alexametrics
samedi 02 juillet 2022
Heure de Tunis : 10:08
Dernières news
Affaire des déchets italiens : liste des cadres présentés à la justice
21/12/2020 | 11:57
2 min
Affaire des déchets italiens : liste des cadres présentés à la justice

 

Quinze arrestations ont été opérées dans le cadre de l’affaire des déchets italiens, a indiqué le porte-parole du Tribunal de première instance de Sousse 1 Jabeur Ghnimi, ce lundi matin 21 décembre 2020, dans une déclaration à Business News, dont notamment le ministre des Affaires locales et de l’Environnement, limogé la veille, Mustapha Aroui.

Autre fait important, M. Ghnimi a spécifié que l’arrestation du ministre s’est faite avant son limogeage

 

 

Ainsi, le porte-parole a énuméré à Business News, les personnes arrêtées dans l’affaire. Il s’agit de :

  • Le ministre des Affaires locales et de l’Environnement limogé Mustapha Aroui
  • Son chef de cabinet
  • Un directeur au sein de l'Agence nationale de gestion des déchets (Anged)
  • Un directeur au sein de l’Agence nationale de protection de l'environnement
  • Un chef de commission au sein de l’Agence nationale de protection de l'environnement
  • Un fonctionnaire au sein de la Direction régionale de l’environnement à Sousse
  • Un ancien directeur général de l'Agence nationale de gestion des déchets (Anged)
  • Un directeur au sein de l'Agence nationale de gestion des déchets (Anged)
  • Un colonel-major dans la Douane
  • Le propriétaire d’un laboratoire privé
  • Un transitaire
  • Un agent de la poste
  • Et trois membres ingénieurs eu sein de la commission des consensus à l’Agence nationale de protection de l'environnement

 

En outre, Jabeur Ghnimi a spécifié que dix autres personnes en relation avec l’affaire seront entendues par la Cour mais en état de liberté. Il s’agit :

  • L’ancien ministre de l'Environnement Chokri Ben Hassen
  • L’actuel directeur général de l'Agence nationale de gestion des déchets (Anged)
  • Le directeur général limogé de l'Agence nationale de gestion des déchets (Anged)
  • Deux autres colonels-major dans la Douane
  • Un ingénieur de premier garde au sein l’Agence nationale de protection de l'environnement
  • Le consul de la Tunisie à Naples (Italie)

 

Notons que le propriétaire de la société est en état de fuite. Il aurait quitté le pays, selon la même source, et il est actuellement recherché.

 

I.N

21/12/2020 | 11:57
2 min
Suivez-nous
Commentaires
takilas
Il s'agit avant tout d'un complot contre la Tunisie
a posté le 22-12-2020 à 04:47
C'est à partir de là qu'il faut raisonner.
Il n'y a qu'à suivre l'enchaînement des faits et des sabotages pour tout comprendre depuis que ghanouchi a formé un pseudo parti basé sur l'islam ( dont il n'a aucun rapport et aucune formation en la matière ) pour comprendre ce complot.
Et surtout et ne pas confondre avec un "parti" qui n'existe plus appelé "ittijah islami" composé de oulémas de la mosquée Zitouna et qui n'a aucun lien avec nahdha ni le clan des sudistes de ghanouchi formé à Londres vers 2006...
Et puis de comprendre pourquoi Feu Ben Ali a autorisé le départ de ghanouchi et ses amis et proches (le clan en question ou la poignet de soit-disant réfugiés politiques qui l'ont accompagné à Londres (et de vivre en nabab dans cette grande ville) pour que par la suite ( et 2011) qu'ils soient parachutés dans une appellation ridicule de printemps arabe et que cet arnaqueur prétende en descendant de l'échelle de lavion au cours de l'année 2011, qu'il vient en Tunisie comme Nelson Mandela et qu'à l'aéroport ses milices scandent le messie est arrivé.
Et puis tant de faits à élucider comme les assassinats commis depuis sa venue comme les raisons et les incitations à commettre des assassinats et toutes sortes d'apeurements au peuple tunisien.
Et puis il y a la question des élections relatives à la constitution de soit-disant nouvelle constitution qui coïncide avec cette venue en 2011 de ce clan pour le sortent plus du gouvernement que par la résistance d'une partie du peuple et après que ces intrus venus de Londres aient étalés leurs tentacules au pouvoir et de soudoyer et allecher des votants (en majorite concitoyens au sud de ghanouchi )soit par l'argent ou par les recrutements anarchiques par dizaines de milliers dans les ministères et les sociétés publiques sises à Tunis ( et jamais dans les directions régionales) qui se promènent actuellement à Tunis dans des véhicules neufs ( scènes quotidiennes très remarquables rien qu'à se positionner dans n'importe quel coin de rue ou route à Tunis ( bien sûr ) et de s'acheter ( par des prêts à la pelle ) des logements neufs, et que cela soit à Tunis bien sûr pour quitter et dénigrer le sud (pollué volontairement surtout la mer de Gabes par le phosphogypse; un crime contre l'environnement à exposer à la télé comme la question récente des déchets importés ); et l'on pourrait exposer indéfiniment des massacres et des sabotages à l'économie tunisienne depuis 2011 jusqu'à ce jour.
Et puis les énormes prêts octroyés par les banques mondiales à la Tunisie, pour subvenir aux salaires (continuels à ne point en finir obligatoirement ) aux nouveaux recrutés cites précédemment.
En somme et rien que dix ans tous les acquis de la Tunisie réalisés en quinze siècles de labeur des tunisiens, ont été détruits et massacrés rien qu'en dix ans durant ladite décennie 2011-2021.
TAW TCHOUFOU
QUI CHERCHE TROUVE !
a posté le 21-12-2020 à 23:48
Juste pour info pour la rédaction de BN , l'AFP vient de donner le nom de la société Tunisienne , ainsi que celui de la société Italienne qui se trouve à Naples , en plus du montant du contrat qui s'élève à 5 millions d'euros !
Dommage que ce soit toujours par les médias étrangers qu'on apprend qui fait quoi chez nous , notre presse a parfois des pudeurs de gazelle !
Mais les faits sont les faits et la vérité finie toujours par sortir !
Salah Khemais ben bechir
La saleté vient du diable et la propreté vient de la croyance
a posté le 21-12-2020 à 19:16
Je m'adresse à monsieur Ghannouchi vous avez dit que esaim Bourguiba le père de l'indépendance rejette l'islam mais quand mon pays d'origine a eu son indépendance totale Habib Bourguiba rahimahou allah a eu des accords avec la France pour que des enseignants français venaient enseigner en Tunisie grâce à lui. Ainsi il est parti chercher des intellectuels pour donner leur savoir à la jeunesse tunisienne et J'en faisais parti. pour que plus tard la Tunisie a eu des technocrates pour l'héritage et l'image de Bourguiba. Aujourd'hui vous vous amenez la merde de l'Italie (les déchets) pourtant monsieur Ghannouchi vous avez des responsabilités et l'islam disait la chose suivante la propreté vient de la croyance et la saleté vient du diable. Je laisserai le jugement aux tunisiennes et tunisiens de juger par eux même. Je suis un élu de la république française depuis 2001 je remercie la France le pays qui m'a adopté et tout donné. Je vous demande de penser à la société civile en Tunisie avant tout. Mon plus grand regret c'est d'avoir incité les tunisiennes et tunisiens a voté Ennahda en 2011. Votre gendre monsieur Bouchlaka quand il était ministre des affaires étrangères il a voulu supprimer la prise en charge par l'état des tunisiennes et tunisiens qui décèdent à l'étranger qui a été voté depuis 1978. En sachant que la décision a été prise par Habib Bourguiba. Moi j'ai quitté la Tunisie le 25 juin 1975. J'en appelle aux tunisiennes et tunisiens pour les prochaines élections réfléchissez avant de mettre votre bulletin dans l'urne. Moi personnellement je ne ferais plus jamais confiance aux islamistes qui ont détruits l'image de la Tunisie. A cause de ça j'ai honte de dire que je suis d'origine tunisienne car en pleine audience à l'assemblée nationale tunisienne il y a eu des insultes envers les femmes des bagarres du sang qui coule. Tous les électrices et électeurs de la ville où je réside me disent que ce n'est pas l'image de la Tunisie de Bourguiba et moi même personnellement j'ai honte à la place de ces députés qui devraient donner l'exemple.
Tunisino
Namla
a posté le 21-12-2020 à 17:06
Namla wa nagzit bikobkab (une fourmi a sauté avec un kobkab), ou encore, faire beaucoup de bruit en exploitant un événement ordinaire, pour camoufler des événements brulants. Dix ans de manipulation continue des pauvres tunisiens en comptant sur leur mémoire courte. Les tunisiens doivent se réveiller, la priorité est actuellement à abolir la deuxième république, des islamistes et leurs esclaves.
TAW TCHOUFOU
ENCORE UN EFFORT !
a posté le 21-12-2020 à 16:35
Bon , rien de bien nouveau donc , puisque j'avais expliqué , quand l'affaire battait son plein , de quoi il en retournait , et que les autorités Italiennes n'y étaient pour rien !
C 'est une entreprise privée Tunisienne qui avait contacté une autre entreprise privée Italienne , pour lui proposer ses services .
Mais , merci aux médias Tunisiens de continuer à investiguer .... toutefois , allez jusqu'au bout car vous ne donnez toujours pas le nom de cette entreprise Tunisienne , ni le nom de son dirigeant , et encore moins de ses actionnaires ! Pourquoi ? D'autant plus que vous venez de livrer les noms de tout ceux qui ont trempé dans l'affaire !
Bouclez la boucle , et livrez nous toute l'info !
Merci à vous et bon courage !
Zidane
Jeter en pâture nos jeunes compétences ne réglera pas le problème.
a posté le 21-12-2020 à 16:11
Encore une fois, nos politiques nous montrent qu'ils sont incapables de s'attaquer à la vraie corruption que ce soit par l'absence de volonté réelle ou par complicité.
Qu'à t on fait pour lutter contre l'économie informelle ? Qu'à t on fait pour lutter contre le financement illicite des compagnes électorales de certains partis politiques et que la cours des comptes à épinglé dernièrement ?
Toujours rien, à part des discours populistes et des promesses.
Par contre, lorsqu'il s'agit d'une compétence tunisienne et jeune comme le ministre limogé monsieur Aroui, sans couverture et sans appartenance politique, la machine politique et populiste s'est mise en route immédiatement et on choisit de le jeter en pâture au lieu de lui donner les moyens pour lutter contre la corruption et de se débarrasser des corrompus.

Quel message voulons nous donner aux compétences tunisiennes, jeunes et ambitieuses ?

J'ai confiance à notre justice et j'espère qu'elle donnera raison à monsieur Aroui.

Pourtant, tout laisse penser que la société concernée par ce scandale d'importation de déchets italiens, a tout simplement fraudé pour obtenir de l'administration tunisienne (environnement et douane) les autorisations nécessaires pour exercer et a profité de changer illégalement son activité avec la complicité de certains fonctionnaires à la recherche de petits avantages...

Le ministre limogé a probablement servi comme bouc émissaire, comme c'était le cas du DG de l'anged limogé aussi pour calmer l'opinion publique... Et aussitôt remplacé par une ancienne députée d'ennahdha....

retraité
nos gouvernants doivent préssion
a posté le 21-12-2020 à 16:07
il faut porter plainte contre l'Italie auprès des instances internationales concernées et obtenir une compensation financière et le renvoi des conteneurs à expéditeur mais les autorités tunisiennes veulent faire et froiser les les italiens qui détiennent plus 30000 tunisiens clandestins ?
Abir de Gabès
@ Chikhaoui Sadok' Echange de bons procédé posté le 21-12-2020 à 15:29
a posté le 21-12-2020 à 15:57
Tu as fait fort
MDR
Abir de Gabès
Pour moi c'est la poudre aux yeux, même si les faits sont gravissimes
a posté le 21-12-2020 à 15:48
Lire mon post ci-dessous
Abir de Gabès
Tant que la justice n'aura pas arrêté les islamistes, non pas pour leur idéologie néfaste, mais pour leur implication
a posté le 21-12-2020 à 15:46
directement et indirectement dans des affaires louches, détournement des dons et deniers publiques, corruption, assassinats, etc... on ne pourra pas se réjouir et se vanter d'une justice indépendante.

Nous sommes très, très loin, c'est toujours la ,justice de Bhiri qui décide qui arrêtera et qui n'arrêtera pas.
Chikhaoui Sadok
'?change de bons procédéd
a posté le 21-12-2020 à 15:29
L'Italie nous envoie ses déchets en échange des nôtres
Zidane
Arrêtons et laissons la justice prendre son cours !
a posté le 21-12-2020 à 14:57
Les jeunes compétences de l'administration tunisienne continuent à payer les frais des discours populistes de nos politiques.
Comme à chaque fois, nos politiques préfèrent jeter en pâture nos compétences tunisiennes dès que
Aziz
Les vrais coupables ?
a posté le 21-12-2020 à 13:57
aucun politique
St Just!
On ne peut que se rejouir ....!!
a posté le 21-12-2020 à 13:44
On ne peut ne que se réjouir des médias font leur travail d'investigation et poussent nos responsables politiques à faire leur travail dans l'intérêt suprême d'un pays réduit à la mendicité par sa classe politique.
Un grand bravo aux journalistes.; puis un grand bravo aux responsables politiques et judiciaires qui ont décidé d'agir.
Sherlock Homss
Finalement, ça bouge !
a posté le 21-12-2020 à 13:36
Si toutes les malversations, actes de corruption, détournements, passe-droits, falsifications de documents, etc. etc. impliquant des hauts fonctionnaires et agents des services publics étaient traitées avec la même poigne et la même célérité que cette odieuse affaire d'importation de déchets, on commencera à voir le bout du tunnel...
adel
Et si on se trompait :)
a posté le 21-12-2020 à 13:17
https://citizenpost.fr/suede-importe-dechets/
himar
charabia
a posté le 21-12-2020 à 13:09
Parait que le proprio de la société en fuite est le beau frère de l'un de nos ambassadeurs en europe lui même frère d'un actuel ministre
qui peut confirmer ?
Forza
Il faut frapper avec une main d'acier
a posté le 21-12-2020 à 12:34
Les accusés sont bien sûr innocents jusqu'à preuve du contraire mais ceux qui ont agi comme des criminels contre leur pays et la santé de leurs concitoyens doivent être puni selon la loi avec toute rigueur et fermeté. Plus il faut analyser les failles et trouver des remèdes. Il y'a des escrocs qui achètent des machines de recycling utilisées et en fin de vie juste pour la forme pour obtenir des licences d'import de déchets. Leur gain réside dans le fait de débarrasser les italiens ou autres européens de déchets dangereux et non pas le recyclage.
Beaucoup de pays en Asie ont strictement interdit l'import de déchets dont la Chine et la Malaisie donc des escrocs dans des pays développés cherchent maintenant de nouvelles poubelles pour leurs déchets car le recyclage de déchets dangereux est couteux et ils sont obligés par la loi de traiter les déchets. Quoi de plus facile, que de trouver des tunisiens corrompus pour leur exporter le problème ? Il faut frapper pour protéger le pays des déchets et des escrocs et il faut porter plainte contre les italiens devant les cours européens pour leur complaisance.