui.

Mediocre
| 11-10-2019 19:51
Au secours, je suis totalement dépassée. On parle souvent d'homme d'affaire, qu'est-ce que cela signifie homme d´affaire svp?

c´est quoi, un titre universitaire?
Un trafiquant de drogue ?
Un marchand d'armes ?
Un Imam ?
Qui sait?

CHDOULA
| 11-10-2019 18:45
24h après sa sortie de prison , il était posé et calme , il a réussi à convaincre par ses réponses claires et sa vision positive pour être le rempart ou l'opposant légitime aux islamistes et aux révolutionnaires ! il a ses chances pour être élu ! il a beaucoup d'ennemis et beaucoup de jaloux mais Nabil a beaucoup d'atouts , c'est un bon visionnaire et un bon gestionnaire aussi , c'est la personne qu'il faut pour sauver ce qui reste à sauver ! Je vote pour NK !

rz
| 11-10-2019 18:01
Dans toutes ces elections c'est la seule fenaitre de lumière et d'espérance pour les patriotes qui ont peur que leur liberté soit confisquée.

A lire aussi

L’homme politique et homme d'affaires tunisien Brahim Khouaja n’est plus. Il est décédé à l’âge de

18/10/2019 12:32
0

Le secrétaire général du Mouvement Echaâb, Zouheir Maghzaoui a présenté, ce vendredi 18 octobre

18/10/2019 11:26
5

« On a présélectionné 24 projets. Quatre équipes de six étudiants avaient travaillé durant tout

18/10/2019 11:12
0

Des appels se sont levés via les réseaux sociaux pour peindre les monuments archéologiques et ceux

18/10/2019 10:38
8

Newsletter