Tunisie - Neuf mois de prison pour le fils d’un ministre

Businessnews.com.tn | publié le 04/06/2012 17:22

Neuf mois de prison ferme ont été prononcés, lundi 4 juin 2012 par le Tribunal cantonal de Tunis, à l’encontre du fils du ministre actuel de l’Industrie (Mohamed Lamine Chakhari issu du mouvement Ennahdha) pour atteintes aux bonnes mœurs et violences.
Le fils en question, étudiant dans une école d’aviation, ne s’est pas présenté à l’audience et devrait interjeter appel du jugement.

L’affaire s’est déclenchée quand ce fils s’est attaqué à une étudiante de la faculté des sciences, amie de sa copine. Il l’a grossièrement insultée, traînée par les cheveux et l’a agressée physiquement en lui assenant des coups de poing, jusqu’à l’évanouissement. L’agresseur l’a défié en faisant valoir son impunité, étant « fils de ministre ».
La victime a dû être transportée aux urgences où il lui a été délivré un certificat de douze jours de repos.
Après s’être remise de son choc, elle a déposé plainte au poste de police puis une autre plainte devant le procureur de la République, par le biais de son avocat Abdennasser Laâouini.
Malgré la convocation, le fils du ministre ne s’est pas présenté ce matin devant le juge et a donc dû écoper d’une peine de neuf mois de prison par contumace. Six mois pour atteinte aux bonnes mœurs et trois mois pour violences.
Il demeure en état de liberté en attendant de voir l'issue de l'appel interjeté.

Mohamed Garoui

Tunisie - Neuf mois de prison pour le fils d’un ministre

publié le 04/06/2012 17:22

Neuf mois de prison ferme ont été prononcés, lundi 4 juin 2012 par le Tribunal cantonal de Tunis, à l’encontre du fils du ministre actuel de l’Industrie (Mohamed Lamine Chakhari issu du mouvement Ennahdha) pour atteintes aux bonnes mœurs et violences.
Le fils en question, étudiant dans une école d’aviation, ne s’est pas présenté à l’audience et devrait interjeter appel du jugement.

L’affaire s’est déclenchée quand ce fils s’est attaqué à une étudiante de la faculté des sciences, amie de sa copine. Il l’a grossièrement insultée, traînée par les cheveux et l’a agressée physiquement en lui assenant des coups de poing, jusqu’à l’évanouissement. L’agresseur l’a défié en faisant valoir son impunité, étant « fils de ministre ».
La victime a dû être transportée aux urgences où il lui a été délivré un certificat de douze jours de repos.
Après s’être remise de son choc, elle a déposé plainte au poste de police puis une autre plainte devant le procureur de la République, par le biais de son avocat Abdennasser Laâouini.
Malgré la convocation, le fils du ministre ne s’est pas présenté ce matin devant le juge et a donc dû écoper d’une peine de neuf mois de prison par contumace. Six mois pour atteinte aux bonnes mœurs et trois mois pour violences.
Il demeure en état de liberté en attendant de voir l'issue de l'appel interjeté.

Mohamed Garoui
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration