Fitch Ratings maintient le ''B+'' de défaut émetteur à long terme

Businessnews.com.tn | publié le 18/11/2017 12:00

L’agence américaine de notation, Fitch Ratings a confirmé dans son rapport paru hier vendredi 17 novembre 2017, la note de défaut émetteur à long terme en devises étrangères de la Tunisie à "B+", avec perspective stable.

 

Soulignant une amélioration des conditions de sécurité et économiques depuis l’année 2016, l’agence américaine de notation prévoit une réduction du déficit durant les années à venir ainsi qu’une accélération de la croissance du PIB à 2,2% pour l’année 2017 contre les 1% enregistrés en 2016.

 

Selon ses projections, Fitch prévoit en outre un taux de croissance de 2,8% en 2018 et de 3% en 2019, ce qui devrait permettre une reprise économique progressive. L’instabilité politique et une détérioration de la sécurité dans le pays constituent néanmoins un risque baissier pour l’agence.

 

Dans le rapport, Fitch Ratings annonce s’attendre à ce que la dette publique atteigne 70% du PIB à la fin de 2017 contre 62% en 2016. Aussi et compte tenu du déficit en augmentation continuelle, le service de la dette continuera d’augmenter lui aussi, pour culminer à 76% du PIB en 2024.

 

La forte dépendance de la Tunisie à l’aide internationale pour le financement de son déficit, a également été relevée dans le rapport. Cette aide continuera selon l’institution, qui souligne que sa baisse constitue un risque pour l’accès auxfinancements externes dans l’avenir.

 

S.A

Fitch Ratings maintient le ''B+'' de défaut émetteur à long terme

publié le 18/11/2017 12:00

L’agence américaine de notation, Fitch Ratings a confirmé dans son rapport paru hier vendredi 17 novembre 2017, la note de défaut émetteur à long terme en devises étrangères de la Tunisie à "B+", avec perspective stable.

 

Soulignant une amélioration des conditions de sécurité et économiques depuis l’année 2016, l’agence américaine de notation prévoit une réduction du déficit durant les années à venir ainsi qu’une accélération de la croissance du PIB à 2,2% pour l’année 2017 contre les 1% enregistrés en 2016.

 

Selon ses projections, Fitch prévoit en outre un taux de croissance de 2,8% en 2018 et de 3% en 2019, ce qui devrait permettre une reprise économique progressive. L’instabilité politique et une détérioration de la sécurité dans le pays constituent néanmoins un risque baissier pour l’agence.

 

Dans le rapport, Fitch Ratings annonce s’attendre à ce que la dette publique atteigne 70% du PIB à la fin de 2017 contre 62% en 2016. Aussi et compte tenu du déficit en augmentation continuelle, le service de la dette continuera d’augmenter lui aussi, pour culminer à 76% du PIB en 2024.

 

La forte dépendance de la Tunisie à l’aide internationale pour le financement de son déficit, a également été relevée dans le rapport. Cette aide continuera selon l’institution, qui souligne que sa baisse constitue un risque pour l’accès auxfinancements externes dans l’avenir.

 

S.A

Commentaires (2) Commenter
TT
Zug
| 19-11-2017 15:50
En 2018 Tunisie Télécom sera cédée pour 2 milliards d'euros.
En 2019, ce sera le tour de Tunis Air et de la CTN et pourquoi pas une cotation de l'ETAP à Paris, Doha ou ailleurs.
Le port d'Enfidha en BOT pour 2020 pour un petit milliard d'euros...
Par conséquent, il n'y aura de problème avant 2021.
Mais d'ici là, la reconstruction de la Libye aura démarré.
Mouled Mabrouk tounes va très bien.
PRESsé
LIBRESPRIT
| 19-11-2017 09:21
" Vas doucement je suis pressé"

était dit un jour !!!
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration