alexametrics
Dernières news

Noureddine Taboubi : le parti des « fous » mène une campagne contre le syndicat

Noureddine Taboubi : le parti des « fous » mène une campagne contre le syndicat

Le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi a estimé que la centrale syndicale est la cible d’une campagne de diffamation orchestrée par « un parti de fous » qui « porte à tout va des accusations de corruption sur fond de slogans faisant croire aux Tunisiens que leur pays est empli de puits de pétrole ».

 

Lors de l’inauguration du congrès de la Fédération Générale des banques et des entreprises financières à Hammamet, ce vendredi 17 mai 2019, Noureddine Taboubi a précisé : « le député Imed Daïmi a porté des accusations sur une affaire relevant du secteur du transport et citant ce qu’il a nommé le banditisme syndical. Je l’ai contacté et demandé des explications et des preuves et je lui ai demandé de me donner les dossiers dont il parle, et à ce jour je n’ai rien reçu ».

« Si ses propos s’avèrent justes, et si la justice prouve l’implication d’un quelconque syndicaliste, il n’aura plus sa place parmi nous et sera banni, si au contraire, les accusations de Daïmi s’avèrent infondées, la dignité d’un seul syndicaliste est celle de tous et je demanderai à ce que l’iummunité parlementaire lui soit retirée et qu’il soit traduit en justice comme tout citoyen pour servir de leçon à ceux qui pensent qu’on peut jouer ainsi avec la dignité et la réputation des gens ! »  a-t-il poursuivi.

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (12)

Commenter

Houcine
| 18-05-2019 21:23
Les propos insultants et à caractère diffamatoire de Daimi méritent d'être portés devant la justice.
Monsieur Taboubi le dit clairement et
sans détour.
On aimerait que les "fous" soient capables de dénoncer leurs meurtriers et milices.
On a besoin de syndicats, n'en déplaise aux fous et leurs complices objectifs toujours disposés à insulter, crier avec n'importe qui.
La justice aurait une tâche hors de portée si elle devait poursuive tous les menteurs, affabulateurs. Mais, les élus et responsables politiques doivent l'être à raison de la portée de leurs parole et écrits publics.
Alors, chiche ! Daimi rapporte les preuves de ce qu'il laisse supposer par ses débordements verbeux ou alors c'est le tribunal.
Ce serait un acte éducatif.

sans detour

A4
| 17-05-2019 21:45
C'est beau le syndicalisme dans cette république bananière: il vous permet d'empocher un salaire sans sortir de votre lit ! Salaire + prime de rendement, s'iiiiiiiiiiiiiil vous plait !!!

Citoyen_H
| 17-05-2019 19:07
La deuxième option que vous aviez cité est la plus plausible.

Quant à la 1ère, c'est une évidence.
elle touche la majorité des arrivistes de la période de 2011 à 2014.

citoyen
| 17-05-2019 18:45
des presssions ont toujours etaient exercées sur les PDG et les ministres pour faire recruter les enfants des syndicalistes dans les sociétés petrolieres ou ils profitent des meilleurs salaires et tous les avantages . le fils de taboubi a la SNDP un autre à SERGAZ. tous ces responsables sont à juger et les recrutements forcés doivent etre annulés.

Khaled
| 17-05-2019 17:48
Taboubi a reçu tous les dossiers concernant le banditisme syndical à Tunisair et dans le secteur du transport mais apparemment il ne sait pas lire ou bien il se comporte comme un caid.

Abir
| 17-05-2019 14:52
Soyez sérieux pour une fois et aller jusque au bout, on vous a entendu plusieurs fois contester et réclamer contre un parti ou l'autre,mais on a rien vu du concret,ils sont venus vous battre devant votre institution et jusqu'aujourd'hui comme si n'est rien était,au contraire combien des fois vous avez rencontré le chef de la bande Gannouchi pour discuter
tête à tête, c'est pour ça qu'on aime Abir Moussi elle n'a jamais le double langage,les gens se respecte sur leurs paroles

observator
| 17-05-2019 14:49
En attendant les preuves, il est aujourdhui de notoriété publique que l UGTT est devenue un refuge pour beaucoip de corrompus.
Ils font la loi dans la fonction publique et la hiérarchie n'ose pas les affronter de peur de la makina qui risque de semer le désordre dans l administration
La plupart des dirigeants de l UGTT sont corrompus jusqu'à l'os.

Zohra
| 17-05-2019 14:32
Ils n'ont pas besoin de parti pour qu'ils se rendrent que vous un syndicat destructeur. Faites un sondage et vous allez voir. Vous êtes hai par le peuple.

A4
| 17-05-2019 14:16
Entre parti de fous et syndicat de fous, moi je m'en fous !!!

HatemC
| 17-05-2019 14:07
Si ce Harki avait la moindre preuve il l'aurait fourni illico manu military.
ce Daimi cherche la discorde à l'approche des élections ... c'est le fond de commerce du CpR / LpR et du Harak ...
Pourquoi attendre plus longtemp yé Taboubi, votre devori et de traduire cette sous merde en justice ... HC

A lire aussi

Le DG de l’institut de sondage, Emrhod Consulting et président de la chambre syndicale des

24/06/2019 09:51
0

Le ministère de l’Education a annoncé, dans un communiqué publié ce lundi 24 juin 2019, que les

24/06/2019 09:29
0

La Tunisie a présenté sa candidature au Conseil de l’Organisation des Nations unies pour

24/06/2019 08:35
0

La victoire du candidat de l’opposition laïque en Turquie, contre le candidat du parti de Recep

23/06/2019 21:33
10

Newsletter