alexametrics
mardi 27 septembre 2022
Heure de Tunis : 14:36
Dernières news
Afek Tounes boycotte les législatives
22/09/2022 | 12:02
1 min
Afek Tounes boycotte les législatives

 

Le conseil national du parti Afek Tounes, a annoncé, jeudi 22 septembre 2022, que le parti avait décidé de ne pas participer aux prochaines législatives appelant le peuple tunisien avec ses composantes politiques et civiles à faire face l’autoritarisme politique rampant.

Le parti indique que cette décision suite à plusieurs constats soulignant que la nouvelle Constitution apporte un changement fondamental du régime politique ce qui exige impérativement l’organisation d’élections législatives et présidentielles parallèles.

 

Il ajoute que le Code électoral est la pierre angulaire du système de gouvernance par les bases, notant également les dépassements concernant la représentativité de la femme et des jeunes, le découpage géographique, le financement public de la vie politique, la prolifération du clientélisme et le ravivement des tendances tribales et régionalistes.

Ainsi, Afek Tounes, appelle le président de la République à organiser une présidentielle anticipée sur la base de la nouvelle constitution puisqu’il a perdu sa légitimité politique et légale suite à l’annulation de la constitution de 2014 l’ayant propulsé au pouvoir.

 

S.H

22/09/2022 | 12:02
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
Après avoir fait le faux pas, pour avoir appelé à voter au dernier référendum illégal et anticonstitutionnel du 25 juillet dernier, le parti d'Afek Tounes a bien compris la politique de l'autoroute putschiste.
a posté le 23-09-2022 à 21:57
Le rouge de la pastèque, ne pourra faire surface sur son écorce verte.
Le parti Afak Tounes a fait son expérience et a bien compris le jeu.
Allah yostir Tounes.
KEVIN
Une farce 7
a posté le 23-09-2022 à 07:12
Les prochaines élections législatives seront bel et bien une farce pour les tunisiens, une perte de temps et d'argent. Autant boycotter cette mascarade. J'espère que les tunisiens envoiront un vrai message à KS pour qu'il se réveille de sa une fois pour toute
Hassine
Fantome
a posté le 22-09-2022 à 18:11
Qui êtes vous et quand êtes vous venu dans la scène politique. Afek tounes c'est quoi comme parti politique . Quel est son passé et le passé de cette poigne de perturbateur. Est ce que vous avez une base électorale qui vous suit pour baycoter. Vous n'allez pas vous présenter comme candidat c'est évident , vous savez comme nous d'ailleurs le résultat. Vous parlez mais vous n'êtes pas capable de faire. Pour rappel un parti c'est une base électorale et des leaders mais des leaders sans base ne sont qu'une organisation de malfaiteurs. Issaba..
Tunisino
Le populisme
a posté le 22-09-2022 à 15:18
Afek se trompe de priorités, il met la représentativité de la femme et des jeunes en premier lieu, en quoi cela peut servir les tunisiens?! Tout le monde sait que la participation de la femme et des jeunes doit obéir à des critères objectifs et non à du populisme, sinon aucun bien accompli. Afek est terminé par son opportunisme, il appartient alors au passé. Le futur est maintenant à Moussi, on verra ce qu'elle peut faire pour dégager la Tunisie de la boue des islamistes, des communistes, et des opportunistes, bêtes et irresponsables, sinon aucune alternative après les échec du traitre Ghannouchi et du psychopathe Saied.
riri
bonne décision
a posté le 22-09-2022 à 15:11
bonne décision.
Saed n'a qu' à désigner lui même les gagnants et appeler la Tunisie le Saedland tant qu'à faire,
r
Ahmed
Vraiment ce comportent irresponsable et débile
a posté le 22-09-2022 à 13:33
Dommage
Boycotter
probablement pour se sauver la face...
a posté le 22-09-2022 à 12:51
Pour ce qu'on appelle les partis zéros virgule, et ils sont devenus, hélas, assez nombreux après 2019, le seul moyen de se sauver la face est de ne pas participer aux élections, sachant que le peuple déçu est devenu intransigeant vis-à-vis des partis politiques d'une manière générale. Ceci dit, lesdits partis ont peur des urnes et il faut vraiment être amnésique pour oublier leur vandalisme politique et économique durant la dernière décennie. D'ailleurs, ce sont les chiffres des dettes nationales qui le confirment: 26 milliards de dinars en 2010 et 107 milliards de dinars en 2020...!!!!!! De toutes les façons, ni le président ni la nouvelle loi électorale n'excluent la participation des partis politiques aux prochaines élections. Ceux qui décideront de s'exclure, assumeront leur entière responsabilité envers les partisans et sympathisants de leurs partis respectifs. Concernant la participation des femmes aux prochaines élections, elles seront entièrement libres et indépendantes pour le faire. Dans les démocraties occidentales, on n'a jamais entendu parler de lois électorales qui exigent et réservent un pourcentage de postes politiques aux femmes. Arrêtez donc vos larmes de crocodiles, car les femmes tunisiennes sont aujourd'hui suffisamment émancipées et indépendantes. Elles n'ont plus besoin des hommes et des lois électorales sur mesure pour les épauler et les aider....!!!!!