alexametrics
Dernières news

L’IVD reçoit des plaintes contre des hommes politiques appartenant aux régimes de Bourguiba, Ben Ali et la Troïka

L’IVD reçoit des plaintes contre des hommes politiques appartenant aux régimes de Bourguiba, Ben Ali et la Troïka
Le membre de l’Instance Vérité et Dignité, Zouheir Makhlouf a déclaré, vendredi 16 janvier 2015, que l’IVD a reçu, depuis le début de ses travaux, 3750 plaintes à raison de 200 plaintes par jour. Dans une déclaration accordée à la TAP, M. Makhlouf précise que 11,5% des plaignants sont des femmes et 88,5% sont des hommes.

Selon le membre de l’Instance, parmi les plaignants il y a "des syndicalistes, d’anciens prisonniers politiques du temps de Bourguiba et de Ben Ali, des islamistes et des militants de gauche". Il a également indiqué que certaines plaintes se rapportent aux événements de la révolte du pain de 1984 et du jeudi noir de janvier 1978.

Zouheir Makhlouf affirme que les plaintes concernent principalement : des faits de torture, de disparition, de viol, de meurtre, de procès partiaux, d’appropriation de biens d’autrui par les neveux et beaux frères de l’ancien président Ben Ali, outre des demandes de compromis de réparation de préjudices subis.

Par ailleurs, on apprend qu’un certain nombre de plaintes ont été déposées contre « des hommes politiques ayant appartenu aux régimes de Bourguiba et Ben Ali, dont certains sont encore en activité sur la scène politique ». D’autres contre des hommes politiques « ayant fait partie de la Troïka pour des affaires de violation des droits de l’Homme et contre d’anciens opposants sous les deux régimes précédents pour des faits de corruption ».
L’instance a, d’autre part, été saisie de dossiers d’un certain nombre de Tunisiens ayant subi un préjudice du fait de la Guerre du Golfe de 1991 et auxquels l’Etat n’avait pas reversé les indemnisations accordées par l’ONU.

Zouheir Makhlouf a finalement annoncé que des commissions seront mises en place d’ici deux semaines pour instruire les dossiers reçus soit pour saisir les tribunaux, soit de les verser aux procédures d’arbitrage et de compromis.

I.L. D’après TAP

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (15) Commenter
et madame ben sedrine????
FAOUZI38
| 19-01-2015 12:47
et c pour quand le procè de madame ben sedrine pour tentative de vol des archives de la presidence de la republique? c pour quand le procè du tartour pour son livre noir?ce pour quand le procè de la toika qui a mis la tunisie a genoux??? et la liste et très longue...
Il faut que l'IVD travaille sérieusement
Sidi Teta
| 18-01-2015 18:28
La mission de cette institution est cruciale pour rendre la Dignité au Peuple.

Il faut que ses membres en aient conscience, et qu'ils remplisse,nt leur tâche avec sérieux.

Ils ont tout simplement une partie du devenir de notre Miberté entre leurs mains
ddd
mong.52@hotmail.fr
| 18-01-2015 17:14
ce qui ont la galles ils se gratent
arretez ces racuniers
abdel
| 18-01-2015 12:57
I V D ca veut dire : I = Institution , V = voyous , D = dagereux c'est a dire il faut balayer ces voyous rancuniers qui coutent tres tres chers au pays
Quelle rancoeur ! !
medeve
| 18-01-2015 11:26
L'Instance Vérité et Dignité (IVD) a été créée de toutes pièces pour semer la zizanie dans notre Pays. Chers citoyens, levez la tête et regardez autour de vous, la vie que mènent ces Africains sans programme d'éducation pour la plupart. Il ne faut surtout pas oublier les programmes d'éducation mis en place depuis l'indépendance par notre Cher et regretté Habib Bourguiba (que Dieu lui accorde sa miséricorde). Aussi, il ne faut pas oublier ni renier ce que ce grand homme a fait de cette jeune nation de l'époque. Grace à Bourguiba, les femmes ont obtenu des libertés qui n'existent nulle part dans les pays musulmans. Il a aboli la polygamie et a donné plus de dignité et de liberté à la femme Tunisienne pour qu'elle ait les mêmes droits à l'éducation et au travail que les hommes. Que les femmes ne doivent surtout pas oublier qu'elles étaient mariées très jeunes alors qu'elles jouaient encore à la poupée et ne savaient rien de ce qui les. Grace à Bourguiba, le mariage des filles a été relevé à 18 ans et la décision finale de leur prétendant leur revenait. Comment peut-on renier la généralisation de l'enseignement jusqu'au fin fond des campagnes les plus reculées avec obligation pour les filles et les garçons de s'y rendre dans des classes mixtes pour apprendre à vivre ensemble depuis leur jeune âge. Bien sûr, Bourguiba n'aimait pas les perturbateurs qui voulaient mettre les bâtons dans les roues pour freiner l'essor de la Tunisie dans les domaines éducatif, civique, culturel etc . . .De nos jours nous ne voyons que des rapaces tourner autour de leur proie et attendre leur tour pour sauter dessus.
@ tout à la poubelle !!!
Bouche bée
| 18-01-2015 06:21
Revolution dites vous ??? Prouvez le Messieurs Dames les politiciens et on parlera après de cette justice dite transitionnelle mais qui est en réalité vengeuse et dévastatrice poir le pays !!!!! Et ne me racontez surtout pas que SBS est neutre et honnête !!!!!!
ce n'est vraiment pas le moment
abdel
| 17-01-2015 22:11
Franchement la Tunisie n' a pas besoin d'intrigues et de reglements de comptes pour le moment . Maintenant il faut calmer et apaiser le pays et metre tout le monde au travail .
A cette cadence là, tous les tunisiens vont porter plainte...
Rifal
| 17-01-2015 20:39
L'IVD était nécessaire... mais élargir autant la période, allant jusqu'à celle de Bourguiba, était une man'uvre judicieuse, calculée et très habile pour la noyer dans le néant. La naïveté en politique n'a pas sa place face à des pro de l'ex système de Zaba. J'avais signalé la supercherie il y a 6 mois mais "autant en emporte le vent".Que de gachis de temps, d'argent et d'énergie alors que le pays doit se mettre au travail accompagné d'une justice sociale exemplaire.
Les exigences préalables de l'objectivité
Riyadh
| 17-01-2015 20:20
Il faut diffuser les archives concernant les membres de la commission
Indescant à tous les niveaux de l'état de l'aprés révolution
Béchir
| 17-01-2015 17:52
Et les 5 PDG de la TV Tunisienne, accusés sans preuve par des syndicats irresponsables de cette institution, dans l'affaire Samy Fehri, n'ont ils rien à revendiquer. J'espère qu'ils préparent leur dossier et qu'ils seront entendus à hauteur de leur valeur et de leur dévouement pour le pays.
Ils ont été placés pendant 6 mois sous mandat de dépôt et emprisonnés dans des conditions épouvantables, sans que personne ne s'en émeuve. La cours de cassation a ordonné leur libération, mais 2 ministres successifs Nahdhaouis ont fait la sourde oreille. Leur procès a été reporté 5 fois et leurs passeports sont toujours confisqués pendant que les enfants de Gannouchi ont eu droit à un régime de VIP, avec tous les honneurs du clan islamique

A lire aussi

Le suivi du plan d’action mis en place pour restaurer l’état du réseau télécom dans le gouvernorat

24/09/2018 14:06
0

La cotation des titres la société Sotipapier a été suspendue, à la demande du Conseil du marché

24/09/2018 11:41
0

Le gouverneur de Nabeul Saloua Khiari, s’est exprimé, ce lundi 24 septembre 2018, au sujet des

24/09/2018 11:32
1

Le directeur exécutif de la Fédération Tunisienne des Sociétés d’Assurances (FTUSA), Kamel Chibani,

24/09/2018 11:16
0

Newsletter