alexametrics
Dossiers

Biographie de Samira Merai Friâa, ministre de la Santé publique

Biographie de Samira Merai Friâa, ministre de la Santé publique

 

Samira Merai  Friâa, jusqu'alors ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfance est maintenue au sein du gouvernement d’union nationale en tant que ministre de Santé publique.

 

Samira Merai  Friâa  est née le 10 janvier 1963 à ZarzisEn 1981.Elle obtient, à Médenine, un baccalauréat en Mathématiques et Sciences avant de suivre des études en médecine et devenir, en 1992, médecin pneumologue. En 2008, elle obtient un diplôme inter-universitaire de physiologie et de pathologie du sommeil à la faculté de médecine et de pharmacie de Lyon.



Samira Merai  Friâa est professeur agrégée en pneumologie à la faculté de médecine de Tunis et médecin, depuis 1993, à l'hôpital Abderrahmen-Mami de Pneumophistiologie à l’Ariana. Elle est également membre dans différentes sociétés savantes, telles que la société tunisienne des maladies respiratoires, la EuropeanRespiratory Society, l'American Thoracic Society et la société de pneumologie de langue française. Elle rejoint le parti AfekTounes en 2011 et accède à son comité central au mois de mai de la même année.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (13)

Commenter

rzouga
| 22-08-2016 13:20
Felicitations mais puisque Madame est du corps médical, serait-elle plus déterminée que son ex collègue le Ministre Aidi, pourrait-elle entamer le travail de Héracles, ce nécessaire travail de nettoyage de tout le système de santé du pays des parasites qui collent à lui et les différents et indispensables réformes toujours ajournées qui plombe tout le système de santé au sol et cela non pas en 1 journée comme Héracles le fut, mais elle aura 1, 2 ou même 4 ans pour l'amorçer ou le parfaire si elle a assez de temps(jusqu'à 2020).

logique
| 21-08-2016 20:53
cv négatif
un médecin ne peut jamais diriger un ministère , de même et pire encore pour mouakher

AlibabaLeTunisiedeParis
| 21-08-2016 16:10
Elle doit être une bonne gestionnaire en plus d'être toubib. Lutter contre la lutte contre la corruption dans le milieu de la santé est sa priorité. N'oublions pas le scandale des Stents et du produit anesthésiant. Les fautifs doivent être jugés pour donner l'exemple. Le tunisien a droit au transparence complet.

Kiki
| 21-08-2016 11:24
...à vous en couper le souffle !

eshmoun
| 21-08-2016 10:45
A ce titre je l'aurais bien vue comme Grand Vizir avec pour mission prioritaire de réfléchir à la solution urgente destinée à maintenir en éveil les trois quarts des citoyens dits "actifs" passablement somnolents pour ne pas dire endormis ...la plaie de ce pays .

Tounsia
| 21-08-2016 09:23
Le poste de ministre de la santé devrait être attribué à un gestionnaire ,pas a un medeçin . D'accord elle connaît les problèmes ,mais elle ne pourra pas agir contre ses confrères . Elle ne pourra pas s'élever contre les intérêts de ses semblables . Le grand problème actuel est l'APC , et l'encadrement des étudiants en médecine et aussi le détournement des malades des hôpitaux vers les consultations
apc. Est ce qu'elle aura du caractère pour prendre des décisions radicales? Je ne le pense pas .

Liberté
| 20-08-2016 23:18
Un ministère des plus délicats qui devrait être tenu par une personne expérimentée. Et puis le corporatisme risque d'aggraver la situation. Pourrait elle s'attaquer à des confrères pour l'histoire des stents périmés? Et elle qui fait l'APC, va elle l'interdire aux autre? L'échec est assuré! Très mauvais choix!

Médecin
| 20-08-2016 22:28
On verra est ce qu'elle va prendre de réelles décisions pour lutter contre la corruption et surtout l'APC?
Mais, on le sait d'avance elle ne changera rien comme tous les précédents pauvre pays pauvre hospitalo universitaires et pauvre santé public

Fatma
| 20-08-2016 19:09
Pour ceux qui la connaissent, exprimez vous.
On peut dire que nous allons vers de grands malheurs.
Allah Ghaleb Tounes n'a pas de chance/

sandra
| 07-01-2016 16:46
Ce poste ne devrait pas figurer parmi les ministeres car je ne vois pas l'exisrence de ce poste et quel rendement peut il Donner à ce pays que des depenses inutiles. Il faut par contre l'integrer dans un autre ministere comme les
affaires

A lire aussi

Basma Jebali a été nommée, lundi 5 novembre 2018, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires

06/11/2018 12:12
1

Ahmed Gaâloul a été nommé, lundi 5 novembre 2018, pour le poste de secrétaire d’Etat auprès de la

06/11/2018 11:08
0

Adel Jarboui a été nommé, ce lundi 5 novembre 2018, au poste secrétaire d’Etat auprès du ministre du

05/11/2018 22:17
1

René Trabelsi vient d'être nommé aujourd'hui, lundi 5 novembre 2018, ministre du Tourisme et de

05/11/2018 20:18
16

Newsletter