alexametrics
Dernières news

Moez Ben Gharbia met Slim Riahi au défi de dévoiler l'origine de sa fortune

Moez Ben Gharbia met Slim Riahi au défi de dévoiler l'origine de sa fortune

Le producteur et animateur Moez Ben Gharbia a répondu au communiqué publié par Slim Riahi le 23 janvier 2014 à travers un post sur sa page facebook daté du 24 janvier.
Moez Ben Gharbia commence en affirmant : « Le jeu était médiocre, il est devenu sale ». Il continue en expliquant que Slim Riahi fait une confusion entre le chiffre d’affaires, les revenus d’une société et les revenus qui lui sont accordés qui ne représentent qu’une « toute petite partie que je n’ai pas encore perçu », selon ses dires.

Moez Ben Gharbia continue en expliquant que les montants évoqués par Slim Riahi représentent une part des revenus publicitaires revenant à la société de production. Des montants qui, selon Ben Gharbia, ne couvrent pas la totalité des dépenses que nécessite la production des émissions « 9 heures du soir » et « 9 heures sports ». Il explique que les dépenses de ces émissions comportent le paiement de journalistes et de correspondants à travers tout le pays en plus des cadreurs, techniciens et les dépenses liées aux voyages et au transport, sachant que tous ces frais sont à la charge de la société V production.

Par la suite, Moez Ben Gharbia demande à Slim Riahi d’expliciter les gains nets obtenus par Cactus Prod suite aux revenus engendrés par ses émissions, particulièrement les émissions ramadanesques pour lesquelles Cactus n’a pas déboursé un millime. M. Ben Gharbia ajoute que Cactus Prod a trainé dans le paiement et n’a pas honoré ses engagements malgré le fait qu’elle ait perçu les revenus publicitaires. De l’autre côté, V production a continué à payer ses employés et a tenu tous ses engagements ce qui a causé la crise financière dont l’animateur avait parlé auparavant.

L’animateur de « 9 heures du soir » continue en mettant en doute la connaissance que peut avoir Slim Riahi sur le coût d’un épisode de son émission ou sur le nombre d’employés nécessaires à la production. Il ajoute que tous les comptes de la société sont déposés au ministère des Finances et qu’ils sont consultables par toute personne désireuse de le faire.

Moez Ben Gharbia conclut en mettant Slim Riahi au défi de dévoiler ses comptes et l’origine de sa fortune, faite en Libye. Il ajoute : « Mohamed Ramadhane, directeur du bureau de Motassim Bellah Kadhafi, vous salue ».
M.A

A lire également :
Slim Riahi répond, en chiffres, à Moez Ben Gharbia

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

REFLET 2014
| 25-01-2014 12:02
En réalité c'est un règlement de compte entre deux rigollots qui a fait couler beaucoup d'encre sans intérêt.

Ces hypocrites et lâches auraient du aller régler leur différent et laver leur linge sale entre eux et éviter de l'amplifier dans les médias et sur les réseaux sociaux sans nous dévoiler leur valse de haut niveau de mensonge et de malhonnêteté.

drbmn
| 25-01-2014 10:08
l'essentiel que son argent ne est pas le fruit d'affaires louches tunisiennes.

ourwa
| 25-01-2014 00:24
" Moez Ben Gharbia met Slim Riahi au défi de dévoiler l'origine de sa fortune" si_c
Ah non! de grâce!...Déjà que ça sclingue, dans le pays, à l'ANC, au gouverbement, à la "présidence", dans toutes les basses-cours de l'Opposition...pour que vous nous imposiez, très cher B.N., les effluves nauséabondes du "journalisme"TV et les exhalaisons fétides des officines sportives...surtout que Ben Gharbia et Riahi jouent tous les deux sur les mêmes terrains, la TV et le sport...Mais l'on peut "excuser" ces deux génies, des médias et du sport; leurs réalisations tant "admirées", leur "notoriété", financière; celles-ci doivent en très grande partie à des publics décervelé, gobeur de lumières, avaleur invertébré de paillettes et d'"humour" à trois balles, de chauvinisme régional virulent, dans le domaine sportif, qui n'a rien à envier au fascisme....et dans le domaine de la télé, aux télés de Berlusconi. Prendre parti pour l'un ou pour l'autre, c'est encourager un système pourri, corrompu, manipulateur...vendu au même maître? Cherchez lequel...

sami
| 25-01-2014 00:08
@ foufou2 ....en lisant ce que tu a écrit j'ai vraiment plus a dire ... tu a tou résumé.....é @nomade chui entierment daccord avec toi pour le verglas :)

BATTAL
| 24-01-2014 23:17
petit emmerdeur ,occupes toi de tes oignons .je n'ai pas besoin et je ne suis pas curieux ni
voyeur .tu es vraiment impoli et ***
tu es vraiment ***

Nomade
| 24-01-2014 21:57
J'adhère à votre commentaire de la première à la dernière ligne. J' ajoute ceci : la caméra et les lumières qui mènent à la célébrité sont comme le verglas : s'il ne sait pas s'arrêter à temps, le meilleur conducteur dérape , et se retrouve dans le décor, les quatre fers en l'air !! C'est ce qui est arrivé à M.B.G . Ce qui me peine le plus, c'est qu'il s'est fait piéger -- et je pèse mon mot -- par un pseudo humoriste Lotfi Abdelli dont les plaisanteries sont du plus mauvais goût , mais dont notre animateur vedette paraissait se délecter... Dommage Moez.

z2pique
| 24-01-2014 20:03
C'est ce qu'on appelle 'la querelle de cloche merle', d'un niveau burlesque et absurde!!! Mr Ben Gharbia vous prêchez dans le désert ou vous lui intentez un procés ou vous vous taisez. La race 'des Incorruptibles' a disparu du paysage tunisien il y a bien longtemps et les rares survivants sont à l'index,pauvres ou marginalisés.Tout le monde sait comment on devient riche du jour au lendemain...ou riche tout court. Le monde le sait et se tait. La corruption est plus qu'un fait banalisé chez nous, elle est intériorisée, acceptée, justifiée, argumentée, admirée, adorée, encensée et couronnée.Elle laisse quasi-indifférent tout le monde et ses adorateurs sont légion... L'idée de' l'homme honnête' est devenue terrorisante et l'idée de 'gagner son pain à la sueur de son front ' fait partie des contes de fée...Avec vos querelles sans queue ni tête vous faites de la diversion...Le spectateur tunisien vous admire et respecte et vous le trahissez en mettant toutes les forces négatives et malveillantes pour lui détruire ce qui lui reste de neurones . Il absorbe tous les jours un peu plus de laideur humaine, votre cynisme et votre mépris. Le spectacle de votre violence physique, morale et verbale conjuguée à celle de nos gouvernants est désespérante! Grâce au petit l'écran, le tunisien a découvert le député, cette fonction de mercenaire-politique dont il n'a retenu que le salaire mirobolant et que le peu à faire. Bien sûr, il peut aussi mourir mais seuls les héros meurent! Le spectacle affligeant que vous nous donnez de vos égo indécents et puérils sont insignifiants. On se délecte de vous voir vous vautrer dans la fange du pouvoir et donnez un peu plus votre âme au diable chaque jour tout en oubliant qu'à trop regarder les monstres on risque de le devenir..
Et la preuve les gouvernants l'ont bien compris et laissent faire sinon nos neurones ne seraient pas empoisonnée par vos querelles télévisuelles confuses et insensées, vos querelles politiques ( A.N.C ) encore plus avilissantes,dont on sort à chaque fois plus abrutit que jamais;vos débats catastrophiques dont on sort plus désespérés. On sait dores et déjà que ces lois resteront lettres mortes parce qu'elles ne serviront à rien puisque vive la corruption! Osez dire que vous ne faites pas le jeu du pouvoir et si bien votre travail!! Pas une seule fois vous n'avez amenez sur le plateau des sociologues, des psychologues,des historiens, des hommes de lettres, pour parler, expliquer,analyser, la révolution, la religion, ou autre thématique à l'ordre du jour ... Où sont les débats culturels à partir de films, de livres...Rien,que nenni! Du bla bla bla politique,du matin au soir jusqu'à ce que mort de l'esprit s'en suive. Heureusement que le reste de l'humanité ne vous ressemble pas ni à vous ni à Slim Riahi.

Amador
| 24-01-2014 19:12
Bravo Moez, c'est bien répondu aux soupçons et suspicions de Slim Riahi et aux autres .Tu restes toujours la fierté des Tunisiens et plus particulièrement tes téléspectateurs, et ce, non seulement par ta compétence et ta clairvoyance mais aussi par ton honnêteté et ton intégrité. Quant au Slim Riahi je lui dis qu'il y a un proverbe arabe illustrant bien ce désaccord : ne jamais lancer des pierres envers la maison d'autrui si la tienne est construite en verre. Cela dit, si Slim Riahi veut vraiment la transparence et les détaille dans les dépenses des émissions télévisées te concernant, il est alors absolument nécessaire qu'il nous dévoile la source de sa fortune.
Comme ça, on arrête une fois pour les bobards et les mauvaises langues qui chuchotent partout et surtout derrière.
Comme elle est belle la démocratie, elle nous permet donc d'exprimer librement pour dévoiler tout ce qui est caché de pourritures.
Vive alors la démocratie; vive alors la liberté d'expression.

InvestigationBureau
| 24-01-2014 18:33
Une commission rogatoire va arriver à Tunis pour ....... à la demande de l'ONU concernant l'argent des Kadafi

Guide touristique
| 24-01-2014 18:06
Les nouvelles venant de chez nos voisins du sud-est sont plus que rassurantes!

A lire aussi

Le père de l’ancien secrétaire d’Etat aux Mines, Hachem Hmidi, en prison pour soupçon de corruption,

12/12/2018 18:32
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a affirmé, aujourd’hui, mercredi 12 décembre 2018,

12/12/2018 18:09
1

La Banque nationale agricole (BNA) vient de reconduire pour 4 ans son partenariat avec la Fédération

12/12/2018 16:44
0

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a rendu public un communiqué ce mercredi 12 décembre

12/12/2018 16:09
4

Newsletter