alexametrics
Dossiers

Biographie de Kamel Ayadi, ministre de la Fonction publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la corruption

Biographie de Kamel Ayadi, ministre de la Fonction publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la corruption

Kamel Ayadi est née en 1960.Il est titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’ENIT, d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en Droit, et un diplôme de langue anglaise de l’Université de Cambridge. Expert international en stratégie de gestion de l’intégrité et de lutte anti-corruption et formateur certifié par des institutions américaines en éthique, gouvernance, leadership et stratégie d’intégrité.

 

Il a assumé plusieurs responsabilités dont en particulier celle de Président de l’Instance Nationale des Télécommunications et de Secrétaire d’Etat au Ministère de l’Equipement et de l’Aménagement du Territoire. Il fut également Secrétaire Général puis Président de l’Ordre des Ingénieurs de Tunisie, avant d’assurer successivement les fonctions de vice-président, puis Président de la Fédération Mondiale des Organisations d’Ingénieurs de 1999 à 2013.

 

Il a reçu le Prix International ‘’Georges Washington’’ pour l’année 2011 décerné par l’Union des Ingénieurs Américains, en reconnaissance de ses efforts de leadership international et ses travaux pour la lutte contre la corruption.

 

Kamel Ayadi est très actif, avant et après la révolution, dans les domaines du développement régional, de la gouvernance, de la lutte anti-corruption et de la science et de la technologie. Il a fondé et présidé des institutions agissant dans ces domaines, telles que le Centre de Réflexion Stratégique pour le Développement Régional, le Centre International pour la Lutte Contre la Corruption et l’Institut Mondial de l’Ethique et du Leadership. Il a participé à la réalisation de plusieurs études et des consultations sur ces sujets. Il est actif depuis vingt ans au niveau international.

 

Par ailleurs, M. Ayadi a présidé, animé et contribué à des groupes de travail pour la réalisation de travaux et études pour le compte d’institutions internationales telles que l’ONU, (groupe de travail science et technologie,) l’UNESCO,( rapport international sur l’ingénierie), Projet Mondial de la Justice, Brookings Institutions, L’Alliance Mondiale des Nations Unies pour les technologies de l’information et des communications au service du développement .Il a contribué de manière active à des évènements de l’ONU dont en particulier le Sommet Mondial sur la Société de l’Information et a été élu en tant que membre du bureau international de la société civile relevant des Nations Unies de 2001à 2005 représentant la communauté internationale science et technologie .Il est également membre correspondant de l’Académie Pana américaine de l’ingénierie et membre honoraire du forum mondial de l’Innovation.

 

Il a été de 2007 à 2013 le président fondateur de la commission internationale permanente pour la lutte contre la corruption. Il est également conseiller et représentant du Centre Britannique pour la Lutte Contre la Corruption auprès de la région MENA.Il contribue en tant que membre du groupe de travail chargé par l’Organisation Internationale de la Normalisation au développement de la norme internationale sur la corruption. Il a contribué de très près au développement de la première norme Anti-bribery pour le compte du British Standard Institute.

 

Depuis 2005 il est à la tête d’un réseau d’experts internationaux dans le domaine de l’éthique et la lutte contre la corruption. Il a développé et géré des projets de renforcement des capacités dans le domaine de lutte contre la corruption financés par le PNUD, la Banque Mondiale (Global Partnership for Social Accountability), le Ministère des Affaires Etrangères du Royaume des Pays Bas, le Projet Mondial de la Justice. Il a donné plus de 150 conférences dans des congrès et séminaires internationaux dans 70 pays. Il a présidé, organisé et contribué à plus de 100 congrès internationaux en Tunisie et dans d’autres pays (Inde2007, Brésil2008, Kuweit 2009, Argentine 2010, Genève2011).

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (5)

Commenter

DHEJ
| 07-01-2016 21:12
Un INGENIEUR JURIDIQUE maitrisant la LEGIDYNAMISME pour lutter contre la corruption des fonctionnaires publiques sans oublier la corruption qui fait perdre à l'état de l'argent, article 96 du code pénal!


Il ne sera jamais un INGENIEUR JURIDIQUE lui qui ne donne pas sa spécialité!!!

habib
| 07-01-2016 20:18
il était aussi secrétaire d'état chez BEN ALI et puis membre actif désigné par BEN ALI au conseil consultatif

FBS
| 07-01-2016 10:04
Monsieur le Ministre, il est grand temps de faire la lumière sur les procédures de recrutements dans les établissements publiques. Rien n'est clair. On ouvre des concours ensuite on ne donne aucune suite. On demande plus de transparence et de contrôle dans la sélection des candidats. il faut donner une date précise pour la proclamation des résultats d'un concours donné et ne pas la laisser indéterminée. Il n'y a pas d'égalité des chances tant qu'il y a de l'injustice.

Mounir
| 06-01-2016 23:06
Très bon choix, je lui souhaite une bonne continuation et surtout de s'entourer de compétences qui mèneront à bien sa tache!

AMOROS
| 06-01-2016 21:37
C est une grande compétence qui fera vraiment du bon travail dans un département restructuré. Monsieur Ayadi doit réorganiser ce ministère selon les normes de la bonne gestion et de la gouvernance moderne. Les jeunes doivent obtenir leurs chances . les clous rouillés qui empêchent qui ont fait du mal à l administration doivent être chassés des postes clés qu ils occupent et s en servent pour bloquer les compétences et tout changement qui tend vers la bonne gestion. Foncée monsieur Ayadi pour assainir le secteur de la fonction publique et des organes de contrôle. Rabbi maak.

A lire aussi

Basma Jebali a été nommée, lundi 5 novembre 2018, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires

06/11/2018 12:12
1

Ahmed Gaâloul a été nommé, lundi 5 novembre 2018, pour le poste de secrétaire d’Etat auprès de la

06/11/2018 11:08
0

Adel Jarboui a été nommé, ce lundi 5 novembre 2018, au poste secrétaire d’Etat auprès du ministre du

05/11/2018 22:17
1

René Trabelsi vient d'être nommé aujourd'hui, lundi 5 novembre 2018, ministre du Tourisme et de

05/11/2018 20:18
14

Newsletter