alexametrics
A la Une

Entre info et intox, les Tunisiens paniqués devant le risque du chaos

Entre info et intox, les Tunisiens paniqués devant le risque du chaos
Pénurie de carburant, boulangeries et pharmacies fermées, supermarchés dévalisés, pillages, bandes armées en voitures, c’est une panique générale précédant ce qui pourrait ressembler à un chaos.
Entre les gens cloitrés chez eux, à l’affut des infos sur les satellitaires et l’internet, ceux sortis à la recherche d’un pain ou d’un médicament, ou encore ceux mobilisés en groupes de voisins pour contrer les attaques de pilleurs, le sentiment d’insécurité totale a gagné, depuis hier vendredi après-midi et jusqu’à aujourd’hui samedi, toute la population tunisienne. Le couvre-feu est officiellement décrété à 17 heures, mais les rues se vident de plus en plus bien avant.

Les nouvelles se transmettent par internet (essentiellement Facebook) et via les communications téléphoniques aux chaînes de télévision. Panique à Mutuelleville, feu à Cité la Ghazala, attaques de domiciles à la Marsa, bandes armées venant de Bouselsla, les Tunisiens ne savent plus distinguer le vrai du faux.
Le climat d’insécurité a été fortement alimenté par l’absence de la police dans les différents quartiers de Tunis depuis vendredi matin. Samedi, en milieu de journée, certains quartiers ont commencé à voir l’arrivée de l’Armée et la réouverture des postes de police.
Du côté des politiques, le pays a connu trois présidents en moins de 24 heures : Zine El Abidine Ben Ali puis Mohamed Ghannouchi puis Foued Mebazaa.
Ce dernier, après avoir prêté serment, a annoncé un gouvernement d’union nationale et nommé Mohamed Ghannouchi au Premier ministère.
Au moment où nous publions ces lignes, M. Ghannouchi est en réunion avec les leaders politiques de tous les partis y compris le PDP et le FDTL.

Mais ce n’était pas pour calmer vraiment les esprits au vu du climat d’insécurité et des batailles politiques qui commencent ou celles qui finissent telles qu’annoncées (souvent en employant le conditionnel) par les chaînes satellitaires arabes.
Celles-ci ont commencé à appeler les islamistes à intégrer le gouvernement, après avoir été exclus du paysage politique tunisien depuis des décennies.
Les mêmes parlent de l’implication de branches policières dirigées par le général Ali Seriati, chef de la garde présidentielle) dans les pillages et l’alimentation du climat d’insécurité dans l’objectif de prouver aux Tunisiens que sans Ben Ali c’est le chaos qui prévaut.

Pour ne rien arranger, des dizaines de morts ont été enregistrés à la prison de Monastir (source officielle) et à la prison de Mahdia (selon Al Jazeera) ainsi qu’un incendie à la prison de Nadhour (source Al Jazeera) avec, à la clé, beaucoup d’évasions.
La télé publique (qui a abandonné son nom officiel Tunis 7), Hannibal TV et Nessma TV essaient tant bien que mal de rassurer les citoyens en démentant certaines rumeurs ou en montrant les images d’arrestation des pilleurs (une première dans le pays).
Le plus dur est que l’heure du couvre-feu approche et, avec, l’angoisse de la longue nuit qui attend les Tunisiens. La sécurité sera-t-elle assurée ?
Personne n’a de réponse en ce moment et tout le monde craint que la révolution de jasmins ne dure longtemps pour se concrétiser et que le prix de la liberté tant attendue ne se transforme en chaos total.

Photo : AP

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Wild Sidi Bouzid
| 17-02-2011 22:47
Pour connaitre le vrai Mezri Haddad. Ecoutez l'une de ses déclarations: http://www.dailymotion.com/video/xgjczh_mezri-haddad-ambassadeur-de-tunisie-a-l-unesco_news

Wild Sidi Bouzid
| 17-02-2011 22:25
J'écris ce commentaire avec un peu de retard mais ça reste tjrs d'actualité. Juste pour vous dire que si "Guelban el-fista" était un sport, l'hypocrite Mezri Haddad serait Champion du monde. Je le conseille d'inscrire Mohamed El-Hechmi Hamdi, j'ai failli oublier Dr. celui du Mustakilla, dans le nouveau parti qu'il veut créer ... les 2 se comportent exactement comme le baromètre en fonction du temps. Vive la Tunisie.

Tunisien libre
| 23-01-2011 22:00
Ecoutez, c'est vraiment pas le moment de nous juger les uns les autres..Pensons tout d'abord à mettre notre beau pays sur les rails de l'essor.Arr^étons de pleurnicher sinon ça n'en finira jamais et puis on commence à en avoir marre de tout ce qu'on lit dans les journaux, ce qu'on entend à la radio et ce qu'on voit à la télé..Tels des entraineurs sportifs ratés, ils sont à longueur de journée là, à nous raconter tout ce que nous tous on savait déjà depuis belle lurette..Tous les tunisiens étaient tous au courant de tout ce qui se tramait en haut.. on savait même plus que tous ces analystes des temps modernes..Nous, en plus on savait que les journalistes étaient des vendus, que les sportifs était des ignorants corrompus, que les pseudo artistes étaient des lèche bottes, que nos ambassadeurs étaient des des arrivistes qui étaient au service de leurs seigneurs..Arretons pour l'instant de nous chamailler tels de vieux couples qui n'ont plus rien à faire à part ça..et tous les autres, arretez de nous prendre pour des cons à parler à longueur de journée pour analyser la situation, ou pour énumérer vos problèmes avec l'ancien régime,ou à à essayer de vous disculper.. arretez de parler et au travail.Notre beau pays a besoin de toutes les forces vives de ses citoyens..Ce sont les jeunes de mon pays qui ont été à l'origine de cet exploit , les seuls(avec les avocats), et ils nous ont permis d'acquérir cette fierté, tant perdue, devant le monde entier..Ils nous regardent tous de l'extérieur et guettent la moindre gaffe de notre part,et la "révolution du jasmin" deviendra "victoire de l'anarchie"..Travaillons, main dans la main et rien ne sera plus comme avant,un avenir radieux est à l'horizon et en l'absence de ces "sang sue" chassés à coups de balai, notre pays se mettra debout et notre quotidien sera meilleur..A tous ces mesquins qui passent la journée à pleurnicher je dis, vous avez maintenant la possibilité de réunir vos jérémiades dans des recueils que vous pourrez par la suite éditer, sorte de biographie quoi. vous gagnerez en échange plein d'argent, et nous nous régalerons à la lecture de vos aventures. Au travail tous notre Tunisie Chérie a plus que jamais besoin de nous, et cette jeunesse si désespérée jadis mérite qu'on lui ouvre les portes du paradis..A bon entendeur je dis salut..

jihedfromphilly
| 17-01-2011 16:00
Reprenons ensemble la chanson de Jacques Dutronc Monsieur L'Ambassadeur
Je suis pour le communisme, Je suis pour le socialisme, Et pour le capitalisme,Parce que je suis opportuniste
Moi je ne fais qu'un seul geste, Je retourne ma veste, je retourne ma veste.Toujours du bon côté. Je n'ai pas peur des profiteurs, Ni même des agitateurs, Je fais confiance aux électeurs (90%) Et j'en profite pour faire mon beurre. Moi je ne fais qu'un seul geste, je retourne ma veste Toujours du bon côté. Non , Monsieur l'Ambassadeur. On a tous vu l'emission de France 24. On a tous vu votre ton, votre mepris, vos tirades sombres. On a tous vu votre facon de proteger ce regime corrompu a l'os, ce regime mafieux. La mafia sicilienne n'a jamais pu prendre la Sicile. Votre patron et sa famille, ont pris tout un pays. Ils l'ont viole jour apres jour depuis 23 ans. Votre gouvernement a viole nos 3000 ans de culture, notre richesse humaine, notre fierte, ainsi que notre liberte. Non, Monsieur l'Ambassadeur, vous le saviez parfaitement. Tous les Tunisiens savaient que le pays etait pille jour apres jour. Vous le saviez parfaitement car vous avez fait partie de cette mafia. Vous etiez un "des capos" charge de la propagande en Europe. Je dirais meme "le semeur de l'idee Geobbels a Paris".
Votre passage sur France 24 fera a jamais partie de notre histoire. Ce cauchemar qui a dure 23 ans, ne sera en fin de compte pour tous les Tunisiens, qu'une parenthese courte et insignifiante. Honte a vous Monsieur L'Ambassadeur. Honte a vous Monsieur L'Intellectuel. Honte a vous Monsieur l'Homme de Lettres que vous etes. Allez enseigner la Philosophie, nous ne seront jamais vos eleves. Je vous conseillerez Monsieur l'ex Ambassadeur de commencer a ecrire vos memoires: Memoire d'un perdant". Honde a vous Monsieur Mezri. De Goebbels a Zola en une minute (ecrit par un tunisien sur le journal le Temps), ayez le courage quand meme de respecter l'intelligence de notre peuple
(lettre envoye a Liberation la semaine derniere)
Jihed Chehimi, Chercheur en Medecine, Philadelphia-USA

best future
| 17-01-2011 13:56
c'est a cause de journalistes comme toi que l'ancien régime a pu faire sa propaganda honte a toi

jihedc
| 16-01-2011 21:12
La revolution du jasmin et les journalistes tunisiens

Lettre a certain Journaux Tunisiens
Je crois qu'il est temps de faire son autocritique. J'ai arrete depuis plus de 20 ans de lire la premiere page de tous les journaux Tunisiens. Je sautais directement a la page Sport quand je lisais. Fallait lire un journal etranger pour avoir la bonne information. Le dernier article sur La Goulette et sur les louanges de Imed Trabelsi (un des plus feroces de la "famille") sur Realites etait a vomir. Je ne parle pas de celui de l'editorial du Temps:"Forts de notre croyance en la noblesse de notre métier, nous oeuvrons et 'uvrerons encore plus et dans l'intensité lucide à abattre les tabous, ces derniers remparts, empêcheurs de tourner en rond, ces forces de rétention qui cherchaient à asservir l'information.Si ces remparts tombent aujourd'hui c'est aussi parce que nous leur avons résisté et aussi parce que vous continuez de croire en nous.VIVE LA LIBERTE D'EXPRESSSION !". A vomir aussi. Certains Journalistes Tunisiens ont bafouille cette noble profression. Ayez le courage et la decence de demissionner et de laisser la place a ces licencies chomeurs pour respecter la promesse des 300000 emplois de votre ancien patron.
Vous avez patronne, cautionne le regime, comme Geobbels l'a fait pour Hitler. Vous nous avez enferme dans un monde de mensonges et deception.
Je vous conseille tous de reprendre vos livres afin d'etudier "la déontologie du journalisme" and la Charte de Munich. Vous nous avez fait honte.
Je peux anticiper un de vos prochain titres: Liberte, ou democratie, ou autre betise du genre le dictateur s'est enfuie, ou le bilan negatif de Ben Ali. Vous avez retourne votre veste en 1987, du jour au lendemain. Vous le ferez encore une fois. Honte a vous.
Je remercie Liberation pour la publique de cette lettre a certains journalistes tunisiens.
(desole pour les typos, un clavier US est utilise).
Jihed Chehimi, Tunisien
Chercheur en Medecine, Philadelphie-USA

Mouaten
| 16-01-2011 18:40
Il est normal de passer par quelques jours d' instabilité surtout après avoir quitte un régime despotique ou tout le pouvoir était aux mains d une clique minoritaire. Préférez vous mr NB revenir au régime diabolique de feu ben ali qui a écrase la dignité de son peuple et trahit le pays ?

citoyenne lambda
| 16-01-2011 16:41
M, je ne suis pas d'accord avec votre commentaire : parce que j'ai déjà lu des articles de Nizar Bahloul qui montrent qu'il a fait son travail du mieux possible dans les circonstances qui étaient les nôtres. Et parce que ce que je refuse maintenant, c'est tout relent de chasse aux sorcières. Nous valons mieux que cela. Soyons conscients et vigilants.

Insafa
| 16-01-2011 14:00
Ce que nous vivons peut être qualifié d'une "destruction créatrice" (Schumpeter). Le but de la révolte n'était pas de semer le chaos ou le désordre mais de détruire un ancien ordre pour faire émerger un nouveau plus digne. Tous les tunisiens en sont conscients et tiennent à construire ce nouvel ordre.
La focalisation excessive des médias sur "le chaos", le désordre, etc. pourrait avoir comme but de nous détourner de notre cause réelle, celle d'instituer une vraie démocratie.
Une dernière remarque, prière ne plus qualifier cette révolte de "révolution des jasmins". Nous aimons tous le jasmin, mais y a des personnes qui ont donné de leur vie pour créer ce changement. Ne pas le Banaliser SVP.

Mahmoud
| 16-01-2011 13:17
On a au moment pas besoin d'une discussion politique sans fin, la constitution du nouveau régime va prendre son temps. Laissez les parler. Au lieu de gaspiller l'énergie avec des théories, on devrait l'investir, avec l'aide du militaire, la police et tout le monde honnête en Tunisie, pour revenir à une situation dans laquelle les gens peuvent reprendre leur travail! Si personne retourne au boulot tous les magasins seront vide dans quelques jours et ça peut créer encore des grandes problèmes pour la nation. Il faut encourager les gens de retourner à leur travail et sécuriser les usines, les vois de transport ainsi que les systèmes de distribution. Laissez les parler!
Il y a un grand TRAVAIL à faire pour reconstituer l'économie de notre pays avec l'aide de nous tous!

A lire aussi

L’actualité de ces deux derniers jours nous vient du côté de Monplaisir. Il s’agit du discours

19/11/2018 19:59
9

Le retour au protectionnisme, la forte disparité et concentration des revenus mondiaux, la

18/11/2018 15:59
10

La crise de l’immobilier n’est un secret pour personne. Alors que beaucoup de Tunisiens privilégient

16/11/2018 19:59
4

Les indicateurs économiques sont en nette amélioration, mais il faut poursuivre les efforts et

15/11/2018 19:59
0

Newsletter