alexametrics
Dernières news

Sadok Korbi réclame son salaire devant les tribunaux

Sadok Korbi réclame son salaire devant les tribunaux


L’ancien ministre de l’Education sous la présidence de Ben Ali, puis ambassadeur sous le même régime, vient de porter plainte devant le Tribunal administratif de Tunis pour bénéficier de son salaire en tant que médecin, lequel salaire est suspendu depuis le mois d’août 2011.

Ayant quitté son poste d’ambassadeur au mois de février dernier avec la chute du gouvernement de Mohamed Ghannouchi, et ce sur ordre verbal, selon sa plainte, Sadok Korbi a réintégré sa profession d’origine, à savoir en tant que médecin à l’hôpital Farhat Hached de Sousse. Mais au mois de juillet 2011, il s’est vu « dégager » par le corps paramédical de cet hôpital.
Ainsi, il n’a pu reprendre ses fonctions sans qu’une solution pratique ne soit trouvée à sa situation. Mais, il n’a plus touché son salaire depuis le mois d’août, soit durant les trois derniers mois. Motif invoqué par le ministère de la Santé publique et la direction de l’hôpital : abandon de poste.

Face à cet imbroglio, Sadok Korbi vient de déposer une plainte devant le Tribunal administratif qui pourrait ne pas trancher sur le fond avant deux ans ! L’ex-ministre serait sur le point de déposer une plainte en référé pour réclamer son salaire en attendant que le tribunal administratif se prononce sur le fond de la requête principale.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

engeneer juridique
| 03-06-2012 13:26
le corps paramédical a la verite

XXL
| 03-11-2011 22:51
La révolution tunisienne....vue de l'Europe ...c'est la révolution de la dignité, de la liberté et du nouveau respect des droits de l'homme...
Or vous priver le Dr Korbi de son droit légitime de travailler ? Est-ce cela un état de droit ? M. Korbi a toujours travaillé pour son pays, avec une honnêteté intellectuelle, une disponibilité de chaque instant dans chaque poste qu'il a occupé, avec sérieux et abnégation.
Dans le milieu médical européen il est connu et reconnu tant sur le plan médical, scientifique et académique. Le Dr Korbi a des compétences professionnelles exceptionnelles, des capacités d'organisation et la passion de transmettre son savoir médical immense....La Tunisie médicale peut-elle vraiment se passer d'un homme aussi qualifié ? d'un homme qui a tout donné à son pays ? Le Dr Korbi souhaite travailler et transmettre ses connaissances...de quel droit lui refusez-vous ce qui est légitime pour chacun d'entre-nous ? De quel droit lui refusez-vous un travail, un salaire, une vie digne et décente ?

Engineer Juridique
| 03-11-2011 13:28
Mais il s'agit bien D'UN HAUT CADRE HOSPITLO -UNI!VESITAIRE est pusi ou est la décision du minstre de la santé...

observator
| 03-11-2011 12:33
Sur sa photo on voit une bande move (violette) autour du coup.
C'est synonyme de quoi cette couleur ?

Giuliano Gemma
| 03-11-2011 12:32
Ya Maina fach ta7ki ! ! ! akhi mazal famma chkoun Ikhaf rabbi ba3d etthaoura ?

MAINA
| 03-11-2011 10:11
IKRIMOU AZIZA KAOUMEN THAL RENDEZ LUI SON SALAIRE ET SON TRAVAIL SI NON IL PART A LA RETRAITE MAIS IL NE TOUCHE PAS SON SALAIRE HARAM HARAM HARAM.......

ahmed
| 02-11-2011 22:32
a la HAS, rendez lui son salaire, rendez lui son travail, rendez lui sa dignité, c'est un pere de famille apres tout, aujourd'hui ,on a finit avec la dictature et l'oppression qui ont contribué a ancrer une culture d'injustice pendant des annees et des annees, c'est injuste de suspendre un salaire sans la moindre faute professionelle grave non?!!!sinon prouvez le et que justice soit faite

De Suisse
| 02-11-2011 21:54
Sadok Korbi, homme érudit, professeur de médecine, passionné par son métier, qui a refusé il y a plusieurs années un emploi cadre dans un hôpital universitaire en Suisse pour mettre ses connaissances au service de son pays. Travailleur infatigable, (chez nous il travaillait 15h/jour), sérieux et honnête il n'a pas hésité à combattre sa direction pour faire venir d'autres compatriotes étudier en Suisse.
Il a excellé dans son domaine médical, dans la formation et la transmission de son savoir...
La Tunisie se trouve au seuil d'une nouvelle ère...pourquoi n'utilise-t-elle pas l'intelligence, les compétences et les connaissances du Dr Sadok Korbi plutôt que de l'écarter et de le traiter comme un malfaiteur ? Votre pays a besoin de toutes ses forces vives et notamment de tous les hommes intelligents et dévoués à leur pays et le Dr Sadok Korbi en fait partie !

Giuliano Gemma
| 02-11-2011 21:41
Dr. Korbi est encore une fois victime de son comportement trop exemplaire. son nationalisme et son engagement exagéré ont éveillé chez ses jaloux haine et revanche. Ses envieux sont nombreux avant et après la révolution. Les anciens étaient les bras droits de Ben Ali et les nouveaux sont des arrivistes jaloux qui crient vengeance. Il a tellement souffert par son honnêteté excessive. Mais notre docteur oublie qu'honnêteté et politique sont diamétralement opposées.

Libertin
| 02-11-2011 21:23
C est vraiment important ! Je vais en parler a mon cheval!!!

A lire aussi

Avec plus de 10 mille comptoirs dans 145 pays et 6 continents, la société de location de voitures

23/07/2018 16:15
0

L'Europe de Com School of Business, Ecole de Management de l'Université Européenne de Tunis

23/07/2018 15:40
0

Le vice-président du parlement Abdelfattah Mourou a suspendu la séance de ce lundi 23 juillet 2018

23/07/2018 15:35
1

Amen Bank vient de confirmer sa certification MSI 20000. La banque a passé avec succès le deuxième

23/07/2018 12:17
0

Newsletter