alexametrics
Dernières news

Tunisie - Liste des nouveaux ambassadeurs et consuls généraux

Tunisie - Liste des nouveaux ambassadeurs et consuls généraux
Bloqué depuis trois mois et demi par la présidence de la République, un consensus vient, enfin d’être, trouvé avec le ministère des Affaires étrangères, concernant le mouvement des diplomates et les nominations d'ambassadeurs, à une semaine de la conférence annuelle des ambassadeurs, consuls généraux et consuls.

Ci-dessous la liste des nouveaux ambassadeurs :

• Mohamed Ali Chihi à Paris
• Walid Doudech à Genève
• Ghazi Jomâa à Vienne
• Néjib Ménif à Berlin
• Sémia Zouari Gorgi à Berne
• Narjes Dridi à La Valette
• Slaheddine Salhi à Doha
• Ali Ben Arfa à Sanaa
• Lotfi Belgaied à Riadh

La liste des nouveaux consuls généraux :

• Nedra Raïs Drij à Paris
• Naceur Essid à Marseille
• Sonia Ben Amor à Bonn
• Karim Boudali à Milan

Notons que selon notre source, les discussions se poursuivent encore concernant 2 noms notamment celui de Mohamed Ali Chihi qui n’a occupé le poste de consul que pendant 2 années.

I.O

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

G&G
| 08-08-2014 12:08
Il vendait les articles ramenés clandestinement des pays du golfe dans la valise diplomatique.
Quel cirque.
Allez voir pourquoi il a été viré par Ben Ali

Ness
| 08-08-2014 12:04
En tant que femme je suis ravie de voir apparaître des noms de femmes pour représenter notre pays ou du moins ce qu'il en reste Mise à part ce constat qui ne doit pas nous éloigner de l'essentiel;ce casting est il le plus juste et le plus adéquat pour répondre aux impératifs du moment .Telle est la question.!

HENDA DE NABEUL
| 08-08-2014 11:34
Cette liste peut être tout à fait sujette à la critique et surtout si elle émane du MAE et même si'elle est composée à 100% de diplomates On peut également y émettre un jugement à la condition que celui -ci soit étayé d'arguments objectifs et même s'il s'agit du cas Ghazi JommaA qui du moins n'est pas intouchable.Il faut en terminer avec les anciennes pratiques de l'ancien régime parce qu'il semblerait qu'il ait été aussi bien servi du temps de Ben Ali, bien que ne présentant pas d'atouts particuliers En résumé, pour conclure ,les mêmes usages persistent et les mêmes marchandages ont toujours cours au MAE Alors arrêtez SVP de nous parler de carriéristes est-il le seul au MAE? De grâce, faites nous sortir une liste basée sur des critères objectifs et des candidats qui pouvaient statutairement, je dis bien statutairement être éligibles pour tous les postes qui ont été dotés . Où est ce que Ghazi Jommaa est a seule lumière qui rayonne au MInistère . Tout cela reste sérieusement a explorer, mais comme d'habitude nous aurons droit aux explications détournées de Mongi Hamdi qui tentera comme à l'accoutumée de noyer le poisson dans la "chorba " concoctée par un équipe et un stafft bien intentionnés!

el manchou
| 08-08-2014 10:30
et le pauvre radhouan masmoudi, toujours rien pour lui ? ça fait des années qu'ils vendait ennahdha aux ricains comme alternative à zaba et il attend toujours un poste d'ambassadeur à washington DC.
Pitié ghannouchi, nomme-le au moins ambassadeur à Ouagadougou !

Bourguibiste nationaliste
| 08-08-2014 09:07
Les postes importants n'ont pas été touchés et donc les islamistes ont gagné. Ainsi, l'ambassadeur pro-islamiste à Berne est toujours en poste. L'annonce aurait due inclure l'ambassadeur de Tunisie en à Berne, M. Khaled Ben M'Barek. Cet ambassadeur n'a aucune compétence diplomatique ; il a été l'un des conseillers de Markouki avant que ce dernier ne lui attribue la représentation diplomatique de notre pays dans la capitale suisse. Nous redemandons instamment à M. le Premier ministre d'examiner la situation de cet ambassadeur qui n'a aucune compétence pour occuper un poste très important dans un pays stratégique. M. BEN M'BAREK DOIT ÊTRE REMPLACE car il est la risée des Suisses.

Rayane de Bizerte
| 08-08-2014 08:42
Nous n'avons pas les bonnes personnes a the right place mais en Tunisie plus qu'ailleurs le rêve est devenu une réalité palpable .Exit le mérite et les compétences et croyez moi la médiocratie a envahi tous les mIniistères sans exception!

Dali
| 08-08-2014 08:20
Je ne comprends pas commet on touche pas aux deux nahdhaouis de Ryad et de Tripoli d'autant plus qu'ils ont été lamentables et catastrophiques pour les intérêts de notre pays. Une seule explication la nahdha tient toujours les reines du pouvoir. Mehdi Jomaa ou la grande illusion

tunisien obs
| 08-08-2014 07:29
Rien a dire sinon que c'est un mouvement effectué en dépit du bons sens même si on se félicite de voir des femmes qu'on dit avoir été injustement traitées. Il y a beaucoup de cas similaires au ministère et qui n'ont malheureusement pas vu leur sort s'améliorer car elles sont orphelines de tout soutien et n'ont pas hanté suffisamment les couloirs de la présidence et du ministère pour embobiner un Hamdi en manque réel de discernement, il faut le dire. Quant au cas de Ghazi jomaa ce dernier a toujours toujours bénéficié d'un appui même si on vous dira injustement d'ailleurs que c'est une éminence ce qui est totalement faux. Mais bon, nous sommes encore très très loin de nos voisins algériens et marocains pour qui le choix de la diplomatie est une véritable vocation. En fait, les chiens aboient, la caravane passent.

zied
| 08-08-2014 07:27
Je suis étonné de lire des commentaires qui n'ont pas de fondements et qui versent dans la subjectivité. Messieurs, c'est une liste 100% de diplomates cadres au sein du MAE. Ghazi Jomaa est un cadre du ministère qui a le droit d'être nommé comme ses collègues.

amine mejri
| 07-08-2014 22:49
D'après l'article, il est question de tractations depuis trois long mois! Et voici que la montagne accouche d'une souris. Certains pourraient dire tout cela pour ce résultat. Un Ministère inscrit aux abonnés absents pour toutes les questions majeures d'intérêt général et des marchandages de vendeurs de tapis, de mergoums devrais-je préciser. En fait toutes ces personnes, toutes carriéristes, ont fait appel au copinage à qui mieux mieux afin de se trouver éligibles à des postes et à des fonctions qu'elles seront incapables d'assumer. Méconnaissance des pays, des dossiers, des intérêts de notre pays et j'en passe. Si l'on devait publier les CV de ces "éminences", le lecteur serait choqué. Le ministre technocrate n'a rien compris à l'histoire. Dès sa nomination, son seul intérêt était focalisé sur sa candidature à l'IUT et ses actions de lobbying. Et très récemment, après avoir définitivement compris que son « charisme » ne lui aurait jamais permis d'accéder au poste tant escompté, il a fait mine de s'intéresser au fonctionnement de ce Département. Evidemment il s'est entouré des « meilleurs » qui n'ont fait que le leurrer sur les questions majeures de notre pays. La plupart sont très familiers de l'opportunisme et de l'obséquiosité, ce sont des phénomènes inhérents à leur éducation et ont abusé de la crédulité de ce ministre dont l'objectif, maintes fois répété, était de « rajeunir et de féminiser » ce corps de diplomates à l'étranger. Qu'en est-il des minorités, gens de couleurs et autres écartés de l'ancien régime ? Rien. Des prétextes et des arguments « objectifs » établis par ceux là même qui ont déjà été servis par le passé. Il serait utile de revoir toutes ces nominations. La diplomatie tunisienne devrait se contenter de l'essentiel et de se mettre en veilleuse en attendant d'avoir les hommes politiques légitimes, post élections. Il faut en effet rajeunir et procéder à des nominations de quadra. Exit tous les cinquantenaires aigris et pseudo professionnels. Des mises à la retraite d'office s'imposent car le pays baigne dans la félicité la plus totale.

A lire aussi

Les ministères de l’Education et de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique ont

21/11/2018 16:49
0

Le ministère du Transport a démenti, ce mercredi 21 novembre 2018, ce qui a été diffusé sur les

21/11/2018 16:17
1

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed a présidé, ce mercredi 21 novembre 2018, au Palais de la

21/11/2018 16:08
1

L’Union des médecins généralistes de la santé publique a appelé, dans un communiqué rendu public le

21/11/2018 14:25
2

Newsletter