alexametrics
Dernières news

Majdouline Cherni, Mohsen Hassen, Samir Abdelli et bien d’autres rejoignent Nidaa

Majdouline Cherni, Mohsen Hassen, Samir Abdelli et bien d’autres rejoignent Nidaa

 

L’ouverture de la Conférence des cadres du mouvement Nidaa Tounes a été marquée par l’annonce de l’adhésion de nombre de personnalités nationales au parti.

 

C’est ainsi que Maher Ben Dhia, ancien ministre et ex-membre de l’UPL, a indiqué qu’après un temps de réflexion, il a décidé d’intégrer les rangs de Nidaa où il a trouvé un accueil favorable et une convergence des idées auxquelles il croit.

 

 

D’autre part, Sofiene Toubel, chef du bloc parlementaire de Nidaa, a annoncé le retour de Mondher Belhaj Ali, le ralliement de Mohsen Hassen, d’Alifa Farouk, Ridha Bouajina, Samir Abdelli, Majdouline Cherni et bien d’autres.

 

 

M. Toubel a ajouté que près de 40 personnalités feront leur adhésion à Nidaa en attendant une deuxième liste qui sera révélée ultérieurement, sachant que le parti est en train d’entreprendre des contacts en vue de faire intégrer plusieurs noms au sein du parti.

 

 

A noter, par ailleurs, que, contacté par Business News, Mondher Belhaj Ali a précisé que « sa présence, aujourd’hui, à la Conférence des cadres de Nidaa, constitue un pas positif, mais qui demeure insuffisant », selon ses propres termes.

 

S.H


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (17)

Commenter

LARIO
| 13-03-2017 22:01
SOCRATE est de retour, il a trouvé sa majdouline reine au pays des merveilles, comblé d'or , de bijoux, et de diamants, dés qu'il l'a vue, il s'est évanoui. POURQUOI? La réponse, vous pouvez la trouver chez sa soeur la rigolote, la vie est belle et tout s'oublie, cher SOCRATE, retourne à ton paradis, ta PATRIE n' est pas foutue, il nous reste l' espoir d'anéantir toute sorte d'hypocrisie et concrétiser tes veoux les plus nobles et les plus inédits

observator
| 13-03-2017 12:04
La politique, aussi, a ses prostitué(e)s.
Mais chez nous c'est devenu une gymnastique très prisée.
Certains quittent une "maison" pour gagner plus ailleurs mais ils y reviennent par "nostalgie".
Surtout quand on est ventru.

J'ai respecté l'égalité des sexes conformément à la Constitution.

Mouchahéd
| 13-03-2017 07:16
On s'en fou de vos personnalités que vous arborez fièrement. Ils ne représentent qu'une voix chacun.

Demandez-leur de voter à notre place.

Un parti ne gagne pas avec des personnalités fabriquées de toute pièce par l'appui de politiques et de médias. Il se gagne par un programme convaincant et pas par des personnalités convaincantes ou connues.

Babamomes
| 12-03-2017 21:17
A Cette cadence de replatrage du nidaa, dans deux ans il deviendra le parti detenant la majorite absolue et gouvernera seul sous la baguette du sire H C E

Mohamed 1
| 12-03-2017 19:33
Bonsoir Nestor
L'essentiel est de ne pas faire revivre au pays les années Troika qui ont abattu les fondements de la Tunisie au lieu de restaurer ce qu'il y avait à restaurer, et dont les conséquences néfastes suivront le pays cinquante ans encore, même en cas de reprise en mains immédiate du pays dans le sens du progrès.
L'éparpillement n'a que trop duré et s'il persiste notre pays est dans de beaux draps. Pourvu que le rassemblement se développe encore plus en faisant abstraction des maudits égos.
Malheureusement chez nous les dés sont pipés.
Les pays démocratiques modernes choisissent entre droite et gauche. Quoi de plus naturel en ce 21ème siècle. Nous par contre on a à choisir entre progrès et passé. C'est une règle du jeu moyen-âgeuse imposée car une partie du peuple se laisse berner facilement et ça durera encore un bon bout de temps.
Donc autant s'y préparer à temps.
Amicalement.

Jilani
| 12-03-2017 18:51
Mandoline a fait de la mort de son frère un commerce jutable mais jusqu'à quand. Les autres sont des rescapés des autres partis. Ce qui est on sait qu'ils sont allés au parti poubelle pour encore nuire à la tunisie et bon les considéré des personnalités nationales !!!

Filfel barlabid
| 12-03-2017 18:22
Eh oui lorsqu'on accepte des gens comme samir ebdeli un minable et corrompu les choses sempir de plus en plus il faut voir son passé et je vous laisse le soin de commenter. Méfier vous de ce charlatans no comment

ommiaziza1912
| 12-03-2017 18:19
Le fils a papa a du leur un petit poste pour que les deux larrons de l UPL rejoigne ce ramassis de parti

importantes
| 12-03-2017 18:06
Mais la teigne demeure

Amaricano
| 12-03-2017 17:54
Ces soit-disant grandes personnalités politiques sont très professionnelles en danse du ventre!

A lire aussi

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources hydrauliques r, Samir Taïeb, a démenti,

17/12/2018 12:03
0

Le président de la commission de la santé et des affaires sociales à l'ARP, Souhail Alouini a

17/12/2018 11:37
0

Le ministre du tourisme et de l’artisanat, René Trabessi, a appelé, hier, 16 décembre 2018, les

17/12/2018 11:13
0

Le dernier attentat terroriste et la Loi de finances 2019 ont été parmi les sujets abordés par le

17/12/2018 10:54
2

Newsletter