Tunisie : Spcialise notamment dans le traitement du cancer, la clinique Ennasr ouvre ses portes

Businessnews.com.tn | publié le 09/02/2009 00:09
Le plus important ple spcialis dans le traitement du cancer en Tunisie vient de voir le jour linitiative du secteur priv : la clinique Ennasr inaugure vendredi 6 fvrier.
Appuys par des banques, une pliade dminents spcialistes tunisiens sont venus ainsi prter main forte lInstitut Salah Azaez, o lencombrement et les dlais dattente trop longs poussent des milliers de patients partir se soigner en Europe. En France notamment.
Mieux encore, la clinique dpasse les performances de ltablissement public de sant en matire dquipements. Cest grce aux quipements de pointe, les dernires technologies en la matire, capables daccrotre considrablement le taux de gurison et de rduire au maximum les complications tardives.

Linauguration, vendredi 6 fvrier, de la clinique Ennasr a runi la crme des responsables du secteur de la sant. Accompagn de son tat-major presque au complet, Monder Zenadi, ministre de la Sant publique et Mohamed Gueddiche, ministre conseiller auprs du prsident de la Rpublique, ont t en effet aux premires loges.
Et pour cause : linauguration de ce nouvel tablissement signe lavnement dune rvolution copernicienne dans le traitement du cancer en Tunisie. Cest du moins ce qua affirm Mondher Zenadi qui a mis laccent sur les avances technologiques qua introduit la clinique en Tunisie et limportance dune complmentarit entre les secteurs public et priv dans le domaine de la sant. De son ct, M. Gueddiche sest dit trs fier du niveau de comptence quoffre ce nouveau ple mdical, indiquant que la Tunisie est aujourdhui bien positionne pour exporter son savoir-faire vers dautres pays.

Ltablissement priv situ au cur du quartier rsidentiel et hupp dEnnasr, la banlieue de Tunis, dispose ce jour des meilleurs quipements en Tunisie destins au traitement du cancer qui affecte quelque 9000 personnes chaque anne dans notre pays.
Dans le volet radiothrapie (utilisation des rayons ionisants pour dtruire les cellules cancreuses), la clinique vient de se doter du premier acclrateur linaire en Tunisie. Il sagit dun appareil dlivrant une gamme variante de frayons, ce qui permet de traiter aussi bien les tumeurs superficielles que celles profondes. Lacclrateur est galement quip dun collimateur mutilmes qui permet dpouser la forme de la tumeur et dun imageur portable aidant la correction de la position du patient, prcise Dr. Khalil Ben Fredj, radiophysicien au centre radiologie.
Outre lacclrateur, la clinique sest dot dun scanner 16 barrettes quip de lasers mobiles. Ce scanner, le deuxime du genre en Tunisie, aprs celui de lhpital Salah Azaez, permet une simulation virtuelle de lintervention. Dautres quipements la pointe de la technologie aident assurer la radiothrapie en trois dimensions (3D) tels un systme de planification du traitement et un systme informatique de contrle et de vrification pour la gestion informatise de la fiche technique du patient destin viter les erreurs humaines , renchrit le. Ben Fredj.

Implant sur une superficie globale de 9600 m, la Clinique Ennasr dispose galement dune unit de chimiothrapie, dun centre de consultation externe anim par une vingtaine de spcialistes et couvrant une large palette de pathologies ainsi que dune unit dhospitalisation compose de 30 chambres individuelles offrant un trs grand confort et dun hpital de sjour de dix-huit lits.
Ce nest pas tout. De nouveaux services seront proposs avant la fin 2009. La deuxime tape du projet comprend une unit de chirurgie compose dun bloc opratoire avec trois salles aseptiques et une unit de dtection prcoce du cancer quipe dun chographe et dun mammographe, souligne Dr. Monia Malek Zghal qui a t lorigine du projet, en association avec son poux, Dr. Slim Malek, et de quelques autres minents spcialistes.
Pour complter le tour de table de la socit Errahma (Misricorde) qui gre la clinique, les mdecins associs ont bnfici du soutien de plusieurs banques publiques. Dautant plus que le cot de linvestissement est colossal : 18,2 millions de dinars.

Malgr le cot lev des quipements et des 120 mdecins et autres cadres mdicaux quemploie la clinique, les tarifs de soins proposs seront sans commune mesure avec ceux pratiqus en Europe. Une cure complte de radiothrapie cote 10.000 euros en France en sus des frais de voyages. En Tunisie elle ne devrait pas dpasser les 6.000 dinars, tous frais compris , assure Dr. Zghal. En clair, les patients tunisiens nauront plus voyager en Europe pour tre traits. Mieux encore, la clinique pourrait attirer des patients trangers puisque la Clinique Ennasr figure parmi les trs rares cliniques nord-africaines possdant ces quipements. Et au vu de la technicit des mdecins tunisiens (quon ne prsente plus), il nest donc plus besoin de voyager pour se soigner.
On apprend, dailleurs, quune convention sera sous peu signe avec Europe Assistance pour permettre la clinique tunisienne daccueillir des patients originaires dAfrique subsaharienne et des autres pays du Maghreb.

Tunisie : Spcialise notamment dans le traitement du cancer, la clinique Ennasr ouvre ses portes

publié le 09/02/2009 00:09
Le plus important ple spcialis dans le traitement du cancer en Tunisie vient de voir le jour linitiative du secteur priv : la clinique Ennasr inaugure vendredi 6 fvrier.
Appuys par des banques, une pliade dminents spcialistes tunisiens sont venus ainsi prter main forte lInstitut Salah Azaez, o lencombrement et les dlais dattente trop longs poussent des milliers de patients partir se soigner en Europe. En France notamment.
Mieux encore, la clinique dpasse les performances de ltablissement public de sant en matire dquipements. Cest grce aux quipements de pointe, les dernires technologies en la matire, capables daccrotre considrablement le taux de gurison et de rduire au maximum les complications tardives.

Linauguration, vendredi 6 fvrier, de la clinique Ennasr a runi la crme des responsables du secteur de la sant. Accompagn de son tat-major presque au complet, Monder Zenadi, ministre de la Sant publique et Mohamed Gueddiche, ministre conseiller auprs du prsident de la Rpublique, ont t en effet aux premires loges.
Et pour cause : linauguration de ce nouvel tablissement signe lavnement dune rvolution copernicienne dans le traitement du cancer en Tunisie. Cest du moins ce qua affirm Mondher Zenadi qui a mis laccent sur les avances technologiques qua introduit la clinique en Tunisie et limportance dune complmentarit entre les secteurs public et priv dans le domaine de la sant. De son ct, M. Gueddiche sest dit trs fier du niveau de comptence quoffre ce nouveau ple mdical, indiquant que la Tunisie est aujourdhui bien positionne pour exporter son savoir-faire vers dautres pays.

Ltablissement priv situ au cur du quartier rsidentiel et hupp dEnnasr, la banlieue de Tunis, dispose ce jour des meilleurs quipements en Tunisie destins au traitement du cancer qui affecte quelque 9000 personnes chaque anne dans notre pays.
Dans le volet radiothrapie (utilisation des rayons ionisants pour dtruire les cellules cancreuses), la clinique vient de se doter du premier acclrateur linaire en Tunisie. Il sagit dun appareil dlivrant une gamme variante de frayons, ce qui permet de traiter aussi bien les tumeurs superficielles que celles profondes. Lacclrateur est galement quip dun collimateur mutilmes qui permet dpouser la forme de la tumeur et dun imageur portable aidant la correction de la position du patient, prcise Dr. Khalil Ben Fredj, radiophysicien au centre radiologie.
Outre lacclrateur, la clinique sest dot dun scanner 16 barrettes quip de lasers mobiles. Ce scanner, le deuxime du genre en Tunisie, aprs celui de lhpital Salah Azaez, permet une simulation virtuelle de lintervention. Dautres quipements la pointe de la technologie aident assurer la radiothrapie en trois dimensions (3D) tels un systme de planification du traitement et un systme informatique de contrle et de vrification pour la gestion informatise de la fiche technique du patient destin viter les erreurs humaines , renchrit le. Ben Fredj.

Implant sur une superficie globale de 9600 m, la Clinique Ennasr dispose galement dune unit de chimiothrapie, dun centre de consultation externe anim par une vingtaine de spcialistes et couvrant une large palette de pathologies ainsi que dune unit dhospitalisation compose de 30 chambres individuelles offrant un trs grand confort et dun hpital de sjour de dix-huit lits.
Ce nest pas tout. De nouveaux services seront proposs avant la fin 2009. La deuxime tape du projet comprend une unit de chirurgie compose dun bloc opratoire avec trois salles aseptiques et une unit de dtection prcoce du cancer quipe dun chographe et dun mammographe, souligne Dr. Monia Malek Zghal qui a t lorigine du projet, en association avec son poux, Dr. Slim Malek, et de quelques autres minents spcialistes.
Pour complter le tour de table de la socit Errahma (Misricorde) qui gre la clinique, les mdecins associs ont bnfici du soutien de plusieurs banques publiques. Dautant plus que le cot de linvestissement est colossal : 18,2 millions de dinars.

Malgr le cot lev des quipements et des 120 mdecins et autres cadres mdicaux quemploie la clinique, les tarifs de soins proposs seront sans commune mesure avec ceux pratiqus en Europe. Une cure complte de radiothrapie cote 10.000 euros en France en sus des frais de voyages. En Tunisie elle ne devrait pas dpasser les 6.000 dinars, tous frais compris , assure Dr. Zghal. En clair, les patients tunisiens nauront plus voyager en Europe pour tre traits. Mieux encore, la clinique pourrait attirer des patients trangers puisque la Clinique Ennasr figure parmi les trs rares cliniques nord-africaines possdant ces quipements. Et au vu de la technicit des mdecins tunisiens (quon ne prsente plus), il nest donc plus besoin de voyager pour se soigner.
On apprend, dailleurs, quune convention sera sous peu signe avec Europe Assistance pour permettre la clinique tunisienne daccueillir des patients originaires dAfrique subsaharienne et des autres pays du Maghreb.

Walid Chedly
Ads
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration