Sadok Korbi réclame son salaire devant les tribunaux

Businessnews.com.tn | publié le 01/11/2011 21:07


L’ancien ministre de l’Education sous la présidence de Ben Ali, puis ambassadeur sous le même régime, vient de porter plainte devant le Tribunal administratif de Tunis pour bénéficier de son salaire en tant que médecin, lequel salaire est suspendu depuis le mois d’août 2011.

Ayant quitté son poste d’ambassadeur au mois de février dernier avec la chute du gouvernement de Mohamed Ghannouchi, et ce sur ordre verbal, selon sa plainte, Sadok Korbi a réintégré sa profession d’origine, à savoir en tant que médecin à l’hôpital Farhat Hached de Sousse. Mais au mois de juillet 2011, il s’est vu « dégager » par le corps paramédical de cet hôpital.
Ainsi, il n’a pu reprendre ses fonctions sans qu’une solution pratique ne soit trouvée à sa situation. Mais, il n’a plus touché son salaire depuis le mois d’août, soit durant les trois derniers mois. Motif invoqué par le ministère de la Santé publique et la direction de l’hôpital : abandon de poste.

Face à cet imbroglio, Sadok Korbi vient de déposer une plainte devant le Tribunal administratif qui pourrait ne pas trancher sur le fond avant deux ans ! L’ex-ministre serait sur le point de déposer une plainte en référé pour réclamer son salaire en attendant que le tribunal administratif se prononce sur le fond de la requête principale.

Sadok Korbi réclame son salaire devant les tribunaux

publié le 01/11/2011 21:07


L’ancien ministre de l’Education sous la présidence de Ben Ali, puis ambassadeur sous le même régime, vient de porter plainte devant le Tribunal administratif de Tunis pour bénéficier de son salaire en tant que médecin, lequel salaire est suspendu depuis le mois d’août 2011.

Ayant quitté son poste d’ambassadeur au mois de février dernier avec la chute du gouvernement de Mohamed Ghannouchi, et ce sur ordre verbal, selon sa plainte, Sadok Korbi a réintégré sa profession d’origine, à savoir en tant que médecin à l’hôpital Farhat Hached de Sousse. Mais au mois de juillet 2011, il s’est vu « dégager » par le corps paramédical de cet hôpital.
Ainsi, il n’a pu reprendre ses fonctions sans qu’une solution pratique ne soit trouvée à sa situation. Mais, il n’a plus touché son salaire depuis le mois d’août, soit durant les trois derniers mois. Motif invoqué par le ministère de la Santé publique et la direction de l’hôpital : abandon de poste.

Face à cet imbroglio, Sadok Korbi vient de déposer une plainte devant le Tribunal administratif qui pourrait ne pas trancher sur le fond avant deux ans ! L’ex-ministre serait sur le point de déposer une plainte en référé pour réclamer son salaire en attendant que le tribunal administratif se prononce sur le fond de la requête principale.

N.H
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration