Couvre-feu sur tout le territoire tunisien à partir de 20h

Businessnews.com.tn | publié le 22/01/2016 12:34

Le ministère de l’Intérieur vient d’annoncer un couvre-feu sur tout le territoire national qui commence à partir de ce vendredi 22 janvier 2016 de 20h00 à 5h00.

 

D'après le communiqué du ministère, cette décision vient à la suite des atteintes aux biens publics et privés. Le ministère précise que la poursuite de ce type d'agissements représente un danger pour la sécurité du pays et des citoyens.

 

Le ministère ajoute que toute transgression du couvre-feu expose les contrevenants à des poursuites judciaires, exception faite des cas d'urgence et des personnes travaillant la nuit.

 

I.N

Couvre-feu sur tout le territoire tunisien à partir de 20h

publié le 22/01/2016 12:34

Le ministère de l’Intérieur vient d’annoncer un couvre-feu sur tout le territoire national qui commence à partir de ce vendredi 22 janvier 2016 de 20h00 à 5h00.

 

D'après le communiqué du ministère, cette décision vient à la suite des atteintes aux biens publics et privés. Le ministère précise que la poursuite de ce type d'agissements représente un danger pour la sécurité du pays et des citoyens.

 

Le ministère ajoute que toute transgression du couvre-feu expose les contrevenants à des poursuites judciaires, exception faite des cas d'urgence et des personnes travaillant la nuit.

 

I.N

Commentaires (28) Commenter
@Nephentes
Citoyen_H
| 23-01-2016 14:19

" Nous ce sont des hordes bédouines qui constituent la majorité de notre population, hordes qui ont le rejet viscéral du travail, de l'épargne,de l'ordre et de la civilisation ".

C'est la stricte réalité qu'on ne veut pas cessee pas d'occulter.
Tant qu'on n'admettra pas cela, on continuera à patauger dans le purin.

C'est environ le cas de 95% des chômeurs, et là je suis sympa, qui se prennent pour des érudits, alors qu'en réalité ils ne leur manquent qu'une plume sur la tête et une peau de bête sur le corps, pour faire de parfaits indiens.
Salutations.


@fbenayed : nous avons un peuple d'inconscients
Nephentes
| 23-01-2016 11:45
Tout est question de compétitivité et de travail sur deux ou trois générations au moins.

A travers l'édification d'une société du travail, su savoir et du mérite.Plus que jamais indispensable en Tunisie.

Mais constatez l'immaturité et l'irresponsabilité criminelles de la majeure partie de la population tunisienne.

KHOMMAJ

En Turquie, ce sont deux générations qui ont cinquante cinq années ont construit la 15eme économie mondiale. A compter du milieu des années 60,la Turquie s'est inspirée du modèle sud-coréen et la stratégie des chaebols.

Mais ce qui caractérise les populations de ces pays, c'est leur ARDEUR AU TRAVAIL ET LEUR AMOUR DU SAVOIR.

Nous ce sont des hordes bédouines qui constituent la majorité de notre population, hordes qui ont le rejet viscéral du travail, de l'épargne,de l'ordre et de la civilisation.

Les Français puis Bourguiba ont su édifier les bases d'un environnement favorable au développement, mais la racaille benaliste a tout détruit et a fait émerger une société de SAUVAGES DESTRUCTEURS.

Voilà pourquoi la Tunisie est peut être condamnée à moyen terme.
compétition et changement
fbenayed
| 23-01-2016 09:46
Votre réaction provient selon moi d'un complexe d'infériorité des tunisiens à l'égard de l'Europe. La compétition avec l'Europe n'est même pas envisageable.
Et pourtant les japonais, les sud coréens, les taiwanais les chinois y sont bien parvenus.
Quelle autre solution voyez-vous? si nous refusons la compétition nous sommes condamnés de toute manière. Attendre de l'Europe des subsides. Etre des mendiants. Nous savons bien ce qui finit par arriver au mendiants. Nous sommes peut être bien en train de le vivre.
Par exemple un producteur de textile doit songer avant tout à détruire ces concurrents, à les "niquer" comme on dit. Sinon il peut être sûr qu'un de ces jours un de ces concurrents viendra le niquer. Il faut donc qu'il investisse (au lieu de miser sur le low-cost ou sur la protectuin tarifaire), qu'il innove, qu'il monte en gamme, qu'il exporte, qu'il change en bref.
L'Europe n'est pas un bloc homogène. Vous croyez qu'entre les entreprises françaises, allemandes, italiennes, c'est le grand amour fraternel? ou même entre les entreprises d'un même pays?
Quand au Maroc... songez que l'ensemble de la capitalisation de toute la bourse de Tunis est inférieure à celle d'une seule entreprise marocaine, Maroc Télécom. Elle est bien partie la compétition contre le Maroc!
Je maintient que la compétition est la réalité incontournable. Certains comme charles Darwin disent même que la réalité est fabriquée par la compétition.
Ironiquement les seuls tenants de cette théorie (athée) dans le monde arabe sont les jihadistes.
@ fbnayed
Gg
| 23-01-2016 00:19
Mais non la Tunisie n'est pas en guerre contre l'Europe. Vous vous rendez compte de la différence de puissance économique entre l'Europe et la Tunisie? Et c'est bien normal, 10M d'habitants d'un côté, 250M de l'autre.
Et la Tunisie n'est pas en guerre, mais en compétition, avec le Maroc par exemple.
Si guerre il y a, c'est tous ensemble contre l' "etat islamique".
@ Annick
takilas
| 22-01-2016 22:33
C'est bien ce que vous dites, sauf si cela est comme vous pouvez l'imaginer.
Par ailleurs, qu'une contrainte majeure survient pout tout bloquer en Tunisie, et qui fut occasionnée en ledit parti nahdha, soi-disant islamique.
D'abord il y a lieu de mentionner que ses membres ne connaissent rien de l'Islam et n'ont rien à voir avec l'Islam. Que ses membres l'utilisent seulement en tant que monnaie de change, ou un fonds de commerce, pour toucher les sentiments (foi) des gens afin de les soutenir ; sans parler des connivences et des duperies employées, en accordant des faveurs à ceux qu'ils estiment en mesure de les soutenir pareillement ; voire ceux en mesure de les couvrir dans leurs arnaques.
De même ils ont profité des biens de l'Etat pour s'enrichir et valider plusieurs avantages à leur comptes personnels soit en Tunisie ou en Europe (Londres et Paris) durant leur gouvernance (imprévue) de quatre ans, qui était prévu pourtant pour une année, et ce afin de rédiger la constituante.
Cependant, il s'est avéré qui n'étaient pas habilités de la rédiger vu leurs incompétences, n'eut été l'intervention et la sollicitation de tierces personnes (connaisseurs) de l'extérieur de l'assemblée, venus secourir la situation.
Quant aux querelles dont vous relatez, c'est ce même parti en question, qui n'ont seulement a causé des sabotages, dès que la fonction du nouveau gouvernement (élu Nida Tounis) a débuté, soit sans exagération dès le 1er jour.
Et puis, ils continuèrent par causer des provocations et conflits entre les membres du parti élu ; ceci pour qu'il puisse retourner le plus promptement possible sur scène surtout qu'un fait majeur leur pose énormément de problème, celui de l'assassinat de Chokri Belaid (chef de parti front populaire) dont quelques uns de leurs membres sont impliqués, et que des preuves apparaissent au fur et à mesure du déroulement (quoique freiné le plus souvent) du procès. D'ailleurs, l'éclaircissement de ce procès peut, d'autant plus, se révéler décisif pour le dévoilement de plusieurs autres assassinats politiques, dont la plupart, comme celui de Feu Belaid ont commis 2013, soit une des années citées précédemment (les quatre) de leur exercice.
Ceci n'est qu'un résumé concis et des épisodes saugrenus et d'autres inhumains, car il y en a tant d'autres relatifs en particulier aux actes de terrorisme, qui sont survenus et restés de même non élucidés à ce jour.
La triste réalité
fbenayed
| 22-01-2016 22:03
Le problème est que nous ne faisons pas face à la réalité, qui est que tout est fait de compétition.
Pourquoi tous ces jeunes sont ils au chomage? parce que la Tunisie est sous-compétitive, qu'elle ne sait rien faire de mieux que les autres pays. Et donc on ne peux les employer.
C'est le problème à la source des problèmes et tant qu'il ne sera pas résolu, rien ne sera résolu.
Le président devrait expliquer cela clairement aux tunisiens, leur dire qu'en quelque sorte, la Tunisie est en guerre contre l'Europe, guerre économique mais guerre néanmoins.
Une mobilisation générale, un sursaut national est nécessaire pour conduire cette guerre.
Ne sous-estimons pas Daech et Al-Qaeda. On a trop tendance à les prendre pour des attardés moyenageux. Mais eux au moins ont compris la nature du jeu: qui est une compétition, et non un gentil jeu d'entraide et de coopération. Les routes qu'ils empruntent sont certes sans issues, mais sur ce poins au moins, sur le but à atteindre ils ont raison
merci @juriste
mounir
| 22-01-2016 21:04
Le pays est à feu et à sang! les propriétés publiques et privées sont saccagées et pillées! des infiltrés font secoués la stabilités du pays au risque de nous replongés dans une autres crises du domaine touristique et de l'investissement!
des affrontements entre des pseudos manifestant et les forces de l'ordre font plusieurs blessés et des cas de morts! des voitures sont vus en train de payer les casseurs et des attaques se font en synchronisation laissant présager que des personnes très mal intentionnées tirent les ficelles pour détruire le pays! Et toi tu trouves rien de mieux a pondre que ton commentaire sur qui a le droit d'annoncer ou pas un couvre feu!

Toujours les mêmes ...
***
déchéance
annick
| 22-01-2016 20:59
depuis 8 ans que je suis résidente en Tunisie, un pays que j'adore depuis 20 ans, j'en vois de plus en plus la déchéance et l'installation de la misère sociale, intellectuelle , sanitaire , sécuritaire: j'ai vécu le printemps du jasmin, mais ce qui se passe maintenant me semble beaucoup plus alarmant( je passe outre le terrorisme qui fait grand tord à l'islam) et qui se veut une guère de religion comme on en a connues en europe, ce qui s'impose maintenant pour le pays, c'est une gouvernance RESPONSABLE, avec un chef d'état qui sache s'affirmer et prendre des mesures urgentes en matière d'emploi et de chomage: les querelles entre individus sont puériles et non dignes d'un peuple qui a pourtant un potentiel , introduit par Bourguiba et qui aurait mérité de s'épanouir ! Cependant, je reste et resterai dans ce pays qui est désormais mien .
C'est la question majeure ; incitant les milices à intervenir.
takilas
| 22-01-2016 20:47
Ce que ne sait pas, et n'a pas voulu comprendre, BCE, c'est que les malfrats de nahdha, sont des monstres dans la peau d'hominoïdes. Et ils n'ont pas tardé, rien qu'après quelques mois, qu'ils décuivrent leur vrai visage de monstre.
Que de dissimuler, ou d'apaiser la tension concernant l'assassinat de Chokri Belaid, est pratiquement une mission impossible ; Sa femme elle-même est allée le prévenir contre les camouflages, et lui prier de prendre l'affaire au sérieux.
Il est inutile de continuer de parler de ce sujet, ni des catastrophes socioéconomiques (vu les incompétences) causées par nahdha, mais imaginons un instant si l'affaire est élucidée, qu'adviendra-t-il ? Et pour qui prétendent de son inexistence (soit les pro-nahdha attendant les os à ronger), alors qu'ils aient le courage de laisser la justice et les avocats travailler ! N'est-ce pas ? Ou non il faut dissimuler ?
Le M.I. n'a pas le droit d'annoncer un couvre feu!
Juriste
| 22-01-2016 19:30
Seul le président de la république peut annoncer un couvre feu et seulement 2 fois en 5ans sinon il y aura un recours à des élections anticipés !
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration