alexametrics
dimanche 26 juin 2022
Heure de Tunis : 16:01
Dernières news
Couvre-feu, pressions sur les banquiers, amnistie fiscale… Les 5 infos de la journée
26/01/2022 | 23:00
3 min
Couvre-feu, pressions sur les banquiers, amnistie fiscale… Les 5 infos de la journée

 

Il est déjà 23h voici le récapitulatif des informations les plus importantes ayant marqué de la journée du 26 janvier  2022 :

 

Prorogation du couvre-feu et des restrictions sanitaires

La présidence du gouvernement a annoncé que les restrictions sanitaires, actuellement en vigueur, seront prorogées de deux semaines. Cette décision a été prise à l’issue d’une réunion du conseil ministériel, tout en prenant en considération les recommandations du comité scientifique de lutte contre le coronavirus. Les mesures actuellement en vigueur consistent en un couvre-feu à partir du 13 janvier de 22 heures à 5 heures, appliqué par les autorités régionales sur la base du taux de contamination enregistré. Les rassemblements sont annulés ou reportés dans les espaces ouverts tout comme les espaces fermés.


Kaïs Saïed reçoit Najla Bouden

Le président de la République, Kaïs Saïed, a reçu la cheffe du gouvernement, Najla Bouden. La réunion, précise un communiqué de Carthage, a porté sur la situation générale du pays et sur l'évolution de la situation sanitaire au niveau national. Les questions qui seront à l’ordre du jour du Conseil des ministres, qui se tiendra demain, ont également été abordées.


Commémoration des événements du 26 janvier 1978 : Saïed s'entretient avec Taboubi

Le président de la République, cité par un communiqué de Carthage, a souligné, de son côté, que la Tunisie « n'oublie pas ses martyrs », et que « le peuple tunisien a le droit de connaître tous les faits, même des décennies plus tard, même si certains sont encore animés par la nostalgie de ces jours sombres malgré la mort de centaines de martyrs, malgré la censure et la déformation des faits et de l'histoire ». Le 26 janvier 1978, l’UGTT a lancé un appel à la grève générale, une première depuis l’indépendance, pour protester contre la hausse du chômage et la détérioration du pouvoir d’achat et des conditions de vie.


Grosses pressions sur les banquiers pour financer le budget

L’ancien président du directoire d’Amen Bank et actuel membre du bureau exécutif de l’IACE, Ahmed El Karm a publié, un bref statut, mais très significatif quant à la situation économique et financière de l’Etat, assurant : « Il existe une très grande pression sur les dirigeants des établissements financiers pour financer l’Etat ».Cette démarche s’avère très grave et aux lourdes conséquences sur l’économie nationale. D’ailleurs, la Banque centrale avait déjà mis en garde contre les effets négatifs de l’accroissement de l’endettement du secteur public auprès du système bancaire sur sa capacité à financer les opérateurs économiques.


Précisions à propos du champ d’application de l’amnistie fiscale

Le ministère des Finances a publié une note explicative sur le champ d’application de l’article 67 du décret-loi portant sur la Loi de finances 2022. Cette mesure énonce des assouplissements aux personnes morales et physiques leur permettant la régularisation de créances fiscales constatées, d’amendes et condamnations pécuniaires, de déclarations fiscales non déposées ou minorées et d’infractions douanières. Le document précise qu’il y a trois champs d’application : le premier concerne la régularisation de créances fiscales, le deuxième concerne la régularisation d’amendes et condamnations pécuniaires et le troisième concerne le rattrapage et la correction de déclarations fiscales.

 

26/01/2022 | 23:00
3 min
Suivez-nous