alexametrics
samedi 17 avril 2021
Heure de Tunis : 12:50
A la Une
Djerba, l'île révoltée !
16/04/2020 | 20:42
4 min
Djerba, l'île révoltée !

 

Le refus d’admission de patients de l’île de Djerba atteints du Covid-19 par l’hôpital de Médenine a suscité la polémique, ne faisant qu’envenimer une situation déjà tendue en cette période de crise sanitaire que traverse le pays.

 

Quand un patient devient un casse-tête pour l’hôpital

Le Centre hospitalo-universitaire de Médenine a été l’objet de virulentes critiques après avoir refusé, mercredi 15 avril, l’admission d’une patiente de l’hôpital régional Sadok Mokaddem à Djerba Houmt Souk. Agée de 60 ans, la patiente était dans un état critique et devait être admise en réanimation mais vu que l’hôpital de Djerba ne dispose pas de médecin réanimateur, le staff a jugé qu’elle devait être transférée à l’hôpital de Médenine. Finalement, elle a été transférée dans la soirée de mercredi à l’hôpital universitaire Habib Bourguiba de Sfax.

Le CHU de Médenine qui ne dispose que de 6 lits de réanimation a déclaré qu’il ne peut recevoir que des patients de cinq délégations du gouvernorat : les délégations nord et sud de Médenine, Béni Khedache, Sidi Makhlouf et Boughrara. Lançant un cri de détresse, les responsables affirment que les moyens dont ils disposent suffisent à peine aux besoins d’une région d’environ 300.000 habitants. Au CHU de Médnine, on explique que ce refus est dû à la situation épidémiologique de Djerba, l’île étant classée cluster par l’Etat.

Face aux accusations, l'hôpital de Médenine a tenu à expliquer que tous les patients sont toujours les bienvenus dans les différents services, mais qu’à cause de l’épidémie du Covid-19 un circuit a été consacré aux patients du coronavirus, ce qui a nécessité la répartition des médecins entre les patients ordinaires et les patients qui pourraient être admis dans l'unité de Covid.

En ce sens, le ministre de la Santé avait déjà recommandé aux médecins de transférer les malades en situation de réanimation à des hôpitaux universitaires qui sont plus équipés, ainsi le transfert de la patiente est raisonnable puisque Djerba et rattachée à Médenine.

 

Mouvements de protestation

Après le refus de la patiente originaire de Djerba, le personnel médical et paramédical de l’hôpital Sadok Mokaddem a organisé cet après-midi du jeudi 16 avril un sit-in de protestation devant l’hôpital pour dénoncer la décision de leurs confrères à l’hôpital de Médenine. Le corps médical de Djerba a dénoncé le fait qu’il n’y ait pas de médecin réanimateur depuis juin 2018 malgré le fait que l’île compte aujourd’hui 52 contaminés au Covid-19. Il faut aussi noter que l’hôpital de Sfax manque d’équipements et tourne avec seulement deux respirateurs artificiels. Les cliniques présentes à Djerba qui comptent environ 40 lits manquent aussi de personnel et des moyens nécessaires pour sauver des vies.

Le personnel soignant de l’hôpital de Médenine a également protesté cet après-midi du 16 avril, mais pas pour les mêmes motifs. D’après une vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux ces protestataires ont exprimé leur refus total des patients provenant de Djerba : « Ils veulent nous transformer en une région contaminée, chaque délégation doit avoir son propre circuit, on ne veut pas des cas contaminés exportés dans notre circuit », déclare l’un des protestataires.

Ces mouvements se sont transformés en condamnations politiques. Ainsi, un groupe d’habitants de Djerba a lancé des pétitions pour dénoncer la politique de marginalisation à leur encontre. Par ailleurs, des internautes ont lancé un appel pour que l’île qui dépend administrativement du gouvernorat de Médenine se transforme en un gouvernorat.

 

Face à ces condamnations, l’union régionale du travail de Médenine a publié un communiqué pour démentir les faits et les vidéos concernant le refus de la patiente de Djerba, malgré le fait que l’hôpital de Médenine lui-même a admis le rejet de la patiente.

 

Abdellatif Mekki quant à lui, a affirmé que le directeur régional de la santé de Médenine l'a informé que l'hôpital dispose d'un médecin de réanimation qui sera de repos après une semaine complète de travail sans interruption, et que donc l'hôpital de Djerba a été informé que ce patient ne pouvait pas être accepté pour cette raison et non pour des considérations régionales.

 

Mais l’incident ne se limite pas à la patiente d’hier soir, puisque ce mercredi, un deuxième patient d’une trentaine d’années souffrant de troubles respiratoires a été refusé par l’hôpital de Médenine..

 

Rabeb Aloui

 

 

 

 

16/04/2020 | 20:42
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Nour
Beaucoup de questions à se poser
a posté le 18-04-2020 à 14:08
Depuis que j'étais enfant djerba est connue pour un avoir les meilleures infrastructures touristique est également la meilleurs en nombre de nuitées touristique ! Je m'approche de la soixantaine est j'ai révisiter djerba il j'ai de cela quelque mois j'étais choqué par la saletés, jusqu'au bord de la mère, l'état délabré des routes les construction anarchiques jusqu'àu fin fond des jedda mais alors où vont les rentrés financier touristiques ou sont les décideurs wilya et tout ses cols blancs quel dommage et quel gâchis pour la belle djerba et la on pourra tirer la conclusion que se n'est guère le tourisme qui développera une région mais la sagesse est l'intelligence des vrais djerbien, à bon entendeur
Warda73
Manque de moyens et personnel toute l'année...
a posté le 18-04-2020 à 07:09
Djerba manque de moyens personnels toute l'année. Pourquoi l'?tat ne réquisitionne pas les hôtels vides de la région pour en faire des services covid 19? Ou sont les aides du FMI et autres pays '?TRANGERS? La est la question.Messieurs les Djerbiens vous avez l'intelligence et l'argent ?Qu'attendez vous? Retroussez vos manches et il vous manque un RENE TRABELSI au niveau de la santé. Lui vous aurait sortie de cette mouise.Prompt rétablissement au passage.A bon entendeur salut.
Walid jerbi
la vrai djerba !
a posté le 17-04-2020 à 22:26
Les jours de l'année que j'apprécie le plus à djerba, c'est les jours de l'aïd ! Ces quelques jours où tout ces squatters de medeniniens où je sait pas comment ont dit, rentre chez eux !! Il y raigne alors la douceur, le civisme, la courtoisie, le respect !! Et c'est flagrant! Plus de voiture polluante qui coupe la route dans tout les sens, plus 4x4 bâcher a 20 personne derrière, de mobylettes famille, de bruits de gens qui squatte et salisse les plages sauvages en laissant leurs grosse tante de bric à brac ect bref la djerba que j'aime, celle de mon enfance, ou celle qui était visité par des tunisiens ou autres pour bénéficier et profiter de sa douceur, et non pas de ces gens qui viennent avec jalousie et ingratitude envers ceux qui les ont accueillis et donner du travailles. Sans Djerba, le sur ressemblerai au centre est de notre pays. 40% des revenues du tourisme sont amassées rien que sur l'île ! Et un tiers des 4milliards de dollars que font rentrer les tunisiens de l'étranger tout les ans sont rentrés par des djerbiens. Djerba devrai être un moteurs économique pour le sud du pays, mais malheureusement d'autre la vois juste comme une vache à lait.. si au moins ils en fessait bonne usage, on en serait pas là !
Tontonfrance
Chu médenin
a posté le 17-04-2020 à 21:57
Il est temps que l'île de djerba soit indépendante du gouvernorat de médenin
vgfcjh
Déséquilibre dans la santé entre Monastir et Tunis et mes autres régions
a posté le 17-04-2020 à 21:50
Allez voir les hôpitaux à Monastir. Ils sont suréquipés en matériels et personnel médical. Et ils sont sous utilisés dans cette pandémie. Les médécins travaillent un jour par semaine.dans beaucoup de service.
Ali
Honteux
a posté le 17-04-2020 à 21:02
C'est une honte de refuser une patiente de Djerba à l'hôpital de Médenine le comble et par Les personnels médical j'ai honte d'être tunisien
kissimee!!!!
Originaire de djerba
a posté le 17-04-2020 à 18:53
je suis une vraie djerbienne, mes parents, mes grands parents, mes arrières grands parents, ont fait de cette ile propre, un Paradis. Depuis que notre Ile fait parti du gouvernorat de Medenine, elle est complètement défigurée, moche, sale, polluée, surpeuplée, des étables avec des vaches, des poules, des chèvres partout. de grosses mouches partout. pourquoi ces gens envahissent notre Ile. ils pullulent comme des fourmis, ils construisent des maisons horribles.s'ils ne veulent pas des djerbiens, pourquoi viennent ils occuper notre ile. qu'ils repartent chez eux. voilà j'ai tout dit. signé : djerbienne de souche.
DHEJ
Faut-il se poser la question
a posté le 17-04-2020 à 17:53
Construire des hôtels ou des hôpitaux ?
Dabs de gabes
Responsables ,,, irresponsables,,,
a posté le 17-04-2020 à 17:32
Et dire que chez les "coffars" en Europe des français atteints par le Coronaverus sont accueillis en Allemagne pour être prisent en charge par les hôpitaux allemands.et des français du nord-est accueillis dans des villes du sud ouest pour les soigners .alors bonjour la solidarité et la fraternité entre ces pseudo musulmans.pauvres responsables (ou plutôt des irresponsables).***
lagon
Epilogue
a posté le 17-04-2020 à 16:51
Djerbiens prenez votre destin en main . Investissez dans le social et la santé. Unissez-vous vous avez les moyens djerbiens de Tunis et de l'étranger. Apprenez à être forts ensemble. Récupérer vos terres et celles de vos ancêtres. Cessez de nourrir ces lâches de Médenine qui n'ont que les terres arides. Cette mésaventure inhumaine doit vous réveiller. Votre bonté ancestrale et votre histoire millénaire doivent maintenant vous servir. Dés aujourd'hui réclamez votre autonomie administrative .Plus question de dépendre de ces ingrats à qui vous avez offert le gîte, l'emploi et la nourriture. Vous avez la réputation,avec les sfaxiens, d'être des travailleurs inlassables alors sans renier votre appartenance à la Tunisie investissez ,pas uniquement en hôtels ,dans votre '?le oú il fait bon vivre, plusieurs fois millénaire. N'oubliez pas votre histoire c'est celle d'Ulysse alors que ceux qui ont refoulé vos malades vivaient à l'âge de pierre.Faites revivre Djerba d'antan , revenez à vos terres ne faites pas comme les palestiniens qui ont vendu leurs terres aux juifs israéliens et qui pleurnichent maintenant pour les récupérer. Les juifs de Djerba sont de véritables djerbiens ils aideront j'en suis sûr. Djerbiens oubliez votre esprit mercantiliste Revenez chez vous de prés ou de loin ,rachetez les terres que vous avez perdues, Investissez vous avez les moyens. Un appel Solonnel aux djerbiens de Tunisie et du monde (ó combien nombreux) construisez un hôpital ultra moderne( non pas une clinique) qui servira de modèle aux autres.
tunisien
Absence de l'état
a posté le 17-04-2020 à 15:54
si jamais les Tunisiens voteront ces mêmes gens en 2024 alors ce peuple méritera la bastonnade
à ce train on subira le même sort de l'ex cccp et l'ex yougoslavie on commence par chaque délégation gère ses propre affaires et on termine avoir son indépendance
Sihel
Une belle gestion de crise!!!!!!!
a posté le 17-04-2020 à 15:08
Quelle catastrophe
Pour les djerbiens une population vouaient à mourrir
sans service de réa
Pour l hopital de mededine un manque d humanité sans sans limite
Doit on leur rappeller qu ailleurs certains patients ont été transferer a 900km de leur ville pour etre sauver!!!!!!!!!!!
En tant qu infirmière de reanimation cela me rend tellement triste
Gg
@ mir
a posté le 17-04-2020 à 13:46
"Depuis 2011 ils votent Ennahdha, j'espère qu'ils retiennent la leçon"

Voilà. C'est aussi simple que ça!
Agatacriz
Appel à l'armée
a posté le 17-04-2020 à 13:37
Vu les capacités réduites de la régions en matière de lits et appareils de réanimation, pourquoi ne pas faire appel à l'armée et lui demander d'installer un hôpital de campagne à Djerba. Bien qu'on en demande beaucoup à l'armée en ce moment, cette dernière ne doit pas omettre le fait que l'on est quasiment dans une situation de guerre et que c'est à elle qui revient de prendre les choses en main là où la couverture sanitaire est défaillante. '?a serait également l'occasion pour la Chine, qui a apporté dernièrement une assistance médicale à la région, et qui en fait des tonnes en ce moment en matière d'aide, de nous envoyer un hôpital de campagne "prêt à l'emploi".
DHEJ
Et à Tunis...
a posté le 17-04-2020 à 12:43
Que chantent les enfants à propos des djerbiens ?
Ahmed
L'information a retenir pas de réanimateur a l'hôpital de Jerba.
a posté le 17-04-2020 à 12:16
Cela est un indicateur de l'état de la santé publique de l'île et en Tunisie.
Les médecins réanimateurs sont dans le privé ou en France.
Cela fait mal.
CHDOULA
GOUVERNORAT DE DJERBA RAPIDEMENT !
a posté le 17-04-2020 à 11:18
L'ile de djerba est exploitée par l'administration medeninoise dans tous les domaines . Les grands barons et les grands propriétaires terriens de l'ile sont des medeninois , les grands projets appartiennent aux medeninois . Ces derniers ont une très mauvaise réputation dans l'ile , les témoignages de mes voisins , de mes amis dans l'ile sont tous identiques . S'il y a un chantier soyez sur et certain que le promoteur est medeninois , que l'architecte est medeninois et que les ouvriers sont à majorité medeninoise . ils tirent un bénéfice énorme de ces projets avec souvent des projets de constructions sans autorisation , il est temps de mettre un peu d'ordre dans l'ile , il faut qu'elle devienne un gouvernorat et ça urge !
mir
Tetû
a posté le 17-04-2020 à 10:54
Depuis 2011 ils votent Ennahdha, j'espère qu'ils retiennent la leçon.
Manane
Sud Est livré à lui même
a posté le 17-04-2020 à 09:38
Depuis l'indépendance jusqu'à 2011 la plupart des projets ont réalisés A Tunis et dans la région du Sahel principalement Monastir et Sousse ( Bourguiba a fait de Monastir le principal centre universitaire et sanitaire du pays : il a installé un réseau routier et ferroviaire avec même un système de métro non viable il a construit des hôpitaux , un aéroport et un port de plaisance etc..... ) tout çà au détriment du reste du pays . Depuis l'avènement de la révolution la grande majorité de projets a été orientée vers les régions protestataires ( En Tunisie celui qui proteste le plus reçoit le plus ) . Entre-temps le Sud Est Tunisien a été complètement délaissé avec une infrastructure qui laisse à désirer :nombre de routes insuffisant et l'existant est complètement délabrée pas de maintenance il faut attendre des heures et des heures pour prendre le bac pour atteindre Djerba pas d'hôpitaux décents pas de médecins ( pourtant Djerba et Zarzis sont une zone touristique très importante pas d'universités pas de .....en un mot pas de projets dignes de nom à part des hôtels qui appartiennent à des privés et sans impact significatif sur l'économie de le région . A quand une répartition équitable des richesses, Arrêtant avec la politique de la région et de celuiqui proteste le plus reçoit le plus .
Abderraouf BEN YEDDER
Dégouté
a posté le 17-04-2020 à 09:17
essalem ce qui s'est passé est inhumain mis à part le fait que la non assistance à personne en danger on sera face à notre conscience (pour ceux qui en ont évidemment) mais ce qui s'est passé est criminel surtout de ceux qui font partie des blouses blanches c'est inadmissible même les animaux sont empathiques avec leur semblable sommes nous devenus au dessous du niveau des animaux Pauvre Tunisie ce peuple ne te mérite pas (hacha elli ma yestahelech) mais je pense que la révolution et la crise corona ont mis à nu le tunisien sous le pire visage dommage j'espère que c'est le pire des épisodes de notre patrie et que des jours meilleurs sont à venir avec de meilleures générations inchAllah Rabbi yehdina. bien à vous Abderraouf
le déçu
Les sanctions doivent viser les RESPONSABLES
a posté le 17-04-2020 à 07:55
En premier lieu le ministre de la santé et son serviteur le directeur régional de la santé de médenine QUI ont couvert par leur silence le comportement criminel de leurs subordonnés. POUR mettre fin à cette injustice ,il revient aux DJERBIENS DE REVENDIQUER LEUR DROIT AU SIEGE DE GOUVERNORAT
Bab ezzira
Un Hopital rebel
a posté le 17-04-2020 à 00:22
Un Hôpital Rebel HORS LA LOI.
Le personnel de cet hopital rebel du turkmenistan accepte les patients sur des critères purement régionaux. Et pourtant les lois de ce pays condamnent le racisme mais aussi la non-assistance de personne en danger. Ce laxisme n'existe nulle part ailleurs dans ce bas monde de orbens klebs. Bien venu au pays des ânes parlants d'after 2011.
Et dire que la commune de Djerba finance et fait vivre ce gouvernorat de Mednine. Il est temps pour les Djerbiens de couper le cordon ombilical et de revendiquer leur droit absolu à un GOUVERNORAT.
CE QU'I FAUT RETENIR :Un hôpital Rebel financé par le pauvre contribuable Tunisien, du personnel raciste et criminel qui refuse de secourir des Tunisiens uniquement pour des critères régionaux. Mais aussi des responsables irresponsables et complices de ces crimes.
Dhahaktou 3alina el 3alem yé '?'?'.Wled Moufida.
Alya
Régionalisme!!!!
a posté le 16-04-2020 à 23:40
PLUSIEURS VERSIONS DE CETTE HISTOIRE CIRCULENT.ET JE N AI MEME PAS COMPRIS S IL S AGISSAIT D UNE PATIENTE COVID+OU PAS .EN TOUT CAS ELLE REFLETE UN REGIONALISME MOYEN'?GEUX. ENTRE INSULAIRES ET CONTINENTAUX. VU LA GRAVITE SANITAIRE ACTUELLE JE CONSEILLE AU GOUVERNEMENT DE NE PENSER QU AU PRONOSTIC DES PATIENTS ET D INTERVENIR POUR LES PLACER DANS LES STRUCTURES HOSPITALO-UNIVERSITAIRES DISPONIBLES ET EN ASSURANT LEUR TRANSFERT . CE N EST PAS LE MOMENT DE TENTER DE RESOUDRE DES PROBLEMES DE CE NIVEAU
Warda
Scandale d'état !
a posté le 16-04-2020 à 22:36
Soutien total aux djerbiens qui ont les droits d'etre soigner comme tous les autres citoyens. Le rôle de l'etat est d'aider, d'assister et de sauver ses malades.


Quelle différence avec la solidarité européenne qui a accueilli des patients français atteints du covid en les prenant en charge dans des hôpitaux allemands.


Un ministre de la santé qui se déplace pour inaugurer un centre covid à sousse financé en grande partie par des hommes d'affaires et non par l'etat et qui ne respecte aucune mesure sanitaire !

Un fonds 1818 qui récolte 186 MD pour laisser des hôpitaux sans équipements !

Un seul médecin en réanimation sur djerba ! Et on envoie plein de médecins en Italie !

Lors des pèlerinages de la Griba, les militaires sont là et peuvent monter un hôpital militaire rapidement

Beaucoup d'européens vivent à l'année sur djerba : qu'en pensent les ambassadeurs dont mr poivre d'arvor si un décès pour manque de soins survenait !

Kaïs Saïd parlait de crime de guerre les spéculateurs de produits alimentaires, comment va t'il dénommer cette non assistance à personne en danger par des medecins ayant signé le serment d'hypocrate !
plume
le serment d'hippocrate
a posté le 16-04-2020 à 21:27
le serment d'Hippocrate'?'.. ou d'hypocrite'?'.
découpage territoriale sélection par le revenue ou par l appartenance c'est la dure réalité de mon pauvre pays.
Et avec les idiots a la gouvernances ***bien venue au Tunistan...