alexametrics
lundi 27 juin 2022
Heure de Tunis : 21:42
Dernières news
Taïeb Baccouche : qui avait intérêt à empoisonner Béji Caïd Essebsi ?
23/01/2022 | 13:35
2 min
Taïeb Baccouche : qui avait intérêt à empoisonner Béji Caïd Essebsi ?

 

L’homme politique et ancien ministre des Affaires étrangères, Taïeb Baccouche a été présent ce dimanche 23 janvier 2022, sur les ondes de Mosaïque FM avec Hamza Balloumi pour revenir sur plusieurs sujets en rapport avec l’actualité nationale. 

 

Taïeb Baccouche est revenu sur la suspicion d’empoisonnement de l’ancien président de la République, Béji Caïd Essebsi, ayant conduit à son décès. Dans ce contexte, il a assuré que cette éventualité ne pouvait être confirmée qu’à travers une nouvelle autopsie et un nouvel examen du médecin légiste. « Toutefois, il est à se demander que si cela est avéré, qui aurait intérêt d’empoisonner quelqu’un de plus de 90 ans et dont le mandat s’est pratiquement achevé ? », s’interroge-t-il.

 

Taïeb Baccouche est, également, revenu sur sa carrière politique, indiquant qu’il était satisfait de son expérience. Il a ajouté avoir occupé des postes de responsabilité dans des conditions très dures, que ce soit dans sa carrière de syndicaliste, ou encore de ministre. « Le ministère ne me disait rien, le poste m’était imposé. D’ailleurs, j’ai occupé le poste de ministre de l’Education dans une période très critique ».

 

D’autre part, il a évoqué le sujet de l’ancien président Ben Ali, indiquant qu’il était lâche. « Une personne lâche tape fort au moment inopportun. Cela dit, Ben Ali ne comptait pas prendre la fuite. D’après les affirmations de Fouad Mbazaâ et Mohamed Ghannouchi, Ben Ali les avait contactés faisant part de sa volonté de revenir dans le pays, sauf qu’ils l’avaient dissuadé » .

 

 

S.H  

23/01/2022 | 13:35
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
J'aime beaucoup l'honnêteté de Taïeb Baccouche, mais il ne peut rien témoigner d'intéressant, tant qu'il est Secrétaire général de l'Union du Maghreb arabe.
a posté le 23-01-2022 à 18:57
Taïeb Baccouche, le rassembleur des Swahlias autour de Nida Tounes de Béji Caïd Essebsi, ne pourra même pas nous raconter l'histoire des deux voitures présidentielles blindées, que lui avaient fait cadeau les Emirats hébraïques, lors de sa campagne électorale contre le président Moncef Marzouki.
Que devrait-il donc nous raconter au sujet du grand dilemme que vit la Tunisie avec ces sabotages criminels, du trio ennemis des Révolutions et de la liberté dans les pays arabes, les Emirats hébraïques, les Saoudiens monchariques et les esclaves égyptiens du Saffah Sissi!!!
L'homme est un politicien expérimenté. Il a vu ce que ce trio du mal font de crimes contre le Liban, pour une simple déclaration véridiquement immuable de Georges Kordahi, concernant cette tuerie du peuple yéménite, qui n'en finit pas.
Taïeb Baccouche n'osera jamais ouvrir son bec, tant qu'il est Secrétaire général de l'Union du Maghreb arabe. Il sait tout. Il connaît plein de vérités. Mais il ne parlera que abstraitement dans le vide. Sinon, qu'il fasse sa valise et qu'il rentre chez lui à Jammel.
Allah yostir Tounes.
Famous Corona
On est censé maîtriser la langue française !?
a posté le 23-01-2022 à 14:27
@ BN; ..., le poste m'était imposé et non imposait !!!
Jilani
Des histoires débiles
a posté le 23-01-2022 à 14:12
On fouille dans les poubelles et on laisse de côté les vrais dossiers d'assassinat de plusieurs militants politiques qui méritent notre grande considération comme belaid brahmi et bcp d'autres morts avec crise cardiaque et que l'on soupçonne réellement qu'ils ont été empoisonnés par les islamistes, arrêtons cette histoire du feu BCE mort à plus de 90 pays et qui a trahi son pays et ses électeurs.