alexametrics
Dernières news

Nizar Bahloul publie « Bonté divine ! L'homme qui n'a pas su être président »

Nizar Bahloul publie « Bonté divine ! L'homme qui n'a pas su être président »

Nizar Bahloul, directeur du journal Business News, vient de publier chez Apollonia Editions, son premier livre intitulé « Bonté divine ! L’homme qui n’a pas su être président ».
L’ouvrage de 155 pages, agrémenté par les caricatures de Imed Ben Hamida, revient sur les 22 mois de la présidence de Moncef Marzouki et traite les principales actions ayant terni l’image du président de la République et de l’institution présidentielle.
En 45 chapitres, l’auteur rappelle les histoires ayant déclenché des polémiques, la colère ou la risée. On retrouve ainsi les histoires de la chaussure et de la chaussette, le renvoi de l’ambassadeur qui n’existe pas, ses enfantillages suite à l’extradition de Baghdadi Mahmoudi, sa complicité dans les jeux crapuleux d’Al Jazeera, son mépris à l’égard de Chedly Ayari, ses différents coups bas à Ennahdha, etc.
L’auteur a évité, dans son livre, d’évoquer toutes les histoires personnelles de Moncef Marzouki, ainsi que les bruits de couloir et les rumeurs qui tournent autour de lui, pour se limiter uniquement aux faits publics et avérés commis par le président lors de ses 22 mois au palais de Carthage.

La préface de « Bonté divine ! L’homme qui n’a pas su être président » est signée par l’avocat Fethi El Mouldi qui indique : « C’est une tranche de l’Histoire de la Tunisie post-révolutionnaire qui est mise à nu à travers un président « nu » (de pouvoir), mais qui s’est imposé à toutes les vues, même si cela était souvent mal vu ».
L’éditeur Abdelaziz Belkhodja a indiqué pour sa part « dans ce livre, l’intégrité des faits et la fiabilité des commentaires nous interpellent sur une terrible transition où les fondamentaux qu’un président était appelé à défendre, se sont complètement dissous dans le ridicule d’une grandeur impossible. »


« Bonté divine – L’homme qui n’a pas su être président », de Nizar Bahloul – Editions Apollonia – 155 pages – Prix : 15 dinars. Disponible à partir du jeudi 17 octobre 2013 dans les librairies et sur internet à l'adresse de Cérès Book Shop.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

kamel
| 22-10-2013 04:02
Arrivé à la présidence est une vengeance.

aboub
| 18-10-2013 09:54
".....sur une terrible transition où les fondamentaux qu'un président est appelé à défendre, se sont complètement dissous dans le ridicule d'une grandeur impossible"
J e ne peux mieux dire sauf est ce qu'il mérite de faire l'objet d'un livrre

Ahmed
| 18-10-2013 08:26
Mais, Monsieur, j'attire votre attention, car site censure de plus en plus , et parfois des choses vraiment anodines. Cela perd un peu de son charme.

anis
| 17-10-2013 22:38
Je n'arrive pas à retrouver mon commentaire posté à 17h30 !

BN: Votre commentaire a été censuré. Merci de relire nos règles de modération.

tounisia
| 17-10-2013 21:50
que les tunisiens sont obligés de subir par une telle représentation présidentielle en la personne de BOURNOUS.
Il était évident dès le départ qu'il ne pouvait prétendre à une telle fonction.. C'est à se demander s'ils n'ont pas fait expres de nous *** comme Président.. pour se venger de nous.
Le plus pire n'est pas la révolution mais ce qu'il y eut après et qui perdure.........
La Tunisie a besoin d'être retaper d'un changement avec marzouk ça n'avance pas..
J'ai comme l'impression qu'il est un president rétrograde et son gouvernement a su diviser la Tunisie comme jamais.. Un vrai souk..

Scarabée
| 17-10-2013 21:43
Merci pour vos compliments fort généreux.

lotfi
| 17-10-2013 21:38
pour les futures elections qui même sans ce livre sont perdues d'avance pour le CPR. Le tartour, fâché, va porter plainte c'est sûr, son sens de l'humour et surtout de la démocratie et de la liberté d'expression étant nuls,.
Si nizar félicitations et d'avance, nous sommes avec vous quoi qu'il advienne et je m'en vais de suite acheter ce livre (d'histoire aussi) qui ne manquera pas de me réjouir ma famille et moi. Encore bravo.

Dr. Jamel Tazarki
| 17-10-2013 21:09
Je me demande, si Dr. Moncef Marzouki mérite qu'on lui consacre un livre entier. Le livre de Nizar Bahloul serait un pur travail d'assiduité, s'il se limite à nous rappeler des faits déjà connus.

L'histoire du Dr. Moncef Marzouki est en particulier celle d'un médecin neurologue qui voulait être à tout prix un Président de la République et qui se réveillerait un jour en se rendant compte qu'il n'est pas celui qu'il croyait l'être.

Les Tunisiens ont besoin plutôt d'un livre d'anticipation qui décrirait la Tunisie de demain, du future proche, à partir des évènements douloureuses que notre peuple est en train de vivre. Nous avons besoin d'un livre qui traduirait 1) notre inquiétude face à la médiocrité de l'évolution socio-économique et sécuritaire dans laquelle on vit et 2) notre peur de perdre la liberté des individus.

Nous allons vers une politique totalitaire et fasciste qui interdit toutes les formes de libertés individuelles. Cette société fasciste reposerait sur trois slogans: "La guerre c'est la paix", "La liberté c'est l'esclavage" et "l'ignorance c'est la force".

Les Tunisiens se battent pour avoir du pain et pour le savoir... on aimerait bien voir notre pays tel qu'il aurait été si certains événements du passé n'avaient pas eu lieu (l'arrivé du clan Ghanouchi du néant).

Puis, la grande question qui s'impose (qui aurait pu être au centre du livre): comment comptent la troïka et le Président de la République assurer leur plan d'action politique. Peuvent-ils faire confiance à toutes les nominations dans nos institutions publiques (y compris le militaire) afin d'imposer leur volonté à 13 Millions de Tunisiens.

Une BD comique du genre " Gaston Lagaffe" aurait suffi afin d'amuser les Tunisiens et pourrait rapporter de meilleurs recettes qu'un livre.

Mr. Nizar Bahloul, vous êtes un journaliste d'un très grand talent et d'une très grande intelligence et j'avoue qu'à votre place je n'aurais pas consacré tout un livre à Dr. Moncef Marzouki.

Dr. Jamel Tazarki
www.go4tunisia.de

jalila
| 17-10-2013 20:15
Bravo, Scarabée, pour votre langue châtiée et la justesse de votre analyse!

Naceur Khemiri
| 17-10-2013 19:23
je n'ai pas lu encore le livre, mais j'aimerai bien savoir pourquoi vous n'avez pas publié mon article Le centrisme du Président Marzouki ou la conciliation des impossibles , vu que vous vous intéressez au même sujet, en sachant que Nawaat et babnet l'ont publié et bientôt le nouvel observateur .

A lire aussi

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi a

20/11/2018 15:07
0

La députée et militante Bochra Belhaj Hmida a annoncé lundi 19 novembre 2018, sur sa page Facebook,

20/11/2018 13:43
1

Le parti Afek Tounes a exprimé, dans un communiqué rendu public le 19 novembre 2018, son étonnement

20/11/2018 12:38
2

Le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum a relevé, ce mardi 20 novembre 2018, l’existence

20/11/2018 11:02
4

Newsletter