Hédi Mejdoub : Parmi les 800 terroristes de retour en Tunisie, 190 sont en prison

Businessnews.com.tn | publié le 21/04/2017 12:32

Lors de sa séance d’audition au parlement de Hédi Mejdoub, ministre de l’Intérieur,  a déclaré aujourd’hui, vendredi 21 avril 2017, que 3.000 terroristes se trouvent actuellement dans les zones de conflit. Parmi eux, 60% sont en Syrie et 30% sont actifs en Libye. Les 10% restants se trouvent dans d’autres pays. Il a précisé que 96% d’entre eux sont des hommes et qu’ils sont âgés de 24 à 35 ans.

 

Le ministre a aussi affirmé que 27.371 Tunisiens ont été empêchés de rejoindre les zones de combat terroriste.

 

Hédi Mejdoub a également précisé que 800 jihadistes tunisiens sont revenus en Tunisie et que 190 d’entre eux sont actuellement en prison, 37 sont en liberté surveillée et 55 autres ont été neutralisés lors d’opérations terroristes. Le reste est actuellement sous surveillance policière.

Hédi Mejdoub : Parmi les 800 terroristes de retour en Tunisie, 190 sont en prison

publié le 21/04/2017 12:32

Lors de sa séance d’audition au parlement de Hédi Mejdoub, ministre de l’Intérieur,  a déclaré aujourd’hui, vendredi 21 avril 2017, que 3.000 terroristes se trouvent actuellement dans les zones de conflit. Parmi eux, 60% sont en Syrie et 30% sont actifs en Libye. Les 10% restants se trouvent dans d’autres pays. Il a précisé que 96% d’entre eux sont des hommes et qu’ils sont âgés de 24 à 35 ans.

 

Le ministre a aussi affirmé que 27.371 Tunisiens ont été empêchés de rejoindre les zones de combat terroriste.

 

Hédi Mejdoub a également précisé que 800 jihadistes tunisiens sont revenus en Tunisie et que 190 d’entre eux sont actuellement en prison, 37 sont en liberté surveillée et 55 autres ont été neutralisés lors d’opérations terroristes. Le reste est actuellement sous surveillance policière.

S.T.
Commentaires (14) Commenter
Et les 800 par qui ils étaient envoyés ? C'est ces derniers qui doivent être mis en prison et c'est Samia Abbou qui s'en chargera de les juger même s'ils sont ses amis connus lors du séjour de sinécure à Londres et à Paris.
takilas
| 23-04-2017 12:38
Nous, on a écrit des articles contre Ben Ali en étalant à , et non pas comme les fuyards et ceux qui sont en cachette comme Abbou. Quelle bassesse et indignité. On ne demande comment ces phénomènes sans scrupules peuvent avoir l'audace de paraître à la télé pour ne dire que des bêtises et de plus de défendre les mafieux (comme eux)de nahdha.
On se demande comment ces double-faces peuvent-ils rester en Tunisie? Quoique leur désarroi et leur dégoût d'y rester sont évidents.
Leur énervement, tout comme les autres de nahdha, démontrent nettement que d'être en Tunisie est pareil à une prison grandeur nature provisoire.
D'ailleurs on remarque comment ils fuguent assez souvent de l'ARP derrière laquelle ils se cachent par une immunité politique.
Ceci étant, ls ne peuvent lâcher ni leurs projets, ni leurs intérêts ni leurs enfants leurs biens qu'ils ont laissés en Europe.
Que comptent faire par la suite ? S'enrichir encore probablement.
responsables en partie
Analyste
| 23-04-2017 11:32
Que les amateurs de la torture,de l emprisonnement arbitraire,de la repression aveugle de la belle epoque de Ben ali finissent par comprendre que le terrorisme sera eradique que lorsque la pauvrete et les inegalites economiques,sociales et culturelles seront eradiquees entre les regions et les citoyens,alors commencez par payer vos impots,cessez votre affairisme maffieux,cessez d accaparer les richesses des regions de l interieur a votre profit,cessez,cessez et vous n aurez plus besoin de trembler pour votre avenir et ceux de vos enfants dans vos palais et vos villas cossues ni non plus vos comptes bancaires a l etranger. Adaptez vous a la nouvelle Tunisie ou chaque tunisien a le droit a une vie digne et prospere et non seulement les oligarchies affairistes et politiques de la belle epoque .le futur du terrorisme depend en partie de vous !
bizarre
moha
| 22-04-2017 06:49
Si ce sont des terroristes ils devraient être tous en prison ou mort
Et les autres?
Rached Mahbouli
| 21-04-2017 19:55
Qu'est-ce qu'on fait avec les 27.371jihadistes qui ont été empêchés de partir? Certains d'entre eux seraient peut-être tentés d'entrer en action!
erratum
majorité silencieuse
| 21-04-2017 19:12
je pense que le nombre de 800 terroristes, identifiés comme tels, se trouvant en Tunisie, est erroné car nous ignorons le nombre de terroristes, entrés clandestinement, échappant, malheureusement, au recensement du ministère de l'intérieur. Il faut, aussi, prendre en compte les 27371 terroristes potentiels, empêchés de quitter le territoire tunisiens, aux quels, il faut rajouter un nombre indéfini de sportifs amoureux de nos montagnes, sans compter leurs sympathisants, "non déclarés"(partis islamistes ou pro-islamistes, représentants des droits de l'homme, certains juges, trafiquants, familles et autres complices infiltrés comme certains commentateurs sur ce site) qui, hypocritement, se désolidarisent médiatiquement d'eux tout en les soutenant idéologiquement, financièrement.
CHASSEZ LE NATUREL IL REVIENT AU GALOP
TABARKA
| 21-04-2017 18:13
La situation économique ne permet à la Tunisie de commettre le moindre faux pas, le chômage, la précarité, et la pauvreté sont un terreau et un terrain béni pour ces criminels. Le terme sous surveillance est inapproprié et même inacceptable, les 800 criminels revenus des théâtres d'opérations, doivent être juger et incarcérer. La complaisance, la bienveillance, et la clémence de l'islam politique( de GHANNOUCHI) qui rongent la société arabe en général et la Tunisie en particulier doivent disparaitre, on est dans un pays de droit un pays républicain et non théocratique.
Ach !
TunObserver
| 21-04-2017 17:49
" Ya si Hedi Mejdoub yaëch khouia 3lech hel Moughalta hedhi ? " . D'abord ce que vous avancez comme chiffres , c'est des chiffres approximatifs ! et même largement approximatifs . Secundo , vous dites 190 sont en prison sur 800 , donc 610 en liberté et vous dites sous surveillance ! mais de quelle surveillance vous parlez ! pour surveiller un suspect terroriste en permanence il faut 15 personnes en tout ! es ce que vous avez alloué 9000 agents pour cette surveillance ? allons donc ! es ce la bonne méthode ! je ne dis pas que c'est un problème facile , le traitement de ces personnes est complexe ! il nécessite l'élaboration d'un concept global qui permettrait de minimiser au maximum les dangers conséquents de ce retour des jihadistes dont une grande partie d'entre eux sont des criminels endurcis . Le concept doit prendre en compte les expériences de divers pays ayant traversé et subis les mêmes problèmes et surtout ne pas prendre à la légère ce grave problème qui peut mettre en danger la sécurité vitale de notre pays et nous entraîner dans une horrible guerre civile de longue durée à l'instar de ce qui s'est passé en Algérie avec le retour de leurs jihadistes d'Afghanistan ( nommés les Afghans ) qui ont entraîné l'Algérie dans une guerre civile pendant plus de vingt ans et qui ne s'est pas encore définitivement éteinte à nos jours .
@URMAX : les 610 font du sport au mont chaambi
el manchou
| 21-04-2017 16:53
dixit monsieur tarrouch
190 SEULEMENT ? ... SUR 800 !?!
URMAX
| 21-04-2017 14:11
...
Et les 610 autres, ils sont où ?
En cavale ?
...
URMAX
il nous prend pour des cons ???
lambda
| 21-04-2017 13:26
800-55-190-37, ça nous fait 518 terroristes dans la nature et il dit qu'ils sont sous surveillance policière ?? hakka ???
et puis, quelle est la différence entre liberté surveillée (37) et la surveillance policière (le reste, les 518 ?)...
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration