alexametrics
BN TV

Composition officielle du nouveau gouvernement Essid

Composition officielle du nouveau gouvernement Essid

Le chef du gouvernement désigné, Habib Essid a présenté, vendredi 23 janvier 2015, la composition du nouveau gouvernement, après une longue phase de négociations et de concertations avec les partis politiques.

Ci-dessous la liste exhaustive des ministres et secrétaires d’Etat composant le nouveau gouvernement tunisien :

-Ministre de l’Intérieur : Mohamed Nejem Gharsalli

-Ministre de la Défense nationale : Farhat Horcheni

-Ministre des Affaires étrangères : Taieb Baccouche

-Ministre de la Justice et des Affaires foncières : Mohamed Salah Ben Aissa

-Ministre de l’Economie et des Finances : Lasâad Zarrouk

-Ministre des Investissements et de la Coopération internationale : Najib Derouich

-Ministre du Tourisme : Mohsen Hassan

-Ministre de l’Industrie, de l’Energie et des Mines : Zakaria Hamad

-Ministre du Commerce et de l’Artisanat : Slim Cheker

-Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique : Chiheb Bouden

-Ministre de l’Education nationale : Mohamed Abdelmanef Abdrabba

-Ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle : Selma Elloumi Rekik

-Ministre du Transport : Mahmoud Ben Romdhane

-Ministre des Affaires sociales : Ahmed Ammar Younbaï

-Ministre de la Santé publique : Saïd Aidi

-Ministre de l’Equipement, de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire : Mohamad Salah Arfaoui

-Ministre de la Culture : Latifa Lakhdhar

-Ministre de la Jeunesse et des Sports: Maher Ben Dhia

-Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance : Khadija Cherif

-Ministre de l’Agriculture : Saâd Seddik

-Ministre des Affaires religieuses : Laâroussi Mizouri

-Ministre des Technologies de l’Information et de la Communication : Karim Skik

-Ministre auprès du chef du gouvernement chargé des relations avec l’ARP : Lazhar Akermi

-Ministre auprès du chef du gouvernement chargé des relations avec les institutions constitutionnelles et la société civile : Kamel Jendoubi

-Secrétaire général du gouvernement : Ahmed Zarrouk

-Secrétaire d’Etat chargée de la fiscalité et des prélèvements : Habiba Louati

-Secrétaire d’Etat chargé de la sûreté nationale : Saâd Derbez

-Secrétaire d’Etat chargé des collectivités locales : Ali Trabelsi

-Secrétaire d’Etat chargé des biens confisqués et des affaires foncières : Neila Chaâbane

-Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères : Mohamed Ezzine Chleyfa

-Secrétaire d’Etat chargé des affaires arabes et africaines : Touhami Abdouli

-Secrétaire d’Etat auprès du ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale : Lamia Zeribi

-Secrétaire d’Etat à la production agricole : Amel Nafti

-Secrétaire d’Etat à la pêche : Youssef Chehed

-Secrétaire d’Etat à l’environnement : Ben Aissa Laâbidi

-Secrétaire d’Etat à l’intégration sociale : Belgacem Sabri

-Secrétaire d’Etat chargée du dossier des blessés et martyrs de la révolution : Majdouline Cherni

-Secrétaire d’Etat chargée de la remise à niveau des établissements hospitaliers : Hanen Arfa

-Secrétaire d’Etat chargé de la jeunesse : Mohamed Jouini

I.L.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (47) Commenter
elloumi? emploi pffff
omar
| 29-01-2015 17:08
avez vous déjà vu les loumi recruter quelqu'un? cette position de salma loumi au poste de ministre de l'emploi est un gag. Insupportable.
Bon courage au nouveau gouvernement!
Alyssa
| 24-01-2015 13:59
Un peu decue quand meme quand a l'absence des femmes aux ministeres regaliens....Autrement les autres objectives des electeurs sont satisfaits: pas de nahda et competemce avant tout...Bon courage
Quel programme ce gouvernement va t il appliqué?
observator
| 24-01-2015 13:29
Pouquoi a ton organisé des elections pour finalement accoucher d un gouvernement dont la plupart des membres sont inconnus des tunisiens
Quel programme vont ils appliquer ?
celui de Nidaa dans ce cas pourquoi ne pas avoir un gouvernement politique issu essentiellement de Nidaa ?
Dans une democratie en général on propose tel ministere à telle personnalité par ce qu elle a déjà une compétence une idée ou un programme pour un tel ministère? Or ce n est le pas le cas concernant ce gouvernement ;
S agit il de toutous qu on a nommés pour appliquer des consignes et des directives de Nidaa tut en restant officiellement un peu en dehors ? Tout se passe comme si on continue à se moquer de l'intelligence des tunisiens; Nous verrons lors du vote du confiance à ce gouvernement par les députés; Quel parti votera pour qui votera contre peut etre on comprendra un peu mieux cette democratie chakchouka à la tunisienne; En tout cas ce n est pas un bon presage pour nos acquis et la résolutions des grands problemes qui se posent à ce pays; A mon humble avis cette classe politique issue de l'autre siècle est arrivée dans une impasse; celle qui etait dans l opposition et qui n a plus la capacité pour une vision juste et claire pour le pays et l autre au pouvoir n a comme expérience comme gerer la corruption et la repression; Notre salut est plutot ailleurs; dans cette masse des tunisiens plus jeune est qui est restée à l ecart des dernieres elections; Oui il faut du sang neuf et des esprits plus saints sans arriere pensée et pleins d'energie qui ont de l'endurance pour affronter les grands défis; Il faut créer une opposition dans le moteur serait la jeunesse encore contaminée par la corruption et pleine d'energie prete à se battre pour l'avenir de ce pays; Une opposition vraiment loin de l'esprit de la chaise. Cette bataille de la chaise qui a coouté à ce jour à ce pays son avenir.
à moi les relations internationales
Abdelkader
| 24-01-2015 12:45
le reste se partage entre Nida , Ennahdha et l'UPL .
En nommant Taïeb Baccouche ministre des affaires étrangères , il est clair que BCE veut avoir la totale main mise sur ce domaine , en revanche la nomination " d'indépendants " aux autres ministères régaliens obéit à une entente entre BCE et Ghannouchi , ce dernier s'est résolu à ne pas figurer dans ce gouvernement d'une manière ostentatoire , ainsi les apparences sont sauves . En somme une troïka occulte !
Je crois que ce gouvernement n'aura aucune difficulté lors des passages aux votes à l'ARP , car aucune voix d'Ennahdha ne manquera à l'appel , ce qui me fait penser que la seule vraie force d'opposition à cette dérive sera le Front Populaire .
En tout état de cause , je souhaite bonne chance à ce gouvernement et en cette journée je croise les doigts pour Siryza .
La différence avec le gov nahdha est de taille: le sérieux et la sérénité
rzouga
| 24-01-2015 10:11
C'est un bon gouvernement qui pourra travailler dans la sérénité et corriger toutes les déviations causées surtout par la nahdha et s'atteler à attaquer de front tous les problèmes qui sont dores et déjà sur les bureaux des ministres en attente de solution.
La différence sur le terrain est déjà sensible et les citoyens ont regagné leur sommeil paisible qu'ils ont perdu depuis 4 ans.
Arrêtons la politique politicienne pour trouver cette fois-ci les vraies solutions à nos vrais maux.
Ahmed Brahim, le grand gagnant.
Ahmed
| 24-01-2015 08:42
Zéro député .

Plusieurs postes.
Trop de Ministres Trop de Secretaires d 'Etats
tounsi
| 24-01-2015 00:55
Les frais de fonctionnement seront conséquents
il faut prendre le temps de les connaitre
Ben Jeddou aurait pu rester;il a fait beaucoup dans des situations difficiles
Khadija Cherif pour le Minstere de la Femme;elle est discrete ;ne l 'a jamais joué star des droits de l 'homme comme d 'autres;on verra bien si la bourgeoise de La Marsa Sidi Bou;pourra comprendre les soucis des femmes du peuple et des femmes rurales
Il faut laisser ce gouvernement de compétences travailler
S. Zouari
| 23-01-2015 23:12
N'en déplaise aux éternels insatisfaits et aux politicards revanchards ce gouvernement comporte beaucoup de grands commis de l' Etat réputés pour leur compétence et leur intégrité. La situation est si difficile que les "nabarras" des partis politiques de l'opposition devraient mettre un bémol à leurs polémiques stériles et laisser les professionnels travailler. La Tunisie ne peut plus s' offrir le luxe d'être dirigée par des amateurs.
Un p'tit tour et puis s'en vont...?
Mêmepaspeur
| 23-01-2015 22:41
Deux ou trois choses futiles qui ne présagent rien de bon...

Ministres et secrétaires d'Etat sont au nombre de 38...certains disent qu'ils sont 39...Surtout ne pas arriver au chiffre fatidique de 40...pour éviter les quolibets faciles et les appellations qui tuent...
Ce ne fut pas facile de composer ce qui est appelé à vite se décomposer...

Un gouvernement mal-né (aux forceps, prématuré, mort-né, brinquebalant, trisomique et freak...) qui n'arrivera même pas aux Cent Jours du délai de grâce...pour connaître la disgrâce...

La seule satisfaction c'est l'absence des islamistes obscurantistes qui crèvent dans leur jus de devoir être exclus du raout...
Remarquez, ils peuvent toujours faire leur bamboula entre eux dans leur choura pour loups-ravis...

Une énigme cette absence de AFEK que tout le monde donnait comme deuxième parti représenté au gouvernement...
Un coureur de fond qui se tire une balle dans le pied n'ira certainement pas très loin...

M'est avis que ça va être rock-n-roll lors de la présentation du gouvernement et surtout du programme de gouvernement à l'assemblée...

Humm...je sens qu'on ne va pas arrêter de rigoler...de sitôt...

MPP
# Décréter trois jours de deuil parce qu'un satrape enturbanné a cassé sa pipe c'est donner de la confiture aux pigs...
Bajbouj ***
G&G
| 23-01-2015 22:26
Il y a une semaine je vous ai renvoyé au poème de Ahmed Chawki https://ara.bi/poetry/134218/
Vous ne voulez pas me croire.
Vous me donnerez raisons peut être quand ce gouvernement sera rejeté par l'Assemblée.
Mais si jamais et par miracle elle est approuvée, elle aura 10% de chance qu'elle puisse apporter de l'eau à ce peuple assoiffé.
wal ayamou baynana.

G&G
Un RCDiste mordu

A lire aussi

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a reçu, ce samedi 17 octobre 2018, à Dar Dhiafa à Carthage,

17/11/2018 13:40
0

En préparation de la grève dans la fonction publique, prévue le jeudi 22 novembre 2018, les

17/11/2018 10:11
5

Le nouveau ministre du Transport, Hichem Ben Ahmed a procédé, ce vendredi 16 novembre 2018, à la

16/11/2018 22:15
2

"Hydroponic for all" est le lauréat de la première édition du Prix de l'Entrepreneur social de

16/11/2018 17:16
0

Newsletter