Riadh Mouakher : la police environnementale ne sera pas suffisante

Businessnews.com.tn | publié le 04/01/2017 19:51

Le ministre des Affaires locales et de l'Environnement, Riadh Mouakher, a été l’invité de Myriam Belkadhi ce soir du mercredi 4 janvier 2017, dans le cadre de l’émission « 24/7 » diffusée sur la chaîne d’El Hiwar Ettounsi pour revenir sur des questions en rapport avec son département.

 

Concernant les élections municipales, M. Mouakher a affirmé qu’elles deviennent de plus en plus urgentes, assurant que le projet a été soumis à l’ARP, mais qu’il se retrouve bloqué au niveau de la plénière, et ce, à cause de deux articles conflictuels.

Et d’ajouter qu’actuellement, il y a un progrès au niveau des concertations avec les partis et les blocs parlementaires, soulignant qu’il a constaté une véritable volonté pour dépasser les blocages, « ce que je peux dire c'est que le passage au vote de la loi électorale aura lieu vers la fin du mois de janvier », a-t-il dit.

 

D’autre part, il s’est penché sur la question de la police environnementale, estimant qu’elle ne pourra pas, à elle seule, résoudre toutes les problématiques existantes, et que sa mise en place devra s’accompagner de plusieurs mesures complémentaires, comme la sensibilisation des citoyens et la mise à disposition des équipements nécessaires. Et d’ajouter qu’il n’y aura aucun recrutement supplémentaire, soulignant que les agents municipaux assureront cette mission.

 

Riadh Mouakher : la police environnementale ne sera pas suffisante

publié le 04/01/2017 19:51

Le ministre des Affaires locales et de l'Environnement, Riadh Mouakher, a été l’invité de Myriam Belkadhi ce soir du mercredi 4 janvier 2017, dans le cadre de l’émission « 24/7 » diffusée sur la chaîne d’El Hiwar Ettounsi pour revenir sur des questions en rapport avec son département.

 

Concernant les élections municipales, M. Mouakher a affirmé qu’elles deviennent de plus en plus urgentes, assurant que le projet a été soumis à l’ARP, mais qu’il se retrouve bloqué au niveau de la plénière, et ce, à cause de deux articles conflictuels.

Et d’ajouter qu’actuellement, il y a un progrès au niveau des concertations avec les partis et les blocs parlementaires, soulignant qu’il a constaté une véritable volonté pour dépasser les blocages, « ce que je peux dire c'est que le passage au vote de la loi électorale aura lieu vers la fin du mois de janvier », a-t-il dit.

 

D’autre part, il s’est penché sur la question de la police environnementale, estimant qu’elle ne pourra pas, à elle seule, résoudre toutes les problématiques existantes, et que sa mise en place devra s’accompagner de plusieurs mesures complémentaires, comme la sensibilisation des citoyens et la mise à disposition des équipements nécessaires. Et d’ajouter qu’il n’y aura aucun recrutement supplémentaire, soulignant que les agents municipaux assureront cette mission.

 

S.H
Commentaires (3) Commenter
let's see
leonidas
| 06-01-2017 09:52
ose-t-il s'attaquer aux propriétaire de villas commerces et autres qui sont à quelques centimétres de la plage ou le littoral à ghar el melh, sidi bousaid, carthage, kantaoui. Wait and see
Il pose bien ce ministre!
adel
| 04-01-2017 22:15
Et vu ses déclarations, il est certain que c'est tout ce qu'il est capable de bien faire.
Elle sera suffisante si........
Famous Corona
| 04-01-2017 21:00
elle n'est pas corrompue comme la police municipale ......
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration