alexametrics
vendredi 03 décembre 2021
Heure de Tunis : 17:32
Dernières news
Levée des recherches contre Seif Eddine Makhlouf, Mehdi Zagrouba, Abdellatif Aloui et Mohamed Affes
02/08/2021 | 19:34
2 min
Levée des recherches contre Seif Eddine Makhlouf, Mehdi Zagrouba, Abdellatif Aloui et Mohamed Affes

 

Le juge d’instruction près du Tribunal militaire de première instance a décidé, lundi 2 août 2021, la Levée des recherches contre Seif Eddine Makhlouf, Mehdi Zagrouban, Nidhal Saoudi, Abdellatif Aloui et Mohamed Affes, et ce, jusqu’à l’achèvement des procédures judiciaires à leur encontre.

Notons que les députés Al Karama et l’avocat Mehdi Zagrouba sont impliqué dans l’affaire de l’aéroport, où ils sont intervenus pour faciliter le passage d’une citoyenne fichée S17.

En effet, le chef du bloc Al Karama, Seif Eddine Makhlouf a fait un scandale, le 15 mars 2021, à l’aéroport Tunis Carthage en voulant intervenir de force en faveur d’une citoyenne interdite de passer les frontières en vertu de la procédure S17. Seif Eddine Makhlouf a publié une vidéo en direct depuis l’aéroport, en se vantant de son statut de député et exhortant les agents de sécurité aux frontières de laisser la dame passer les frontières. Avec son arrogance habituelle, Seif Eddine Makhlouf avait défié les agents de sécurité, assurant qu’il n’y a pas d’Etat et qu’il est un député chargé de contrôler les institutions.

 

Le 29 juillet 2021, le procureur général de la Cour d'Appel de Tunis avait ordonné au procureur de la République près du Tribunal de première instance de Tunis l’ouverture d’une enquête en ce qui concerne la plainte déposée par le Syndicat de sûreté et par les agents des services d’enquête au sein de l’aéroport de Tunis-Carthage contre l’avocat et député Al Karama, Seif Eddine Makhlouf, et contre l’avocat Mehdi Zagrouba.

Toutefois et d’après les avocats des députés impliqués dans cette affaire, le Tribunal militaire s’est saisi de l’affaire, à la suite d’une plainte en référé déposée par le Syndicat de sûreté et par les agents des services d’enquête au sein de l’aéroport de Tunis-Carthage. Le député Maher Zid fût donc, arrêté suite à cela, mais il a été relâché lundi 2 août 2021.

 

S.H

02/08/2021 | 19:34
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Pseudo juriste
Confusion
a posté le 04-08-2021 à 22:15
Procès en cours ils doivent se présenter lundi pour complément d'enquête auprès du juge d'instruction seulement kef teftiche suspension de l'avis de recherche ils profitent de cet amalgame de compréhension des citoyens pour prétendre avoir l'acquittement
Ajusteur
Confusion au niveau des internautes
a posté le 04-08-2021 à 22:09
L'arrêt de l'avis de recherche ne veut pas dire l'acquittement ils sont en liberté provisoire et à la disposition du juge d'instruction à partir du lundi prochain pour complément d'enquête BN l'art pro de compromettre le lecteur des juristes le savent ttb
Bourguibiste nationaliste
Défaite de la justice et du peuple
a posté le 04-08-2021 à 15:53
La levée des recherches est une défaite pour la justice, pour le président et pour le peuple. C'est donc une victoire
pour les Khwanjias et les terroristes.
Il faut impérativement relancer la mobilisation populaire,
A4
Le "souk" de la justice est toujours un "souk" . . .
a posté le 03-08-2021 à 10:21
JUGES SANS JUGEOTE
Ecrit par A4 - Tunis, le 27 Septembre 2019

C'est mon grand maître qui me l'a dit
Il me l'a même écrit de ses mains
"Il n'y a ni peuple ni pays
Quand les juges ne sont que des crétins"

Il me l'a dit sans mâcher ses mots
L'a répété avec insistance
"Juges corrompus sont source de maux
Source d'échecs et de décadence"

Voyez jeunesse comme il a raison
Regardez bien ces juges peu fiers
Qui traînent de saison en saison
Pour étouffer les sales affaires

Ils traînent, cachant la vérité
Protégeant criminels et malfrats
Instaurant haine et impunité
Répandant peste et choléra

Regardez cette bande d'ingrats
Sensés sauver veuves et orphelins
Mais les voilà du côté des rats
Du côté des laids et des vilains

Ils sont sensés appliquer la loi
Avec courage et sans calcul
Les voilà avec les hors-la-loi
Sans dignité, sans aucun scrupule

Mon grand maître c'est bien sûr Khaldoun
Il nous le rappelle avec panache
Vous l'avez tous compris, sauf ces clowns
Ces sales juges crapuleux et lâches
tunisienne
ils ont la meilleure défense
a posté le 03-08-2021 à 08:54
ces gens là sont avocats,connaissent tous les rouages et ont infiltré le système judiciaire et ont tous les atouts pour échapper à la justice.
c'est vraiment triste de voir à quel point justice ne sera pas faite malgré des faits avérés et graves
takilas
Il n'échappera pas à le justice.
a posté le 03-08-2021 à 08:33
Cela ne se passera pas ainsi, ni pour lui ni pour les commanditaires des assassinats ni pour les voleurs.
Agatacriztiz
Occupons nous des gros poissons
a posté le 03-08-2021 à 07:57
Le sort de ces imbéciles braillards n'empêchera pas les tunisiens de dormir ni la Tunisie de vivre. Ce qui compte, ce n'est pas taper dans la "fourmilière" islamistes, mais de "geler" ses têtes (mal) pensantes.
Ils ont assez de "casseroles" judiciaires et financières pour les mettre au "violon" pour le restant de leurs jours. Alors il faut frapper vite et fort et s'occuper du "menu fretin" après.
pit
ad vitam æternam
a posté le 03-08-2021 à 07:38
Encore une preuve flagrante de l'incompétence et du manque de sérieux de notre administration qui ne sait absolument pas monter et boucler un dossier comme il se doit, ils apprennent quoi à l'université ? Nous sommes toujours dans l'approximation et tout baigne dans un flou artistique qui ne favorise que la corruption ou le non lieu !!! Le vrai problème, en fait, est que tout le monde a quelque chose a se reprocher et que dans le doute...mieux vaut temporiser.
chou
Bordélique !
a posté le 03-08-2021 à 07:05
c'est quoi ce Bordel ? quelle justice Tunisienne ! de quelle démocratie parliez vous si la justice est un Souk ?
MH
Cafouillages, maladresses et hésitations, tout y est
a posté le 03-08-2021 à 01:33
Un pas en avant, dix en arrière, rien ne fonctionne dans ce bled. Qu'est ce qui se passe? L'appareil judiciaire de ce pays est malade, et depuis bien longtemps. La révolution de 2011 a changé la classe politique mais pas les juges. KS implique de plus en plus la justice militaire alors qu'elle n'est pas concerné, pourquoi? Ceci ne fait que rajouter la confusion et multiplier les couacs.
Houcine
C'est quoi ces histoires ?
a posté le 02-08-2021 à 22:11
... jusqu'à l'achèvement des procédures judiciaires à leur encontre.
Ainsi, les procédures vont encore laisser un temps précieux aux fameux députés qu'on a cru dépités, et qui auront de quoi reprendre du poil de la bête.
La maison justice est sens dessus-dessous suite au coup de torchon qu'on croyait capable d'emporter les complices, les porteurs de valise et les corrompus.
Non, pourtant, puisque la voilà revenue à ces us et coutumes. Procédurière et pointilleuse face à ceux qui ont de quoi lui donner le change, même tatillonne jusqu à se remettre en question et déclarer une chose qu'elle dénonce aussitôt.
Alors, nous en sommes comme de coutume, réduits à conjecturer.
Ou bien, ordre a été donné d'abandonner au civil le traitement de toutes ces affaires où sont mouillés des agitateurs dangereux et revêches, au service de plus gros poissons qui attendent de voir venir ce qui les attend.
Manière, peut-être de calmer les ardeurs, ou les soupçons de plus puissants encore qui auraient exprimé leurs "inquiétudes" de voir militariser la société...
Peut-être qu'on aurait ordonné que les dossiers soient bien ficelés pour s'éviter des surprises que des failles permettent aux petites ficelles de prétoire de favoriser les combines et ouvriraient la voie aux relaxations, et même à la remise en cause des dites procédures.
On pouvait s'y attendre au regard de ce qu'on savait, subodorait de la mise à sac de l'institution où plus rien ne fonctionnait droit.
On est surpris, marri de voir encore rejouer une pièce déjà vue et revue, où les ballets de rentrants et sortants étaient le clou du spectacle.
On est en colère d'assister au gâchis dont les effets peuvent gâter l'événement où même le travestir et permette aux salauds, aux délinquants de se sortir d'affaire à petit prix.
Il faut vite, sans céder aux sirènes des peurs ou des craintes de "nos amis", et bien, reprendre en main cette institution qui par miracle serait l'arbitre des décisions.
Cette institution est partie dans le discord, le conflit de légitimité.
Elle est complice de ce qui fut fait, par choix, faiblesse ou naïveté. Par manque de courage, surtout, des magistrats ont laissé une mafia gouverner, voler, insulter et tuer sans lever le petit doigt.
Oh ! Pas tous. Et, pas de la même façon. Pas avec la mele ampleur ni partout.
Sans doute.
Nous n'acceptons pas, et nous ne nous rendrons pas aux vilains.
Nous serons là.
Et, ils ne repasseront pas.

Boussairi
Une Tunisie meuilleure
a posté le 02-08-2021 à 21:11
Et si vous concentrez vos efforts à construire une Tunisie meilleure à la place de rapporter ces affaires arrogants. Montrez nous vos documentaires économiques avec des analayses et des avis des grands lauréats tunisens en économie.
chevy
Super
a posté le 02-08-2021 à 19:48
On continue...le peuple n aime pas le changement...corruption, j oublie tout...on est en A fric...
Zorro
C'est ce que je disais...
a posté le 02-08-2021 à 19:45
Dans un post concernant la relaxation de M.Z. Maintenant pschitt sur toute la ligne. La prochaine fois il faut envoyer les blindés pour les arrêter et puis les relâcher comme ça au moins on aura quelque chose à se raconter dans les cafés. SEM and co, continuez à nous pisser dessus, on le mérite amplement.