alexametrics
Dernières news

Disparition d’une dépouille de la morgue : suspension du directeur de l’hôpital de Menzel Bourguiba

Temps de lecture : 1 min
Disparition d’une dépouille de la morgue : suspension du directeur de l’hôpital de Menzel Bourguiba

 

Le ministère de la Santé a annoncé, jeudi 15 octobre 2020, la suspension du directeur de l’hôpital régional de Menzel Bourguiba, Khaled Salem.

Cette sanction fait suite à une erreur commise par les services de l’hôpital, hier mercredi. Une famille qui venait récupérer un parent à la morgue a signalé la disparition du corps. Le défunt devait subir un test Covid-19 pour confirmer la cause du décès, sauf qu’on annonce au fils que la dépouille était introuvable. Il s’avère après qu’il y a eu confusion et que le corps du défunt avait été enterré par erreur à la place d’une autre personne décédée du coronavirus.   

La suspension du directeur de l’hôpital de Menzel Bourguiba restera effective jusqu’à l’aboutissement de la mission d’inspection.

 

I.L.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (8)

Commenter

sage
| 16-10-2020 07:10
C'est un tort de faire assumer la responsabilite au directeur de l'hopital car la c'est une faute d'execution et non faute de gestion. La responsabilite dans ce cas incombe a l'agent responsable de la morgue et a l'agent responsable du bureau des entrees. Les parents eux aussi habites par la psychose du covid sont pour quelque chose dans cette affaire. Maintnant la politique de ce gouvernement est claire: pour calmer les esprits on tue le sommet de chaque hierarchie administrative locale ou regionale qui est devenu le maillon le plus facile de la chaine en ces temps miserables. Cette politique de bouc emissaire va aboutir a des situations anarchiques graves et incontrolables.

DHEJ
| 15-10-2020 20:30
Oui il y a eu erreur, il faut y remédier!

takilas
| 15-10-2020 20:21
Des cartes qui ont coûté les yeux de la tête à l'état, et qui ont été toutes jetées et ce parce des recrutés par nahdha (lors troika) se sont permis de traduire bêtement les nommé à l'aide de l'application du clavier du pc.
Ce qui a donné, bien sûr, une charabia et que la CNNS et la CNRPS ne pouvaient les délivrer au public à cause de ces incultes recrutés par la connivence de nahdha, et ce comme les centaines incultes sudistes qui ont été recrutés seulement pour voter , donnant-donnant, nahdha lors des législatives et des municipales.
Malla thawra ? Favorable à nahdha seulement, les autres sont en train de boire l'eau de mer qu'ils n'ont pu vider à ce jour.

Alya
| 15-10-2020 18:56
Oui merci pour etre dans la vie réelle .oui linoucha:le gouvernement est entrain de faire ce que fait ce pays depuis l independance=chercher les boucs émissaires. Et ça doit marcher pour le peuple qui est habitué à ce genre de comportement MOI,JE PENSE QUE BIENTOT,LE CHEF DE GOUVERNEMENT NE TROUVERA PERSONNE POUR ASSURER UN POSTE DE RESPONSABLITE.LES EMPLOYES AURONT TOUJOURS L UGTT POUR LES DEFENDRE

Famous Corona
| 15-10-2020 17:00
où le prix de la banane demeure trop élevé: La Tunisie !!!

Linoucha
| 15-10-2020 16:41
La gestion de la morgue se fait en étroite collaboration avec le bureau des entrés dont le responsable est le chef du service de gestion de malades et aucun cadavre ne sera délivré qu'aprés verification de differents papperasses donc s'il y'en a une faute c'est qu'elle a émané de l'un de ces services ou de deux à la fois d'usage le cadavre ne sera délivré qu'aprés approbation et reconnaisance de l'un des parents du défunt mais malheureusement la peur du covid 19 a tout chambardé et chacun essaye de son côté d'éviter de s'approcher de prés de ces cadavres par peur de contagion d'ailleurs en temps normale et malgré tout les précautions il y'en a eu des fautes pareilles sans prendre de tels ampleurs mais aujourd'hui et avec ces phenomènes de tout filmer la vie est devenue difficile pour tout le monde et en résumé ma foi suspendre le directeur et le tenir responsable des cadavres peut être il était à la morgue ouvrant les portes du frigo mais oui il faut toujours chercher un bouc émissaire qui paye les pots cassés

takilas
| 15-10-2020 16:16
Partout des recrutements à partir de 2012 avec la connivence de nahdha, sans concours ni compétences.
Les soi-disant concours sont imposés à ceux qui ne sont pas de nahdha même quand ils ont les critères (et olus) requis.
Et la plupart du temps c'est par régionalisme, qu'ils agissent que les gabesiens et les medniniens passent en premier (sans compétences) arguant qu'ils étaient opprimés.
Soit imun banditisme inégalé.
Voilà pourquoi la médiocrité règne à Tunis.
Des nominations partout de sudistes sans aucune compétence ; allez voir les arrondissements des municipalités, à titre d'exemple, comment des chef(fe)s, sans aucune référence ni experience sont nommés et qui viennent (s'ils viennent), dans leurs nouvelles bagnoles, pour ne rien faire. Et cest certainement quils habitent maintenant à Tunis dans des résidences toutes neuves.
Et puis c'est qui va payer les prêts acquis auprès des banques mondiales et la FMI mettant la Tunisie dans in endettement irreversible jusqu'à la résurrection.
Allez demander "winou pétrole?" à Youssef Chahed qui s'est plié aux directives de nahdha croyant au père noël.

1/raisonnable
| 15-10-2020 15:31
C'est du n'importe quoi ! Où est la responsabilité du directeur dans cette affaire ? Je pense qu'il y quelqu'un qui est responsable de la morgue et qu'il doit être tenu pour responsable de ses actes.

A lire aussi

Nabil Ben Hadid avait occupé le même poste en janvier 2014 sous le gouvernement Mehdi Jomâa.

23/10/2020 21:45
0

Suite à la décision de la Commission européenne

23/10/2020 21:31
0

Le chef du gouvernement, Hicehm Mechichi a tenu, ce vendredi 23 octobre 2020, une séance de travail

23/10/2020 19:30
4

Certaines rumeurs assurent que ce sera Ridha Chiheb Mekki, alias Ridha

23/10/2020 19:20
2