Tunisie - Le gouvernement marche sur les plates-bandes de la HAICA

Businessnews.com.tn | publié le 23/05/2013 09:14
Le gouvernement aurait marché sur les plates-bandes de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), estime cette dernière dans un communiqué publié mercredi 22 mai 2013 et rapporté par la TAP.

En effet, la HAICA affirme que le gouvernement a pris plusieurs mesures dans le secteur audiovisuel qui relèvent de sa compétence, conformément aux dispositions du décret-loi n°116 de l’année 2011. Elle évoque, dans ce contexte, la révision du tarif de la radiodiffusion sur la bande FM, les discussions engagées entre le gouvernement et les structures intervenantes sur des questions en relation avec le secteur et l’autorisation accordée par le gouvernement permettant à l’Etablissement de la télévision tunisienne d’adopter le système de compensation par la publicité.
Ainsi, l’instance indique, dans ce même document, que «ces mesures sont contraires aux dispositions du dudit décret-loi et ne reflètent pas la volonté politique exprimée par le gouvernement en vue de réactiver le rôle de la HAICA en tant qu’instance de régulation». Elle y appelle le gouvernement à agir de concert «dans le respect de la loi et en conformité avec les dispositions du décret-loi n°116 conférant à l’instance des compétences exclusives dans le secteur de l’audiovisuel». En outre, elle demande au gouvernement «d’engager les procédures administratives et de fournir les moyens logistiques nécessaires pour permettre à la HAICA d’accomplir au mieux sa tâche».

I.N. (D’après TAP)

Tunisie - Le gouvernement marche sur les plates-bandes de la HAICA

publié le 23/05/2013 09:14
Le gouvernement aurait marché sur les plates-bandes de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), estime cette dernière dans un communiqué publié mercredi 22 mai 2013 et rapporté par la TAP.

En effet, la HAICA affirme que le gouvernement a pris plusieurs mesures dans le secteur audiovisuel qui relèvent de sa compétence, conformément aux dispositions du décret-loi n°116 de l’année 2011. Elle évoque, dans ce contexte, la révision du tarif de la radiodiffusion sur la bande FM, les discussions engagées entre le gouvernement et les structures intervenantes sur des questions en relation avec le secteur et l’autorisation accordée par le gouvernement permettant à l’Etablissement de la télévision tunisienne d’adopter le système de compensation par la publicité.
Ainsi, l’instance indique, dans ce même document, que «ces mesures sont contraires aux dispositions du dudit décret-loi et ne reflètent pas la volonté politique exprimée par le gouvernement en vue de réactiver le rôle de la HAICA en tant qu’instance de régulation». Elle y appelle le gouvernement à agir de concert «dans le respect de la loi et en conformité avec les dispositions du décret-loi n°116 conférant à l’instance des compétences exclusives dans le secteur de l’audiovisuel». En outre, elle demande au gouvernement «d’engager les procédures administratives et de fournir les moyens logistiques nécessaires pour permettre à la HAICA d’accomplir au mieux sa tâche».

I.N. (D’après TAP)


Ads
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modration