alexametrics
Dernières news

Sondage présidentielle : Mehdi Jomâa favori des Tunisiens et passe devant Béji Caïd Essebsi

Sondage présidentielle : Mehdi Jomâa favori des Tunisiens et passe devant Béji Caïd Essebsi
Le sondage du mois de mai 2014 de Sigma Conseil – Le Maghreb révèle que l’actuel chef du gouvernement Mehdi Jomâa est le favori des Tunisiens au cas où il participerait à une présidentielle.
Avec 30,1% d’opinions favorables, M. Jomâa devance l’ancien Premier ministre Béji Caïd Essebsi qui obtient 24,2% et l’actuel président de la République Moncef Marzouki, loin derrière avec 9,3%. Plus loin encore on retrouve l’ancien chef du gouvernement d’Ennahdha Hamadi Jebali avec 5,7% et l’ancien ministre des Affaires étrangères Kamel Morjane avec 5,3%.
A titre indicatif, les 30,1% obtenus par M. Jomâa ne représentent que ceux qui ont exprimé leur opinion. A l’échelle globale, le taux est de 14,7% de l’ensemble des électeurs potentiels.
Rappelons que le sondage du mois d’avril de Sigma accorde 31,6% à Béji Caïd Essebsi, 21,1% à Mehdi Jomâa, 10,9% à Hamadi Jebali et 9,9% à Moncef Marzouki.

Synthèse
Mehdi Jomâa : 30,1% en mai contre 21,1% en avril
Béji Caïd Essebsi : 24,2% en mai contre 31,6% en avril
Hamadi Jebali : 5,7% en mai contre 10,9 en avril
Moncef Marzouki : 9,3% en mai contre 9,9% en avril
Kamel Morjane : 5,3% en mai contre 1,2% en avril

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

CBLT FM
| 14-05-2014 09:12
Mehdi Jommaâa aura la côte tant qu'il ne devra pas, comme convenu et annoncé, se présenter aux élections. Mais qu'en sera t-il s'il devait se présenter candidat aux élections ? Une bonne partie des tunisiens se mettra alors à douter des sa neutralité et même de sa parole. Et sa popularité en serais gravement atteinte.

TOUNSIA
| 14-05-2014 04:45
...Mais pas assez formé au poste de Président, il se casserait le nez très vite à mois que Enahdha ..!!!.. et là ce serait sa 1ère glissade.
Par contre s'il est élève de BCE, il a toute sa chance après lui

nazou
| 13-05-2014 20:32
excéllent !!!!
Il fallait voir l'intervention du representant ,des agriculteurs ,sur nessma !!
Les terres agricoles ,risquent d'etres rendu aux anciens "colons" !!

samir Ben Slama
| 13-05-2014 18:04
Moi je vois d un bon oeil,Mahdi JOMAA president
BCE doit continuer a polemiquer,c est un expert dans la matiere.il se prend pour le nombril du monde et cela a plus de 80 ans.Soyons serieux,
l homme est depasse par les evenements.

khemaies
| 13-05-2014 15:32
Bravo aux Tunisiens et a leur MATURITE

griguer
| 13-05-2014 13:12
le papy ne doit pas se présenter aux élections . il faut lui rappeler qu 'il a plus de 80 ans . la tunisie est un pays jeune .

Horra elyoum
| 13-05-2014 12:43
Pourquoi ne pas renoncer aux élections et faire un référendum pour un gouvernement constitue de si BCE comme président et si Mehdi Jomaa comme 1er ministre????Si des experts et des analystes politiques tunisiens "INTEGRES" peuvent nous exposer leurs avis concernant cette formule, pourquoi pas si cela pourrait sauver le Pays ? Et que les autres prétendants aux postes soient places comme ministres et ambassadeurs?? Vous allez me dire que c'est des chimères !! Non, il suffit juste que beaucoup de tunisiens politiques enterrent leur ego pendant 5 ans et le Pays est sauve.

ABDELKAREEM
| 13-05-2014 12:21
Nos compatriotes voient clairement la situations..Les TECHNOCRATES conduits par Mehdi Jomaa commencent a faire leurs preuves...Bravo les gas...Sortez-nous la Tunisie de l'embourbement.

boubaker sadok
| 13-05-2014 11:25
et place sa confiance et espoir en Mehdi Jomâa,son gouvernement et la feuille de route

Bourguibiste nationaliste
| 13-05-2014 11:17
Le peuple est dégoûité des politiciens, de la politique et de la démocratie.

A lire aussi

Les ministères de l’Education et de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique ont

21/11/2018 16:49
0

Le ministère du Transport a démenti, ce mercredi 21 novembre 2018, ce qui a été diffusé sur les

21/11/2018 16:17
1

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed a présidé, ce mercredi 21 novembre 2018, au Palais de la

21/11/2018 16:08
1

L’Union des médecins généralistes de la santé publique a appelé, dans un communiqué rendu public le

21/11/2018 14:25
2

Newsletter