alexametrics
Dernières news

Nouveau record de consommation d’électricité

Nouveau record de consommation d’électricité

 

Un nouveau record de consommation d’électricité a été enregistré, les 8 et 9 juillet 2019, avec un pic de 4.250 mégawatts contre 4.025 les dernières années, a indiqué une source autorisée à Business News ce mercredi 10 juillet 2019.

Des températures assez élevées ont été enregistrées lors de ces deux journées, d’où ce pic.

 

La Société tunisienne de l'électricité et du gaz (Steg) a réussi, ainsi, à répondre à cette demande, grâce aux deux nouvelles centrales de production électrique de Borj El Amri/Mornaguia et Radés ainsi qu'au renforcement du réseau avec des postes de transformation de la haute tension à Sousse, Ksour Essef, Ben Arous et Ghannouch. Outre les efforts fournis par les agents et cadres de la société pour assurer et garantir la continuité du service aux clients.

 

C’est dans ce cadre que la Steg a appelé ses clients à rationaliser leur consommation pendant les horaires de pic, situé entre 11h et 15h.

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

J.trad
| 10-07-2019 14:55
Amenez des experts sur tous les plateaux ,pour qu'ils parlent clairement ,équations à l'appuie ,j'insiste fort sur l'équation qui se trouve complétement perturbée ,par les climatiseurs ,le volume en mètres cubes ,refroidi par les climatiseurs ,jette la quantité de chaleur dans le volume des espaces environnants ,lesquels espaces deviennent infernale ,la climatisation ,en plus de la consommation en électricité , est entrain de créer une chaleur qui suffoque les citoyens debouts dans les arrêts de bus et de métros ,il faut que des experts ,démontrent sur des tableaux le déséquilibre infernal ,qui coûte cher , et double le taux de la canicule , le citoyen qui quitte un espace climatisé et se trouve dans l'enfer ,ne se rend pas compte ,de la fluctuation de l'équation .,sans compter le prix galopant des climatiseurs ,partout dans le monde , les citoyens (yechriw fil Hamm bid9i9) comme le raconte la tradition populaire ,ah si Abd El 3aziz El3irwi , était là ,il saurait convaincre ,

aboulghaïeb
| 10-07-2019 14:33
Les retraités de lla Steg continuent à bénéficier de la gratuité de leur consommation (et celle de leurs voisins "connectés") .
C'est un avantage acquis.
Seul hic: depuis la révolution et la mainmise par le syndicat de la STEG, les ayants-droits des retraités décédés continuent de bénéficier de cet avantage.
Qu'attendes les pouvoirs publics pour mettre fin à cet abus flagrant! D'autant que ces voleurs gaspillent à tout-va, sûrs qu'ils sont de n'avoir rien à payer!
et c'est le petit peuple qui casque!

Carthage Libre
| 10-07-2019 13:57
Même en 2003 on a pas eu cette canicule qui a duré 7 à 8 jours sans relâche! Un four ambulant, hier d'était 50° sur Tunis! "assez" C'est pas le mot adapté. Espérons que nous n'allons pas frire vivant cet été, une chaleur insoutenable.

Pourquoi vous ne parlez pas des morts de cette canicules incoyable plutôt que de la "STEG" qui nous vole notre portefeuille

Bab ezzira
| 10-07-2019 12:43
Chez nous, il existe un proverbe qui résume tout :
Ophtalmologue, commence par te soigner ton oeil borgne.
C'est devenu une habitude, en pleine journée l'éclairage public de certains arrondissements est allumé. Le même phénomène est observé régulièrement dans les mêmes lieux sur la même période et en toute impunité des responsables fautifs.
Les fonctionnaires quittent leurs lieux de travail en laissant l'éclairage et la climatisation allumés.
Hier nous attendons dans un hall chauffé à blanc dans un tribunal immobilier, un juge retardataire venu à dix heure à son bureau. Le comble que durant la période de son absence la climatisation de son bureau tournait à fond.
Aujourd'hui des responsables irresponsables ouvrent la puante et nous menacent par l'augmentation faramineuse du prix de l'électricité si nous ne baissons pas notre consommation.
Pfff challaktouna yé wled moufida.

A lire aussi

Le dépôt des listes pour les législatives a débuté depuis hier et les noms des têtes de liste des

23/07/2019 13:07
1

La société immobilière Simpar a réalisé à fin juin 2019 un revenu global en hausse de 74,66%,

23/07/2019 12:54
0

Le député de la Coalition nationale, Sahbi Ben Fredj est revenu dans un post partagé ce mardi 23

23/07/2019 11:15
12

L’article 148 alinéa 5 de la Constitution dispose que la mise en place de la Cour constitutionnelle

23/07/2019 10:53
15

Newsletter