alexametrics
BN TV

Cérémonie au palais de Carthage en l’honneur du Quartet du dialogue national vainqueur du prix Nobel de la Paix

Cérémonie au palais de Carthage en l’honneur du Quartet du dialogue national vainqueur du prix Nobel de la Paix

Une cérémonie en hommage au Quartet tunisien du dialogue national, vainqueur du prix Nobel de la paix 2015, a été organisée par le président de la République, Béji Caïd Essebsi, dans la matinée du lundi 9 novembre au palais de Carthage, en présence de nombreuses personnalités politiques, médiatiques et de la société civile.

 

Le tapis rouge a été déroulé pour les représentants du Quartet, qui ont été accueillis en grande pompe, par le président de la République et la garde présidentielle. Wided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA, Abdessattar Ben Moussa, président de la LTDH, Mohamed Fadhel Mahfoudh, bâtonnier de l’Ordre des avocats et Houcine Abassi, secrétaire général de l’UGTT ont exprimé leur fierté et l’honneur d’avoir reçu ce prix au nom des citoyens tunisiens de tous bords qui ont rendu cet exploit possible.

 

Houcine Abassi a précisé dans son allocution que le dialogue et l’unité et le fait d’avoir fait primer l’intérêt national sur tout intérêt personnel est une prouesse qu’il va falloir démonter à Oslo le 10 décembre. Ne perdant jamais le nord, il a profité de cette occasion pour adresser une petite torpille à l’UTICA et déclarer que l’humeur n’est pas à la fête et que les négociations sur les augmentations salariales dans le secteur privé qui auront lieu aujourd’hui le préoccupent.

 

La présidente de l’UTICA, Wided Bouchamaoui, a indiqué, pour sa part, que ce prix est un témoignage de confiance et que la Tunisie n’a cessé de surprendre le monde depuis 2011. Elle a ajouté qu’il s’agit là d’une opportunité à saisir pour briller aux yeux du monde, pour attirer les investisseurs et relancer l’économie. Idée partagée par Mohamed Fadhel Mahfoudh, bâtonnier de l’Ordre des avocats, qui a exprimé sa fierté d’être Tunisien et d’appartenir à l’ordre des avocats tunisiens. Il a souligné qu’il est aujourd’hui important de multiplier les efforts pour une relance économique et culturelle qui fera que ce succès puisse être ressenti par les Tunisiens dans leur vie de tous les jours. Abdessattar Ben Moussa, président de la LTDH, a donné, quant à lui, un discours en prose, pour exprimer sa fierté et rendre hommage à la Tunisie et aux Tunisiens.

 

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a rappelé, dans son allocution, la symbolique profonde de ce prix Nobel de la Paix, attribué pour la première fois à un groupe constitué de différentes organisations nationales qui ont joint leurs efforts et épargné au pays une guerre civile certaine. Il a souligné que cet hommage mondial implique aussi une responsabilité d’ordre éthique, politique et civilisationnel et qu’il faut continuer à emprunter le chemin du dialogue et de l’union, dans le respect des libertés et de la pluralité, pour que la Tunisie, petit pays mais grande nation, puisse donner l’exemple au monde et être à la hauteur de sa confiance. Béji Caïd Essebsi a déclaré que le prix Nobel de la Paix vient couronner des efforts considérables et que le peuple tunisien, pacifiste et mûr, qui sait distinguer la démocratie authentique de l’anarchie, mérite amplement ce prix. « Le monde nous admire et nous respecte, nous devons œuvrer nous-mêmes pour relever nos défis et nous comptons aussi sur l’aide de nos amis, sur plus de soutien et de solidarité, car les menaces n’ont pas de frontières » a-t-il rappelé.

 

M.B.Z

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (11)

Commenter

Mansour Lahyani
| 10-11-2015 09:59
Ce devait être une fête de et pour la Démocratie en Tunisie. Cette manifestation longtemps attendue (un mois') s'est transformée, ou plutôt : a été transformée en occasion de chamailleries en tout genre, mais totalement étrangères à la raison principale de la manifestation' Abbassi n'a pas voulu se résoudre à seulement célébrer ce Prix Nobel mais l'a transformé en occasion de revendication peut-être légitimes mais totalement inappropriées, sur quoi Bouchamaoui a rengréné pour lui répondre du tac-au-tac, mais de façon tout aussi inappropriée' Cerise sur le gâteau, cette bourde de BCE, qui célèbre à sa manière ce retour peu triomphant des copains-coquins' J'espère que le 10 décembre, à Stockholm, nous aurons droit à un véritable discours de Prix Nobel, et pas à une bataille de chiffonniers !!

l'idiot
| 10-11-2015 08:46
quelqun aurait il vu Mehdi Jomaa ?
apparemment il n'est pas invite a carthage ! est ce normal ?

Sémir
| 10-11-2015 07:20
Il était où ce Président non élu et tartuffe des droits de l'homme MARZOUKI ??

Il a été invité ?? Il a préféré ne pas venir ?? Sans doute était-il jaloux ??

Je préfère un VRAI PRIX NOBEL DE LA PAIX plutôt qu'un faux militant des droits de l'homme.

N'oublions pas que Marzouki était contre le dialogue national et lui et son parti le CPR n'avaient jamais signé l'accord de création du Qartet même !!!!

N'oublions jamais tout le mal et la malfaisance que Marzouki et son CPR minables ont faiut contre la Tunisie jusqu'à aujourd'hui.

Vive le Quartet !
Vive le Prix Nobel de la Paix !
Vive la Tunisie !

Banana Republic
| 10-11-2015 03:55
C'est une rémunération qui récompense deux coups d'état successives :
Un premier coup d'état qui a fait tomber Ben Ali tout en se "métamorphosant" en une révolution et en "printemps arabe" qui s'est tourner en catastrophe sur le monde arabe.
Un deuxième coup d'état qui a fait tomber un Gouvernement élu et préparera éventuellement le retour à l'état initial. Ce retour vers l'arrière mènera fort probable au prix Nobel du Théâtre et des metteurs en scène.
Pour conclure, les révolutions naissent à partir de nos propres cerveaux et non pas des cerveaux des metteurs en scène !

Patriote
| 09-11-2015 23:55
" une prouesse qu'il va falloir démonter à Oslo le 10 décembre. " !

Pardon mais que veut dire cette phrase ? la démonter à Oslo ?

pseudo
| 09-11-2015 22:45
le N obel c 'est bien ikhathir khirhom;mais ça ne donne pas à manger;ne soigne pas;ne donne pas des ecoles dignes de ce nom ichbahna bil les prix il a plu des prix sur la Tunisie ;iun vrai déluge mais quid de l 'economie de la securite ETC ????

jaghmoun
| 09-11-2015 21:08
Baji joue grand jeu du despote depuis
La baignade dans l'aristocratie suédoise
Il a mal au chevilles,et met le paquet
A cadrage de la luxe réception et on
Retombe dans les methodes de ben Ali,
Dépenser sans compter l'argent du peuple.
Les caisses sont vides.
La Suède cherche a vendre les camions
Scania,Volvo,daf.....etc.
Baji ce croit un roi apprécié, il se
Trompe,la Suède a su aussi que la tunisie
A besoin de 8000 bus,ils mettent le tout
Pour revenir en Tunisie et gagner le marché.tous les responsables de l'État
Sont a Carthage tout est fermé et le
Peuple agonise Et sous les pieds.

DHEJ
| 09-11-2015 20:46
Et si c'était le CHEVAL NATIONAL?!

Fadi
| 09-11-2015 15:45
de boutonner sa veste à Oslo.
Mais surtout pas le bouton du bas.

Slaheddine Dchicha
| 09-11-2015 15:02
Je vous cite : "Houcine Abassi a précisé dans son allocution que le dialogue et l'unité et le fait d'avoir fait primer l'intérêt national sur tout intérêt personnel est une prouesse qu'il va falloir démonter à Oslo le 10 décembre."
Il l'a en effet "démonté" en parlant de négociations salariales, mais je ne crois pas qu'il l'ait fait sous forme poétique comme vous l'affirmez, contrairement à : "Abdessattar Ben Moussa, président de la LTDH, a donné, quant à lui, un discours en prose..."

Humour et amitié.

A lire aussi

Abdallah Rabhi, secrétaire d’Etat aux Ressources hydrauliques et à la Pêche a annoncé, ce jeudi 13

13/12/2018 10:25
2

65 députés déposeront, lundi 17 décembre 2018, un recours contre les dispositions de la Loi de

13/12/2018 09:27
1

Porsche vient d’annoncer la disponibilité à la commande chez Ennakl Automobiles de la troisième

12/12/2018 19:59
2

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a affirmé, aujourd’hui, mercredi 12 décembre 2018,

12/12/2018 18:09
3

Newsletter