alexametrics
Dernières news

Après le blacklistage de la Tunisie, l’indignation !

Après le blacklistage de la Tunisie, l’indignation !

 

Un citoyen tunisien, qui a tenu à garder l’anonymat, indigné par le fait que la Tunisie soit citée dans la liste des pays faisant partie des paradis fiscaux, a publié dans la soirée de mardi 5 décembre 2017, un statut largement commenté sur les réseaux sociaux. Nous avons choisi de publier le texte dans son intégralité.

 

« Les 28 ministres des finances, réunis ce matin en ECOFIN, ont décrété que la Tunisie et 16 autres pays étaient des « Paradis fiscaux » dont la gravité du dispositif fiscal nécessitait de les placer sur une liste que vous avez colorée en noire.

Même la rhétorique utilisée impressionne, les pays sont appelés des juridictions, le paradis est appelé pratique opaque ou non coopérative, et les heureux élus seront blacklistés.

Permettez-moi, chère Union Européenne d’être totalement transparent ; que faisons-nous sur cette liste ? Faute de frappe ? Inversion de dossiers ? Bug informatique ? Lobbying des croquets en colère ?

Entendons-nous. Cette démarche, d’élaboration de Code Bonne conduite, vous l’avez décidé, travaillé puis établi à la suite de la fuite de vos multinationales qui opéraient en occident et allaient loger leurs sièges sociaux, et leurs bénéfices dans des paradis fiscaux. C’était votre dessein, en réactions aux Hsbcleaks, Panamaleaks, googleleaks, appleleaks, totalleaks et campagneelectoraleleaks. Abreuvé des scandales financiers de vos entreprises, il vous fallait un coupable, et si possible des pays où lesdits groupes ne sont pas présents. Pour qu’ils puissent continuer à opérer tranquillement. Vous avez failli fauter avec le Maroc, mais ils ont su vous rappeler à l’ordre.

Et bien nous voilà maintenant avec la listleaks. La Tunisie paradis fiscal ? pardon de vous le dire aussi crument, mais y-a-t-il un seul siège social de vos multinationale multimilliardaire, ou même multimillionnaire ou même pauvre qui a installé son siège social en Tunisie en vue d’une optimisation fiscale ?

La Tunisie non coopérative ? Qu’appelez-vous coopération ? Accepter de supprimer nos mesures d’incitation fiscale pour favoriser l’investissement étranger, ou l’export du fruit de notre savoir-faire ? Vous le faites dans vos propre pays pour inciter l’investissement dans vos régions ou dans vos quartiers sinistrés et vous appeler ça une politique sociale. Quand nous nous le faisons, ça devient de l’absence de coopération. Comprenez que nous y perdions notre latin, même à Carthage.

Vous avez parlé de liste noire, et pardon, mais j’en suis encore toute chose. Je sors de deux semaines plongé dans la série Narcos. Moi, quand vous parlez de liste noire, je vois Pablo Escobar, je vois de la feuille de coca, je vois des labos de Cocaïne dans la jungle. Et là, j’avoue, j’ai beaucoup de mal à transposer avec la culture de l’olivier, le commerce de glibettes, fussent-elles de contrebande turque, notre expertise reconnue en IT, nos ingénieurs hautement qualifiés, et plus généralement tout ce qui compose notre nation, qui est un Paradis certes, mais très loin de la jungle dont vous voulez l’affubler.

Il y a des noms de pays sur cette liste dont j’ignorais jusqu’à l’existence. Il y en a d’autres, le Panama par exemple, qui outre la fabrication de chapeaux, a pour principale activité économique d’être une boite aux lettres géante de certains de vos politiques en temps de campagne électorale. En vous mettez tout ça dans le même bain que la Tunisie ? Laquelle Tunisie est en plein débat sur une loi de finance jugée par un certain nombres de citoyens comme fiscalement trop oppressante, comme pas assez incitative pour l’investissement ? Et vous arrivez au milieu de ce débat, et décrétant, depuis Bruxelles, que nous sommes un paradis fiscal ? Vous en avez parlé avec vos sociétés implantées en Tunisie, qui ont eu l’année dernière une contribution exceptionnelle de 7,5% en plus des 10% auxquelles elles sont soumises, et qui chacune et toutes ensemble ont mobilisée à peu près tout ce que la Tunisie compte comme ambassadeurs pour que cette taxation exceptionnelle ne leurs soit pas appliquée. Un an après, les mêmes vont devoir nous expliquer que 10%, finalement, et à bien y réfléchir c’est trop peu ?

Apportons la rigueur de la précision au propos. Vous avez inscrit la Tunisie sur cette liste ; je vous cite, car «La Tunisie a des règles fiscales préférentielles néfastes et ne s’est pas engagée à les modifier ou à les abolir au 31 décembre 2018. L’engagement de la Tunisie à se conformer au critère 3 sera suivi. »

Pardon pour mon français approximatif, mais il n’y a rien qui vous parait un peu opaque dans votre explication ? La phrase 1, la Tunisie ne s’est pas engagée à modifier ses règles fiscales. La phrase 2, l’engagement de la Tunisie à modifier ses règles fiscales sera suivi. On s’est engagé ou on ne s’est pas engagé ?

Ma Chère Union Européenne, vous allez devoir corriger cette erreur, parce que c’est une erreur. Mon pays, la Tunisie, est un pays droit dans ses bottes, et les seules listes que vous pouvez établir, ce sont celles de tous nos engagements respectés. Mon pays, chère Union Européenne, est un pays digne, il n’est ni tricheur, ni voleur, ni fraudeur, et mon pays a toujours assumés ses responsabilités. Jusqu’à continuer à rembourser des prêts accordés par vous-mêmes de manière un peu hasardeuse, à un régime dont on sait, dont vous saviez, wikileaks à l’appui, qu’ils étaient en tout ou parties détournés.

Classer la Tunisie comme vous venez de le faire est une insulte, pour notre Histoire, pour notre peuple, pour notre lutte au quotidien, parce que quelques que soient les circonstances, nous avons gardé la tête haute. Nous sommes une nation, et une grande nation, respectable et respectée, et ce ne sont pas de techniciens de la fiscalité qui vont en décider autrement. On ne donne pas d’ordre à la Tunisie et on ne la punit pas quand elle refuse de les appliquer.

Enfin, et dernière petite chose. Il ne vous aura pas échappé que la Tunisie est une démocratie. Et le régime démocratique ne permet pas à un gouvernement de changer ses dispositions législatives sans passer par les représentants du peuple. Et que si les règles fiscales doivent changer pour répondre à vos recommandations de Bonne Conduite, c’est le peuple souverain qui le décidera, ni l’Europe, ni aucune autre institution. Libre à vous, ensuite, de sanctionner l’expression démocratique. Nous nous sommes défait d’un dictateur qui voulait nous imposer arbitrairement ses décisions, vous n’imaginez tout de même pas que c’est Bruxelles qui va désormais fixer notre taux d’imposition. Qui plus est, en l’état, n’est ni infamant ni aberrant.

La Tunisie c’est une grande Nation, La Tunisie c’est un grand peuple, je l’écris les larmes aux yeux, parce que ce pays ne mérite pas votre dédain, parce que ses combats ne sont pas à la fixation du curseur d’un taux d’imposition. Je l’écris les larmes aux yeux parce que vous ne réalisez même le courage de ce peuple, la nature des enjeux qui se trament ici, la portée des débats qui sont menés ici. Je l’écris les larmes aux yeux, parce que nous participons activement à écrire le futur et que vous voulez nous faire trébucher pour dix points de fiscalité. Je l’écris les larmes aux yeux parce que la liste des attributs de ce pays, elle, est réelle, et longue.

Je l’écris les larmes aux yeux parce que l’Histoire retiendra notre chemin parcouru, mais nous n’oublierons pas qu’un jour, l’Union européenne a été une embuche. Espérons par erreur. L’avenir proche nous le dira. Changez cette liste ».

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (23)

Commenter

L'UE AUSSI BLACK LIST
| 06-12-2017 20:27
EN ALLEMAGNE AUSSI J'AI LU EN 2016 AU DER SPIGEL -DIE SCHARZE KONTO- l'argent de l'iraq vole de -Lybiens -et vlanchiments pour financier les freres musulmans et offrir des PRIX

veritas
| 06-12-2017 16:11
Bien dis .
Le désastre de la tunisie provient essentiellement des pratiques douteuses de tout genre de la part des khwanjias qui sont prêt à sacrifier tout le peuple et tout le pays pour se maintenir au pouvoir le plus longtemps possible et coûte que coûte à fin d'opposer leur griffe sur la société tunisienne et détruire ce qui a été fait par bourguiba et ben Ali leur bêtes noir .
Au jour d'aujourd'hui Le pire est encore à venir (je ne le répète jamais assez )avec la présence des khwanjias dans le paysage politique tunisien .

Indignée
| 06-12-2017 14:32
Franchement je conseille à ceux qui ne lisent que les médias français ou qui ne connaissent pas la Tunisie de garder leurs remarques pour eux.

Les personnes qui ont le malheur de venir corrompre pour cacher leur argent sont nos créanciers. Mais tout le monde trouve ça normal. Ce sont ces mêmes nations qui exploitent notre phosphate grâce à des accords abusifs établis il y a des décennies.
Réveillez vous et allez voir le pays. Si nous sommes un paradis fiscal alors je pense que 90% des pays du monde pourraient être considérés comme tel.

Les mesures prises ou non prises narrangent plus l'Europe alors on a reçu un carton rouge franchement c'est simple ça se passe comme ça depuis la nuit des temps. Regardez la Grèce.

La corruption et la tricherie existent dans tous les pays et je pense qu'il est inutile de donner des exemples car on en finirait pas de présidents et ministres en procès pour avoir triché et arnaqué le contribuable. Je ne vais pas prendre la France comme exemple, vous savez très bien ce qui se passe chez vous et je ne lave pas votre linge sale en public comme vous n'avez pas à le faire pour d'autres nations dont vous ne savez que ce qu'on veut bien vous raconter dans les médias.

Sur ce, à bon entendeur.

Larry
| 06-12-2017 11:18
Il ne faut pas chercher très loin...
La corruption, la contrebande et le blanchissement de l'argent du terrorisme nous font grand mal !

Nos relations diplomatiques sont au plus bas à cause de notre perte de crédibilité Gouvernementale !

Vous imaginez C. Lagarde discuté avec le Gourou pour le redressement du pays ???

Pour le moment " on s'en tire encore avec les prêts de complaisances" mais ça ne durera pas !... Tant que le ménage ne sera pas fait, il ne faudra pas s'attendre à des miracles de l'UE.

Certes ! et j'en suis confiant, nous ressortirons bientôt de cette liste, mais nous aurons toujours cette épée de Damoclès au dessus de la tête tant que l'épuration sera vaine.

L'attrait des entreprises avec la loi 72 est bonne et plus que convenable pour L'UE... Mais le problème est ailleurs d'où ce discours voilé et cette mesure....

Realiste
| 06-12-2017 10:29
L'individu profondément naïf et irréaliste qui a écrit cette lettre est un mythomane et un mégalomane qui vit probablement en Europe ou en Zamerique et qui a visite la Tunisie il y a 10 ans a l'époque de Zine quand le Pays grouillait de touristes et les caisses étaient pleines de devises ! Mon pauvre ami ou as tu vu un grand peuple ? Ou as tu vu un pays digne, ni tricheur, ni voleur, ni fraudeur ???? La triche et la fraude fait parti de l'ADN du Tunisien quand au vol : c'est le sport national ! Quand a la dignité j'en ai pas vu depuis la descente aux enfers depuis janvier 2014 date de la Naqba !

Larry
| 06-12-2017 10:01
Ce n'est pas une ville Française !
C'est un quartier de la Principauté.

The Mirror
| 06-12-2017 10:00
Je ne comprends pas pourquoi certaines plumes prépayées, prennent toutes les peines du monde pour défendre l'indéfendable :

- Oui, la Tunisie est le pays du paradis fiscal,
- Oui la Tunisie est le pays de la corruption

Ces deux vérités profitent à une frange particulaire de tunisiens, mais, le peuple lui, il est dans la merde et il le restera, tant que restent corruption et injustice fiscale.

badreddine
| 06-12-2017 10:00
Qui a ecris cet article!! Ca n'a rien a avoir avec les avantages fiscaux accordes tous les pays accordent ces avantages et presques tous les pays du monde imposent les operations a l'export a 0% peu importe totalement ou partiellement. On pleurniche alors que meme nos gouvernant sont aveugles en internes, aucune des mesures ou l'impact de loi decidee depuis des decennies, ne pouvais etre analyzee faute de TRANSPARENCE INTERNE. Alors on parle ici de transparence dans le cadre de cooperation internbationale. Forcement si on interne on manque de discipline, alors on pourrait cooperer et avoir de relations avec les autres juridictions de l'UE et des USA (en tant que pays federal). On pleurniche alors qu'on ne fait pas de bon boulot, les memes raisons qui nous ont fait blackliste sont celles qui grignotent notre economie depuis une decennie (opacite, absence de strategies fautes de donnees fiables, fraudes et evasions fiscales, etc etc...) et apres on fait un article fleuve, pour pleurnicher sans aller vers le fond de la question. BN vous nous gater avec votre amateurisme economique et par vos journalistes anonymes.

1000 Merciiii

MT
| 06-12-2017 09:59
C'est un effort,mais trop flatteur,La Tunisie mérite un choc pour se réveiller,laxisme avec tout genre,fraude fiscal,blanchissement d'argent et de terrorisme,corruption dans toute les institutions,exp:LVD trois ans n'a rien foutu,et elle se trouve récompenser par huit milliards pour cinq mois seulement alors quelle n'a rien foutu pendant trois ans,la Tunisie n'est pas seulement la paradis fiscale mais aussi la paradis des criminels et des corrompus et ça depuis sept ans!!!

veritas
| 06-12-2017 09:29
Toujours les tunisiens et la tunisie sont le dindon de la farce ,on déclenche un faux soulèvement pour détruire tout un pays avec la complicité des traitres islamistes tunisiens résident à l´etranger à fin de s'infiltrer en Libye pour assassiner khadafi et faire main basse sur les richesses de la Libye sous le haut patronage de la France,des anglo-saxons et du Qatar responsables de tout les dégâts dans les pays arabes .(Egypte Syrie Yémen et j'en passe).
Comme la destruction du pays n'a pas suffit il a fallu utiliser les jeunes tunisiens comme bois de cheminée en les entraînant et en les piégeants dans organisations terroristes islamistes a fin de faire croire que la tunisie est un pays terroriste pour trouver un prétexte de la bombarder du nord au sud comme l'Afghanistan.
La tunisie doit rompre ses relations et fermer les ambassades étrangères sur son sols qui sont impliqués dans le désastre qui secoue le pays depuis 2011 .
Les tunisiens doivent compter sur eux mêmes et doivent cesser de croire qu'ils ont des amis c'est de vrais ennemis qu'ils ont le Qatar et la turquie en tête ainsi que tout le reste de la bande .
il faut comprendre que le produit (RÉVOLUTION) vendu aux tunisiens est un produit empoisonné qui va contribuer à la mort de tout les tunisiens à feu doux sous le haut patronage de vendus et des traîtres islamistes tunisiens .

A lire aussi

L’organisation tunisienne des jeunes médecins a rendu public un communiqué, ce mercredi 23 octobre

23/10/2019 21:24
1

Lors de ce forum organisé par la chaîne turque officielle anglophone, M. Ghannouchi a préconisé

23/10/2019 20:01
7

Plusieurs organisations et instances nationales ont exprimé leur indignation, ce mercredi 23 octobre

23/10/2019 19:35
0

Le président de la République, Kais Saïed s’est rendu cet après-midi du mercredi 23 octobre 2019 au

23/10/2019 18:34
3

Newsletter