alexametrics
Dernières news

Aouina : décès d’un jeune attaqué par des bandits

Aouina : décès d’un jeune attaqué par des bandits

La toile s’est réveillée ce matin du mercredi 28 août 2019 sous le choc après le décès d’un jeune de 18 ans attaqué, avec son frère, par une bande de délinquants à l’Aouina dans la banlieue de Tunis.

 

C’est un proche de la famille qui a annoncé la nouvelle, précisant que le frère aîné, âgé de 23 ans, est encore à l’hôpital où il reçoit les soins nécessaires après avoir été battu par des jeunes « drogués ».

 

Kais Safraoui, décédé dans l'agression, est un jeune de 18 ans, il est notamment le president fondateur du Léo Club Salammbô Light Path. Il a été poignardé par un groupe de jeunes dans une dispute qui aurait éclaté suite à un conflit autour d'une june fille.

 

La nouvelle a suscité une vive réaction auprès des internautes qui ont condamné une propagation notable du banditisme et des défaillances au niveau de la sécurité dans « un pays trop occupé à organiser ses élections ».

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (25)

Commenter

La peur
| 30-08-2019 06:23
Les gueux ont pris le pouvoir dans la rue
Comme un mauvais cauchemar depuis 2011 des sales gueules au teint basané au visage empreint de cicatraces ont envahit nos villes se déplaçant en meute pour semer la terreur dans nos villes
Pas un jour ne se passe ou des citoyens sont agressés dans leur chair par cette racaille sans foi ni loi meurtre viol vol avec violence violation de domicile etc etc reléguant le terrorisme au calanque grec il faut un vrais programme contre les insécurité nationale je n ai pas entendus un seul candidat parler de insécurité alors que les tunisiens ont peurs dans leur pays la sécurité est la première condition de la démocratie car sans sécurité tous les maillons de la société civile tombent un à un il faut lancer une véritable guerre contre ces milliers de bandits qui sèment le caho dans le pays ils faut que la peur change de côté
Rétablir de urgence les rafles sécuritaires interdiction à tout citoyen de porter une arme blanche sur lui
Faire une guerre sans merci à toute sorte de drogue ainsi qu a ceux qui les consomment
La Tunisie est en danger il faut réagir vite car les élections font endormire le pays car aucun candidat n à pris la mesure que la sécurité des citoyens est la première priorite d un état de droit
Malheureusement en Tunisie nous n avons aucun homme politique de ce nom que des charlatans qui vont faire perdre 5 ans de plus à ce petit pays au lieu de séjour occuper des vrais problèmes cordialement

Moha moha
| 29-08-2019 18:28
La famille safraoui sont de braves gens et ne méritent un tel drame, dans un pays où un gouvernement inapte, mutilé incapable de gérer , je je dis simplement changez la pendule du centre de tunis par une guillotine et executez les criminels en public ça remettra peut-être les idées gangrenées par la drogue de certains criminels

lechef
| 29-08-2019 09:21
En réalité , il n'y a pas de bandits en Tunisie et cette dernière n'a jamais connu de banditisme et même le peu de dérapage comportemental a été éradiqué et battu par les anciens régimes .
La police intervenait avec force et efficacité dans les problèmes qui surgissaient dans les rues et la force physique de la police réduisaient et aneantissaient ce phénomène .
Est-ce que c'est la bonne méthode ? Non , sur le plan droit de l'homme puisque c'est la justice qui devrait trancher .
MAIS, très bon sur le plan résultat . .
Actuellement et avec la propagande de "" démocratie " qu'on voudrait instaurer , les peu d'interventions policières forcées sont très critiques et les gens sont hostiles à ces interventions policières avec démonstration de force ?
Ajouté à ceci " le drogue " qui n'existait pratiquement pas ou même s'il existait en très petites quantités il n'est ni connu par la majorité et en plus il est sanctionné gravement et contrôlé de façon judicieuse .
Bref, c'est plutôt le drogue et cette perte de " cerveau" et de mémoire qui a créé des pseudo- bandits dotés des couteaux et des lames qui les utilisent n'importe quand jour et nuit et n'importe où - on ne sait pas l'organe qui va être affecté -
Ces pseudo-bandits résultats de la propagation de drogues de façon spectaculaire et alarmante pour causes :
- Les faibles sanctions qui encouragent ces gens à récidiver .
- Parfois aussi facilitation des parents pour fournir de l'argent de poche en grande quantité et sans contrôle .
Il est certain que la lutte contre ce phénomène nécessité tout d'abord à mon avis :
1 - Le recours à la force physique des agents de police - pourquoi pas comme première mesure pour sanctionner les gens qui dérapent sans attendre - des longs délais - de la justice.
2 - Assurer des contrôles plus efficaces sur " le mouvement de ces drogues - acheteurs et vendeurs -
3- Des sanctions très lourdes aussi bien pour le consommateur que le vendeur.
Toutes ces mesures sont très bénéfiques pour l'être humain et le citoyen CAR ,
Elles restent acceptables et nécessaires devant cette croissance des agressions jours et nuits.
Il faut savoir aussi que : Perdre une personne par ces bêtises - pour une famille - c'est lourd et mele très lourd , c'est extrêmement lourd .
Il faudrait que chacun d'entre - nous se mette à la place de cette famille et surtout les parents , vivre par l'imagination l'événement et imaginer les douleurs et les séquelles pour cette famille !
Allah ysabbarhoum - Allah yarham le défunt - Allah yechfi son frère !

CHDOULA
| 29-08-2019 08:19
à la famille Safraoui et Ben rejeb ! Allah yarhmou !

Anis Gouesmi
| 28-08-2019 22:58
Le dernier paragraphe est vide de sens. Quel rapport les "internautes" établissent-ils entre les élections et la montée du banditisme ? Lier un évènement ponctuel à une tendance de plusieurs années relève au mieux d'une bêtise que vous êtes pas obligés de reprendre.

fa78
| 28-08-2019 22:53
Il y ' a environ un mois mon fils a vecu un braquage á hammamlif avec utilisation d'arme blancheet vol de telephone portable aprés dépot de plainte auprés des autorites competentes on nous a signalé que l'interessé va etre appeler á se présenter au poste et qu' on ne pouvait l'arreté comme ça ! et malgré qu 'on a remis une photo de lágresseur tirée des reseaux sociaux en attend depuis il parait qu' ils manquent de donnees sur l agresseur et que si je peux fournir son nom complet et son adresse detailleé ça serait d' un grand secoursil ne manque que je l'arrete moi meme et que je l'enmmene au poste a quoi je pense vraiment

houda
| 28-08-2019 22:27
en tunisie et particulierement dans le capital on doit avoir peur pour nos enfants et pour nos vies depuis que nous avons vu ces sales gueules depuis 2011 la tunisie est en decadence et la situation s est empirèe avec l arrivèe de l incompetent et profiteur youssef chahed BEJI CAIED ESSEBSI ALLAH Y SAMHOU LA3B BINA

Foued
| 28-08-2019 21:58
Paix a son ame , sinceres condoleances a la famille de defunt et prompt retablissement de sante de son frere .
Je pense que nous sommes dans une situation tres compliquee.

Tunisien
| 28-08-2019 18:43
La brutalité c'est comme la peste. C'est contagieux et ça se propage très vite tant qu'on ne s'attaque pas aux sources du problème.

Rendre la vie en milieu rural agréable, c'est la seule solution durable. Pour cela il faut créer des emplois et cela est possible si toutes nos terres agricoles sont valorisées et cela est possible vu le nombre des écoles, instituts et centres de formation agricoles dont dispose le pays.

On ne naît pas criminel mais on le devient.

Une agriculture moderne et scientifique contribuera à l'installation d'industries alimentaires et d'autres structures créatrices d'emplois et de structures récréatives. C'est ce que demandent les jeunes.

Attention, il y a urgence !

DHEJ
| 28-08-2019 18:33
Allah yarham le défunt et prompt rétablissement à son frère. Que dieu vienne en aide à sa mère, son père et sa famille.


De l'autre côté des jeunes perdus et des familles en détresse.

La jeunesse tunisienne...

Allah latif !

A lire aussi

Attayar soutien Kaïs Saïed pour la magistrature suprême.

18/09/2019 12:19
2

certains candidats à l’investiture suprême se sont

18/09/2019 11:38
8

Cette présidentielle 2019 a montré au grand jour les grosses différences entre le réel et le

18/09/2019 11:26
0

Farouk Bouasker revient sur la question du financement des campagnes électorales des candidats à la

18/09/2019 10:48
2

Newsletter