alexametrics
Dernières news

Rim Mahjoub et Mehdi Rebaï démissionnent à leur tour d'Al Joumhouri et ce n'est pas fini

Rim Mahjoub et Mehdi Rebaï démissionnent à leur tour d'Al Joumhouri et ce n'est pas fini

La démission de Yassine Brahim d’Al Joumhouri ne passera pas sans dégâts pour le parti « de » Ahmed Néjib Chebbi.
Cet après-midi, la députée Rim Mahjoub vient d’annoncer sa démission à son tour. « Je compte revenir ‘Afekiste’ pour servir mon pays et mes électeurs, avec plus de convictions et les valeurs d'Afek Tounes », a-t-elle déclarée en référence au parti grâce auquel elle a été élue, avant qu’il ne fusionne avec le PDP pour Al Joumhouri.

Elle n’est pas la seule, ce même après-midi, on a enregistré la démission de Mehdi Rebaï, membre du bureau politique.
Dans sa lettre de démission envoyée à la SG, Maya Jeribi, il ne donne pas beaucoup de précisions sur ses motivations et parle, comme Yassine Brahim et Rim Majoub, entre les lignes. Une lettre qui s’achève par un cinglant « La patrie avant le parti ».

Selon des bruits de couloir, d’autres démissions sont envisagées et des noms sont cités. Une bonne vingtaine, parait-il. On hésite cependant, du côté de ces hauts cadres, s’il faut claquer la porte tout de suite ou bien s’il faudrait utiliser la démission des trois autres membres comme un moyen de pression sur Ahmed Néjib Chebbi et Maya Jeribi pour réviser leur politique au sein du parti.
Le conseil national d’Al Joumhouri est prévu pour ce dimanche et il va être très chaud. On nous prévient déjà qu’il ne sera pas accessible aux médias et que le linge sale sera lavé en famille.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

canalou
| 06-07-2013 16:21
joumhouri ne sait pas sur quel pied danser . La malediction du joumhouri a frappe la tunisiea a cause de la position de mr nejib Chabbi qui a defendu l idee de faire des élections pour une ANC au lieu de composer un comite de spécialistes pour faire la constitution . Maintenant ,il se bat pour sortir de cette situation .

BOUZID
| 06-07-2013 11:10
La caractéristique du virus Ennahdha c'est sans même que vous le toucher....il suffit juste de penser que vous aller le toucher pour que les membres de ton corps de désagrègent l'un après l'autre. Ce virus a déjà frappé Ettakattol, le CPR et bientôt Al Joumhouri de Nejibouallah. Y na3lbou El Koura.

chebou
| 06-07-2013 09:56
Décidément M Néjib Chebbi est là il ne le faut pas. Il a été avec Mohamed Ghannouchi au mauvais moment. Le voilà aujourd'hui avec Ennahdha estimant que la dernière copie du destour est bonne. Dommage M Chebbi est un grand militant.
Il y a une seule chaise et il me semble qu'elle sera pour un incompétent et les incompétents existent à la pelle chez nous , ils sont près à vendre leur âme pour moins que cela.

Mimo B.H.Y
| 06-07-2013 09:33
Ceux qui ne supportent pas le jeu démocratique, ceux qui ont un probléme avec l'identité arabo-musulmane de ce pays, ceux qui batissent leur positions à l'encontre de celles d'ennahdha, ceux qui jurent par la tête de Bajbouj...n'ont pas de place au joumhouri. Vous ne pouvez pas intégrer un parti, riche de ses principes et positions, et vouloir le changer à votre mode, sinon, vous claquez la porte !!!! Pour celle qui parle de Maya Jribi qui a été contre l'égalité de l'héritage, je lui pose une question : Vous avez lu le coran une fois ?

griguer
| 05-07-2013 22:23
au lieu que les partis politiques s'unissent . il y a des démissions pour ajouter au nombre irraisonnable de parti un autre parti . plus il y a de partis plus les voix sont effrités et enfin de compte le le front islamiste " ennahda + cpr " ennahda bis " " triomphera pour réaliser leurs rêve suprême califa et chaaria . l'intérêt personnel prime sur l'intérêt de la nation c'es flagrant . le paysage politique tunisien est dégoutant . toute l'opoosition va perdre enfin de compte et les islamistes gagneront de nouveau pour changer le modèle scoial tunisien . la tunisie finira comme l'iran et dans quelques années les tunisiens seront nostalgiques comme le sont les iraniens mnt . pauvre tunisie pauvre électeur pauvre contribuable. quel scénario pour la tunisie ?

Watani
| 05-07-2013 18:54
je m'attendais à cela, il ne reste plus aux coureurs derrière elkorci de jeter l'éponge, les tunisiens ont mare de l'hypocrisie , il ya traitrise et les dérivés de la traitrise, on ne peut pas envouloir seulement à enahdha

TOUNSI MIN TOUNIS
| 05-07-2013 18:41
L'ambition et la carrière priment chez Néjib Chebbi et Mayay Jribi sur l'itéret public .
Je ne pardonnerai jamais à Maya Jribi ses prises de positions antisémites et contre l'égalité pour les femmes dans l'héritage .

Tapakaya
| 05-07-2013 18:34
Ca déborde de partout, il parait meme chez hizb ettahrir il y a des départs (en vaccances sur des plages de nudistes).

A lire aussi

La députée et militante Bochra Belhaj Hmida a annoncé lundi 19 novembre 2018, sur sa page Facebook,

20/11/2018 13:43
1

Le parti Afek Tounes a exprimé, dans un communiqué rendu public le 19 novembre 2018, son étonnement

20/11/2018 12:38
1

Le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum a relevé, ce mardi 20 novembre 2018, l’existence

20/11/2018 11:02
4

L’université tunisienne a perdu lundi 19 novembre 2018, un grand enseignant et chroniqueur, en la

20/11/2018 10:23
1

Newsletter