alexametrics
Dernières news

Sahbi Atig : Si on arrive à un consensus, Abdelfattah Mourou sera le président de la nouvelle Assemblée (vidéo)

Sahbi Atig : Si on arrive à un consensus, Abdelfattah Mourou sera le président de la nouvelle Assemblée (vidéo)
Le député du mouvement Ennahdha, Sahbi Atig, est revenu, mercredi 3 décembre 2014, sur les concertations en cours, en vue de désigner le président de l’Assemblée des représentants du peuple et ses deux vice-présidents.

Sahbi Atig a affirmé, au micro d’Express Fm, que dans le cas d’un accord consensuel entre toutes les parties concernées, le président de l’Assemblée sera le leader islamiste Abdelfattah Mourou. « Si on arrive à un consensus et qu’on est sûr qu’une majorité votera pour le cheikh Mourou, la présidence de l’Assemblée lui incombera ». Le député d’Ennahdha a ajouté que dans le cas contraire, et en l’absence de consensus, le mouvement proposera Samir Dilou et tâchera de rallier, dans le cadre d’une concurrence loyale, les différents blocs afin de lui accorder leur confiance.

I.L.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (51) Commenter
DOMMAGE YA SI SAHBI
SOUSOU
| 04-12-2014 14:57
illi yhseb wahdou yfdhollou
Amusant le dribble...
Rifal
| 04-12-2014 09:27
Nous devons reconnaitre que cette annonce, relativement bizarre, est bien jouée de la part d'Ennadha dans le contexte tunisien institutionnalisé du dribble politique tout azimut loin de toute clarté ou transparence. Cela occupera les cafés, les médias et les coulisses des politiques.Comprendra qui veut comprendre.....
niet non no la
Patriote
| 04-12-2014 04:40
C 'est la meilleure;Attig le violent celui qui menaçait nous suggere un Nahdaoui au perchoir
le parti gagnant serait perdant;
ils sont le parti de l 'opposition et doivent s 'en contenter c 'est BCE qui les a fait venir;pour les grandes décisions sur l 'avenir du pays on peut consulter l (opposition mais dans la phase actuelle nommer un nahdaoui à la presidence de l 'assemblée serait un suicide politique pour NIDA.Il y a des candidats valables chez Afek et pourquoi pas RAHOUI
Ahtig ne manque pas de culot;proposer Mourou le caméléon qui veut endoctiner nos jeunes au biberon avec du lait marque GHONIM .non merci sans façons qu'il continue ses prières au passage sur le sol d 'un ancien cimetierre ou à danser la debka avec je ne sais plus quel imam oriental
Dilou le faux gentil ;laissez le gérer ses indemnités et profiter de sa luxueuse demeure et aller visiter ses amis lybiens
le culot des islamistes n 'a pas de limite ;je sais qu'ils ont un électorat sutout dans l 'arriere pays rural;ils font partie du paysage mais le parti qui a gagné les élections est maitre à bord;les nahdaouis ont fait couler le navire fuite des touristes; insécurite; djihadisme; auto indemnisations colossale;prets bancaires tout azimuts il faudra des generations pour les rembourser néopotisme en surchargeant l 'administration pour employer leurs proches;infiltration des rouages de l 'etat des ordres comme celui des ingénieurs; à Siliana assassinats non élucidés de Chokri BElaid.Brami;lynchage de Naghd;on vit encore l'egorgement de nos soldats ;les faux barrages etc paupérisation génerale de la population et le fameux gouvernement de technocrates ne nous annonce comme bonne nouvelle que des augmentations BASTA la patience a ses limites
pas le choix pour gagner
capa
| 03-12-2014 22:15
personne ne peut ignorer le poids d'ennahdha dans cette presidentielle . la tendance negative de BCE ne laisse plus le choix a NT. après tout Mourou n'est pas un faucon mais un vrai juste .
bravo pour cet équilibre , vive la Tunisie des éclairés !
Prière de rue .... au PASSAGE.
st just
| 03-12-2014 21:36
Non pas MOUROU.
Maglrè la loi, malgré le bon sens, monsieur Mourou a continué à faire ses prières de rue sans tenir compte de quoique ce soit. Ce type manie à merveille la langue de bois et est irrespectueux des lois.. Qu'il dégage! il nous sera insupportable de le voir pendant les années à venir présider l'Assemblée
@ kameleon78
HatemC
| 03-12-2014 21:29
nous sommes d'accord sur ce point ... bien sur que NTa déjà en tête ce scénario ... HC
@Hatem C
kameleon78
| 03-12-2014 20:47
Il ne faut pas que Nahda ait la présidence de l'assemblée sinon le prochain président sera nahdaoui. Supposons qu'il y ait une vacance du pouvoir à la présidence, le président de l'assemblée nationale en tant que N° 2 de l'état sera nommé à la magistrature suprême. Mourou ou Dilou deviendra le président de la République et suite à l'une de ses prérogatives, il pourra dissoudre l'assemblée, donc provoquer des nouvelles élections donc il faut à tout prix un Nida ou un FP comme président de l'assemblée nationale sinon les nahdaouis reviendront très vite au pouvoir.
Dans ce cas, je m'abstiens
ourwa
| 03-12-2014 20:27
Ces propos de Sahbi Atig, corrélés avec ceux de BCE cultivant l'ambiguité quant à la probabilité d'associer ennahdha au pouvoir, au gouvernement et/ou au parlement, sont un véritable dilemne pour les électeurs, surtout ceux soutenant BCE et étant farouchement opposés à toute participation des islamistes au pouvoir...Ce risque, si jamais il se réalise, sera une véritable trahison pour une majorité d'électeurs démocrates qui ont plébiscité Nida et BCE dans l'espoir d'écarter les islamistes de toute responsabilité au pouvoir. Mais après le deuxième tour, il sera trop tard...Dans l'expectative et dans le doute, un électeur BCE pourrait très bien s'abstenir au deuxième tour et c'est ce que je décide de faire. Par mon abstention, je préfère courir le risque de faire élire Marzouki, plutôt que de voter pour un candidat prêt à s'allier à un parti totalitaire et rétrograde. Ainsi, en ne voulant pas annoncer clairement ses intentions concernant l'implication ou la non implication d'ennahdha dans le gouvernement et/ou la présidence du parlement et ce avant le deuxième tour, BCE se tire une balle dans le pied et court le risque de perdre l'élection.
Pour finir ya Bladi
HatemC
| 03-12-2014 19:54
Ce que nos concitoyens doivent comprendre ... Nahdha est une composante de notre société qu'on le veuille ou non ... Nahdha représente 30% de l'électorat ....allons nous les stigmatiser ou accepter cette donnée ?....
Faut-il les éliminés physiquement pour en finir ? ce n'est certes pas la solution .... et je ne partage pas de cet avis ... bon ... cher ami ... j'arrête là ... Cdt HC
@ya bladi ... Salem
HatemC
| 03-12-2014 19:45
Nous sommes tous une composante de la société .... pas de discrimination bien sur ... Le Tunisien doit laisser de côté son extrémisme ... et vivre avec son temps .... accepter l'alternance ...Les élections ont éjectés Nhadha ...
Nahdha a accepté les urnes mais joue en sous marin une autre partition .... Nahdha prépare l'avenir .... Certes Nahdha est dans l'opposition ... les prochaines 5 années vont être dur si Nahdha n'est pas impliqué dans l'avenir de ce pays .... Cdt HC

A lire aussi

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources hydrauliques r, Samir Taïeb, a démenti,

17/12/2018 12:03
4

Le président de la commission de la santé et des affaires sociales à l'ARP, Souhail Alouini a

17/12/2018 11:37
0

Le ministre du tourisme et de l’artisanat, René Trabessi, a appelé, hier, 16 décembre 2018, les

17/12/2018 11:13
1

Le dernier attentat terroriste et la Loi de finances 2019 ont été parmi les sujets abordés par le

17/12/2018 10:54
3

Newsletter