alexametrics
Dernières news

Mohamed Ennaceur devient vice-président de Nidaa Tounes

Mohamed Ennaceur devient vice-président de Nidaa Tounes
Mohamed Ennaceur ancien ministre des Affaires sociales, sous le 2ème gouvernement de Mohamed Ghannouchi et sous Béji Caïd Essebsi, vient de rejoindre Nidaa Tounes dont il a été nommé vice-président.
L’annonce a été faite ce matin dimanche 9 février 2014 lors de la réunion ordinaire du Conseil national de Nidaa Tounes qui se déroule en ce moment à Gammarth.
On rappelle que Mohamed Ennaceur était candidat « indépendant » pour occuper le poste de chef du gouvernement.

R.B.H.

Crédit photo: KBB

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Tunilion
| 10-02-2014 02:01
- La valeur d'un homme n'attend pas le nombre des années, disait un adage !
- Je voudrais conseiller à nos vieux hommes politiques, qu'on respecte, de bien vouloir se retirer pour profiter du reste de leur existence, de bien faire attention á leur santé devenue vulnérable, et laisser la génération active actuelle programmer son propre avenir, et assurer en même temps vos arrières, et surtout rectifier vos erreurs du pass'.
- Nul n'est prophète, Messieurs, et ayez confiance en cette nouvelle génération, pour promulguer vos partis, pour une nouvelle gouvernance sage et responsable, honnête, rationnelle et impersonnelle.
- A bons entendeurs !

Deception
| 09-02-2014 17:44
Pourquoi ces vieux? Qu'on leur accorde une seance par jour à la rahdio comme les seances de Azlaziz el Aroui de jàdis,s'ils ont encore envie de raconter des histoires, leurs nostalgies d'une période révolue, et que les plus jeunes se lancent!! Cela décredibilise ce mouvement, c'est dommage!

salahtataouine
| 09-02-2014 17:08
Le MI a fait ce "com" non pour dire que sa lutte contre le terrorisme fait des "avancées" mais plus pour repondre aux "detracteurs" du maintien de ben jeddou (d ou la double faute et ca ne pardonne pas ...!! et aroui en live 24 h 24 !!)
L image qui a fait "mal " c est en plus celle du père tout seul .......
Sous ben ali sa maison aurait eté securisée et point de "photographe" dans le coin et aucun contact possible ( ennahda l invite ce soir à la telé )

Faire comme les chinois : faire payer la famille la balle d excution ...................
Et comme les russes ..............un enfant a une famille et la responsabilté est partagée ..un terroriste doit payer et toute aide le doit etre aussi ( et la famille ne denonce pas ...c est criminel ) ..

Laissons les droitsl hommistes crier , il s agit de notre securité ...et cette bataille ne fait que commencer car les freres musulmans ont plus d un tour dans leur sac : "tafjir" ( explosion) ils savent faire

Mustapha STAMBOULI
| 09-02-2014 15:57
Voilà une décision sage même si elle est dictée par des considérations hautement politiques. En effet, BCE s'est inscrit partant dans les prochains mois en direction de Carthage pour remplacer l'actuel président provisoire car ce dernier a accumulé des erreurs fatales ces derniers mois justifiant son départ 'le livre noir et le discours du MI des Affaires étrangères iraniens à la constituante ont plombé tartour. Mohamed Ennaceur, homme de grande valeur et grand connaisseur de la vie sociale disposant de toutes les clés pour remettre la machine en marche une fois au pouvoir. BCE nous étonne encore une fois et s'exécute devant la volonté des bourguibistes. Ce geste patriotique rehaussera à coup sûr la côte de BCE et tant mieux. Le panégyrique de BCE de ces derniers jours par certains arrivistes n'a pas trop influencé la décision de BCE. La pérennité du mouvement de Nidaa Tounès a pris le dessus sur les calculs mesquins.

JOHN WAYNE
| 09-02-2014 15:44
Sept années après l'affaire du commando de Soliman, la Tunisie fait face à une menace terroriste incommensurable.
Celle-ci, et comme le mentionnent tous mes article précédent, a une seule origine : l'effondrement du système sécuritaire et l'élimination de ses cerveaux comme exigé par la CIA et comme appliqué par l'armée nationale, par tous les gouvernements et surtout celui par intérim, et bien sûr par cette institution illégale qu'est le tribunal militaire.
***
Que valait le tribunal Irakien qui a condamné Saddam Hussein et ses compères Baathistes a la potence quand celui-ci obéissait aux ordres de George W. Bush qui communiquait régulièrement avec ses juges par Skype ?
Du temps glorieux de Bourguiba, nous jugions les islamistes par ce tribunal car ceux-ci étaient les cerveaux et les soldats d'un complot contre l'état Tunisien, lui-même ayant de graves aspects militaires. Les islamistes ont toujours utilisé armes et stratégies militaires contre l'état Tunisien et contre ses civils.
Ces mêmes islamistes sont aujourd'hui au pouvoir et de leurs bureaux ornés du drapeau d'Enahdha, organisent sournoisement l'entrée sur le territoire Tunisien de commandos bénéficiant d'entrainements bien supérieurs à ceux de nos forces de l'ordre.
Avec l'argent tout est possible, même si celui-ci vient du Qatar en passant par des banques Londoniennes avant de re-transiter vers la Tunisie.
Les armes des salafistes Tunisiens et étrangers tapis dans l'ombre et fin prêts à leur assaut final sont équivalentes ou supérieurs à ceux de nos corps d'élite.
J'ai visionné des dizaines de fois et avec pessimisme les vidéos ou le Président Marzouki passe en revue nos commandos d'élite.
Le matériel dont sont équipés ces braves hommes est au mieux inefficace contre celui des salafistes les plus pauvres.
Une seule roquette de RPG suffirait à anéantir une de leurs voitures blindées.
Quant à leurs fusils d'assauts provenant de l'usine Colt, ils sont plus précis mais moins puissants et moins fiable que la fameuse Kalachnikov que les hommes du General Vasily Zhukov ont utilisé contre la 6eme armée Allemande du General Friedrich Von Paulus à Stalingrad.




JOHN WAYNE
| 09-02-2014 15:44
Et je ne veux même pas mentionner la rumeur qui fait état d'obus de gaz Sarin entre les mains de djihadistes marchant vers le sol Tunisien de leurs bases du Sud de la Libye.
Une attaque aux gaz chimiques contre nos forces de l'ordre à Chaambi aurait un effet dévastateur double en pertes humaines et en effondrement de moral.
Les révélations faites par ma rubrique « JOHN WAYNE-ALERTE ROUGE » ont curieusement été suivies par des déclarations répétitives suspectes du gouvernement Libyen il y a de cela deux jours et reprises par la BBC, certifiant qu'il « n'existait plus sur le territoire Libyen d'armes chimiques ».
Des déclarations m'évoquant avec un sourire celle d'une Tunisienne de la cite Enasr de retour de Beyrouth et fichée depuis longtemps pour prostitution, et qui interrogée par des membres de notre police des m'urs leur aurait déclaré être aussi vierge que Jeanne d'Arc ou Maya J et sur le point d'aller faire une Oomra à la Mecque.
Sept membres du commando de Raouad sont morts à l'issue d'une fusillade qui a durée 20 heures et lors de laquelle un de mes frères a perdu la vie.
Les forces de l'ordre tel que le clame notre MIT ont été victorieuses.
JOHN WAYNE déclare que la fusillade de Raouad a un seul vainqueur : les salafistes Tunisiens.
Car la plus grande erreur, en espérant qu'elle soit involontaire, a été de montrer le corps de Gadhgazi, qui est entré dans le registre des plus grands martyrs d'Al Qaeda.
Pourquoi ?
Parce que la Tunisie représente un pays vierge à conquérir et que ces hommes qui ouvrent des brèches sécuritaires sous formes d'attaques et de fusillades sont immédiatement considérés comme de grands martyrs et des héros par Ayman Al Zawahyri.
La fusillade de Raouad est un tournant dans l'histoire de la Tunisie car celle-ci a montré que les salafistes pouvaient même infiltrer le périmètre du Palais de Carthage, symbole absolu de l'état Tunisien.
Il s'agit du plus grave incident sécuritaire de l'histoire de la Tunisie indépendante, même plus grave que les évènements de Gafsa que nous avions contenu avec aisance.
Montrer le corps sans vie de Gadhgazi est une erreur monumentale car cette photo a été déjà reprise par des centaines de sites web et de compte Facebook appartenant à Al Qaeda.
La photo de Gadhgazi mort est le plus beau cadeau que le MIT ait pu offrir à Al Qaeda.
Depuis la diffusion de cette photo par notre MIT devenu incompétent et surtout non professionnel, des milliers de salafistes marchent ver le territoire Tunisien.
Notre force, nous autres orphelins de Bourguiba et flics de Ben Ali, a toujours été la discrétion et le secret d'état.
La fusillade du gouvernorat de l'Ariana montre des forces de l'ordre mettant en place un show avec sirènes et blessés se trainant dans l'ombre.
Elle donne un aspect Hollywoodien qui amuse les gueux au chômage qui eux même rodent dans les rues inondées et sales, dés'uvrés et en attente de liberté et de dignité.
La fusillade de Raouad et ses révélations audio-visuelles n'a eu pour effet ultime que de galvaniser une insurrection islamiste qui sera fatale à l'état Tunisien et qui transformera les sourires du peuple Tunisien amusé par ce cinéma, en rictus.

F.M. alias JOHN WAYNE
Diplômé d'Histoire et de Sciences Politiques de l'Université Paris-Sorbonne.
Ancien Fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l'Intérieur Tunisiens des gouvernements d'Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali.
Diplomate de carrière et spécialiste de la sécurité et du renseignement.

BEN
| 09-02-2014 14:44
C'est ce qu'on appel surtout se foutre de la gueule du monde mais pour RBH il n'y rien redire. C'est sûr que si il s'agissait d'Ennahda vous auriez fait un article incendiaire. Encore une fois vous faites la preuve de vôtre parti pris et de votre manque de professionnalisme. C'est sûr on ne se refait pas.

lotfi
| 09-02-2014 14:21
N'eut été l'âge trés avancé de si ennaceur, cet homme au parcours honnête et compétent aurait été un bon candidat. Mais voilà avec si el beji, nous voilà flanqués de deux nonagénaires dont nida tounes n'avait pas besoin. Il eut été plus subtil de nommer une personne plus jeune et aussi integre et valable que si med ennaceur.

chaambi
| 09-02-2014 13:33
a daa tounis les pepes font de la resistance

wej Che Guevara
| 09-02-2014 13:21
et dire qu'il failli devenir le premier ministre on comprend pourquoi nida tounes était à fond sur sa candidature

RCD déguisé dégage

A lire aussi

En préparation de la grève dans la fonction publique, prévue le jeudi 22 novembre 2018, les

17/11/2018 10:11
3

Après son départ du ministère des Domaines de l'Etat et des Affaires foncières, l'ancien

17/11/2018 09:30
0

Rachid Khechana vient d'être nommé PDG de l'agence de presse Tap tel que décidé lors de la réunion

17/11/2018 09:12
0

Le nouveau ministre du Transport, Hichem Ben Ahmed a procédé, ce vendredi 16 novembre 2018, à la

16/11/2018 22:15
0

Newsletter