Houmt Souk en colère suite au renouvellement de la licence de débit de boissons alcoolisées d’un resto-bar !

Businessnews.com.tn | publié le 16/02/2017 16:36

 

Des habitants de Houmt Souk à Djerba ont effectué un sit-in de contestation ce jeudi 16 février 2017 suite au renouvellement de la licence de débit de boissons alcoolisées accordée au bar-resto, l’Oscar, situé au centre de la médina. Un bar qui, pourtant, ne serait pas l'unique établissement à servir de l'alcool dans cette zone, selon les riverains.

 

Cet établissement, qui a obtenu toutes les autorisations légales, a fait l’objet d’une multitude de revendications de la part d’une trentaine d’hommes qui ne l’entendaient pas de cette oreille. Ils ont ainsi décidé, en représailles, de bloquer l’avenue Habib Bourguiba de Houmt Souk créant de ce fait un encombrement de la circulation. Sur la vidéo filmée par le journaliste de Magazine online de Djerba, les contestaires ont exprimé leur mécontentement dû à la présence de ce resto-bar et ont présenté leurs principales revendications.

 

Ils ont indiqué que ce resto-bar n’était pas à sa place et ont demandé son déménagement dans la zone touristique car « l’attitude des clients de l’établissement constitue une atteinte aux valeurs musulmanes de la communauté de Houmt Souk ». Par ailleurs, les individus ne s’expliquent pas comment le resto-bar a réussi à renouveler sa licence de débit de boissons alcoolisées…

 

Un habitant a déclaré que l’établissement qui sert de l’alcool est une véritable « bombe nucléaire » car la proximité de l’établissement avec 2 stations-services est un danger public « Les fêtards qui sortent en état d’ivresse de l’établissement s’insultent et se disputent, une immolation est vite arrivée… ». Un autre contestataire a, quant à lui, indiqué que lors de l’appel à la prière du fajr par le muezzin « les individus complètement souls agissent de façon immorale et cela ne peut plus durer !»

 

 

 

K.H

 

Houmt Souk en colère suite au renouvellement de la licence de débit de boissons alcoolisées d’un resto-bar !

publié le 16/02/2017 16:36

 

Des habitants de Houmt Souk à Djerba ont effectué un sit-in de contestation ce jeudi 16 février 2017 suite au renouvellement de la licence de débit de boissons alcoolisées accordée au bar-resto, l’Oscar, situé au centre de la médina. Un bar qui, pourtant, ne serait pas l'unique établissement à servir de l'alcool dans cette zone, selon les riverains.

 

Cet établissement, qui a obtenu toutes les autorisations légales, a fait l’objet d’une multitude de revendications de la part d’une trentaine d’hommes qui ne l’entendaient pas de cette oreille. Ils ont ainsi décidé, en représailles, de bloquer l’avenue Habib Bourguiba de Houmt Souk créant de ce fait un encombrement de la circulation. Sur la vidéo filmée par le journaliste de Magazine online de Djerba, les contestaires ont exprimé leur mécontentement dû à la présence de ce resto-bar et ont présenté leurs principales revendications.

 

Ils ont indiqué que ce resto-bar n’était pas à sa place et ont demandé son déménagement dans la zone touristique car « l’attitude des clients de l’établissement constitue une atteinte aux valeurs musulmanes de la communauté de Houmt Souk ». Par ailleurs, les individus ne s’expliquent pas comment le resto-bar a réussi à renouveler sa licence de débit de boissons alcoolisées…

 

Un habitant a déclaré que l’établissement qui sert de l’alcool est une véritable « bombe nucléaire » car la proximité de l’établissement avec 2 stations-services est un danger public « Les fêtards qui sortent en état d’ivresse de l’établissement s’insultent et se disputent, une immolation est vite arrivée… ». Un autre contestataire a, quant à lui, indiqué que lors de l’appel à la prière du fajr par le muezzin « les individus complètement souls agissent de façon immorale et cela ne peut plus durer !»

 

 

 

K.H

 

Commentaires (99) Commenter
@Gg
zohra
| 18-02-2017 22:16
Du moment qu'on boit avec respect du voisinage vous savez bien que certains arabes ne savent boire. Moi personnellement comme femme ça me gêne. Maintenant qu'on boit avec un savoir vivre et avec délicatesse, avec discrétion sans faire de remue ménage c'est ça la liberté et savoir vivre et démocratie.
@Gg
zohra
| 18-02-2017 22:03
Moi, Je ne suis pas en train de parler de la religion, je suis en train de parler leurs coutumes.

Bien sûr qu'on peut tout remettre question.
Les djerbiens ont leur façon de vivre qui n'est pas la notre.
Je ne vais pas leur dire de changer de vie.

Et plus ils vivaient en harmonie comme vous dites.

Sauf qu'après la révolution je n'ai pas été à Djerbà je ne peux pas vous dire quelle est la situation au niveau islamisation.




Merci Chater
Gg
| 18-02-2017 21:56
Mreci chater, on se régale!
Réponse à @Gg
Abel Chater
| 18-02-2017 21:50
Réponse à @Gg
Tu te trouves à l'aise et dans ta peau à la manière des mouches vertes, lorsque tu es entouré de tes semblables, n'est-ce-pas?
Mais toujours autour de votre propre m..de.
Bon appétit !!!
@ Zohra
Gg
| 18-02-2017 21:49
Chère Zohra,

J'aime beaucoup discuter avec toi, et je ne prends rien mal!

Oui, ma femme n'est pas "les femmes", c'est pourquoi j'ai précisé que j'en connais bien d'autres comme elles, qui ont cette révolte.

Et je ne doute pas que "La vie est différente d'une région à une autre, moi ça ne me gêne pas du moment qu'elles sont heureuses. Mais il y a des grandes femmes très modernes originaires de djerba, des journalistes, des médecins etc..."

Je note que tu insistes bien sur "du moment qu'elles sont heureuses", et je ne doute pas un instant qu'il y a de grandes femmes modernes à Jerba.

Je replace juste notre discussion dans le sujet: au nom de quoi, par Jupiter, certains s'arrogent ils le droit de fermer un café au motif qu'on peut y boire de l'alcool?
Se saoûler, certes, c'est aller trop loin... mais enfin, un couscous avec un verre de vin rouge gorgé de soleil, ou un poisson avec un petit blanc bien frais, c'est autre chose qu'un couscous-gazous! Et un panaché dans l'après midi, tout cela ferait de moi un mécréant à tuer?
Mais je les emm......de, ceux qui voudraient me l'interdire, et je leur refuse le droit de l'interdire à ma femme si elle en a envie!
Epicure, Zohra
Gg
| 18-02-2017 21:26
Grâce aux discussion suscitées par Zohra, et puisque tu aimes bien, Epicure, je continue un peu...

Je continue sur ce que je disais: Le conditionnement ne doit pas tenir lieu d'éducation et d'instruction.

En effet, il y a deux façons d'accéder au libre arbitre, à ce choix entre le bien et le mal, et faire le bien ou le mal.

La première voie est l'étude de la pensée en général. La philosophie, donc, les religions, les penseurs athées...
Cette liberté veut d'abord que l'on définisse le bien et le mal.
Pour moi, le bien est l'ensemble de nos paroles, comportements... qui favorisent la vie. La vie en général, l'accession au bonheur des autres et de soi même en harmonie avec les autres.
Tout un programme, toute une éducation, une instruction, jamais finies et surtout : à vivre.

La seconde façon est l'autorité. On nous dit: ça c'est bien, ça c'est mal.
Et pas de questions svp, c'est comme ça. Voire même: Dieu l'a dit.
On doit admettre, accepter, sans jamais remettre en question. Le doute, la discussion, sont interdits.
Je suis convaincu que cette voie passe par la violence, cette voie DOIT tuer la révolte (et les révoltés).
C'est en cela que je refuse le diktat religieux, la "parole de dieu", bien que ne sois pas anti religieux du tout.
Simplement, Dieu ne peut être cela!
Dieu, c'est forcément la voie de la connaissance, la première voie... si Dieu est la seconde voie, Dieu n'est pas amour.
Alors...

Et vous, que pensez vous?
@Gg
zohra
| 18-02-2017 20:56
Les djerbiens c'est leur façon de vivre qui est différente du nord, ils vivent de cette façon j'ai pris l'exemple ma voisine parce que je la connais, j'ai beaucoup d'autres exemples.

Gg Svp, ne prenez pas mal, votre femme ce n'est pas toutes les femmes.

La vie est différente d'une région à une autre, moi ça ne me gêne pas du moment qu'elles sont heureuses. Mais il y a des grandes femmes très modernes originaires de djerba, des journalistes, des médecins etc..

Amitiés Gg

@Epicure
zohra
| 18-02-2017 20:40
Merci beaucoup c'est réciproque

Excellente soirée à vous cher ami
à Gg
Épicure
| 18-02-2017 19:57
Ta réponse adressée à zohra (Gg| 18-02-2017 18:58) est ni plus ni moins qu'une leçon de tolérance.

MERCI Gg, du fond du coeur !
à zohra
Épicure
| 18-02-2017 19:53
Je me fie à mon instinct, je suis persuadé chère amie que vous êtes quelqu'un de bien.
Dans l'espoir d'avoir avec vous des échanges fructueux et enrichissants, je vous salue amicalement et vous souhaite le meilleur.
Amicalement.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration