Tunisie - Baisse des investissements étrangers de 15,3% par rapport à 2010

Envoyer cette page
Selon les dernières statistiques publiées par l’Agence de promotion de l'investissement extérieur (FIPA), les investissements étrangers ont atteint, au terme des onze premiers mois 2012, 1.887,3 millions de dinars contre 1.490,5 millions de dinars durant la même période de l'année 2011 et 2.227,3 millions de dinars (MD), soit une hausse de 26,6% par rapport à 2011 et une baisse de 15,3% par rapport à 2010.
L’investissement étranger est réparti à hauteur de 1.809,7 MD en IDE et 77,6 MD en portefeuille.
En ce qui concerne les IDE, ils ont enregistré une hausse de 29,2%, par rapport à 2011, contre une baisse de 9,2% par rapport à 2010.

Ces réalisations ont permis la création de 9.443 nouveaux postes d'emplois dont 8.370 postes dans l'industrie manufacturière, l’entrée en production de 108 entreprises et la mise en œuvre de 168 opérations d'extension.
L’analyse du flux des IDE par secteur révèle une concentration sur les secteurs de l’énergie et les industries manufacturières pour des valeurs respectives de l’ordre de 1.180 MD et 423,4 MD sur un total de 1.809,7 MD, enregistrant ainsi une augmentation de 25,5% par rapport à 2011 avec une baisse de 0,6% par rapport à 2010 pour le secteur de l’énergie, et une augmentation de 42,7% par rapport à 2011 avec une baisse de 19,8% par rapport à 2010 pour le industries manufacturières.

La répartition du flux des IDE par pays d’origine, place la France en première position avec un montant de 187,52 MD, suivie du Qatar avec 125,6 MD (avec notamment des projets d’extensions dans le secteur des télécommunications et l’acquisition d’une unité touristique), l’Italie avec 104,95 MD et l’Allemagne avec 87,8 MD.
Cependant, le classement des pays selon le potentiel de création d’emploi place les investissements Italiens au premier rang avec 3.099 postes suivis des Français avec 2.709 postes, des Allemands avec 1.178 et des Belges avec 497 emplois.

D’après communiqué

1 commentaires
HMMM....
stat |18-12-2012 16:28
le gouverneur de la BCT a declare que les dernieres notations ne refletent PAS la situation reelle du pays...il faudrait les poursuivre en justice, si on a raison...le TORT qu elles sont capables de porter a notre economie avec leur notation, est IMMENSE...
CES AGENCES DECIEDENT DE NOTRE AVENIR....il faut etre INCONSCIENT DE NE PAS prendre en consideration leur critique, et corriger en consequence..c est la seule langue que parlent les marches....
mais au fait, pourquoi prendre les chiffres de l API....ou est l I,N.S...
mais bon, c est peut etre plus credible....
tout va bien, pour le meilleur des mondes...
1
Votre commentaire
Pseudo*
E-mail*
Titre*
Texte
Conditions d'utilisations
- Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne sont pas rédigés par les journalistes.
- Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ne sera publié.
- Aucun commentaire contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
- Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modération
Conditions d'utilisation
Business News remercie vivement ses lecteurs pour leurs commentaires, qui en apportant leur contributions, participent à l'enrichissement du journal en ligne. Cet espace reflète une multiplicité de points de vue à l'unique condition que ces points de vue se respectent les uns les autres.


- Les commentaires envoyés seront archivés sur les serveurs de Business News et demeureront consultables, avec l'article objet du commentaire, tant que le site fonctionne ;
- Les mails des lecteurs seront conservés dans nos archives internes et ne feront l'objet d'aucune exploitation commerciale. Aucun mail non sollicité (spam) ne sera délivré après l'insertion d'un commentaire dans Business News.
- Les mails des participants aux commentaires seront conservés dans nos archivages internes. Ils ne seront jamais communiqués, sans autorisation de leur titulaire ou à la demande d'une autorité judiciaire tunisienne.
- Tout commentaire envoyé sera lu par un modérateur avant publication.
- Business News n'est pas garant de la véracité des commentaires des lecteurs. Le rôle de ses modérateurs s'arrête aux vérifications d'usage liées aux règles de modération indiquées ci-dessus et non aux vérifications journalistiques du fond de l'information.
- Les commentaires sont généralement publiés dans un délai maximal d'une heure approximativement après envoi et ce, les jours ouvrables de 9h à 18h.

Règles de modération
Tous les commentaires sont publiés à la condition qu'ils respectent les règles de conformité à la loi tunisienne et de bienséance. Les contributions qui ne seront pas validées sont celles qui :


- Encourageraient un sentiment raciste et/ou haineux de quelque nature que ce soit ;
- Déprécieraient un groupe de personnes, une profession entière, une entreprise entière ;
- Injurient ou diffament les personnes, les entreprises et/ou toute autre entité ;
- Attaqueraient sans argumenter, ou argumenteraient de manière haineuse ;
- Alimenteraient des rumeurs, qu'elles soient fondées ou non ;
- N'auraient aucun lien avec le sujet principal de l'article objet du commentaire ;
- Ne s'adresseraient qu'à un autre lecteur en particulier, sans que les autres lecteurs puissent être concernés par le débat.
- Assimileraient la rubrique « commentaire » à un forum de discussions.

Business News se réserve le droit de retirer, ou de rewriter, un titre ou une partie du commentaire, même après insertion, au cas où cela se justifierait dans les situations suivantes :
- Paragraphe hors sujet ;
- Paragraphe ou phrase diffamatoire ;
- Paragraphe ou phrase non conforme avec les règles de modération indiquées ci-dessus ;
- Commentaire trop long ;
- Paragraphes ou phrases formulés en langage abrégé ou comportant un nombre élevé d'erreurs.
- Paragraphes ou phrases formulés en langue arabe ou en langue autre que le français et ce pour des raisons techniques.

Nos lecteurs peuvent signaler tout message litigieux aux modérateurs par l'envoi d'un mail à : mail@dmc.com.tn ou par téléphone au +216 70 831 100 ou par fax au +216 70 831 025