Sami Tahri à Rached Ghannouchi: L’UGTT n’obéit pas aux surenchères politiques!

Businessnews.com.tn | publié le 18/06/2017 14:56

« L’UGTT n’attend pas d’être récompensée ou qu’on fasse son éloge pour avoir sauvé la situation à Tataouine » a indiqué, ce dimanche 18 juin 2017, Sami Tahri, secrétaire général adjoint de la centrale syndicale dans une déclaration au journal Akher Khabar.

 

En réponse aux déclarations de Rached Ghannouchi, dans lesquelles il aurait dit que le SG de l’UGTT, Noureddine Taboubi ne fait que bénir les efforts du ministre de l’Emploi, Sami Tahri a souligné que la centrale syndicale n’est soumise à aucune tractation politique et que l’intervention de Noureddine Taboubi était bel et bien concrète.

Il a précisé, à ce sujet, que c’est le SG de l’UGTT qui a convaincu le chef du gouvernement de modifier les clauses de l’accord pour permettre à plus de jeunes d’avoir accès à l’emploi et d’augmenter la part en Fonds de développement de Tataouine. 

 

Sami Tahri a enfin estimé que certaines parties tiennent à ce que la crise dans la région de Tataouine continue et qu’Ennahdha profite de cette «fêlure » en attendant les prochaines élections « dans un contexte explosif ». Il a ajouté que les habitants de Tataouine en ont conscience et qu’ils ont vu en l’UGTT une porte de sortie de l’instrumentalisation.

 

 

 

Sami Tahri à Rached Ghannouchi: L’UGTT n’obéit pas aux surenchères politiques!

publié le 18/06/2017 14:56

« L’UGTT n’attend pas d’être récompensée ou qu’on fasse son éloge pour avoir sauvé la situation à Tataouine » a indiqué, ce dimanche 18 juin 2017, Sami Tahri, secrétaire général adjoint de la centrale syndicale dans une déclaration au journal Akher Khabar.

 

En réponse aux déclarations de Rached Ghannouchi, dans lesquelles il aurait dit que le SG de l’UGTT, Noureddine Taboubi ne fait que bénir les efforts du ministre de l’Emploi, Sami Tahri a souligné que la centrale syndicale n’est soumise à aucune tractation politique et que l’intervention de Noureddine Taboubi était bel et bien concrète.

Il a précisé, à ce sujet, que c’est le SG de l’UGTT qui a convaincu le chef du gouvernement de modifier les clauses de l’accord pour permettre à plus de jeunes d’avoir accès à l’emploi et d’augmenter la part en Fonds de développement de Tataouine. 

 

Sami Tahri a enfin estimé que certaines parties tiennent à ce que la crise dans la région de Tataouine continue et qu’Ennahdha profite de cette «fêlure » en attendant les prochaines élections « dans un contexte explosif ». Il a ajouté que les habitants de Tataouine en ont conscience et qu’ils ont vu en l’UGTT une porte de sortie de l’instrumentalisation.

 

 

 

M.B.Z
Commentaires (11) Commenter
Pas Vrai
Ben slimen
| 20-06-2017 11:50
"Ennahdha profite de cette «fêlure »" ??? Non pas vrai monsieur déjà les tunisiens non pas perdu la mémoire Rached Ranouchi à préciser avant qu'il faut s'occupé des problèmes des jeunes de tataouine
l ugtt doit cesser ce jeu anti democratique !
democrate
| 19-06-2017 13:19
A force de jouer le role indirect de force politique et non syndicale l ugtt saborde les regles de la democratie. l ugtt a une legitimite historique mais non electorale et les electeurs ne peuvent lui demander des comptes.L ugtt est apparament touchee par une certaine folie de grandeur et joue deja le role d inofficiel parti politique ce qui est dangeureux pour la transition et l apprentissage de la culture democratique.L ugtt doi cesser de se substituer au partis politiques et au gouvernement !!!
L'UGTT devine les manigances du Gourou
kameleon78
| 19-06-2017 00:48
Le secrétaire adjoint de l'UGTT a deviné que Ghannouchi voulait instrumentaliser la centrale syndicale. Ghannouchi pense que les gens sont des imbéciles et qui ne comprennent pas son jeu cynique, il se trompe, les islamistes c'est la pire vermine qui existe, ils sont comme des serpents, ils avancent toujours masqués.
Frère
Zug
| 18-06-2017 22:26
Il a raison Ghannouchi de se moquer de l'UGTT. Il défend l'ultra libéralisme qui s'écroule tandis que le second défend l'équité sociale qui s'écroule aussi, d'où l'islamisme ! Les frères ont raison : le contexte leur donne raison, mais jusqu'à quand ?
bravo si sami tahri pour avoir mis les points sur les i
hopuda
| 18-06-2017 19:27
là ou il ya perturbation il t a ennahdha et le cpr ils ne peuvent pas voir la tunisie calme et prospere mais s est fini maintenant ils vivent leur dernier quart d heurs les 2 traitres ghannouchi et marzouki leur place c est la prison
Il faut être juste
Zug
| 18-06-2017 19:05
Il ne faut pas non plus être injustes avec Les Frères. Il font de la politique à la tunisienne. Après tout ce sont les enfants de Ben Ali ! On voit bien d'ailleurs qu'ils s'entendent bien avec Nidaa ! La religion, c'est juste pour faire honnêtes et Tunisiens authentiques. En vérité, c'est les rois de la magouille et donc de vrais Tunisiens, amateurs par excellence avec un euro à 3 dinars. Mais ça, ils ne s'y intéressent pas, ils sont concentrés sur la Libye, leur territoire naturel, où on peut faire de juteuses affaires, voire la Turquie, les rois de la contrefaçon, ça aussi, les Frères adorent, bref, la Tunisie est devenue un vrai bordel avec des experts internationaux de l'illégalité à la tête du pays ! Il n'y a qu'à voir les difficultés que rencontre Chahed, c'est édifiant. Mais moi qui ai vécu les périodes de Nouira, Mzali, Karoui, Gannouchi (Mohamed) et BCE/Ghannouchi, je peux vous assurer que les Tunisiens ne changeront jamais, le cours du dinar par contre si ... Des amateurs, tout juste bons pour tenir des bordels ...
Correction
MT
| 18-06-2017 18:30
Il est nul en communication comme dans le poste qu'il occupe,je parle de Hammami évidemment!!
Bravo
El GHOUL
| 18-06-2017 17:45
Merci Si Sami pour votre éclairage et à l'intervention du secrétaire général de l'UGTT pour le dénouement de cette affaire. Si Ghanouchi ne doit pas confondre la bénédiction qui est du ressort de Dieu et les conseils de l'UGTT au président du gouvernement. C'est une affaire temporelle qui concerne les hommes.
L'UGTT n'a plus rien à vendre .
Najib
| 18-06-2017 17:41
Elle a épuisé tous ses stocks de mensonge et de populisme et ne lui reste plus que la sous traitance des produits périmés
délaissés par Ennahdha . L'ingérence de Tabboubi à Kamour est loin d'être dictée par sa volonté de résoudre une crise . Car si c'est le cas , il l'aurait fait ou, au moins tenté de le faire bien avant . L'objectif de l'intervention de Taboubi n'est tout autre la sauvegarde de la fausse image de l'UGTT sauveuse qui a rapporté un bidon Nobel à son prédécesseur. C'est honteux ce qu'on a entendu comme éloge et félicitations à l'égard d'une milice à la solde d'opposants vendus et de contrebandiers . Les détériorations et les dégâts causés par cette milice n'ont fait l'objet d'aucune attention de la part de Tabboubi. Opportunisme , instrumentalisation et populisme , ce sont les thèmes autour desquels tourne l'intervention de Tabboubi.
Nahdha ture la couverture et profite des succès pour se mettre en avant
HatemC
| 18-06-2017 17:04
La faute revient à ces zélateurs Tunisiens qui ont fait allégeance à Nahdha ... tous vont courber l'échine chez l'ayatollah vitrioleur ... depuis 2011 tous lui donnent du sidna echeikh ... et tous se bousculent au portillon pour être au première loge ...

Ghannouchi sait que vous l'avez aidé par votre traitrise à installer les siens dans tous les rouages de l'administration ... maintenant il peut fanfaronner ... l'UGTT est phagocyté tout comme certains partis politique ... HC
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration