Le conseil de la Choura d’Ennahdha appelle à un consensus rapide sur la date des municipales

Businessnews.com.tn | publié le 25/09/2017 16:20

Ennahdha a publié, ce lundi 25 septembre 2017, un communiqué relatif au quinzième conseil de la Choura, tenu les 22, 23 et 24 septembre et dédié notamment à la situation générale du pays. Il a exprimé, dans ce sens, sa profonde préoccupation « face aux difficultés économiques et sociales rencontrées par le pays, qui se caractérisent par la poursuite du déficit commercial, la détérioration du dinar, le faible taux de croissance, la perduration du chômage et le déclin du pouvoir d'achat du citoyen ».

Le parti a indiqué que ces problèmes majeurs requièrent des efforts concertés de toutes les parties gouvernementales politiques et sociales. Le Conseil a, en outre, validé les propositions du parti au plan social du gouvernement à l’horizon de 2020.

 

Le conseil a salué le rôle du bloc du parti et des comités parlementaires, dans l’introduction d’amendements substantiels au projet de loi de réconciliation, pour le rendre compatible avec la constitution et la loi. Il a également souligné la nécessité de trouver rapidement un consensus sur la date de la tenue des élections municipales, exprimant, dans un autre contexte, sa préoccupation de voir freinés certains dossiers sociaux et plus particulièrement celui relatif à l’amnistie des militants.

Le conseil de la Choura d’Ennahdha appelle à un consensus rapide sur la date des municipales

publié le 25/09/2017 16:20

Ennahdha a publié, ce lundi 25 septembre 2017, un communiqué relatif au quinzième conseil de la Choura, tenu les 22, 23 et 24 septembre et dédié notamment à la situation générale du pays. Il a exprimé, dans ce sens, sa profonde préoccupation « face aux difficultés économiques et sociales rencontrées par le pays, qui se caractérisent par la poursuite du déficit commercial, la détérioration du dinar, le faible taux de croissance, la perduration du chômage et le déclin du pouvoir d'achat du citoyen ».

Le parti a indiqué que ces problèmes majeurs requièrent des efforts concertés de toutes les parties gouvernementales politiques et sociales. Le Conseil a, en outre, validé les propositions du parti au plan social du gouvernement à l’horizon de 2020.

 

Le conseil a salué le rôle du bloc du parti et des comités parlementaires, dans l’introduction d’amendements substantiels au projet de loi de réconciliation, pour le rendre compatible avec la constitution et la loi. Il a également souligné la nécessité de trouver rapidement un consensus sur la date de la tenue des élections municipales, exprimant, dans un autre contexte, sa préoccupation de voir freinés certains dossiers sociaux et plus particulièrement celui relatif à l’amnistie des militants.

M.B.Z
Commentaires (16) Commenter
ennahdha plus fort
rahma
| 29-09-2017 09:59
la solidité d'ennahdha et son patriotisme a conduit le pays dans le bon chemin . je pense que nahdha met un bon strategie .cest le bon temp de fixer la date des election
Notre situation est très délicate
Hannibal
| 27-09-2017 15:16
Notre situation actuelle en Tunisie est devenu très délicate: une crise économique, des élections reportés, chromage, des dettes. Est il le moment convenable des tiraillements politiques? L'appel à un consensus rapide et urgent reflète une maturité politique du parti Ennahdha.
on s en fou de majless el OURA
houda
| 26-09-2017 14:30
oui les membres de majless eo oura sont vraiment des aveugles ils se reunissent pour s ingerer dans les affaires du gouvernement je demande aux autres partis de faire la meme chose se sont vraiment des arrières mentaux
@Mounir13 : Tu as oublié l'essentiel
The Mirror
| 26-09-2017 08:07
' Ennahdha a refusé le projet de protection de la révolution,
' Ennahdha a refusé le projet de la justice transitionnelle,
' Ennahdha a légitimé la corruption avec l'adoption de la Réconciliation

Rien que pour ces trois crimes majeurs à l'encontre du pays et du peuple, les dirigeants d'Ennahdha doivent passer devant la CPI (Cour Pénale Internationale).
Conseil choura, conseil échouera, conseil choura...c'est la seule occupation que de chercher à duper les gens.
takilas
| 25-09-2017 20:48
En plus d'être incompétents et incultes, comme leur période de troïka lorsqu'ils ont tout massacré, ils insistent à vouloir mener le pays vers le désastre et la déperdition.
Tout n étant mediocre ils n'ont aucune dignité, ni même une personnalité.
Ils font pitié ces minables.
Bilan de l'apport du parti Ennadha depuis son arrivée au pouvoir
Mounir13
| 25-09-2017 20:33
1. Sécurité: nul
2. Justice sociale: zero
3. Soutien des régions interieures: zero
4. Croissance économique: zéro
5. Amélioration du climat social: zero
6. Baisse du chomage: zero
7. Augmentation du pouvoir d'achat: zéro
8. Augmentation du cours du dinar : zéro
9. Développement d'une politique économique et sociale : zero
10. Jugement des criminels de l'ère ben ali: zero
11. Plus de transparence dans le financement des partis: zero
12. Développer un gouvernement de compétences: zero

Ne venez pas nous dire que la responsabilité est partagée: c'est Ennadha qui décide tout depuis les premières elections. Ceux qui ne l'ont pas compris doivent se reveiller

Ennadha à réussi sur ces sujets
1. Elle a empêché une quelconque avancée dans le dossier des meurtres politiques
2. Elle a réussi à faire oublier sa responsabilité pleine et entière dans l'envoi des jeunes vers la Syrie
3. Elle a mis en place un accord de partage du pouvoir avec BCE qui se fiche éperdument du système démocratique par lequel ils sont arrivés au pouvoir
4. Elle a placé une énorme quantité de leurs adhérents a des postes clés
5. Elle a permis l'enrichissement personnel de ses cadres, de la même manière que les Trabelsi l'ont fait avant eux
6. Elle a tué notre marché intérieur en encourageant l'importation de produits de consommation courante de la Turquie, à croire que le marché parallèle me suffisait pas pour massacrer nos producteurs nationaux

Ayant donné sa chance à Ennadha, les Tunisiens devraient réfléchir très sérieusement à ce bilan noir. Si Ennadha reste au pouvoir, la Tunisie sera un mélange entre le Pakistan et Mogadicho. Il faut du courage et de la lucidité pour laisser place à de nouvelles personnes et de nouveaux partis. Je ne parle évidemment pas de Nidaa, qui est le complice d'Ennadha. N'importe qui sauf ces deux la. Et ne vous laissez pas berner par les consignes de vote utiles, un système de gros partis qui vous font croire à leurs différences et s'allient une fois élue, c'est juste une nouvelle déclinaison de la dictature. Pour ce qui est de nidaa, il faudrait poursuivre ses dirigeants à commencer par BCE en justice. L'accord avec Ennadha à totalement violé leur promesses electorales. Lorsque vous achetez une voiture et qu'on vous livre une poubelle, vous êtes en droit de demander reparation et engager des poursuites. Ça devrait etre la même chose en politique. Le même argument s'applique d'ailleurs pour les électeurs d'ennadha qui sont verts de rage du rapprochement avec Beji et devraient pouvoir demander des comptes à Ghannouchi
désolée !
MT
| 25-09-2017 18:22
Toutes mes excuses pour les fautes d'inattention!!!au le début de mon commentaire:soit tu es un secte,alors tu dois dégager
Les affamés attendront
kameleon78
| 25-09-2017 18:06
Ces affamés ne pensent qu'aux élections pour les postes et les avantages, ils s'en fichent si la Tunisie est dans une situation économique précaire, avec le FMI et la Banque Mondiale qui nous pressent, eux, les les islamistes ne pensent qu'à leurs propres intérêts, les postes, les municipalités, l'argent public qui coulera à flots. Des affamés vous-dis-je. J'espère que les élections municipales seront reportées après les élections générales de 2019, rien ne presse, et les affamés attendront.
@ Ennahda Il faut choisir ou partir!!!
MT
| 25-09-2017 18:02
Soit tu est un secte,alors tu doit dégager avec ton Choura,soit tu es un parti civil,alors tu dois renvoyez ton Choura à la merde,chez les partis civils,il n'y a pas des Chouras,il y en a que chez El Kwanjias
Conseil de la choucroute !
anti-islamiste
| 25-09-2017 17:16
Allez au diable il vous va si bien !
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration